Leverasoif.com

Archives :

avril 2011

Souffrez que je ne souffre pas

dans la catégorie Notre vin quotidien

J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne, c'est que, ce soir, j'ai bu un magnifique Cornas. La mauvaise, c'est que ceux qui seront chez le serpent demain aurait dû la boire, mais en fait non, on l'a bu à deux, peinards et décontractés, comme ça, à la fraiche et pour elle-même. Est-ce que je regrette? Souffrez que non, même pas un petit peu, un peu près autant que de ne plus voir les petits chanteurs au feu de bois après une gueule de bois, à moins que ça ne soit l'inverse.

Cornas Sans Souffre 2001 Thierry AllemandsansSouffre.jpg

Aussitôt ouvert, aussitôt expressif, très plaisant, pas animal, fruits noirs, violette, notes viandées, graphite. En bouche, on a l'impression de sucer un caillou enrobé de mûre et de myrtille, les tannins sont super fins, denses, avenants. L'équilibre est parfait et la persistance très longue. Superbe bouteille.

Hopla, un Zind sinon rien

dans la catégorie Notre vin quotidien

Riesling Clos Häuserer 2005 Domaine Zind-Humbrecht (ind2)ClosHauserer.gif

Un nez immédiatement très expressif, puissant et complexe. Des arômes de pamplemousse, d'ananas, de mangue, de pêche, de pierre à fusil avec des délicates notes pétrolées. En bouche, ça frise la perfection, richesse, fruité, texture de velours, équilibre entre l'acidité et sucres résiduels avec de magnifiques notes d'épices, curry, safran… Ciselé et envoûtant. Un vin d'une belle harmonie et d'une persistance longue et aérienne. Très beau vin

Le mouton tondu couine mais ne se rend pas

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

Selon mon coiffeur, ma concierge, le teckel de ma voisine et l'ensemblecasino_radar.png des geek des forums Internet, il est admis qu'on s'acharne beaucoup trop sur les automobilistes pour pas grand-chose. Tu peux même plus toussoter, boire un coup au volant ou t'habiller à la mode Iranienne sans te faire arrêter par un flic qui a trop regardé les films de Tarantino et qui n'a qu'une idée en tête, faire du chiffre pour ne pas se faire engueuler par son petit chef. Il est difficile de savoir combien de PV sont dressés par an en France. L'opacité des services de l'état sur le sujet a même fait l'objet d'un rapport de la cour des comptes. On estime à 26 millions de PV en France pour 2010, pour une recette d'un milliard et demi d'euros et je ne parle pas des points et des permis retirés. Mazette, ça en fait de la prune et de l'oseille. Et tout ce ramdam pour seulement 4.600 morts et quelques par an. Ça fait cher, 326.000 € le disparu!

Lire la suite...


Un Carbonnieux un peu carbo

dans la catégorie Notre vin quotidien

Pessac-Léognan Château Carbonnieux 2004 (blanc)pessac-leognan-carbonnieux-2006.jpg

Nez de poire, de buis, d'acacia, de miel, de pin avec quelques notes fumées et une pointe d'évolution. L'évolution se confirme en bouche, c'est gras avec une acidité faible, ça manque de tonicité, très loin de l'acidulé et de la bergamote de sa jeunesse, le fruit a quasiment disparu, remplacé par des notes herbacées et oxydatives, peu de fraicheur, peu de longueur, peu de plaisir. Bref, j'ai pas aimé. La seule bonne nouvelle, c'est que c'était la dernière bouteille.

Le Cruchon, le rognon et le sushi sans chichi

dans la catégorie La tournée des Popotes

100_0699.JPGOui, ces sushis-ci sont au Cruchon et dans ces sushis-là, le chou a remplacé le riz car ces sushis-ci sont des sushis à la croute, pas une croute mais une choucroute, pas des sushis au riz comme ces sushis-là mais des sushis aux choux comme ces sushis où? Au Cruchon que je vous dis! Tant va le cruchon à l'eau qu'à la fin tu nous les brise avec ces histoire de sushis. Dans cette histoire, on voit double, tous va par deux, comme les gendarmes, comme la loi et l’injustice, comme une paire de gants, une paire de claques, une paire de couilles, les duettistes, les jumeaux, le Maître et le Jedi, les filles qui vont aux toilette ou les baguettes dans les restaurants chinois, mais aussi les rognons et les Patrick. Au Cruchon, le chef et sa cuisine sont débridés, dans cette Winstub, Strasbourg rencontre Tokyo, le raifort tremble et se radine pour accompagner le wasabi, alors que l'anis flirte avec le tartare de saumon. Cette Winstub, c'est la villa des cent sushis, au cœur du vieux Strasbourg, sans chichis, mais avec des sushis, de l'humour et de la fantaisie, cette Winstub de la rue des Pucelles reste associée à Fernand, son accordéon et son verre de Kaefferkopf.

Lire la suite...


Le Rottweiler de Bacchus

dans la catégorie Les bons plants

Rottweil est une petite ville perdue dans les méandres du Neckar à environ 90 km au sud de Stuttgart. rottweil.jpgCette commune romaine créée en 79 avant JC, sous l'empereur Vespasien, s'appelait "Arae Flaviae". Elle est surtout connue pour sa cavalcade des fous (Narrensprung), pour son centre-ville médiéval et baroque mais aussi pour le chien Rottweiler qui autrefois était un chien de boucher dans la région et le chien utilisé pour tracter les wagonnets dans les mines. Au milieu de la cité médiévale, on peut tomber, sans se faire bien mal, sur un caviste extraordinaire, la caverne de Bacchus. Michael Grimm est le cerbère des lieux, le Rottweiler qui garde l'entrée des Enfers de la "Bacchus Vinothek", un lieu magique et unique, un enfer pour votre banquier, un paradis pour celui qui aime les flacons de qualité. Ici, on est loin de la fureur des enfers, le cerbère est sympathique et amoureux des grandes bouteilles. Michael Grimm entasse sur 3 niveaux, tous ce que le monde du vin peut produire de bon, du plus petit au plus grand, du petit chez les grands comme ce Valpolicella de Quintarelli ou du grand chez les grands avec une collection de la DRC ou certains Petrus qui trainent nonchalamment dans le cellier du deuxième sous-sol, quelques Allemandes, bien entendu, dont quelques excellents michael_grimm_02_f026acfb84.jpgPinot noir de la région, plus de 1.000 Bordeaux dont quelques très vieilles et très célèbres cuvées, les plus grands prince de Bourgogne côtoient quelques roturières, on peut même y rencontrer une sainte Alsacienne, Guigal, Chapoutier, Beaucastel, 2 ou 3 vins de Loire ou des Languedoc. Le plus stupéfiant, c'est la collection de vins étrangers. Un seul mot: magique. En Italie, Guintarelli, Conterno, Sandronne, Voerzio, Soldera, Gaja, Montevertine, Valdicava et tous les super-toscans… Les plus grands de la Nappa Valley, Harlan Estate, Schrader, Rubicon, Shafer, Derenoncourt, Opus One, Dominus… Les meilleurs Espagnol, etc… En tous, plus de 3.000 références différentes et si le Porto vous monte à la tête, vous pourrez vous offrir un Old Tawny prephylloxera 1855 pour la modique somme de 2.140€…

Bacchus-Vinothek : Michael Grimm
Oberndorfer Straße 2 78628 Rottweil
Email info@bacchus-vinothek.com
Webseite : http://www.bacchus-vinothek.com


Ça marche en Bourgogne

dans la catégorie Culture Vineuse

Plus de 2500 personnes ont marché pour soutenir les Climats de Bourgogne le vendredi 8 avril 2011 entre Chambolle-Musigny et le Château du Clos de Vougeot. Le spectacle donné par la nature et les artistes fut somptueux, tout au long du chemin, le public a rencontré des comédiens et des conteurs qui ont enchanté petits et grands expliquant la richesse du patrimoine et sa valeur universelle. Des projections sur les murs du Château ainsi qu’un lâcher de lanternes célestes ont émerveillé les 2500 spectateurs qui ont entonné un ban bourguignon mémorable sur l’esplanade du Château. Artistes, bénévoles, politiques, personnalités ont apporté leur soutien à la candidature des Climats de Bourgogne au patrimoine mondial de l’Unesco. Bernard Pivot, Président du Comité de soutien, a rappelé l’importance de la mobilisation de tous. En effet le chemin dans les vignes ne comptait qu’un peu plus d’un kilomètre mais la route vers l’inscription est encore longue. La mobilisation des nombreux bénévoles et le grand succès populaire de cette marche marquent l’adhésion des Bourguignons à cette candidature importante pour toute une région.


E=VSB² … mais avec le temps, c'est relatif

dans la catégorie Rencontres Amicales

BlogEquation.jpgJe ne voudrai pas faire mon intéressant, c'est pas le genre de la maison, mais j'attire votre attention sur mes capacités incroyables de divination hors du commun des mortels que je tiens d'un vieux Shaman zen Boukistanais et priapique. Déjà, je suis capable d'affirmer que le printemps est arrivé, même si aujourd'hui, le temps est MOSSAD, comme on dit à Tel-Aviv, je sais, ça donne le vertige des prévisions pareilles, ça impressionne toujours. Je suis également capable de prédire que Minimoi, notre grand petit Président, va déclarer la guerre au reste du monde dans l'espoir absurde de gagner les prochaines élections du plus petit Président de la France, ça dépasse l'entendement, je sais, mais c'est la vérité. Autre manifestation lumineuse de la supériorité écrasante de mon intellect, j'ai inventé une mesure idéale du plaisir vinique. La science œnologique est abasourdit, ça renvois Parker, Rolland et tous les pseudos loups gourous aux oubliettes. Sonnez trompettes de la renommée, enfin une mesure scientifique, efficace, imparable, évidente, indiscutable de la qualité réelle d'une bouteille. Il s'agit de la VSB², la vitesse de sifflage de la boutanche à deux. Cette mesure révolutionnaire est exprimée en minutes et peut être également interprétée s'il y a plus de deux Soiffards accrochés à ladite boutanche. On pourrait en tirer l'équation suivante : equation.JPG

Lire la suite...


Un week-end très 2006

dans la catégorie Notre vin quotidien

farniente.jpgDevant la triste absurdité d’une vie passée à combler le temps qui sépare deux fins de semaine, le vendredi symbolise la première étape du WE, la délivrance d'une semaine harassante de labeur. Grâce à la gauche marxiste, à Martine Aubry surtout, grâce aux 35 heures, c'est la journée où tu te penches sur une question ô combien existentielle, que chaque homme et chaque femme se pose quand vient l'heure d'établir le plan de bataille du WE. Un choix épineux, cornélien, qui nous laisse désarmés quand nous y sommes confrontés car les turpitudes de notre vie moderne ne nous laissent que peu de temps pour vraiment bien peser le pour, le contre et le cul de la crémaillère. Est-ce qu’il vaut mieux ouvrir une bonne quille ou tondre le gazon? Est-ce qu'il vaut mieux se faire inviter à droite, à gauche, voire même chez un centriste ou karchériser ses pavés, tel un petit Président, karchérisant sa propre majorité? Est-ce qu'il vaut mieux caresser le poil que tu as dans la main gauche ou allumer les ampoules que tu as dans la main droite après avoir déclouer 3.217 planches de bois que tu vas de toute façon brûler le prochain WE? Il fait beau, ta dulcinée a décidé que s'était WE boulot et déjà l’angoisse du dimanche soir te saisit, même le dimanche ne sera pas une journée sacrifiée, entièrement passée à glander dans ton fauteuil en peau de panda roux. Certains analystes pourront voir dans ce passage un plaidoyer pour la semaine de quatre jours. Les gens disent vraiment n’importe quoi, de nos jours.

Pinot Noir "V" 2006 Muré Domaine du Clos Saint LandelinVMure.jpg

Passé les premières notes animales, le nez est puissant, vanillé, cerise noire, poivre noir et des notes qui rappellent le vin cuit. La bouche est puissante, les tannins ont soyeux, l'acidité est présente mais l'ensemble ne me convainc pas, le vin manque de caractère, d'équilibre et de longueur. Bien

Lire la suite...


Ça ne tourne pas rond dans le Carré ViiiP

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

carre-viiip-logo.jpgJe suis vénère, mon émission de télé préféré a été supprimé des écrans pas catholiques. J'adore les émissions de merde où les mecs passent pour des buses, ça me relaxe. Me dire qu'il y a dans l'humanité, pas le journal de communistes mangeurs d'enfants, dans le monde, des mecs aussi bas de plafond, aussi décérébrés, le genre de type à qui le créateur a fait un cerveau alors qu'une moelle épinière aurait largement suffis, ça me met en joie, vous pouvez pas savoir comment. Même dans mes rêves les plus secrets story, je n'osais espérer un ramassis, un concentré de débilité comme Carré ViiiP. Selon moi, cette émiction est symptomatique d’une époque. Bien sûr vous allez vous dire, ça y est le blaireau va encore se lancer dans des digressions pseudo-analytiques à 5 roubles Boukistanaise… C’est fort probable bande de fieffés ingrats, mais après tout, aujourd’hui je suis seul au turbin, à poil, la barbe frétillante, une pizza 4 saisons et un coca light à la pogne et en train de mâter de voiture sur internet (chacun ses fantasques), donc je n’ai un peu que ça à couanner que de digresser à tout va ! Et n'essaie pas de trouver le cheminement de ma pensée, ça pourrait te coûter un bon paquet de neurones. Le cheminement se fait, un peu comme celui de ce Brésilien qui transporte une caisse de pruneaux volé dans les poubelles d'un hôpital spécialisé dans l'émasculation des danseurs de l'école de Samba de Rio pendant qu'un Chinois insomniaque tond son pékinois avec les dents en regardant à la télé un dictateur Africain pleurer devant le dernier épisode de Dexter, le cheminement se fait et me demande pas d'expliquer. Bref, j’en arrive aux faits. Tout est possible en France, Sarkozy l'avait promis, TF1 l'a fait, plus de morale, une chose importe en Sarkofrance, le Buzz, il faut Buzzer, et TF1 a fait Carré ViiiP, TF1 a fait un flop, un four, une merde, a perdu 10 millions et à stopper sa poubelle émission. Bien fait pour sa gueule, le meilleur du pire est derrière nous. Pour ceux qui reviennent d'un voyage au Boukistan ou qui sont des inconditionnel d'ARTE, c'était quoi Carré ViiiP?

Lire la suite...


A la Saint Jean, Ya pas de fumée sans feu

dans la catégorie Rencontres Amicales

Quand Vivaldi a inventé les 4 saisons, il s'est méchamment planté, il a fait carrément n’importe quoi, l’hiver ne sert strictement à rien alors que tous les trucs sympa, apéros, pédalo et pipeau, ont lieu en été. Ainsi en va le monde, par contre, si s'il pouvait arrêter de tourner le monde, merci, ça fout le bordel dans les saisons, après on croit que c’est la faute au réchauffement climatique alors que non, c’est juste la faute à ce con de Vivaldi. Cela dit, les trois saisons dites inutiles peuvent être mises à profit pour s’entraîner car la dégustation est un sport de combat. C’est maintenant le printemps, la saison la plus éloignée de l’automne mais pas encore l'été même si le soleil darde ses rayons flamboyants. C'est pas encore le temps des feux de St Jean, ni des feux de l'amour, mais on continue à s'entrainer dur, à défaut de feu de la Saint jean, on a mis le feu à Saint Jean, chez notre ancien, le célèbre JLK, le Kennedy de St Jean, qui n'a plus 20 ans, mais y a plus de saisons, les jeunes d’aujourd’hui n’ont plus le respect, mais où sont les neiges d’antan, il faut de tout pour faire un monde et l'important c'est d'aimer. Alors, même si Lao-Tseu a dit “c’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut se taire”, je vais m’arrêter ici. C’est comme ça, je fais ce que je veux, pis si t’es pas content, c’est que t’es mécontent, et les vaches seront bien gardées. Autant que faire se peut. Albert-Mann_Riesling_Cuvee-Albert.jpg

Pinot Gris "Cuvée Albert" 2007 Domaine Albert Mann

Un nez très citronné avec des notes d'amandes, d'herbes fraiches et de fleurs blanches. En bouche, le vin est gras, avec un léger sucre et une acidité bien calibrée qui tend une finale sur les herbes. Très bien


Lire la suite...


La croisade s'amuse et nous sommes heureux comme Dieu en France

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

Laicite.jpgJe ne sais pas si tu en as entendu parler, mais le débat qui va sauver la France et plomber l'UMP, va avoir lieu aujourd'hui. Le fameux débat sur "comment y nous emmerdent les racistes du front", c'est d'abord transformé en "débat sur les musulmans" avant de muter en "débat sur la Laïcité". Débat, c'est un bien grand mot pour une aussi petite affaire, ce qui devait être le Yalta des religions, se résume aujourd'hui à 3 heures de monologue de l'UMP, même pas en rang serré, puisque une partie de ses propres forces, pas très vives, refuse d'y participer, le premier sinistre en tête de gondole ne veut pas être mêlé à cette parodie de débat, 300 particpants, dont une paquet de journaliste venus voir le cirque et à la fin, Claude Guéant pond un texte dont personne ne veut. Un dicton, à l'origine yiddish, "wie Gott in Frankreich leben" disait "heureux comme Dieu en France", je voudrais pas plomber l'ambiance, mais j'ai la méchante impression que le Dieu en question a déserté le pays du Curée d'Ars, les relents nauséabonds du racisme ordinaire lui ayant certainement soulevé le cœur.

Lire la suite...


Débriefing, adieu mouton, cochon et coche

dans la catégorie Notre vin quotidien

Faire le Débriefing de la dernière soirée à la Chapelle de Serge demande une abnégation qui défrise la sainteté, un sens du sacrifice de mouton, du travail pas trop pénible et surtout beaucoup de temps à perdre. Pas pour le débrief, ça nous a pris 30 sec, je résume : elle était pas mal la dernière, oui, à refaire…. Succinct certes, mais assez vrai, faut bien le reconnaitre. Le temps de papoter de s'envoyer deux Australiennes, une tempura de crevettes, une pluma de pata negra et la mouche du Coche et il faisait presque nuit.

Barossa Valley Good Shepherd 2009 RusdenGoodShepherd09.png

60% Cabernet, 40% Malbec Cet assemblage était très courant il y a quelques années en Australie, il avait la réputation de très bien vieillir. c'était le vin favori du Père de Christian Canute, qui en son hommage a créé cette cuvée . C'est aussi un remerciement pour lui avoir montré la voie (le bon berger traduction de the Good Shepherd). Superbe nez, très fruité, myrtille, cassis, bonbon au caramel, bois noble. La bouche est ample, grosse matière mais fine acidité qui contrebalance l'ensemble et rend le vin très digeste. Belle finale, toujours sur les fruits rouges et noirs. Très bien

Lire la suite...


Château Vridal-Sopoins, un grand Bordeaux est né

dans la catégorie Inclassables mais classés

bordeaux.jpgL'agence France Presse vient de révéler que "The Coca-Cola Company", la multinational d'Atlanta fondée par John Stith Pemberton, vient de racheter le Château Vridal-Sopoins avec la ferme intention de bouleverser le célèbre classement de 1855. Leur but avoué est de rejoindre Petrus, Haut-Brion, Lafite Rothschild, Latour, Margaux, Mouton Rothschild, Ausone et Cheval Blanc. Des moyens colossaux ont été injectés dans le Domaine pour arriver à ce résultat en moins de 10 ans.

Le millésime 2009 sera le premier à porter la griffe de la célèbre firme mondiale. Seul, 1.000 bouteilles numérotées seront commercialisées par le Domaine en 2013, après 30 mois d'élevage. Le Château a débauché John Wood, l'ex Œnologue de "Sine Qua Non", l'un des plus grands vins Américain, il sera conseillé par Michel Roland, le Père de nombreux Grands crus de Bordeaux.Chateau_Vridal-Sopoins.jpg Les rares personnes qui ont eu la chance de goûter le vin, parlent d'un vin concentré, à la couleur rubis très foncé, d'une grande complexité avec un nez marqué par les fruits rouges et la banane (le domaine utilise des levures actives 71B), des arômes de pain grillé et d'amande caractéristique de l'élevage en fût neuf du Tronçais, pour plaire au marché américain. Des notes de bonbon anglais permettent d’envisager une ouverture sur le marché britannique alors que le côté iodé balsamique plaira surement au marché chinois. La longueur est époustouflante, notamment grâce à la technique du microbillage et de l'électrolyse bipolaire qui consiste, non pas à acidifier les vins, mais à abaisser le PH en retirant les cations basiques en excès, en particulier des ions potassium, sans modifier les autres constituants du vin. En fait, c'est un peu comme si la vigne avait exporté moins de potassium dans la baie de raisin. Précis et stable dans le temps, ce procédé soustractif permet d'obtenir des vins qui, sur le plan sensoriel, sont perçus avec des notes plus fraîches, et moins lourds en bouche. Le vin sera commercialisé autour de 1.000€ l'unité, la plupart des grands Palace Parisien ont déjà réservé leur allocation. A vos chéquiers!