Leverasoif.com

Archives :

septembre 2011

Entretien Meurisaltien au bout du Roulot

dans la catégorie Culture Vineuse

roulot.jpgIl y a des acteurs-chanteurs, des chanteurs-écrivains, des écrivains-présidents, des vignerons-chanteurs et un seul vigneron-acteur. Un cas, le Roulot. Jean-Marc Roulot est un cas unique, le père et les deux grands-pères étaient vignerons, son avenir était tout tracé, "tu seras vigneron mon fils". Mais que se passe-t-il alors dans la tête d’un garçon pour qu’il se lance dans la folle perspective d’une vie de saltimbanque? Automne 76, il a 20 ans, et face à un père et une mère consternés, il déclame solennel : "Je ne veux pas être vigneron. Je quitte la maison. Je veux devenir comédien". Il passera par le conservatoire de Paris dans la classe de Michel Bouquet. Des premiers films sous la direction de Patrice Leconte, de Nicole Garcia, puis d’Etienne Chatillez, Il interprétera le Valère de Tartuffe sous la direction de Jacques Lasalle avec, dans le rôle-titre, Gérard Depardieu, qui lui prédit: "Tu reviendras là-bas, chez toi à Meursault." Mais la vie se hâte à modifier les destins, son père tombe malade. Aux vendanges 1982, sur son lit de souffrance, le patriarche l’initie aux raffinements de la fabrication des arômes. Sous la dictée, Jean-Marc prend des notes, il assumera, seul, la totalité des procédures jusqu’à la plus ultime, la vinification. Sa première ! Il assumera aussi le fait d'être comédien et vigneron. Aujourd’hui, il revendique ainsi son choix. Notre vigneron-acteur vinifie, répète, vendange, notre acteur-vigneron interprète, prend le temps d’écrire une pièce intitulée Meursault, les Luchets. Jouant son propre rôle, il initie les spectateurs aux mots du vignoble, il sera à l'affiche de "Rio Sex Comedy", le premier film de fiction de Jonathan Nossiter, réalisateur de Mondovino, dans lequel notre acteur-vigneron joue, aux côtés d’Irène Jacob, son plus beau rôle. "Chaque goutte de ses Meursaults est comme un torrent d’eau de roche qui vous transperce littéralement, vous submerge par sa minéralité fine et prégnante", dit Denis Saverot, le rédacteur en chef de la Revue des vins de France. «Précis, droit, essentiel, intense, long, centré, profond, unique, expressif. Voilà une longue série d’adjectifs qui définissent… qui? quoi ? l’homme ? le vin ? les deux. "A 20 ans, je n’avais pas d’avis sur le vin. A 36, j’ai décidé d’être vigneron parce que je savais quel vin je voulais faire."

Il a été l'invité de François Busnel sur France-Inter, un entretien au bout du Roulot à écouter sans modération

à l'écoute sur cette page


Les tapettes de la renommée

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

"Traiter son prochain de con n’est pas un outrage, mais un diagnostic." Dard Frédéric

jpg_douillet-mor-ee39d.jpgDepuis le retrait de vie télévisé d'Eric Zemmour, le zéro de la polémique, l'explosion en vol de Fréderic Lefèbvre, le zéro de la politique, on restait un peu orphelin des saillies de nos trompettes mal embouché et des traits d'esprit de ces penseurs de Prisunic dans le labyrinthe de notre troisième millénaire naissant. On pensait que les derniers des dinosaures de la pensée unique et inique avaient trépassé. Heureusement, la relève est là, à l'affut des trompettes de la renommée, des petits fours et des postes bien rémunérés. La relève intellectuelle est arrivée, le pachyderme de la politique, David Douillet, dit le gros Douillet, que l'on va appeler Doudou, pour faire simple, géant de la pensée à deux roubles, un "think tank" de la connerie à lui tout seul, vient nous rappeler que si tu mélange un sportif avec un politique, un auteur sans succès, un porteur de valise et un arriviste, on obtient un mélange aussi détonnant que déconnant.

Lire la suite...


Grüner Veltiner , l'Autriche sans triche

dans la catégorie Notre vin quotidien

WB_weingarten.jpgLe Dogme... toujours le dogme et les habitudes. Mes papilles s'ennuient, marre du Chardonnay, du Pinot noirs, de la syrah, de la Grenache ou du Cabernet, il me faut du changement. J'ai bien pensé à ajouter du Tabasco dans mon Riesling, mais ça aurait la subtilité d'une bombe à hydrogène. C'est là que je tombe sur ce Grüner Veltiner de Bründlmayer. L’Autriche est un pays dont on a loué les compositeurs, les valses de Vienne, les autruches, le beau Danube bleu, les tyroliennes, les yodler tyrolien, l'Apfelstrudel et les viennoiseries, profites-en donc pour ramener des croissants, merci, mais assez peu pour ces vins. Willi Bründlmayer est le porte-drapeau du Kamptal, région au nord-ouest de Vienne, ce domaine de 75 Ha dispose d’une gamme très étendue où la qualité est extraordinairement constante d’un type de vin à l’autre, en blanc, rouge et même en mousseux. Le point fort du domaine est le Grüner Veltliner, un cépage blanc particulièrement répandu en Basse-Autriche. Ailleurs, il est quasiment inconnu mais on le rencontre parfois dans quelques régions de République tchèque et de Hongrie. Willi Bründlmayer est un traditionaliste, adepte du bio, il préconise une intervention minimale, les vins vieillissent dans des caves profondes et froides, dans des tonneaux d'acacia et le chêne.

Grüner Veltiner Alte Reben 2000 Weingut Bründlmayer

brundlmayer-gruner-veltliner.jpgUn nez puissant, toasté, sur la noisette, la pomme verte, la poire mûre, l'acacia, le poivre blanc, les amandes, un léger fumé et une touche de pierre à fusil. En bouche, c'est riche, concentré, enveloppant, et élégant, une ligne acide intéressante qui apporte beaucoup de fraicheur à la longue finale épicée. Très bien

Au milieu du gué D'orger

dans la catégorie Notre vin quotidien

Savennières "Sectilis Terra" 2005 Domaine du Gué d'Orger

sectilis_terra.jpgLa robe dorée et compacte enveloppe un nez puissant et racé. On reste étourdi par des arômes immédiats de coing, de cire, de miel, de citron confit, de vanille et de vieux rhum après quelques minutes d'aération. On découvre aussi quelques notes minérales qui rappellent les très vieux Riesling. En bouche, on passe en mode exubérant et oxydatif, un oxydatif fin, probablement recherché et travaillé qui équilibre une matière impressionnante. Le vin possède aussi beaucoup de tension, d'énergie communicative qui nous emmène vers une belle et longue finale. Un Savennières avec une belle personnalité, pas forcément consensuel, pour amateur de grand Loire ou inconditionnel du vin naturel et hors des sentiers battus et rabattus. Sectilis Terra, l'essence de terre fendue dans un verre, n'a pas fini de délivrer son message. Excellent

"J'apprivoise ma vigne afin qu'elle vous révèle les secrets du terroir dont elle se nourrit". C'est du Loïc Mahé dans le texte. Ingénieur de formation, Loïc Mahé s'ennuyait derrière son bureau, mais son rêve, c'était de posséder des vignes et faire son vin. Loic_Mahe.jpgIl a pris du recul avec son travail, cherché et trouvé quelques hectares de vignes entre les deux rives de la Loire tout en travaillant en parallèle chez un vigneron pour tout apprendre sur la vigne et le vin. En 2000, Le Domaine du Gué d'Orger était né à Ste Gemmes sur Loire. Loïc est un vigneron sympathique qui travaille son "jardin" selon les principes de la biodynamie, les vignes sont enherbées naturellement, les produits chimiques bannis, et les vendanges sont entièrement réalisées à la main pour permettre un ou plusieurs tris qualitatifs sur chaque parcelle. Ce Savennières est issu d'une "terre de schistes" exposée plein sud, de tout petit grain de chenin légèrement botrytisé, des rendements infimes (7hl/ha), un élevage de 18 mois en fût de chêne, une concentration et une puissance unique. Cette cuvée n'a été réalisée qu'en 2005, à peine 900 bouteilles. A noter que 3 barriques de 2009 présentent ce même potentiel.


Drame des régimes, la Grèce dégraisse

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

grece1.jpgLa Grèce (Grὲζε en grec) est un pays oriental et hellénique, le plus au Sud de l'Union Européenne. Il est mieux connu sous le nom de "Paradis du monde" ou comme le meilleur pays au monde ou même le pays de la putain de bonne huile d'olive mais seulement par les amateurs d'huile d'olive. Les habitants de la Grèce sont les Grecs. Ils parlent grec, mangent grec et baisent comme des dieux. Les Grecs portent quelque fois des jupes et des chaussures à pompons. Ils chantent et dansent en sautillant sur des musiques amusantes et enjouées, probablement inventées pour faire fuir les turcs. Même si le pays regorge de superbes maisons à colonnes, les Grecs préfèrent habiter de petites maisons blanches, carrées ou à toit bleu. Du coup, les autres maisons tombent complètement en ruine. Depuis quelques temps, la Grèce connait un léger problème de déficit public. Un petit problème de pépettes pour un peuple qui a inventé la démocratie et la philosophie alors que nous nous balancions encore dans les arbres.

Lire la suite...


Un tour de Merlot

dans la catégorie Notre vin quotidien

Il y a deux sortes de vin, celui que l'on reconnait au premier coup de nez et celui qu'il faut aller chercher loin, celui qui force l'amateur de vin à se poser les bonnes questions. Cet assemblage Merlot-Syrah du Domaine des Tours est un vin secret qu'il faut explorer, mais aussi tellement envoûtant puisqu'il éveille notre curiosité. Après plus de 10 ans de repos, il nous livre une trame bordelaise et imprime une empreinte chaleureuse des terres du sud. Un vin à forte personnalité, les sous-bois et la truffe bordelaise conjugués à la cerise à l'eau de vie qui nous rappelle que Rayas n'est pas très loin…

Vin de Pays du Vaucluse 2002 Domaine des Tours

Assemblage Merlot-SyrahDomainedesTours.gif La robe est légèrement tuilée sur le bord. Le nez est expressif, charmeur, sur la prune, la fraise, la cerise noire, la boite à cigare, l'encre et une légère pointe de truffe et de sous-bois, très agréable. La bouche est douce, très fumé, d'une grande fraicheur, la matière est dense avec des tannins délicats, finement granuleux. La belle finale prolonge le plaisir de goûter cette curiosité qui a la tête à l’ouest et les pieds ancrés dans le Vaucluse. Très bien

La vérité est en tailleur de pierre

dans la catégorie Notre vin quotidien

meteor10.jpgComme le dit souvent mon couturier, marbrier à ses heures perdues, la vérité est en tailleur. Alors, quand j'apprends qu'il existe un cratère de 220 mètres de diamètre et 50 mètres de profondeur, à Cabrerolles, dans l'Hérault, et que ce cratère n'empêche pas le propriétaire du site d'élaborer un vin de Faugère, je reste coi pendant environ et approximativement un dixième de millième de seconde avant de me dire qu'il est indispensable, puisque inutile, que je le goute. Rendez-vous pris à l'Atelier du goût pour goûter le vin du domaine qui s'appelle assez justement, le Domaine du Météore, fallait y penser. Le but de la dégustation est de prouver que les vignerons locaux collaborent avec la CIA et le Mossad pour dissimuler l’existence d’un complot extra-terrestre visant à détruire la production mondiale de Cabernet Sauvignon parce que sur leur planète, c’est une arme de destruction massive. Pour ceux qui l'ignorent, les dits extra-terrestres sont depuis longtemps parmi nous, ils se cachent dans les vignobles ou sont candidats à la présidentielle française, ce qui démontre à la fois une forme d'intelligente et prouve qu'ils sont au-moins aussi stupides que nous.

Faugère 2006 Domaine du Météore

Syrah, Grenache, Mourvèdremeteore_lesleonides.jpg
Météorite ou pas, le vin de Geneviève et Guy Libes-Coste a un côté très minéral, des notes de fruits des bois, de tapenade, de garrigue, d'herbes aromatiques, de sous-bois et de cannelle boisée. C'est en bouche que l'impression minérale est la plus prégnante, un grain très fin, une mâche et une sensation de sucer un caillou de Schiste, la bouche est construite, fraiche et la finale est longue et épicée. Toute la race d'un beau Languedoc. Très bien

Ça tourne rond de l'autre côté de la Terre !

dans la catégorie Notre vin quotidien

Dans la série, comment piéger vos amis en leur faisant goûter un vrai nectar, voici un bon client... Le domaine Rusden, l'une des plus belles maisons d'Australie produisant parmi les plus merveilleux nectars du monde comme "Sandscrub" propose un vin riche et sauvage. Un monocépage dénommé "mataro". En fait, il s'agit de mourvèdre...

Full Circle 2005 RUSDEN rusden-barossa-valley-full-circle-mataro-2006_large.jpg

Il est sphérique, puissant, riche mais pas saturant. Épicé en diable et même plus ! Une finale sur le chocolat au piment d'Espelette. Ce mataro, comme bon nombre d'australiens se caractérise par une grande acidité volatile à l'ouverture. Après 3h de carafe, le nez devient magnifique : garrigue, viande grillée, poivron rouge et fruits noirs. Une bouche pleine et onctueuse. Une densité raisonnable pour un vin qui remplit la bouche sans la démolir. À mi-chemin entre le grenache, parfois complexe, et la shiraz, souvent écrasante, ce beau cépage sait trouver aux antipodes des tanins fermes mais policés sans être obligé de l'attendre 15 ans comme à Bandol... Excellent.

L'origine du nom ? D'après Dennis Canute - le père de Christian, actuel vinificateur -, les australiens sont incapables de prononcer le mot "mourvèdre"... ;-)


C'est avec les bonnes bourgeoises qu'on fait les meilleurs crus

dans la catégorie Notre vin quotidien

En pleine période de foire aux vins, c'est le moment idéal pour évaluer la star des Bourgeoises Bordelaises, la petite coqueluche des cavistes d'opérette et de supérette, qui, moustaches au vent, vantent les qualités de la donzelle, celle qui, parait-il, fait la nique aux meilleurs crus classés du Médoc. Situé à St. Seurin de Cadourne, à la limite septentrionale de St. Estèphe, ce cru porte le nom du plus ancien propriétaire connu, Sieur Sociando, ainsi que de la Veuve Mallet, qui en devint propriétaire en 1850 et y accola son nom. Sociando Mallet, c'est avant tout, l'œuvre d'un homme, Jean Gautreau, qui tomba amoureux de ce paysage en 1969 et racheta un château en piteux état, avec seulement 5 hectares de vignes, pour en faire en un peu plus d'une décennie un des crus bourgeois le plus recherchés des aficionados de la foire aux vins, des enfoirés, mais c'est pas les restos du cœur...

Haut Médoc 2001, Château Sociando Mallet

Sociando_Mallet.jpgJoli nez, très expressif, sur des notes de fruits noirs, de tabac, de chocolat et de cuir. La bouche est suave et veloutée, c'est très agréable. La matière est dense, concentrée, les tannins sont souples. Ça reste très chocolat aux fruits noirs avec une acidité faible et une belle longueur, sans plus. Un Médoc relativement classique, sans magie mais assez gourmand. Bien+

Mes péchés capiteux

dans la catégorie Inclassables mais classés

La prochaine soirée approche, elle sera dédiée aux 7 péchés Capiteux voire Capitaux pour certains....


De la craie de Cramant

dans la catégorie Notre vin quotidien

Champagne brut GC Blanc de blanc Lilbert & Fils

lilbert.jpgRobe claire, mousse abondante et fine. Premier nez citronné avec une touche de fruit blanc, d'acacia, de champignon, de paille et d'amande. La bouche est fine, crayeuse, élégante, briochée, sur les fruits secs et avec une acidité qui étire la finale. Un bon Champagne sans grande prétention. Bien+

Un Diable à l'eau de Seltz

dans la catégorie Notre vin quotidien

Sylvaner El Diablo 2000 Albert Seltz

seltz.jpgA Mittelbergheim, Albert Seltz est un irréductible et peut également être irrésistible comme son Sylvaner "El Diablo". Un diablotin sortit de sa boite à malices qui revendique haut et fort sa différence, quitte à être brûlé au bûcher de la vanité alsacienne. Ce Sylvaner vinifié en SGN, est a des années lumières du Sylvaner conventionnel, sec et propre sur lui. La robe est dorée, le nez fleure bon le raisin sec, la mangue, le miel de fleur, le coing et la cannelle sur un fonds légèrement oxydatif. La bouche est portée par les 100g/l de sucre, la matière est dense, la liqueur est enveloppante, une fine acidité permet de profiter longtemps de la finale sur le raisin de Corinthe. Très bien

Cours Cheverny ! Cours !

dans la catégorie Notre vin quotidien

Les joies des vacances... Découvrir des petites productions locales à prix doux. Alors si vous passez par la Loire et que l'envie de changer des sauvignon blanc, chenin et autres gros-plant nantais vous prend, le romorantin est fait pour vous !

COUR-CHEVERNY "La Porte Dorée" 2007 D. Philippe TESSIER Philippe-Tessier-Cour-Cheverny-la-Porte-Doree-2005.8_1_2.wine_1775233_detail.jpeg

Cette petite appellation de 58 ha, classé en AOC depuis 1993 seulement, a été créée par François 1er en 1519 lorsqu'il fit venir de bourgogne 80 000 plants de romorantin . Ce cépage ne se rencontre plus actuellement au monde que dans ce petit village ligérien. Une robe très pâle. Un premier nez de fleurs blanches et d’acacia légèrement miellé. Une bouche fraiche et sapide, avec une attaque franche mais pas agressive. L'ensemble est aérien sans être sec. Un bel équilibre. Les arômes dominants sont la pomme verte, une pointe d'agrumes et de coing. Bref, à mi-chemin entre sauvignon et chenin, mais avec une personnalité propre. La longueur est moyenne. L'ensemble est agréable sans être renversant.

Pour les gourmands : bel accord avec les gambas flambées au pastis (attention hein ! Piano piano sur le pastaga !). Accord très correct avec les huitres, pour ceux qui ont du mal avec les blancs très sec. ;-)

PS : pour rigoler... ici... http://busurleweb.com/2011/01/domai...
Ou là...


Le roi est (presque) mort ! Vive les Millandes !

dans la catégorie Notre vin quotidien

J'ai rencontré par hasard une bouteille de Leroy. Le tout petit bourgogne de base, vendu au prix d'un premier cru d'un autre vigneron. L'idée m'est venue de voir si le prix en valait la chandelle. Dégustation à l'aveugle de rigueur pour ma femme et Rage, débarqué pour un court mais beau séjour (cf ci-dessous)…

Lire la suite...


Un petit bécot de ce beau séjour à la gomme(erie) !

dans la catégorie Notre vin quotidien

Au milieu d'une cure de pinot noir, de chardonnay et de syrah, ce n'est pas désagréable de se rincer les papilles avec un peu de cabernet franc et de merlot. N'en déplaise aux z'intégristes que je ne nommerai pas. :-) Rage est venu avec son Beau-Séjour. Réponse du murgeur à la murgeuse, j'ai dégainé aussi sec une Gomerie pour voir le lien de parenté, puisque cette dernière est une "cuvée prestige" des meilleures rangs de merlot de la propriété. Un "vin de garage" qui a fait beaucoup parlé de lui dans les années 95-2000.

Lire la suite...


Au nom de la rose...

dans la catégorie Notre vin quotidien

Bourgogne rosé Cuvée Clémence 2008 Domaine Mortet

MortetClemence.pngUn rosé de pinot noir du Domaine Denis Mortet, nommé ainsi en l’honneur de Clémence, la fille cadette. La robe est saumon clair. Le nez exhale des notes d'herbe fraiche, de gentiane, de groseille à maquereau, de pêche de vigne, de réglisse et de fruit blanc. La bouche possède beaucoup de douceur, de finesse, c'est très stylé, l'acidité est fine et apporte fraicheur et longueur à la finale. Un rosé de Bourgogne, très original qui a rencontré, par hasard, un poulet fermier au vin jaune et aux morilles, pour mon plus grand plaisir.

Le petit train-train de la honte

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

00477146_000011En Sarkozistan, les tramways ne se nomment pas désir et encore moins Harlem (blague breveté CM2). Vous vous dites, j'en suis sûr, je te vois derrière ton écran à ricaner comme une baleine à bosses, figé comme un aspic dans sa gelée, tu te dis, ça y est, il remonte sur ces grands chevaux de foire, c'est parti pour un manège, et tu as raison. Ce matin, même si nous sommes l'après-midi, mais c'est une figure de style, ce matin donc, je suis de mauvais poil, ces expulsions de roms, avec la complicité de la RATP, me font honte, elles font resurgir de vieilles images qu'on croyait à tous jamais enfuîtes dans la mémoire de nos pères. Devant ces images d'expulsions, il n’y a aucune raison d’être fier de son pays. Fier d’être "français" c'est plutôt refuser cette "identité nationale" qui ne veut rien dire. Il est revenu, ce temps, non pas de l’indignation, mais de la collaboration. Pour certains, ce n'est pas grave, il ne s'agit pas de charnier, pas d’épuration, mais un déplacement d’une certaine catégorie de population. Quelques Roms convoyés manu-militari dans un tramway affrété par la RATP. Escortés pour une destination par forcément connue de tous, gardés pendant que des mineurs se retrouvaient (heureusement temporairement) séparés de leur famille. Y a pas de quoi fouetter un chat.

Lire la suite...


Lire au Kabinett d'Annegret

dans la catégorie Notre vin quotidien

Riesling Kabinett Kaseler Nies'Chen 2001 Reichsgraf von Kesselstadt

reichsgrafs-von-kesselstadt.jpgMagnifique robe jaune doré. Le nez de ce Riesling est tout en nuance, d'abord sur des notes de champignons, de sous-bois, d'humus, il se découvrira des parfums de citron vert, d'ananas et d'épices douces ainsi que de fins accents pétrolés. La bouche est suave, vive, minérale, légère (8,5°) avec un bel équilibre entre des sucres résiduels, légers et fondus et une belle acidité qui apporte son écot à la longue et délicieuse finale. Très bien

Kasel_nies_chen.jpgAu cœur de la Moselle allemande, le domaine Reichgraf von Kesselstatt produit des vins depuis plus de 650 ans. Annegret Reh-Gartner et son mari Gerhard, grand cuisinier allemand, anciennement étoilé au Michelin, produisent de grands vins de gastronomie tout en finesse et en précision. Cette cuvée est issue du terroir de Nies’chen sur le village de Kasel dans la vallée de la Ruhr, un coteau exposé plein sud en forte pente.