Leverasoif.com

Archives :

avril 2012

Siroter et papauté

dans la catégorie Notre vin quotidien

Châteauneuf du Pape Rayas 2004rayas_cdp.jpg

Boire un Rayas chez l'Ermite de St jean n'a rien d'exceptionnel, ce serait même tous le contraire, une expérience mainte fois renouvelée. Comme de vieux pontifes, nous avons siroté religieusement l'émule du Pape et préparant les festivités de la retraite de Pétrussie. Rayas est un vin qui appelle le sourire, qui fait pétiller les yeux et les papilles, un nez qui framboise joliment, mais aussi de la fraise, du chocolat à la menthe, une petite touche de cèdre, des épices et un bouffée de cigare. En bouche, la matière est dépouillée d'artifice, les tannins sont fins, c'est séduisant, croquant et élégant avec des notes truffées, la douceur soyeuse de la Grenache apporte son écot à l'équilibre magique de ce Rayas. Après plus d'une heure de carafe, la persistance, sur le tabac blond, confirme que le long carafage est indispensable à la construction aromatique de Rayas.

Un premier Tours de Vacqueyras

dans la catégorie Notre vin quotidien

A_Dimande.jpgLe prix du vin flambe! Évidemment, les politiciens, déconnectés des réalités de la plèbe s'en battent les bourses, dans leurs tours d’ivoire, ils attendent la chute. Pendant cette campagne, aucun d’entre eux ne veut prendre le risque de s’engager sur un sujet aussi sensible. Ils préfèrent se concentrer sur des sujets comme l’insécurité pour détourner l’attention de la populace des vrais problèmes, et parce qu’ils craignent pour leurs commodités, car, je le rappelle, ils sont débranchés du peuple dans leur tour d’ivoire et au prix où est l’ivoire aujourd’hui, tu penses bien que c’est la première chose qu’on va voler en cas d’insécurité. Et pourtant, il y a une solution à cette crise de foie, le Vacqueyras du Château des Tours. Un grand plaisir pour moins de 0,00000125% du super bonus du patron de Publicis. A ce prix, on devrait nationaliser le Château des Tours.

Vacqueyras 2005 Château des Tours

80% Grenache et 20% Syrahchdes_tours.jpg Les encyclopédies vineuses, quand elles parlent du Vacqueyras, prétendent que ce vin est capiteux, robuste et bouqueté. Pourtant le nez de ce Vacqueyras est séducteur, sur des notes de fraise, de framboise, de noyau de cerise, poivre, cèdre, réglisse, tabac blond et sous-bois. Un nez complexe et délicat. En bouche, c'est gourmand, souple, toujours fruité, cerise à l'eau de vie et une pointe de caramel. Les tannins sont ronds, l'ensemble est acidulé, très légèrement sucré et, seul bémol, la finale est un peu sur l'alcool.

10 candidats dans un jeu de quilles

dans la catégorie Inclassables mais classés

sondage2.jpgSemaine épouvantable, comptes annuels à boucler, cotisations sociales, IS, IR, TS, TVA, CSG, CRDS, taxe foncière, provisions, amortissement, deux Prozac, un Tranxène sans sucre et l'addition. En plus, on est bombardé de sondage d'opinion, que je me demande si je vais pas voter pour un sondeur. Je connais mieux la tronche du Directeur d'Ipsos que celle du Cheminade. Je vous entends déjà, "oui, mais non, de toutes manière, c'est truqué, les chiffres, on leur fait dire ce qu’on veut et c'est la faute aux étrangers." Je m'inscris en faux et en usage de faux! Prenons un chiffre au hasard, 10. Essayons de lui faire dire, par exemple, "Casses toi pov'con". En bien, c'est qui qui a raison! Il a pas parlé, ou alors faut sur-doser le prozac. J'aurai pu également vous le démontrer scientifiquement, mais on n’est pas là pour ça et cela aurait pris trop de temps avec certains qui sont plutôt nuls en maths pour faire dire absolument n’importe quoi aux statistiques. Une étude Boukistanaise démontre indubitablement que les personnes qui passent plus de 4 heures par jour à écouter les candidats à la présidentielle sont plus enclines à la dépression et donc, à voter comme des cons, que celles qui préfèrent organiser des repas plus ou moins arrosés ou des parties de jokari avec leurs amis. Personnellement pour ce qui me concerne, le repas avec des amis me va assez bien, même si j'aime beaucoup le Jokari. En plus, dans les sondages et, comme d’habitude, il n’y en a que pour les deux favoris et on oublie les petits candidats. Heureusement que je suis là pour réparer cette injustice et nous permettre de deviner tout seuls nos propres intentions. Comme les interdits sont faits pour être transgressés et que je lis dans le marc de vin, voilà donc, dix vins, qui nous donnent, en avant-première, les sondages résultats de dimanche.

Lire la suite...


Elysée moi, au revoir et merci Poutou

dans la catégorie Inclassables mais classés

poutou.jpgJe ne sais pas vous, mais moi, j'en ai soupé de cette campagne qui sent le pâté. Un pâté de campagne électorale un peu moisi. Une campagne où les vrais sujets ont été soigneusement cachés sous le tapis. Notre grand petit Président aura beau nous faire le sourire style De Funès, son idole, ses sursauts nerveux et son éloquence style Darry Cowl ne trompe pas, il a les foins, il fouette grave. Il a tout tenté, le ratissage à l'extrême droite, le double-Lutz avec Axel inversé pour balayer au centre, gratter large pour gagner moins, les Français ne sont plus dupes. Sarkomique a multiplié les spectacles comiques pour un résultat médiocre, on l’a vu très agacé par les journalistes, qu’il avait lui-même sélectionnés, et qui avait l'outrecuidance de lui poser des questions. Certains journalistes, et pas que des gauchistes, interloqués, les yeux au ciel, regardait le Hugo Boss expliquer comment il allait repeindre la dette en rajoutant un étage aux pavillons de banlieue. Il parait qu'il a pris rendez-vous avec nous. On se croirait chez Meetic. Paraît aussi qu’il ne couche pas le premier soir.

Lire la suite...


Soul comme un Ougandais

dans la catégorie Inclassables mais classés

Michael_Kiwanuka.jpgPlus moyen d'écouter sa télé ou de regarder sa radio, à moins que ça ne soit l'inverse, sans tomber sur Michael, pas l'ex Jackson, mais Michael Kiwanuka, Chouchou de France Inter, le live de la semaine de Canal+ et sa prestation au Grand Journal l'a propulsé directement number one des ventes sur Itunes. L'effet pub, certes, mais pas seulement, une fois écouté, son dernier et surtout premier album, laisse des traces indélébiles, la grande classe. A vrai dire, rarement une découverte a suscité autant d’enthousiasme, des critiques dithyrambiques dès la sortie d’un premier album. Mais le sien, "Home Again", dans les bacs numériques depuis même pas une semaine, est une merveille, une pépite, qui vous reste gravée entre les deux oreilles.

Lire la suite...


Cultiver son petit Lopy de vigne

dans la catégorie Notre vin quotidien

SangdesCailloux.jpgLe Sang des Cailloux est l’une des locomotives de Vacqueyras. Cette appellation relativement jeune est située entre Châteauneuf du Pape et Gigondas. Le Domaine le Sang des Cailloux a été créé par deux frères dans les années 1970. En 1979, après des études, Serge Férigoule intégra le domaine, s'associa avec le propriétaire avant d’en devenir l’unique propriétaire à l’aube des années 1990. Le Sang des Cailloux compte dix-sept hectares plantés de 70% de Grenache, 20% de Syrah, 7% de Mourvèdre et 3% de Cinsault, ce qui constitue l'assemblage du Vacqueyras de base. Serge Férigoule propose également une cuvée de Vieilles Vignes baptisée Lopy du nom de la ferme où il est né. Cette cuvée est le fruit d’un assemblage de 75% de Grenache et 25% de Syrah.

Vacqueyras Cuvée Lopy 2005 Domaine le Sang des Caillouxsang-cailloux-lopy.jpg

Robe noire. Nez fermé à double tour pendant de longues minutes. Il s'ouvrira sur des notes d'olive noire, de réglisse, de terre humide et de garrigue. La bouche est un monolithe de pierre noire, puissance tannique impressionnante, matière hyper riche et finale minérale et réglissée. Va falloir être patient. Bien

Le langue Fleurie du Beaujolais

dans la catégorie Notre vin quotidien

fleurie.jpgFabien Duperray est un vigneron atypique, après avoir créé et dirigé une société de distribution de grands vins de Bourgogne, dégusté le meilleur de la planète vin, côtoyé les plus grands vignerons, il a décidé de s'attaquer à son rêve: devenir vigneron. Pour ce faire, il a mis à profit sa grande connaissance du beaujolais pour repérer les très vieilles vignes encore disponibles sur de grands terroirs. Si sa philosophie se veut biodynamique, elle est avant tout paysanne, et fait la part belle au bon sens et à l'empirisme. Il a appliqué une viticulture de grand cru, un travail des sols méticuleux, digne des grands crus de la côte de Nuits, des vinifications soignées et de longs et consciencieux élevages. La mise en bouteille se fait sans collage ni filtration et avec un minimum de souffre. La mise en vente intervient après quelques années de cave, ainsi, le Fleurie 2007 a commencé à être commercialisé courant 2010. Un Fleurie issu des lieux dits "les Moriers" et la "Chapelle-des-Bois". Les jeunes et les vieilles vignes sont vinifiées séparément, mais ici, on appelle jeunes vignes des plants de 60 ans… Fabien Duperray est bien un vigneron atypique, un vigneron qui place ses valeurs et sa passion avant la rentabilité, en se donnant les moyens de ses ambitions, celle de faire un grand vin dans le Beaujolais et quand on aime la langue Fleurie, on ne compte pas.

Fleurie 2007 Domaine Jules Desjourneys DesjourneysFleurie.jpg

Superbe nez, pas très intense mais très original, profond, sur des notes de noyau de cerise, de groseille, de fleurs, de fumée, de cannelle complété par de la mûre et des épices. La bouche est ample, souple avec une magnifique texture, rarement, voir jamais rencontré dans un vin du Beaujolais, le soyeux est remarquable, c'est pur avec une sensation de justesse, de précision. L'équilibre est exceptionnel et la longue finale florale finit de nous combler. Gros potentiel, grand vin en préparation, loin des canons et du caractère variétal du cépage. Excellent

Dieu, je suis ton père…

dans la catégorie Inclassables mais classés

Jedi-religion.jpgJ'ai toujours rêvé d'être un Jedi. Quand j'étais petit, je n'étais pas grand et je rêvais de devenir magicien, pompier, shérif, jacques Brel ou astronaute, mais pas Jedi. J'étais certains que les années 2000 seraient pleines de soucoupes volantes, de téléportations et de voyages intergalactiques avec des chevaliers sans beurre et sans brioche pour sauver la galaxie contre les pirates de l'espace ou même, pour batailler contre d'éventuels extraterrestres aussi moches que belliqueux. A la place, on a inventé internet, Face de Bouc et les MP3. Les voyous du 21è siècle sont des geek boutonneux qui squattent la connexion WIFi du voisin et qui downloadent illégalement des milliers de méga-octets pour constituer une méga collection de CD pourris de Céline Fion.

Lire la suite...


Un petit prince, ce Conti

dans la catégorie Notre vin quotidien

Luc de Conti est un vigneron avant-gardiste et engagé qui, grâce à un travail du sol en bio et une vinification maîtrisée, a redonné ses lettres de noblesse à l'appellation Bergerac. Les cuvées Classique et la Gloire de mon père en rouge, la Cuvée des Conti et le Moulin des dames en blanc font la renommée du château de la Tour des Gendres. Compte tenu de la qualité irréprochable des vins, les prix ont su rester très sages. Luc de Conti est un maniaque de la qualité, tous ses vins sont là pour le prouver, mais c’est dans son dévouement à la cause des vins de Bergerac et à sa générosité envers de nombreux collègues, que l’on mesure vraiment la stature de ce grand vigneron.

Bergerac Tour des Gendres " Cuvée des Conti " 2010 Cuvee_des_Conti.bmp

Une robe or pâle, un nez aromatique, très fruité, vif, sur des notes de citron vert, de pomelos, d'abricot, de paille et de cire d'abeille. La bouche est prise en deux feux, la vivacité du Sauvignon (20%) et la rondeur mûre du Sémillon (70%), avec une pointe originale de Muscadelle. C'est la fraicheur qui l'emporte, avec en prime de beaux amers noisette, amande et une acidité qui étire la belle finale. A 10€, la bouteille a été une parfaite accompagnatrice d'une salade de rouget. Très bien

Chapeau Chinois, nez rouge et jugement du Pékin

dans la catégorie Inclassables mais classés

drapeaux__1_.jpgSur le ring, à ma droite, les vins Français représenté par leur Champion, le fier Bordelais, à ma gauche, représentant la Chine, la province du Ningxia. On salive devant cette affiche de boxe opposant le poids plume Chinois au poids lourds Bordelais. Un match déséquilibré, une boucherie en perspective, qui peut rivaliser avec les maîtres incontestés du cabernet? Personne! Située dans le centre-nord de la Chine, la petite province du Ningxia possède d’intéressants coteaux appuyés sur les contreforts du mont Helan, dominant des plaines alluvionnaires. Certains connaisseurs la considèrent déjà comme le futur Châteauneuf-du-Pape chinois et de riches investisseurs s’y sont installés. Sa population étant majoritairement musulmane, le Ningxia exporte la plupart de ses vins, et a donc besoin de publicité.

Lire la suite...


Boulay, Sancerre et sans reproche...

dans la catégorie Notre vin quotidien

Chez les Boulay, ClosdeBeaujeu.jpgon est vigneron depuis le 14ème siècle, on n'a jamais cessé de travailler de la manière la plus traditionnelle possible, travail méthodique des sols, agriculture bio, vendanges mûres, levures indigènes, souffre modéré et filtration douce sont les moyens employés pour produire des vins de Chavignol profonds, éclatants, d'une grande pureté, qui vieillissent avec bonheur. 14 siècles de travail et bizarrement, les quelques guides qui parlent des vins de Gérard Boulay le référence comme un petit nouveau (RVF), heureusement le ridicule ne tue pas, pourtant Chavignol n'est pas très loin de Paris et Beaujeu est un terroir mythique, exposé Est/Sud-Est, avec les pentes les plus raides du Sancerrois (70%).

Sancerre Clos de Beaujeu 2009 Gérard BoulayBoulayBeaujeu.jpg

Un nez très expressif, citron confit, herbe fraiche, chèvrefeuille, pamplemousse et une pointe de silex et de tourbe. La bouche est droite, fraiche, ample et gourmande. La matière est belle, tendue. L'ensemble est bien équilibré avec une acidité citronnée élégante qui étire la belle finale. Très bien

Météorito, apocalypto, parano, pépito et zigoto

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

Meteorito, c’est le nom comete2.jpgde ce Cabernet Sauvignon vinifié avec des vrais morceaux de météorites dedans, un caillou trouvé sur les parcelles du producteur dans la vallée de Cachapoal au Chili. En plus d'être vigneron, Ian Hutchinson, ledit vigneron, est également un passionné d’astronomie, et lorsqu’on combine des passions aussi différentes que le vin, l’astronomie et la collection de pépito, il ne pouvait qu’en résulter une belle ânerie, en l'occurrence, un "Spacewine". Le morceau de météorite retrouvé et qui a mariné dans les fûts auraient frappé la terre il y a 6000 ans et proviendrait de la ceinture d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter. Selon le winemacker, il donne au vin un goût plus vivant! Pan dans les dents, les biodynamistes! Essayez de battre ça en termes de mysticisme frapadingue! On pourrait envisager une cuvée Australienne de Shiraz avec une infusion de corne de rhinocéros, ce serait super bandant, JeanLuk et tous les chinois sont déjà intéressés. On pourrait aussi faire infuser des oranges, des citrons, de la cannelle et des épices, le mettre en bouteille et appeler ça, une Sangria…. C'est sympa comme nom! Si vous avez des idées, n'hésitez pas, je suis preneur…

Lire la suite...


Pineau d'Aunis soit qui mal y pense

dans la catégorie Notre vin quotidien

EricNicolas.jpgEric Nicolas est un vigneron attachant qui fait du vin par passion. Après diverses expériences, il s'est installé sur l'appellation de Jasnière où il vinifie un grand éventail de chenin, des secs aux liquoreux et une petite production de Pineau d'Aunis sur l'appellation du Coteaux du Loir. Cette appellation, située sur les deux rives du Loir, à l'est de La Chartre sur le Loir, produit des rouges à base de pineau d'Aunis, le plus ancien cépage de Loire, originaire du Saumurois, les moines l’ont développé très tôt, des écrits du 8ème siècle attestent sa présence. Ce serait un cousin du chenin, il est souvent appelé le "chenin noir". La cuvée "Hommage à Louis Derré" est issue de vignes âgées de 80 à 100 ans sur un terroir argilo et argilo siliceux à silex sur tuffeaux.

Coteaux du loir Hommage à Louis Derré 2005 Domaine de BellivièreBelliviereDerre.gif

Le nez s'ouvre sur des notes de cerise noire, de framboise, de violette, de pivoine, de tabac, de chocolat et de poivre blanc. La bouche est puissante et tonique, les tannins sont denses et fermes, c'est épicé, le fruit, le poivre et la fine pointe végétale forment une belle alliance, la finale est tendue. Un vin avec beaucoup de tempérament, de personnalité qui a eu, en plus, la faculté de parfaitement s'adapter au plat de tripes à la mode de Caen. Très bien