Leverasoif.com

Archives :

mai 2012

Grain de folie, vin de malade

dans la catégorie Inclassables mais classés

With_Cigar_and_Red_Wine.jpgQuelle est la différence entre une quille mythique et un très bon cru de Bordeaux, du Rhône ou de Bourgogne? Le prix, bien évidemment! Une évidence, indiscutable, et on ne parle pas uniquement de qualité, pas toujours au rendez-vous d'ailleurs, mais de la loi qui régit tous nos rapports, la fameuse loi de l'offre et de la demande, la loi du marché, celle qui a toujours raison, même contre les peuples. Et en matière de vin, la demande, ou plutôt l'incommensurable envie de se faire plaisir, le degré de folie, d'aliénation vineuse de l’acheteur est un facteur plus que dominant. Mais qu'est-ce qui justifie le prix exorbitant de certains vins? Lorsque la bouteille franchit le seuil de la cave du domaine, le prix échappe totalement au vigneron. Pas mal d'économistes, de comptables de la chose vineuse, se sont penchés sur le prix de revient du vin. Si en prend en compte la valeur foncière de la vigne, les investissements, le régime fiscal, le personnel, les frais généraux, les fûts neufs, le stockage, les frais de packaging, de commercialisation… On peut raisonnablement dire qu'une bouteille coûte, à la fabrication, entre 10 et 25 euros maxi.

Lire la suite...


Tarte en pion au pays de Khandi.

dans la catégorie Notre vin quotidien

selosse.jpgSi tu viens souvent te divertir ici, ou même, au hasard d'une mauvaise blague, apprendre des choses sur le vin, la vigne ou le mou de la vigneronne, tu auras peut-être noté mon intérêt marqué pour ce magnifique pays qu'est le Boukistan et ma complicated relationship avec les pandas, les roux, les chauves, la marche à pied, la tarte au thon et le travail. Heureusement, il y a le mois de mai et ses WE à rallonge, merci patron et à mardi. Un WE qui me permet de mettre à jour quelques dégustations récentes et de faire un petit tour en Champagne. Pour la Champagne, pas grand-chose à signaler sinon que les petits sont plutôt accueillants et les stars beaucoup moins, j'y reviendrai un jour, pas en Champagne, mais sur le principe de l'accueil à la Champenoise. Si tu veux mon avis, en gros, le type de l’accueil, était sympa malgré sa ressemblance avec une porte de prison ou une caissière du Mammouth qui aurait vu ses indiens débarquer inopinément en même temps que sa feuille d'impôt.

Champagne "Les Rachais" Boulardboulard-rachais.jpg

Robe claire et bulle fine pour ce Champagne aux fins accents de paille, de brioche, d'agrume, de poire, d'amande et de noix avec de fines notes oxydatives. La bouche est pleine et élégante, une matière dense et un bel équilibre apporté par une acidité pointue. Longue finale sur la réglisse. Très bien

Lire la suite...


Oups, Hobbs is my hobby, Chronique normale saisonnière…

dans la catégorie Rencontres Amicales

Hobbs-Pat.JPGManger en compagnie d'un grand vigneron australien est tous ce qu'il y a de plus normal, enfin, normal depuis le passage de Denis Canute (voir ici). Normal, c'est même une vague de normalitude qui s'est abattu sur la France de François, un peu comme la gonorrhée sur le bas-clergé Irlandais. Depuis que les Français ont élu un président normal, la normalité est redevenue normale, et c'est normal! François, tu permets que je t'appelle Franz, c'est la normalitude, la semblance, le barde du banal, du tristement quotidien, du même absolu. C'est notre voisin de palier, le beau-frère sympa, mais un peu con, un mec touchant, transparent et transpirant, le Chombier de la République, on rêve de l’inviter à un barbecue. Il est Monsieur-tout-le-Monde, au sens propre, ni trop riche, ni trop pauvre, intelligent, mais juste ce qu’il faut, rondouillard et séduisant, rigolo et austère. Inodore, transparent, sympathique, et symbolique de la normalitude. Il est à-peu-près certains qu'une vague de normalitude va déferler sur la planète. Il fera chaux en été et froid en hiver, les coupes de cheveux normales et la mode normale refera une percée. L'école normale sera très prisée et le tube de l'été sera "Normal, je suis normal " de Jean-François Le Normal. Les Restaurants serviront des plats normaux, un peu ratés, en te faisant la tronche et en te faisant payer 2 fois le PIB du Congo Belge, et les gens en sortiront en râlant de façon extrêmement normale. Même chez les Soiffards, tout restera normal. JeanDa finira tous les plats de façon exceptionnellement normale, il trouvera normal de trouver de l'anchois dans tous ce qu'il goûte, normal depuis que le jeune mirliflore a décidé de se lancer dans l’élevage industriel d’anchois, Rage se moquera charitablement de lui, Patrick aussi, mais beaucoup moins charitablement mais oubliera qu'il a une vie sexuelle normale, si on considère normal, l'onanisme frénétique devant un peluche de panda mal-dégrossi, une boite de ravioli entamée et un tiramisu à la fraise. Florian raffole des vins de Jeanmimi, le Frère de Patrick a un air de famille, mais pas la même. François et Esther seront parfait comme le dessert du même nom, et Greg Hobbs sera Australien comme les habitants de l'Australie, çà tombe super bien, c'est même de là qu'il vient. Mais attention, toutes les modes ont une fin, sauf le saucisson qui en a deux. A la base, si la normalitude est redevenue normale, c'est pas parce qu'on a voté pour un président normal, mais parce qu'on a voté contre un Président qui ne l’était pas du tout, et du coup on a recommencé à faire des trucs pas normal, la mode normale n'aura tenu qu’un été ce qui, pour une mode, même normale, est extrêmement normal.

Lire la suite...


Un fada peut en cacher un autre

dans la catégorie Notre vin quotidien

montpeyroux.pngIl y a quelques jours, Philippe m'a permis, au détour d'un excellent magnum, de me rappeler que j'avais encore quelques bouteilles de Montpeyroux du domaine d'Aupilhac dans ma cave. J'ai donc voulu vérifier comment ce terroir se tenait après 10 ans. Montpeyroux, au nord-ouest de Montpellier, signifie "Mont Pierreux", c'est un village situé à la limite de deux paysages, les contreforts calcaires des Causses du Larzac et la plaine alluviale de l'Hérault. Pendant longtemps, la coopérative était le seul débouché pour les vins de la région. A partir des années 80, le développement des caves particulières a considérablement dynamisé l'image de qualité des vins de Montpeyroux. A Montpeyroux, mais aussi dans les villages voisins, à Jonquières, Aniane ou Saint-Saturnin, les vieux pieds de grenache et les antiques ceps de Carignan n’ont pas attendu qu’on les déclare aptes à faire du vin de belle allure pour exister. Montpeyroux, c'est donc le terrain de jeu de Sylvain Fadat, un fou qui a réussi à prouver avec acharnement, que son terroir faisait de grands vins, que l’on y plante du grenache, du cinsault, de la syrah, du mourvèdre ou du carignan. Aujourd’hui, Sylvain est un des rares vignerons du Languedoc à stocker plus de 8.000 bouteilles de sa production de millésimes vieux de plus de 10 ans, le seul à pouvoir offrir une verticale sur 20 ans. Pas pour fanfaronner, mais pour argumenter sur la qualité de son terroir.

Montpeyroux Le Clos 2000 Domaine d'AupilhacAupilhacLeClos.jpg

Robe sombre, légèrement tuilée sur le bord. Le nez est puissant, légère volatile, avec des notes de mûre, de fraise, de tapenade, d'encens et de cerise kirschée. La bouche est concentrée, résolument sudiste, chocolatée avec des tannins un peu durs, une acidité terminale qui prolonge la belle finale réglissée. Bien+

En Brian May, fait ce qu'il te paie

dans la catégorie Notre vin quotidien

Muguet.jpgOn ne m’enlèvera pas de l’esprit que le lobby des dictons pourris essaie, pour des raisons obscures, consuméristes, voire politiques, de nous gâcher le mois de mai. Ha ce fameux mois de mai! Il commence et se termine par une fête. La fête du travail pour commencer et la fête des voisins pour finir. Tu commences par ne pas travailler et tu finis par parler à ces voisins que tu fuis le reste du temps. Les saints de glace au milieu, où tu fais ce qu’il te plaît mais emmitouflé comme un esquimaux parce que tu as coupé le chauffage et que tu ne veux pas le remettre en route. Le mois de mai, des heures et des heures de procrastination heureuse, d’habiles subterfuges pour ne rien faire ou alors regarder un vague Azerbaïdjan-Tadjikistan de curling à la télé voire le splendide concert de Charly Oleg au stade de France. On ne m’enlèvera vraiment pas de l’esprit que le lobby des dictons pourris essaie, pour des raisons obscures, de nous gâcher le mois de mai en mettant dans ma tête des trucs comme, à tout soigneur, tout docteur, bien mal au cul ne profite jamais ou bon gland ne saurait sentir…

Meursault Poruzot 2003 François Mikulskimikulski-01.jpg

Un nez floral, sur les herbes fraiches, fougères, fenouil, agrumes et amandes. La bouche est grasse, épicée et très légèrement miellée. C'est parfaitement structuré, robuste, l'acidité est sensible sur une finale minérale. Un Meursault solaire et charmeur. Très bien

A la balade de Bacchus, c'est marche ou crève de soif

dans la catégorie Rencontres Amicales

Petit_Poucet.jpgIl était une mauvaise fois, dans le Royaume de… Oui, finit la politique, la gauche, la droite et les sangs tristes, aujourd'hui, je vais vous raconter une histoire, un conte de Perrault, enfin, librement inspiré un peu près de Perrault. Il était une mauvaise fois, dans le Royaume de Sarkoland, (oui, on se refait pas complètement), un couple de Français, assez peu adepte de la contraception, qui avait eu sept enfants, Eva, Marine, Jean-Luc, Philippe, Jacques, François et Poucet, qui en réalité s'appelait Nicolas. Une terrible crise économique frappait le royaume. Les pauvres parents avaient de plus en plus de difficultés à joindre les deux bouts et, en plus, ils étaient un peu juste financièrement, autant te dire que ce n'était pas foie-gras tous les jours, mais seulement un jour sur deux. Le Père, que nous appellerons "le Père" et la Mère, que nous appellerons "la Mère" pour des raisons de laxisme littéraire, le Père donc, était un inventeur de génie, il avait inventé la mitraillette M3 à canon incurvé, le soutien-gorge sans bretelles, le parapluie kit main libre, une invention brillante, malheureusement, il n'avait pas encore inventé le téléphone en cette époque. Un jour, ou peut-être une nuit, le père eu une idée géniale. Plutôt que de nourrir sept moutards abrutis, ce serait plus mieux de les paumer dans la forêt de Sarkoland, ni vu ni connu, je t'embrouille et à nous la tambouille.

Lire la suite...


L'Aurage se lève sur Castillon

dans la catégorie Notre vin quotidien

Le domaine de l'Aurage (ancien Château Cadet) est la propriété de Caroline et Louis Mitjavile, fils de François Mitjavile du célèbre Tertre Roteboeuf et Roc de Cambes. Sur un terroir argilo-calcaire des Côtes-de-Castillon, vignoble situé dans le prolongement des coteaux de Saint-Emilion, à Bordeaux, il réalise son troisième millésime, dans l'esprit des vins de son père, puissant et soyeux, c'est incontestablement l'une des étoiles montantes des Côtes-de-Castillon.

Côte de Castillon L'Aurage 2009 Aurage.gif

85% Merlot et 15% cabernet. Un nez puissant de fruit noir, de framboise, de cassis, de chocolat, de tabac, de thym et de chêne fumé. La bouche est onctueuse, robuste avec des tannins souples, gourmand. L'équilibre est accompli, l'acidité fondu et la belle finale sur des notes de cacao amer étire notre plaisir. Un beau vin, proche de bien des St Emilion, avec une tendance à boiser que l'on peut espérer éphémère. Il a parfaitement accompagne un carré d'agneau en croûte d'herbes. Très bien

Sang triste

dans la catégorie Notre vin quotidien

concorde.jpgAujourd'hui, je réponds à une question qui m'est posée via le blog des Soiffards. C'est Anne-Clothilde et Gorlois de Tintagel, un couple de Neuilly qui m'écrit pour me demander : "Ça fait 5 jours que nous attendons place de la Concorde, que ce passe-t-il? Le concert de Didier Barbelivien commence à quelle heure? Mireille Mathieu viendra-t-elle? Nadine Morano va-t-elle danser?" Comment vous dire… Je n'ai pas pour habitude de mettre les points sur les virgules, mais la fête est un tant soit peu compromise… Il se pourrait bien que la fête soit retardée d'environ approximativement au moins 5 ans. Je sais, c'est dur et c'est long, mais qu'est-ce que c'est bon. En attendant, vous pouvez toujours vous acheter l'intégrale de Yannick Noah, c'est pas, à franchement parler, la même chose, mais c'est plus dansant, plus festif. Bon allez, rentrez chez vous, ne prenez pas froid, et si vous faites de enfants appelez-les Starsky, Hurlepet ou Chubaka, ça chie quand même plus la classe. Pour vous consoler, je peux vous donner la recette de la côte de veau aux morilles avec un super rizotto aux truffes que j'ai accompagnés d'un excellent Barolo, la gauche décomplexée, ça vous parle?

Barolo Serralunga 2006 Giovanni RossoRossoSerralunga.jpg

Davide Rosso produit trois cuvées de Barolo dont une en provenance de plusieurs parcelles de Nebbiolo plantées sur le village de Serralunga d’Alba. Un Barolo aromatique, à la robe rubis clair, aux bords orangés, sur des notes fines de framboise, de groseille, d'épices, de pruneau, de rose, de vanille, de muscade et de ronce. La bouche est fine, tout en élégance, c'est très floral avec une pointe de tabac, les tannins sont denses et souples, l'acidité apporte son écot à l'équilibre et la longue finale, très légèrement amère, confirme le potentiel de cette bouteille. Très bien

La vie de Châteauneuf en Espagne

dans la catégorie Notre vin quotidien

Petite devinette : où boire un Châteauneuf 2010, noté 98/100 par Bob l'Eponge? Réponse, chez l'Australo! Qui peut être assez fou pour ouvrir cette cuvée de 100% Grenache, au potentiel énorme, pour accompagner un petite Paëlla de midi. L'Australopat est de ceux-là, il a encore du mal à digérer la défaire de Sarkomique, mais la jeune et fougueuse Grenache ne lui fait pas peur. Trépignant comme un renard dans un poulailler, il a décalotté ledit Châteauneuf, issu du lieu-dit Chaupin, exposé au nord. Née de ce terroir froid, ce Grenache est vinifié seul et l’élevage a été mené en foudre.

Châteauneuf du pape Cuvée Chaupin 2010 La JanasseJanasseChaupin.png

Belle robe violine. Le nez part directement vers des notes des notes de fruits noirs très mûrs. Mûre, cassis, myrtille avec un peu d'épices, une touche de réglisse et de cerise kirschée. C'est en bouche que le vin se dévoile sous son meilleur jour. C'est très jeune, peu boisé, concentré et superbement crémeux, suave, souple. Les tannins sont denses et doux, anormalement doux pour un très jeune Châteauneuf. Presque Australien! La longue finale minérale et réglissé finit de nous convaincre qu'à Châteauneuf, on peut faire des vins prêts à défier le temps, mais bon de suite. Très bien+

Une petite coupe pour Nadine

dans la catégorie Notre vin quotidien

sarkozy-la-chute.jpgCe matin, j'ai les rognons qui sifflent le pont de la rivière Kwai en Javanais, le bide qui ballonne, les poumons qui bourdonnent, la rate qui chuintent, le foie qui froufroute, le colon qui sonne, le cæcum qui caquette et la vessie qui tintinnabule, mais le cœur va bien et même très bien. Je ne vais pas bouder mon plaisir pour de petites souffrances passagères. Ça fait 5 ans que j'attends que Toopty se fasse allonger, je ne vais pas bouder mon plaisir et rester allongé. Quelle plaisir, quelle extase de voir la tête à toto des Copé, Lefèvre, Morizet, Bertrand, Dati, Juppé, Fillon, Douillet, Wauquiez, Chatel, Besson, Hortefeux, Bachelot, Boutin, Estrosi, Woerth, Alliot-Marie, etc... Vite, du goudron et des plumes! Ayez une pensée pour ces lumières qui ont ternis notre démocratie pendant 5 ans. Une pensée particulière pour Henri Guaino, qui ose parler d'injustice alors que l'ensemble du quinquennat n'a été qu'injustice et inégalités. Mais le vrai moment de grâce, c'est la tête d'ahurie de Nadine Morano. On aurait dit un poulpe déguisé en pompier avec des cheveux roux qui fumaient, une murène qui aurait fait une overdose de carbonnades flamandes avec un anus en guise de bouche et des yeux qui renvoyaient son ignorance et sa vulgarité. J'en ai mouillé mon sloggi de joie.

Lire la suite...


C'est la fête à Toopty

dans la catégorie Inclassables mais classés

fouquets.gif


mechoui.jpg


Le France Libérée

dans la catégorie Inclassables mais classés

au-revoir.jpg


Le roitelet est mort, vive le roi

dans la catégorie Inclassables mais classés

Pour un roi, il y a mille façons de mourir, occis comme Henri IV, décapité comme Louis XVI, victime de la dysenterie comme Saint Louis, ou encore blessé lors d'un tournoi comme Henri II, et même, comme Charles VIII, mourir pour avoir oublié de baisser la tête. Poursuivait-il un ennemi, une épée à la main, que nenni ! Ce grand maladroit se rendait simplement au jeu de paume installé dans les fossés du vieux donjon du château d'Amboise. Une bosse fatale, conséquence un épistyle trop bas, Sarko_KO.jpgune mésaventure qui ne devrait pas arriver à l'auguste front de Sarko 1er. Et pourtant, nul n'est à l'abri d'un tel destin, la taille ne faisant rien à l'affaire, le fier Sarko s'est pris le linteau de la colère des français en pleine tête. C'est vrai qu'il avait comme un mauvais pressentiment pour 2012, comme Phèdre, il déclamait sans cesse, "tout m'afflige et me nuit et conspire à me nuire".

Depuis qu'il a été élu, Sarkoléon se méfiait des Français, il disait "Les Français adorent quand je suis avec Carla dans le carrosse mais en même temps ils ont guillotiné leur roi". Il n'avait pas tort, les Français sont régicides, ils préfèreront toujours un roi qu'ils peuvent guillotiner, ils ont une image monarchique du pouvoir, mais ils sont toujours prêts à l'insurrection. La décapitation n'est jamais très loin du sacre. Sarko, "El Comandante", avec sa vista et sa maestria de grand navigateur, face au pilote de pédalo, ça ne devait pas faire de vague. En pleine crise, il serait notre phare, notre sauveur. Et puis, patatras, tel le capitaine Schettino, "El crétino" du Concordia, le grand petit Président s'est transformé en personnage de comedia del arte, "il Capitan" le Matamore s'est mué en Mascarille, un fripon intrigant et maître en fourberies. Sarko le fier a oublié de baisser la tête, le bâton des Guignols de France s'est chargé de lui rappeler qu'un peu d'humilité eût pu sauver sa tête. Il croyait être taillé dans le marbre dont on fait les statues, en réalité il est de céramique dont on fait les bidets.

Le roitelet est mort, vive le roi…


Le pouvoir des Fables sur le Roitelet vaniteux

dans la catégorie Inclassables mais classés

sarko_shrek.jpgIl était une fois un petit peuple qui avait décidé de réécrire son histoire. L'histoire d'un petit Seigneur, habillé de belle manière, Hugo Boss et Rolex au poignet, le fric en bandoulière et une cour qui faisait bling-bling quand elle dansait. Son avènement au trône fut célébrée par la foule des manants, croyant trouver en lui un nouvel Alexandre, qui de fanfaronnade en vantardise, de scandales en esclandres allait redresser la France. A peine sur le trône, le voilà, le freluquet, qui ripaille, dans un estaminet fréquentée par des foutriquets, rassasiant ses flatteurs qui s’en mirent plein la lampe, sous l’œil abasourdi du bon peuple en émoi qui payait l'addition. Ainsi fut couronné dans l'imposture, le roi Sarko 1er, Prince de la dorure, amateur de bonne chère et pétant dans la moire. Lui qui avait promis la retraite au monastère, le voilà sur le paquebot France, ventre à terre, admirant la plèbe, un cigare dans le bec préparant le scalp des retraites des manants. Certains s’enivrait de ce fier garnement, qui roulait les épaules, bombait le torse tel un très joli coq chantant sur le fumier d'un parti qui défiait le ciel, la mer, la terre et les manants. Le Seigneur avait répudié sa première épouse et s'était paré d'une autre dame, une belle Italienne au profil de médaille qui ne comprenait rien aux joutes de la cour Seigneuriale. Le despote tournicotait, remuait du vent, gesticulait et injuriait tout son monde, prenait moultes avions vers des plages à la mode et claquait tout notre pognon en recevant d'autres despotes pour despoter ensemble. Il enfila cul sec les réformes, le peuple pleurnicha et cria à la trahison, lui aurait-on menti sur la qualité de la marchandise? Tant d'avidité, de goinfrerie et tant de vantardise, nous sommes faits comme veau, vache et cochons de payant. Le Roitelet navigua quelques années en eau trouble, brisant les rébellions, écrasant les petits, administrant la gabegie, purgeant la justice, la police, les ménestrels et autres conteurs de mauvaises nouvelles, comme font tous les tyrans, sans oublier de flatter les puissants, de récompenser sa cour, à la hauteur de leur déférence, à la hauteur de leur flagornerie. Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute. Cette cour qui s’accroche au pouvoir, mentira du matin jusqu’au soir, calomniera sans l’ombre d’un remord, pariant sur l’amnésie d’une conscience qui dort. Le Roitelet eut même l'idée saugrenue d'introniser son rejeton, son fiston qui valait des millions, un surdoué sousdoué et soudoyé, il parait même qu'avant le Big Bang il y eut un claquement de doigts du Fils du grand homme. Le roitelet posé sur ses ergots et ses coussinets moelleux, enivré de pouvoir, de flatterie, des ors somptueux, de lui-même, persuadé de sa grandeur et sûr, qu’à la fin, tout ça s’oublierait, le petit peuple a la mémoire courte. La raison du plus fort est toujours la meilleure.

Lire la suite...


Les urnes ont parlé

dans la catégorie Inclassables mais classés

casse-toi-pov-con.jpg


Bal tragique à l'Elysée

dans la catégorie Inclassables mais classés

dernière minute....

BAL_TRAGIQUE.jpg


Aux urnes citoyens

dans la catégorie Inclassables mais classés

Chimulus_a_puni.jpg


Le fabuleux destin de Toopty

dans la catégorie Inclassables mais classés

Toopty.jpg


Elirium Tremens

dans la catégorie Inclassables mais classés

Jour de fête ou jour de gueule de bois?

Pour_ou_Contre.jpg


Retour vers l'enfer d'Ouvéa

dans la catégorie Sortie Vinoche

ordre_et_morale1.jpgL'Ordre et la Morale est le dernier film, réalisé, écrit et interprété par Mathieu Kassovitz. Un film qui s'appuie sur le livre "La Morale et l'action" de Philippe Legorjus, capitaine du GIGN lors de la prise d'otages d'Ouvéa, et sur l'ouvrage collectif Enquête sur Ouvéa. Ce film, Mathieu Kassovitz le porte à bout de bras depuis pas mal d'années. La volonté de mettre à l'écran le massacre de la grotte d'Ouvéa en Nouvelle-Calédonie, est manifeste dans chaque plan du film. Le pitch: Le 22 avril 1988, un groupe d'indépendantistes attaque une gendarmerie à Ouvéa, île septentrionale de la Nouvelle-Calédonie. Quatre gendarmes sont tués, les autres, vingt-sept, pris en otage. Ils sont conduits jusqu'à une grotte isolée par la jungle, au nord de l'île. Le 5 mai, trois jours avant le second tour de l'élection présidentielle, l'armée française donne l'assaut. Elle perd deux hommes et tue vingt-trois indépendantistes.

Lire la suite...


Tous les cigares finissent enfumés

dans la catégorie Notre vin quotidien

Santa Cruz Mountains Le Cigare Volant 1999 Bonny Doon Vineyardlecigarevolant.jpg

Un assemblage très Rhodanien, Syrah, Grenache, et Mourvèdre. Ce vin ne se bois pas, il se fume! Tabac blond et boite à cigare, mûre, cassis, graphite, épices, terre humide, fleurs et jus de viande. Un formidable bouquet. La bouche est dense, ample et juteuse. Les tannins sont fins et serrés. Superbe équilibre et grande longueur. Un vin qui n'a pas pris une ride en 5 ans. Un vin qui n'a rien d'un extra-terrestre, plutôt un hommage à Châteauneuf, un vin Old-School. Excellent

Lire la suite...


La retraite de Petrussie, le sacre de l'Empereur

dans la catégorie Rencontres Officielles

Petrussie1.jpg"Les vieux, faudrait tous les tuer à la naissance", rumine souvent mon pote Ranulphe. C'est peut-être un peu radical, le vieux est déjà une espèce en voie de disparition, sauf en Californie où le vieux est jeune grâce à un procédé ingénieux qu'on appelle la chirurgie esthétique. Le Vieux se reconnaît à son poil blanc, à son physique courbé et à son gros nez, la femelle du vieux est la vieille, elle aussi est aisément définissable à son poil blanc et à son physique courbé. Le vieux et la vieille n’ont pas de relations sexuelles, à la place ils s’engueulent et surtout ils votent! Et c'est même le problème. Les vieux, c'est le vivier électoral traditionnel de la droite, entre 50 et 90 ans, tu votes à droite et grâce à ces votes, on va pouvoir prendre notre retraite à 70 ans. Eux, ils s'en battent les gonades, ils ont connu les Trente Glorieuses et le plein emploi, ils ont commencé à travailler à la Poste ou à la SNCF à 18 ans, ils ont connu la réduction du temps de travail à 30h/semaine. Un exemple, Gérard Manvussicon, 72 ans de méchanceté gratuite, m'a confié: "J'aime pas les jeunes, je vote à droite tout le temps juste parce que ça fait chier les jeunes. Moi, je peux plus bander alors ça m'énerve d'imaginer que les jeunes, eux, ils triquent comme des ânes. Toutes façons, moi j'ai la haine, je suis vieux. Si on vote une guerre pour que les jeunes ils y meurent, je vote pour. Si on r'ouvre les camps, je vote pour aussi, je m'en fous, j'ai pas connu la guerre. Si un jeune se gare avec sa bagnole devant chez moi, j'y tire dessus, recta, je suis un vieux con aigri, jaloux, raciste et réactionnaire! Mais je vote! Et si on supprime les congés payés, qu'on passe à 70h par semaine et qu'on fixe la retraite à 100 ans, je m'en cogne le dragibus, je ne suis plus concernée par tout ça ! J'adore faire chier, à mon âge c'est tout ce qui me reste !". Pourtant, il est sympa Gérard, la dernière fois qu'il a ri, il s'est explosé une hémorroïde, maintenant, il fait gaffe. Qu'est-ce qui motivent nos séniors? Ça pourrait bien être très simple, selon une étude menée par un célèbre psychologue Boukistanais, il ne s'agit que d'une chose : la connerie. Cette enquête démontre que 100% des vieux sont pour la peine de mort, 97 % acceptent l'idée d'empêcher chimiquement les relations sexuelles avant le mariage, 86 % pensent que les étrangers et les jeunes devraient céder le trottoir dans la rue, 92 % trouvent que les programmes de télévision devraient être interdits, sauf des chiffres et des lettres, et 99.99 % s'accordent à dire que c'était mieux avant, que les vraies valeurs n'existent plus, et que tout est de la faute des jeunes, d'Internet, de Mitterrand, et des Arabes. Le proverbe africain: "Un vieux qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle" n'est plus tout à fait exact, aujourd'hui, il faudrait dire "Un vieux qui claque, c'est un Minute-Hebdo qui brûle".

Lire la suite...