Leverasoif.com

Archives :

juin 2012

Oh la Mondeuse... et fière de l’être en plus

dans la catégorie Notre vin quotidien

624.jpgLa Savoie, ça fleure bon les vacances d'hiver, se faire tirer les fesses en haut d'une montagne pour avoir le plaisir de la dévaler sur deux tranches de bois contrecollé, dans le froid, l'humidité et le danger, c'est vraiment pas ma tasse de vin. Je tiens trop à mes os. J'ai depuis belle lurette, abandonné l'idée d'y prendre la moindre esquisse de plaisir, je préfère me poser au bistrot le plus proche, avec style, le cul bien vissé sur une chaise et un verre de vin de Savoie à la main, en regardant les aventuriers des pistes damées se viander la couenne le sourire aux lèvres et la fracture ouverte. Le hic de cette histoire, c'est que le verre que j'ai dans la main contient un abominable breuvage qui électrise mon palais, enflamme mon œsophage, ressuscite mon ulcère et tirebouchonne mes intestins. J'en ai même peur d'aller pisser. En Savoie, boire local relève du sacerdoce. C'est certains, la Roussette et l'Apremont sont éventuellement apte à accompagner une mauvaise raclette, mais rien de plus. Et puis, patatras une Mondeuse vient faire mentir l'adage des alpages, mes belles certitudes sur le vin de Savoie s'envolent et le vin de Savoie retrouve ses lettres de noblesse.

Mondeuse "La Deuse" 2010 Gilles BerliozLa_Deuse.jpg

La Deuze est un vin comme on en voit plus. 10° de buvabilité! Un nez de confiture de cerise et de fraise, de violette, de poivre et de bois fumé. La bouche est fine, juteuse, elle balance entre le fruit et l'acidité marquée avec une matière aérienne. La finale, un brin courte, est un peu rustique. Un vin de Savoie qui déroute par son côté très léger. Bien+

Au sud d'Éden

dans la catégorie Rencontres Amicales

titre.jpgCe n'est pas tous les jours qu'on a la chance de déguster les vins d'un domaine inconnu. Il y a encore, à l'autre bout du monde, dans la Valley d'Éden, des vignerons, des domaines et des vins à découvrir. Sons of Éden, un nom qui sonne comme un titre de film, un endroit qu'on imagine mythique. Rien à voir avec le parc d'attraction naturiste créé par un certain Yahvé ou Jéhovah, un cercle très fermé avec des gardiens intransigeant sur la nudité des autochtones, jusqu'au jour où une femme qui n'était pas sortie de la cuisine de Jupiter, mais de la côte d'Adam, prétendit qu'un serpent lui avait fait des propositions salaces, et qu'elle avait dû dans l'urgence se coller un string. Son mec, qui lui était vraiment une buse de première, bredouillât des explications, plutôt foireuses, sur une histoire de fruit défendu en balançant sa gonzesse au passage. Jéhovah, assez peu charitable pour l'occasion, vira les deux abrutis, en les maudissant eux et leur descendance. Adam et sa meuf ont mal tourné, Adam s'est mis à picoler et il a fait une brouettée de bambins à l'idiote qui l'avait mis dans cette galère. Certains ont fini en prison, un autre, à l'est d'Éden, a planté sa Porsche 356 Speedster. Depuis cette désagréable histoire, les américains ont voté Bush et les français Sarkozy et Morano, pour vous donner une idée du merdier qui a suivi.

Lire la suite...


Cannibal lecteur m'a fait un effet Bœuf

dans la catégorie Rencontres Amicales

JMB.jpgCertains osent dire que pour avoir une bonne santé, il fait éviter de manger. C'est faux, ne pas manger nuit gravement, et de façon irrémédiable, à votre santé. Heureusement, grâce aux 35 heures, à la formation professionnelle, à l’héritage déplorable de mai 68, à l'automobile, à l'autoroute et à Jérôme Kerviel, nous pouvons manger de la viande saignante et de qualité. Ce jeudi, il était important que nous eussions l’estomac dans l’étalon pour apprécier la viande de la boucherie du Couteau d’Argent, et de son chef, le célèbre Yves-Marie le Bourdonnec. Futés comme des fennecs roux, vous avez deviné que le bougre n’est pas Alsacien, mais Breton et surnommé sans frémir "le boucher de mes tunes" par bon nombre d’amateurs carnivores et fortunés, le boucher des stars. Il parait même que Mike Jagger et Mélenchon sont clients. L'histoire du pourquoi du comment je suis allé dans cette boucherie est compliquée, c'est hyper loin, très cher et hyper bouchonné, mais l'Auteur de L'effet bœuf, un plaidoyer en faveur de la bonne bidoche, n'est pas Boucher à l'émeri comme les autres et il ne rechigne pas à tailler une bavette en servant ses clients, on est loin du Buffali Groll! Lecteur, à vos livres de cuisine.

Lire la suite...


Vas-y Mimile, t'es un expert

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

NoTV.jpgUn jour, je me suis dit que ça ne pouvait plus durer, que je ne pouvais plus continuer à avoir Zola et Proust comme référence culturelle, je ne pouvais plus continuer à bouder ma télé. Depuis que confessions intimes faisait dans le documentaire et plus dans la présentation de gros beaufs lobotomisés, j'avais un peu zappé ma zapette. J’ai donc décidé de rallumer ma téloche. Je ne suis pas un de ces bobos gauchistes qui prétendent que la télé est une aliénation. C'est une aliénation, ça ne fait aucun doute, mais je suis assez pour les aliénations, sauf pour ce qui concerne le travail. Ma télé et moi, on s'est un peu fâché, faut dire que chaque fois que je reviens vers elle, elle m'impose un épisode des Experts. Putain, les experts à Manhattan, Vegas, Miami, les Experts à Choufflette sur Brie pour la version Française, les Experts sur un Derrick pour la version Allemande et bientôt, les Experts à Ouagdougou… Faut arrêter avec ça, y en a marre que le méchant se fasse gauler parce qu’il a bêtement utilisé un balle qui est vendu par un seul armurier dans le monde après avoir marché dans un bouse que seul une vache au monde peut chier après avoir mangé une herbe aussi rare que l'armurier.

Lire la suite...


Tweetweiler, la guerre des roses

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

205731551.jpgComme aurait dit le grand philosophe Montebourg 1er en pareille situation, le principal problème de François Hollande, c'est sa compagne. Pour ceux qui reviennent d'un week-end au Boukistan, je résume les faits: La Ségolène, l'ex Hollandaise, restée Royaliste se présente aux législatives à La Rochelle. Petit couac, le nid est déjà pris par un autre oiseau PS, Olivier Falorni, qui piaille et s'insurge contre ce coucoutage et maintient sa candidature. Le premier tour est serré entre les deux volatiles. Il reste donc deux PS pour le second tour. La logique républicaine en cours au PS voudrait que le candidat arrivé second se désiste. Mais le coquelet Falorni hausse la crête et décide de se maintenir, fort du soutien que lui apporte l'ineffable Raffarin (qui n'a pas encore digérer de s'être fait béqueter par la Royal) et toute la Droite déterminée à se payer la tête de la Ségo. Le PS, en bloc, soutient sa poulette Royal, et là, patatras, tombe le tweet de Trierweiler, comme une crotte de pigeon sur la tête d'un chauve. En moins de temps qu'il n'en faut pour dire vaudeville, le Tweettweiller se transforme en Tweetweilergate, en psychodrame Rochelais, c'est Dallas à La Rochelle.

Lire la suite...


Ténébreux Mourvèdre

dans la catégorie Notre vin quotidien

Bandol Château Pibarnon 2001pibarnon.jpg

90% Mourvèdre, 10% grenache Pibarnon est une référence et un modèle de régularité. Du haut de la colline du Télégraphe, aux confins d’une petite route aussi pittoresque que sinueuse, le Château de Pibarnon domine le vignoble de Bandol. La robe est foncée sans trace d'évolution. Le nez s'ouvre sur les fruits noirs, la garrigue, l'olive noire, le café, la réglisse et quelques notes de vernis. En bouche, le vin est vif, l'acidité est saillante, la matière forte, ample, les tannins très denses, les 20 mois de foudres de chêne sont encore bien présent. Longue persistance chocolatée pour ce Bandol qui ne fait manifestement pas ses 11 ans. Je préfère les Bandol un peu plus évolués et patinés, une question de goût. Bien+

Le thuriféraire Magnanime d'Epicure

dans la catégorie Inclassables mais classés

encens.jpgParfois, même assez souvent, je suis lent à la détente, je manque de vivacité d'esprit. Je ne suis pourtant pas imperméable à l'humour divin de Jeanda, mais j'avoue que j'ai eu du mal à percuter sur la tuerie aussi magnesque que magnanime de notre ballerine de la dive bouteille. En fait, après réflexion, il n'avait pas pu terminer sa phrase, coupé par un importun, en l'occurrence moi, il ne voulait pas dire tuerie, mais thuriféraire. Sa longue pratique de la célébration liturgique l'a souvent conduit vers l'art de l'encensoir, un thuriféraire, c'est le clerc qui est chargé de l'encensoir, cet accessoire qui contient l'encens, cet extrait, cette résine de bois dont il est friand. Le thuriféraire est souvent accompagné du naviculaire, le servant qui s'occupe de porter la navette contenant l'encens, souvent appelé Régis. Je vous l'accorde, ce n'est pas un mot facile à placer dans une discussion. Mais, grâce au taliban de l'oliban, vous pourrez vous réjouir de connaître un mot inutile.

Toutefois le sens figuré mérite que l'on s'y arrête. Par analogie littéraire, thuriféraire désigne aussi une personne qui verse dans la louange de quelqu'un ou de quelque chose. Sans blasphème ni prosélytisme, on peut dire d'un thuriféraire, que c'est un encenseur, évidemment, mais aussi un adulateur, un complimenteur, un laudateur, anges.jpgun louangeur, un panégyriste, un flatteur, voire un baratineur, un flagorneur, un dithyrambiste, ou, si je n'étais pas miséricordieux, un frotte-manche, un lèche-botte voire un lèche-cul. Comme la connerie est ma religion, et qu'elle a aussi ses thuriféraires, je propose à notre homme des bois, d'autres mots à bas de tuerie, comme, barbiturique pour le calmer, culturiste, futuriste, holothurie, nycturie, hématurie, naturiste, turinois, turricule ou thurifère, cet arbre qui produit une résine analogue à l'encens, si je voulais polir le discours.

Bon je sais, il y a des double sens plus facile à porter que d'autre, surtout si vous êtes comme moi et que l'église est le dernier endroit que vous prendriez comme refuge si un thuriféraire décidait de faire une tuerie. Alors, même si je dois être taxé de thuriféraire et de flatteur, j'espère que l'ami Jeanda, celui qui ne laisse jamais sa part aux anges, celui qui brûle de la flamme œnologique, qui est bâtit du bois dont on fait les fûts, celui qui, j'en suis sûr, possède, à l'image de Dieu, une collection de qualités immanentes, et surtout un Divin sens de l'humour.

PS : On ne dit pas "thuriféraire" mais "un carnage ce Nino"…


Procrastination appliquée, 500 bonnes raisons de ne rien faire

dans la catégorie Inclassables mais classés

500_posts.jpgBon, c'est pas tout ça, mais ça va pas se faire tout seul. C'est fou le nombre de fois que je dis cette phrase. C'est parce que c'est une chouette formule. "Ça va pas se faire tout seul." C'est certes une belle phrase, mais elle n'est pas plus prouvée que la théorie de l'évolution. Et permettez-moi d'émettre des doutes sur cette "théorie" obscure et absconse qui voudrait qu'on descende tous du simien. D'abord, on serait descendu du primate pour devenir plus intelligent. N'importe quoi ! Si on était devenu plus intelligent, on serait resté sur le singe. Donc, par un heureux hasard, je viens de m'apercevoir que mon prochain post sera le 500è. Putain 500, déjà! J'ai pensé faire un post sur la théorie des équations hyper-symétriques appliquées aux mécanismes de résistance aux stress abiotiques chez les shampouineuses du "Coup'tif" de Joui en Jossas. Evidemment, j'aurai du y penser plus tôt, m'y prendre à l'avance, mais bon, voilà, c'est trop tard maintenant, ce qui est fait est fait et n'est plus à faire et c'est tant mieux. Est-ce que c'est de ma faute si j'avais des tas d'autres trucs urgents à faire, si les sites de panda roux pullulent comme la gonorrhée sur le bas-clergé. Lorsque je ne veux pas faire quelque chose, j'ai tendance à me rassurer en minimisant l'importance dudit travail en question. C'est une attitude lâche, méprisable, honteuse et irresponsable. Je sais, mais là, franchement, c'est vrai que ce 500è post n'est pas si important que ça. Et puis, ça intéresse qui? Sur les 6 milliards d'êtres humains, seulement 1/3 vont lire mon billet, c'est un peu nul. C'est limite insultant pour mon travail. Un super article me propulserait surement aux sommets de la gloire, m'apporterait pognon, pouvoir et luxure. Etre l'égal de BHL, non, je ne vois pas vraiment l'intérêt de me casser le cul. La procrastination, que nous appellerons Nicodème, est une entité hypocrite et sournoise. Au début, Nicodème est faible, aussi faible que ma tentation de travailler. 500recto.jpgPlus l'échéance approche, plus Nicodème gagne en puissance, me dévore le foie, les oiseaux chieraient bien dans leur froc s'ils en avaient un. Bon, je ne vais pas vous faire le top 500 des vins qu'il faut absolument boire, j'ai déjà eu du mal à en trouver 100 pour le 100è. J'aurais pu vous faire le top 5 des vins que j'ai bu, ça ne m'aurais pas pris plus de 500 secondes, mais je n'ai pas 500 secondes à moi. Comme dit mon oncle Picsou, "le temps, c'est de l'argent", donc pas de temps. Terme qu'il ne faut pas confondre avec la notion météorologique ou encore moins avec celle du déroulement temporel. Cette confusion nous amène à un désordre dans les expressions les plus banales. "Quel mauvais temps " devrait vouloir dire "Quelles mauvaises heures". Or, tu t'exposes à une réplique cinglante :"non, tête de con, ça veut dire qu'il pleut." On mélange chiffons et pistaches et tout le monde est content. Si je dis "Je n'ai pas le temps", curieusement, on ne va pas comprendre que je n'ai pas emporté un nuage avec moi, alors il est temps (tiens donc) de tirer ma révérence


Bleu Dauvergne et vert missel

dans la catégorie Rencontres Amicales

Le 4, c'est l'anniversaire de ma moitié, qui a la moitié d'un siècle, ce qui ne veut pas dire que j'ai, moi-même personnellement, un siècle. De tous les marronniers, les anniversaires ont toujours été mes préférés, avec la journée mondiale pour l’alcoolisme, la journée mondiale de la paranoïa, de la schizophrénia, la journée mondiale de la frite, la baisse des réservations à Pornic, la hausse du prix de l’essence, la rentrée scolaire, l’anniversaire du débarquement et l’émergence des blogs de visionnage de panda roux. Il y a aussi l’anniversaire de la Suisse, mais comme la Suisse est un concept mystérieux pour nombre de français, et peut-être même de non français, on s'en fout, sauf si on est dictateur, belge ou patron du CAC40. 50 ans, c'est aussi l'âge de ceux qui sont nés en 62, c'est assez normal. C'est l'âge du premier voyage inaugural du paquebot France, qui contrairement au pti-annick, était en état de souffler ses bougies à l'arrivée, c'est aussi la signature des Accords d'Évian qui ont fait la fortune du groupe Danone, c'est la parution du premier numéro du magazine Salut les copains qui a poussé toute une jeunesse à porter des fringues ridicule et des coupes de cheveux improbables. 62, c'est l'année de naissance de Jon Bon Jovi et de Marc Lavoine, pour l'histoire du Rock, David Fincher et Dominique Farrugia se préparaient à mettre leur talent au service du cinéma mondial. 62, c'est surtout la crise des missiles de cuba, l'année où le monde est passé à deux doigts de la méga boulette, ceux qui sont nés après ignorent le concept de guerre froide en attendant, en tremblant, le jour où il faudra aller se cacher dans l’abri anti atomique de la cave. Ils ne savent pas, les pauvres, qui sont les méchants. Avant, c’était simple. Il y avait un mur pour séparer les bons des barbares, ça aidait à bien situer les problèmes. Si tu n'étais pas d'accord, on t'envoyait au goulag. Aujourd'hui, les méchants sont banquiers ou Suisses, ce qui est un peu la même chose, et quand il y a des problèmes, on t'envoie François Hollande, c’est tout de même nettement moins effrayant.

Champagne Délice de Bouzy Hubert Dauvergne

Le nez est vif, citronné, sur la verveine, la paille et la noisette. La bulle est fine, comme la bouche, l'attaque est intense, fine matière mais belle longueur très rafraichissante. Bien+

Lire la suite...


RQP or not RQP, l'injuste prix d'un coup de foudre

dans la catégorie Rencontres Officielles

Chute.jpgC'est quoi le bon prix pour un bon vin? Ne me regarde pas avec cet air de bovin narcoleptique myxomatosé, c'est une question sérieuse et il est des questions existentielles que chacun d’entre nous est en droit, et même en devoir de se poser au cours de son existence, un jour ou l’autre, voire une nuit, mais seulement si tu es insomniaque, tu te demandes des trucs dont tu n'as pas la réponse. Des questions qui te turlupinent, qui te tourmentent, auxquelles tu cherches la réponse des années durant, sans jamais vraiment pouvoir exprimer de réponse satisfaisante. Des questions si lancinantes qu’elles en deviennent désagréables et douloureuses. Par exemple, je me suis longtemps demandé pourquoi la présentatrice télé était toujours une jeune fille plutôt blonde et mamelue, voire mamairement disproportionnée. Pourquoi les pilotes kamikazes portaient-ils un casque? Pourquoi "séparés" s'écrit-il en un mot, alors que "tous ensemble" s'écrit en deux mots séparés ? Avant la création, Dieu, il faisait quoi? Voilà le genre de question qui me taraude le cortex.

Lire la suite...