Leverasoif.com

Archives :

février 2013

Vivement deux mains, j’avais la flemme pour le titre alors j’ai mis celui-là

dans la catégorie Rencontres Amicales

procrastination.jpgFévrier n'est même pas complètement terminé que déjà, tu te remets à travailler efficacement, tu as même pris de l’avance sur ton programme de travail. Mais c'est décidé, tu vas lever le pied et enfin te mettre à la procrastination. Le problème, c'est que tu ne sais pas comment t'y prendre. Pas de panique, je vais t'aider à réaliser ton rêve. Je ne dis pas ça pour te faire plaisir, ni pour me vanter, mais je suis un expert rompu à toutes les formes de procrastination, à côté de moi, un fonctionnaire des services préfectoraux passerait pour un karoshi nippon qui ferait un burnout. D’ailleurs, j’ai eu l'idée de ce billet le jeudi 17 janvier vers environ 13h44, j'ai initié le texte 3 jours plus tard, et je me suis arrêté quand j’ai écrit cette phrase. J'ai repris le 14 févier et me revoilà à l'ouvrage alors que demain, je présente les résultats de mes travaux sur les théories conceptuelles inversées de la motivation au travail et à la résistance aux stress abiotiques. Oui, le procrastinateur est souvent, également, un expert en motivation et en résistance. Évidemment, j'ai eu 6 semaines pour me préparer, mais je n'ai pas encore commencé, ça ne saurait tarder, ce n'est qu'une petit colloque devant 2.000 professionnels de la profession du monde entier, 3 heures de présentation, c'est du gâteau, je pourrais le faire sans notes.

Lire la suite...


Jour de rugby au Clos Liebenberg

dans la catégorie Notre vin quotidien

Valentin-Zusslin.jpg
Brian Liebenberg est Sud-Africain, mais il a porté le maillot du XV de France. Cela n'a rien à voir avec le Clos Liebenberg, mais, que je boive cette bouteille un jour de défaite de notre équipe de rugby, n'est peut-être pas complétement un hasard, je crois au complot et si tu penses le contraire, c'est que tu es bêtement Suisse-Allemand, et que tu n’y comprends toujours rien au rugby. Pour revenir au vin, le domaine Zusslin a été fondé à la toute fin du 17e siècle par Jodocus Cisle. Depuis, 13 générations se sont succédées, dont Valentin Zusslin, décédé en mai 2011. Ce sont aujourd’hui ses enfants et petits-enfants qui gèrent les 13,5 hectares de l’exploitation, sur 3 terroirs de choix, les coteaux du Bollenberg, le Clos Liebenberg et le Grand Cru Pfingstberg. Depuis 1997, la vigne est conduite en biodynamie puis en agriculture biologique, montrant le souci constant de la famille Zusslin de respecter les vignes et l’environnement. Depuis 2009, le domaine utilise même de la cire d’abeille pour sceller les bouchons de liège, en lieu et place du peu noble mélange paraffine/silicone. Le Clos Liebenberg est un clos de 3 ha, exposé sud-est en marge du Grand-Cru Pfingstberg. Cette zone est entièrement entourée de haies naturelles et de coulées de pierres, ce qui crée un univers propice à la biodiversité. Un troupeau de moutons vient y pâturer chaque année depuis 2008.zusslin-liebenberg.png

Riesling Clos Liebenberg 2008 Valentin Zusslin

Nez de fleurs blanches, de fruits jaunes, de pierre sèche, de fumée avec aussi quelques notes de coquille d'huitre et une fine touche pétrolée. La bouche est mûre, précise, tendue, ample, mais garde une belle tension acide jusqu'à la longue finale mentholée. Très bien

Happy Good Year Momo

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

illustration400-d95eb.jpgEn une seule lettre, Maurice Taylor, le PDG de Titan est devenu l'ennemi public N°1 de la France, et ce n'est pas volé. Pour Maurice Taylor, comme dans la fable, les animaux malades de la peste, seuls les honnêtes de classe sociale inférieure sont punis et seuls les menteurs de classe sociale supérieure sont graciés. Ce Titan-là n'est pas un géant de finesse, pour l'âne Américain, les Français sont malades de la peste syndicaliste qui mange l’herbe d’autrui. Dans une lettre mal torchée, qui ne restera pas dans les annales des grands épistoliers de la littérature mondiale, ce JR Ewing bas de gamme, agite son pognon gagné à la sueur du niakoué, ses biceps, son pouvoir et son gros bide. Ce qui m'énerve, ce n'est pas que ce nain de la pensée se prenne pour un Titan ... Mais c’est qu’un manager puisse dire que son modèle repose sur l’exploitation de travailleurs à un euro de l’heure. Bref, un profil de businessman sans foi ni loi. Sa lettre est une lettre d'insultes. Parce qu'il est un riche investisseur, il croit pouvoir se permettre de traiter les "soi-disant ouvriers" Français de fainéants, les syndicalistes de "débiles mentaux" et le gouvernement de "ramassis de merde". Il se permet même de donner des conseils à Michelin, son concurrent. On devrait lui rappeler que Michelin, groupe Français et familial, est le numéro un mondial du pneu, largement devant un petit groupe comme Titan. Il n'a donc certainement pas besoin de ses conseils pour savoir ce qu'est une stratégie industrielle, bien au contraire.

Lire la suite...


Fondu de Régnié

dans la catégorie Notre vin quotidien

Banane.jpg
J'ai une théorie qui vaut ce qu'elle vaut, c’est-à-dire pas plus que ça, quoi que tu manges, tu prends une bouteille que tu aimes et que tu as vraiment envie de goûter, le mariage se fera tout seul. Un exemple, hier c'est soirée fondu, j'ouvre ma pinardothek et je tombe sur une bouteille de Beaujolais, un Régnié 2009 de Christian Ducroux. Fondu, Beaujolais, pas vraiment l'accord parfait, mais je tente ma chance. La fondue, c'est la fierté nationale Suisse, avec les röstis, le chocolat, le secret bancaire et les défaites honorables, oui, pendant longtemps, le Suisse ne gagnait jamais rien, ok, mais le Suisse perdait avec panache. Mais les choses changent, sous la raquette de leur chef spirituel, Roger Federer, le Suisse gagne et cela bouleverse ses habitudes. Le Beaujolais, c'est la fierté Française, avec la baguette, le béret, le camembert, le tiercé, les 35h et les grèves de fonctionnaire. Nous aussi, on perd avec panache, surtout contre les Allemands, mais nous, on a eu Henri Leconte et pas Roger Federer. fondue1.jpgPour faire une bonne fondu, il faut du Gruyère pas trop salé, du Vacherin, un bon vin blanc, du kirsch, de la maïzena, beaucoup d’ail, un peu de chance et avoir perdu l’odorat dans un accident de Beaujolais nouveau. Justement, le Beaujolais, c'est le marronnier du pinard par excellence, pour en faire un bon, il faut du fruit, encore du fruit, de la finesse, des épices, une touche de complexité, des levures indigènes, pas de chaptalisation, un minimum de sulfites, qu'il ne soit pas nouveau et un bon vigneron qui se décarcasse. C'est le cas de Christian Ducroux, et de ses deux juments Ewan et Kaïna, qui labourent les sols et transportent la vendange. Du Beaujolais dans les veines, un respect du vin, de la nature et des clients, des rendements ridicules en Bojoland, pas de doute, pour réaliser un si merveilleux Régnié pour un prix aussi bas, il y a beaucoup de boulot, à la vigne comme au chai, pour faire de ce Bojo, juste un très bon vin. Et l'accord me direz-vous? Est-ce que ça valait vraiment le coup que Ducroux se décarcasse? Un bon vin, un bon repas, le reste, c'est de la littérature…

Regnié 2009 Christian DucrouxDucrouxRegnie.JPG

Voici l'essence du bojolpif, le Beaujolais tel qu'il devrait être et tel qu'il est trop rarement, une gourmandise, un savant mélange entre le vin de soif et la profondeur des beaux Bourgogne. Finesse et légèreté, facilité et profondeur. Le nez s'ouvre sur des notes de fraise, framboise, cerise avec cette touche complexe de ronce, de rafle, de bois, de gentiane, d'épices et de réglisse terreux. La bouche est gourmande, dense et fruitée. Belle matière, tannins élastiques, superbe fraicheur acidulée, persistance agréable avec de beaux amers en finale. Ce Bojo, j'en suis fondu… Excellent

Sideways, Pinot et Merlot prennent la tangente

dans la catégorie Sortie Vinoche

sideways1.jpgDepuis quelques années, les mégalos sont de sortie à Hollywood, les "grands" réalisateurs américains ont un melon titanesque. C'est à celui qui fera le film le "plus gros" que les autres, plus impressionnant, plus détonant, plus en 3D, plus d'action, plus d'Aliens, plus de baston, plus d'effets spéciaux, plus sanglant, plus prétentieux, plus de la daube… Prometheus, Dark Knight Rises, Avatar et pas mal d'autres. On assiste médusés à une course à celui qui aura la plus grosse, course pathétique, course à la futilité cinématographique. De tels crétineries me rendent un type comme Terrence Malick particulièrement sympathoche, et pourtant faut se la faire le grandiloquent Malick… Des telles inepties me poussent à revoir des films simples avec des vrais comédiens dedans. Des acteurs parfois installés dans des second rôle, mais des bons, comme Joe Pesci , Steve Buscemi, William Macy, Philip Seymour Hoffman, John Goodman, John Turturro et le fantastique Paul Giamatti, qui dans Sideways prouvent qu'il est un grand acteur.

Lire la suite...


Mon pti Louis deviendra grand

dans la catégorie Notre vin quotidien

chidaine.jpgLe Domaine François Chidaine a été créé en 1989 à Montlouis sur Loire, sur 4.5 hectares, sur des parcelles en location et quelques vignes en propriété. De 89 à 98, François Chidaine a fait l'acquisition de quelques parcelles, qu'il a conduites avec une approche bio, labours systématiques des sols, apports de compost, utilisation de produits organiques. 1999 fut l'année d'un nouveau départ avec l'acquisition du Domaine Familial, mais aussi du passage en biodynamie. Le Vignoble du Clos Baudoin à Vouvray a été repris en 2002. Il est aujourd'hui, un des acteurs majeurs de l'appellation et un amoureux du chenin, seul cépage vinifié, en effervescent, en sec comme en liquoreux.

Montlouis sur Loire Les Choisilles 200 François ChidaineChidaine_choisilles-2009.jpg

La robe très peu teintée. Le nez est superbe, il conjugue des notes fruitées d'agrume, de poire, de coing, des notes anisées, épicées, vanillées et un peu de truffe blanche. La bouche est généreuse, pleine, la matière est ample mais le vin garde beaucoup de fraicheur, d'intensité, grâce à une acidité remarquablement bien intégrée. C'est équilibré, pur et la persistance est agréable avec une finale qui claque et qui laisse la bouche remarquablement fraiche. Très bien

L'année du cheval, sang pour sang mauvais sang

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

findus-cheval001.jpgLe cheval revient à la mode, pour preuve j'en ai mangé à midi. J'ai été attendri par une belle barquette de lasagnes s'ébrouant sur le pré de Longchamp. Le cheval est l'une des viandes les plus raffinées que je connaisse. Tendre, légèrement douce, peu grasse et riche en minéraux. Elle se cuisine simplement, grillée, caramélisée et croustillante sur les bords. Les vrais gourmets la dégustent en tartare, sa consistance moelleuse et sa couleur sombre est un vrai ravissement pour les papilles. Les vrais amateurs de Cheval ne s'en vantent pas, manger du cheval est un plaisir solitaire, comme les grenouilles, le tablier de sapeur, les rognons blancs ou le poulpe. Quoi de plus jouissif que de sucer des supions avant de se délecter d'un tartare d'étalon, juste à côté d'une pouliche chipoteuse aux faux vrais airs de connasse, une poule qui picore sa lasagne et sa salade non assaisonnée. Quoi de plus drôle que de la voir retenir sa gerbe quand j'évoque Jolly Jumper en rajoutant quelques gouttes de Tabasco sur mon tartare d'équidé. Quoi de plus jubilatoire que de la voir sortir en hurlant des insanités quand elle m'entendra dire que les filles aiment monter le poney a cru alors que je préfère le manger cru, surtout quand j'ai l'estomac dans l'étalon.

Lire la suite...


Oh my God, il en a ras la calotte Papale

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

pape1.jpgJe suis venu te dire que je m'en vais, et tes larmes ne pourront rien y changer. C'est beau comme du Verlaine, mais c'est du Gainsbourg, qui ne doit pas en croire ses grandes oreilles, le Pape en a ras la calotte, il claque sa dèm. Oui, le pape a donné à Dieu un préavis de deux semaines. Ça en jette un max! Après ça, la Louisette qui envoie pèter son chef de service en lui montrant sa culotte, ça le fait moins, jeter sa calotte papale, dire Amen et descendre de la croix, ça a quand même plus de gueule. Il a parait même qu'il a eu le bon goût d'envoyer sa dèm par lettre recommandé avec accusé de résurrection. Achtung, ne me faite pas dire ce que je n'écris pas, à toutes les chapelles, à toutes les cloches, sans rire, j'ai rien contre les Allemands, surtout ceux qui portent des sandales avec des chaussettes, c'est plus choli, et un Marcel sous sa chemisette avec un choli blason du Bayern de München.

Lire la suite...


Hé pan dans les naseaux…

dans la catégorie Inclassables mais classés

vagina_Cupcake.jpgIl est courant d'utiliser son nez comme stimulateur de plaisir. Nous connaissons bien cela en matière de dégustation de vins. Qu’il soit cap, roc ou péninsule, on consomme généralement assez peu de chose par l’entremise de son nez. Quelques médications en période hivernale, plus rarement des substances poudreuses que snifent certains, que la loi interdit et que la morale réprouve. Mais la situation va bientôt évoluer, on n'arrête pas le progrès. Un laboratoire canadien expérimente un médicament qu’on appelle déjà le Viagra Féminin. Il permettra aux femmes un peu gelés de la tuyère, à grimper au septième ciel. Les heureuses élues devront inhaler le produit, deux heures avant de vouloir faire du tourisme sexuel. A vue de nez, l’effet durera six heures, quand même, de quoi rendre les balloches des chanceux maris, aussi sèches que des raisins de Corinthe. J'avais déjà vu quelques dégustateurs ou dégustatrices prendre leur pied ou pousser des petites cris orgasmiques en mettant leur nez sur une pucelle ou un batard de Madame Leflaive, mais de là à prendre littéralement son pied avec son nez, mes yeux n'en croient pas leurs oreilles!

Lire la suite...


Tiens, voilà du bourrin

dans la catégorie Sortie Vinoche

Expendables2.pngGrands dieux, il y a des matins, je me lève et je ne sais pas vraiment ce qui m'attend. Je ne m'étais pas préparé à cela, d'ailleurs, rien ne peut préparer à voir un tel film. Soyons clair, pour certains bobos des salles obscures, le premier opus d'"Expendables" est, et restera à jamais, une belle grosse bousasse, la suite, à n'en point douter, devait être une belle grosse bousasse intersidérale. Et pourtant, que cette montagne d'ineptie est belle, il y a eu "Citizen Kane", le chef d'œuvre d'Orson Welles, il y a eu "2001, l'odyssée de l'espace" de Kubrick, il y a eu "l'attaque de la moussaka géante", de Panos H. Koutras, et il y aura "Expendables 2 : Unité spéciale". Disons-le franchement, si vous êtes réfractaire à la testostérone, aux explosions et aux répliques à deux balles, passez votre chemin. La baston est l'unique principe consubstantiel du film, comme on dit dans les salons de cinéphiles branchés, mais, il faut le reconnaitre, c'est terriblement efficace. Des plans inutiles et filmés en plongée ou en contre-plongée, avec des trucs qui explosent de partout, des douilles qui dérouillent et le tour est dans le sac pendant que l'affaire est jouée. Le petit kéké impressionné comme une gamine de 8 ans devant tonton Gérard qui aurait fait une mitraillette en pliant un ballon, peut dire à sa copine pétrifiée par tant de conneries, "Waaa... C'est trop de la balle!" avant de tenter de lui coller sa langue derrière les amygdales et récolter les 5 doigts de la mignonne en plein sur sa boite à morve.

Lire la suite...


La Cavalerie se lève de bonn'heure.

dans la catégorie Notre vin quotidien

Dom_Chevalerie.jpgLa Chevalerie est un domaine typiquement ligérien, des vins droits et francs comme le Cabernet, frais comme les caves insondables de tuffeau du Val de Loire, amical comme l'accueil du domaine et, comme tous les bons Bourgueil, le compagnon idéal du plateau de charcuterie Pantagruélique, d'une andouillette Gargantuesque ou d'une omelette Picrochole. La Chevalerie arrive toujours à l'heure. Le domaine existe depuis près de 400 ans. Emmanuel et Stéphanie Caslot sont la 11ème génération à vinifier sur les beaux terroirs de Réstigné où ils bichonnent leurs 38 hectares de vignes en biodynamie.

Bourgueil "Bonn'heure" 2011 Domaine de la ChevalerieBonnheure.jpg

Ce Cabernet franc est une pure gourmandise aux notes de cassis, de mûre, de framboise, d'épices douces et une petite touche de poivron. L'attaque est vive, fraiche, toujours très fruitée, la matière est belle, charnue, les tannins fougueux mais polis. L'acidité laisse une agréable empreinte qui prolonge la finale. Une friandise de quelques euros. Très bien

Isolé en Toscane

dans la catégorie Notre vin quotidien

Isole_e_Olena.jpgConsidérés comme l'un des meilleurs vignerons de l'appellation, Paolo de Marchi et sa femme, Marta, exploitent le Domaine Isole & Olena qui couvre une cinquantaine d'hectares à Barberino Val d'Elsa, entre Florence et Sienne. Piémontais d'origine, Paolo a vinifié en Californie et continue de voyager beaucoup dans d'autres pays viticoles, mais il reste un farouche défenseur des vins authentiques, des terroirs historique et de l'encépagement traditionnels du Chianti, même s'il vinifie aussi du Cabernet-Sauvignon et de la Syrah. Deux cuvées " Collezione de Marchi Toscana" (Syrah et Cabernet) que j'ai eu l'occasion de goûter et d'apprécier, comme son "Cepparello" , un 100% Sangiovese, reconnu et estimé dans le monde entier. Il me restait donc à goûter son Chianti Classico, un assemblage de Sangiovese (85%) et Canaiolo (15%), élevé 12 mois en barriques.

Chianti Classico 2006 Isole & Olenaisole-e-olena.jpg

Le nez est simple, peu expressif, sur des notes d'encens, de cerise noire, d'épices et de fumée. La bouche est austère, les tannins sont très présent, serrés, l'expression aromatique est semblable à celle du nez, peu de fruit, une sévérité marquée et une jolie longueur. Petite déception pour un Chianti pas vraiment prêt.

Couler un Bonze dans la neige

dans la catégorie Rencontres Amicales

Le_marcheur_solitaire.jpgFaire descendre l'Ermite de St Jean de sa montagne n'est pas une sinécure, surtout s'il neige dans la vallée. Il faut pour cela, quelques bons prétextes, l'organisation de sa marche des pinards, un carpaccio de St Jacques et ananas au fruit de la passion, un Ossu Bucco Bucolique et deux ou trois quilles, histoire de ne pas assécher le discours du vieux sage. Il a marché plusieurs jours et plusieurs nuits, mais moins, par la forêt et la montagne, sous la neige brûlante et le soleil floconneux, en esquivant adroitement les barrages gendarmesques, installés pour nuire à sa concentration et à son taux de gamma GT. A l'heure tapante, il tape à ma porte, zen comme un vieux bonze tibétain, calme comme un samouraï Japonais, impassible comme un Shaman toungouse, énigmatique comme un sorcier indien et placide comme un guérisseur de mamies qui ont vu des vierges leur apparaître après une surconsommation de tisane de cynorrhodon. "C'est pas à un vieux singe qu’on apprend à tomber de la dernière pluie" me dit-il laconiquement en arborant un magnifique tee-shirt "N’engueulez pas le patron, la patronne s’en charge". Il avait du mal à cacher le goulot de la bouteille qui dépassait de sa poche. Sans savoir, j'imaginais déjà un Châteauneuf du Pape, le vieux Pontife de St Jean est un admirateur inconditionnel des vins Castelpapals, il a même appelé son chat, Tho IX. Comme il n'était pas venu pour être ailleurs, il a attaqué les canons et la séance de travail bille en tête.

Lire la suite...


Ce soir, j'attends Madeleine

dans la catégorie Notre vin quotidien

Le bar s'appelait "Chez Swann", il faisait nuit, j'entre et je dis au barman :Madeleine-mod.jpg
- Fait pèter une bouteille de bourgogne et deux madeleines, et vite, où tu tâteras de Damoclès, ma fidèle épée.
- Il me reste plus que des madeleines de Proust, répondit le Barman apeuré.
- Qu’est-ce qu'elles ont de spéciales? Rétorquai-je
- C’est comme des madeleines normales, sauf qu’en plus elles te font revivre des souvenirs de dégustation.
- Super, j’en prends une douzaine, mais tu me fais un prix de gros.
Je mange une Madeleine et je dis au loufiat.
- Halte-là, manant, c’est quoi cette arnaque ? J’ai revécu le souvenir d'une dégustation d'un gris de Toul que je n'ai jamais bu.
- J'avais oublié, tu revis des souvenirs, mais pas les tiens, sinon ça sert un peu à rien, c'est le principe.
- Oui, ok, mais celui-là est vraiment baroque!
- Ah bah oui, c’est les souvenirs d'un certains JDa, il aime le gris de Toul, les dragons, les fanfreluches et le Menuet, tout le monde trouve ça super biscornu, mais ça fait rigoler les clients.
Je n'ai pas essayé d'autres madeleines de Proust, parce que je me suis réveillé en me disant que ma madeleine à moi, s'était plutôt un Bourgogne de Claude Dugat, un génie comme Proust, un grand vigneron mais surtout un homme de bien, d'une humilité non feinte, capable de te faire faire le grand huit de la dégustation et de s'excuser de n'avoir rien à te vendre. Allez garçon, fait péter un Bourgogne générique de Monsieur Claude.

Bourgogne 2010 Claude DugatDugat_Bourgogne.JPG

Agréable nez de cerise noire, de violette, de framboise, de résine et d'épices. La bouche est une friandise, très fruits rouges acidulés, un bonbon enveloppé de tannins éthérés et tendu par une belle acidité qui sert de boîte à cette gourmandise qui s’étirent en longueur. Grand plaisir pour le simple bourgogne d'un homme simple et génial. Excellent