Leverasoif.com

Archives :

août 2013

Mes beaux z'amis du dimanche

dans la catégorie Notre vin quotidien

VivementDimanche.jpgUn dicton populaire dit: "ne faites jamais la fête le samedi soir, car s'il pleut le dimanche, vous ne saurez plus quoi faire". Et dimanche, il pleuvait… Déjà que je hais les dimanches… Il n'y a pas pire jour pour un dépressif, c'est le jour où les vieux vont à la messe sur TF1 après leur partie de boule, c'est le jour des morts et des chrysanthèmes, c'est le jour des visites de famille, des pot-au-feu en boite, c'est le jour ou la marmaille du quartier décide de piailler, sous ma fenêtre, comme des poules qu'on égorge, le jour où Drucker fait de la sucreries télévisuelles, les jour de experts à Trifouillis-les-Oies. J’ai horreur du dimanche, tous ces gens qui encombrent les rues, sous prétexte de se reposer, ces cotisants qui récupèrent, ça me mine le psychique, le dimanche est le pire jour de la semaine, encore en congé mais déjà au travail, toute la force du capitalisme à l'œuvre du patronat. L'enfer du dimanche, le jour du seigneur et du tiercé, le jour de l'Eucharistie pour boire le calice jusqu'à la lie, le jour que Dieu a choisi pour se la couler douce et pour nous sonner les cloches. Quand un homme a un ami imaginaire, c'est un fou, quand des millions en ont un, c'est une religion. Je hais la dictature du dimanche, celle qui ramollit les fesses et le cerveau. Bref, en un mot je hais les dimanches, sauf les dimanches où, au lieu de mettre mes habits du dimanche, j'invite mes z'amis du dimanche à manger et à boire. Du pain, du vin et du risotto, ite missa est…

Lire la suite...


Tamise money

dans la catégorie Inclassables mais classés

vignes.jpgOMG ! Oh my Goodness, nos meilleurs ennemis Anglais, grands connaisseurs et aussi grands consommateurs de vin devant l'éternel, se mettent à la vinification de vins! London Cru, qui l'eut cru, jeune maison de négoce londonienne, a décidé de créer un vin anglais à partir de raisins français, puisqu'il est difficile d'imaginer que le raisin anglais puisse faire autre chose qu'une piquette pétillante et décomplexée. Attention, le vin anglais, ça existe. Même si les Romains avaient tenté, sans succès, de planter des vignes, il y a bien longtemps, le réchauffement climatique et l'esprit d'entreprise, l'appât du gain, a eu raison de la raison anglo-saxonne. Ils s'y remettent, et il y a, à présent, plus de 400 vignobles qui produisent 2 millions de bouteilles par an. Mais qui les bois? On nous matraque, médiatiquement parlant, que le Chalk Ridge rosé de Denbies, a remporté la médaille d'or de l'International Wine Challenge. Certes, c'est vrai, mais les vins Français gagnent, en moyenne, plus de 700 médailles d'or par an, au JO, on appelle ça une bonne dérouillée. Une médaille, il n'y a pas de quoi en faire un Stilton, fusse-t-il en or!

Lire la suite...


Rover, la nouvelle Rolls

dans la catégorie Inclassables mais classés

rover2.jpgVous ne le savez peut être pas, mais en ce moment, je fais très attention à ma ligne, pas ma ligne de conduite, mais à la taille de mes portions caloriques. Je prends du bide, c’est une conséquence de la politique laxiste de la gauche et au fait que je ne crois, ni en Dukan, ni en Lacan, ni en dieu, ni en Steve Jobs, encore moins en Bill Gates, pour les mêmes raisons, des mises à jour douteuses, ni que l’internationale sera le genre humain, ni aux promesses électorales, ni au complot mondial visant à nier que Jean-Paul II aurait renoncé pour devenir la double cascade de Mister Bean. Je teste soigneusement ma résistance au merguez-chantilly-gaufre-mayonnaise et sinon, je vais me chercher une bière, tu en veux une? Je bois avec parcimonie et parfois aussi quelques amis, et surtout, j'écoute de la musique pour oublier les gargouillis de mon ventre affamé. C'est comme ça que je suis tombé, rassurez-vous, je ne me suis pas fait mal, sur un grand type qui avait, comme moi, quelques kilos à perdre.

Lire la suite...


No whisky for the old men

dans la catégorie Rencontres Amicales

26opart_xlarge.jpgComment savoir si on est vieux? A quel âge est-on âgé? Je me le demande souvent, souvent vers 8h37. C'est une question qu’il est légitime de se poser, car se tromper de génération peut avoir des conséquences néfastes, comme de se retrouver dans une salle de cinéma, entouré d'ados lobotomisés, de Pom-pom girl déjà botoxées, à regarder une gentille absurdité, un fast-movie qui a pour titre "American Pie 3, le retour", une niaiserie sans imagination, un véritable défilé de l'horreur pubertaire dans toute sa triste réalité, alors que franchement, c'est trop ringard, "Never Say Never" avec Justin Bieber, c'est quand même plus la hype. A l'aube de mes dégustations, j'ai décidé de parfaire la culture cinématographique de l'ami Rage, et je dois dire que la tâche est ardue, en tous cas, plus difficile que de résister à une "la Tâche". Comment passer de "Coyote Girls" à "Trois Enterrements", de "Mon Curé Chez les Thaïlandaises" à "Mystic River", de Max Pecas à David Lynch… Certes, dans les deux cas, le mec qui réalise, pense avoir fait l'œuvre de sa vie, avant de se rendre compte qu'il avait filmé une merde, majestueuse comme un chiasse d'oiseau de mauvaise augure. Le travail de rééducation cinématographique de Rage ressemble, toutes proportions gardées, à ce qu'a découvert le dentiste de Ronaldinho ou le gynéco de Tabatha Cash, un gouffre… Par exemple, sa référence en matière de Western, s'était "Les daltons" avec Eric et Ramzi, alors lui demander ses impressions après "Impitoyable" ou" Blackthorn", c'est un peu comme demander à Hitler comment s'est passé sa bar-mitzvah, la moustache en moins… Pour tenir me choc, je me suis mis au Whisky, pas dans mon verre, je préfère toujours mieux le Meursault, mais dans mes plats, crevettes caramélisées au Whisky, c'est bon pour mes artères m'as dit le Doc, et il faut que je soigne mes articulations, je me fais vieux. Les anniversaires, je m'en tiens le plus éloigné possible, c’est comme la taxe d’habitation, on la reçoit chaque année, on sait qu’elle est là, on sait qu’il faudra y passer tôt ou tard, mais on repousse... C'est à ce moment que je me dis, "quel est le con qui a sorti cette énormité?", et, en général, c’est moi. Le pire con, c'est le vieux con, on ne peut rien contre l'expérience…

Lire la suite...


Facebook is watching you

dans la catégorie Notre vin quotidien

facebook-espionnage__1_.jpgVous le savez tous, Internet ne sert qu'à fliquer des millions d’innocents grâce à la reconnaissance faciale de Facebook, à ruiner sans vergogne des chanteuses aphones grâce au téléchargement illégal ou à mettre à genoux l’économie mondiale en permettant à d'infâmes salariés de tweeter pendant les heures de travail, bien que ces activités soient amusantes et ludiques. J'avais bien essayé de créer un compte Facebook pour Ranulphe, mon coach mental imaginaire et aussi mon professeur d'insultes Boukistanaise, mais le gouvernement m'en a honteusement empêché. J'ai donc franchi le Rubicon, et débarqué, la fleur aux dents sur cet Hydre dont on parlait partout. En gros, c'est un peu comme "Copains d’avant", mais en mieux. Malin, et à l'insu de mon pédigrée, le Fesse de Bouc est allé renifler mes Emails pour ajouter des amis à mon compte. La ruse de bâtard que voilà! En deux coup de reniflette, le voilà qui me propose une flopée d'amis que je dois poker ou liker, je ne sais pas bien encore.

Lire la suite...


Un bouchon peut en cacher un autre

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

bouchon-voiture-circulation.jpgEn cette période estivale, sous le cagnard, à l'entrée de Lyon, pile au milieu de 43 kilomètres de bouchon, y a ta marmaille qui braille, y a ta femme qui écoute des chanteuses aussi improbables que prépubères, qui vomissent leurs complaintes comme d'autres rendent des services, même si ce n'est pas très connu, c'est un peu bien quand même, mais ça t'énerve et tu te dis que tu boirais bien un p'ti Meursault bien frais. Que même, rien que le bruit du bouchon et tu serais déjà bourré comme un RER un soir de pointe. Tu tentes bien d'oublier en lisant que 80 % des 16 milliards de bouchons produits chaque année sont en liège, mais ne viennent pas de Liège, que le Commissariat à l'énergie atomique a inventé une méthode afin de retirer le TCA du liège et donc, d'éradiquer le risque de goût de bouchon, pour laver le TCA, il parait qu'ils utilisent du CO2 à l'état supercritique, plus de goût de bouchon, mais on va tous luire que des lucioles un soir de carnaval. Mais la dure réalité ressurgit, de Meursault point, pas l'ombre du début d'un bouchon de Goutte d'Or, d'un Dos d'âne, d'une Bouchères ou d'une Chevalières, un vrai Casse-Têtes. L'idée de sortir de l'autoroute et d'aller manger dans un bouchon t'a traversé l'esprit, mais, le concept même du vin à la carte d'un Restaurant t'a glacé d'effroi. En plus, Madame ne serait pas contente…

Lire la suite...


Rostaing toi tranquille

dans la catégorie Notre vin quotidien

campeur.jpgLes beaux jours reviennent, et c’est l’horreur, le short que ma femme m'a offert l’an dernier lors de vos vacances à Glandage dans la Drôme, me boudine. J'en ai ras le fion, c’est le moment de perdre ces quelques kilos superflus qui font de ma vie un cauchemar permanent, enfin, moins que le fait d’avoir ouvert un Brane-Cantenac bouchonné! J'ai testé un max de régime, la démocratie est le pire des régimes, à l’exception de tous les autres, disait Winston Churchill à son frère Marlboro Churchill. Le vieux lion ne connaissait pas le régime ploutocratique ou le régime bureaucratique, tu t’adresses au bureau A111 bis pour faire tes courses et là, le fonctionnaire t'envoie dans le bureau B612 pour faire viser ta liste, etc… Le régime anarchique, tu fais des mélanges d'aliments libres et égaux, mais ça finit toujours en dictature dans ton bide. Tu peux aussi essayer le régime monarchique, mais où veux-tu trouver un roi en cette saison? C'est un peu la même chose pour le régime théocratique, j'ai eu beau prier, pas le début de la queue d'un demi-Dieu. Le régime Sarkozyste, j'ai déjà donné et ça m'a gonflé. En fait, c'est le régime communiste qui marche le mieux, huit heures de queue, à se peler le jonc, en plein soleil, pour acheter des légumes avariés, tu perds vite du poids. Dans 6 mois, j'aurai perdu et repris mes 10 20 kg superflus, je pourrai aller au camping avec bobonne, la marmaille, le clebs, mémé, la caravane, le stock de Ricard et mon set de boules inoxydables. Vive les vacances…

Jura Les Chalasses Marnes Bleues 2007 JF Ganevatchalasses.jpg

Robe légèrement trouble. Ce Savagnin mettra quelques longues minutes à se mettre en place (il était parfait après 24h de carafe), le nez est épicés, pain d'épices même, des notes de poire très mûre, d'agrumes, d'orange confite et de miel de fleur. En bouche, c'est à la fois massif, tendu par une grosse acidité et une belle minéralité, c'est fin et vivant. Un beau Savagnin, racé et doté d'une longue finale amandée. Très bien

Côte-Rôtie La Landonne 2005 René RostaingRostaingLandonne.jpg

Déjà au nez, la finesse des arômes est perceptible. Lard fumée, olive noire, mûre, framboise, violette et graphite se mêlent dans un bouquet magnifique de pureté. Finesse et pureté que l'on retrouve en bouche. La matière est belle, les tannins sont fins et gourmands, le graphite ressurgit également et apporte cette lumière qui illumine la finale. Grand vin

Le trublion de Bergheim

dans la catégorie Notre vin quotidien

Jean-Michel-Deiss.jpgC'est certainement la personnalité la plus connues et la plus controversée du vignoble alsacien. Opposant farouche aux délires identitaires de certains, Jean-Michel Deiss, l'apôtre de la complantation de cépages, passe, soit pour un intégriste bavard et excessif, soit un gourou illuminé, alors qu'il est simplement un amoureux, passionné de la terre et du vin. C'est sûr, il a le sens de la formule, il distille ses flèches au curare, chargés d’ironie, comme d'autres lance des Bretzels. Il agace, certes, mais il force le débat. Ses vins sont ses meilleurs avocats, mais il n'en a pas besoin, le rôle de martyr, de souffre-douleur ne le gêne pas, il amplifie son discours. Lorsqu'il a lancé l’idée "de grands vins" élaborés à partir de principes séculaires comme la complantation, nombreux sont ceux qui ont crié haro sur le baudet, nombreux sont ceux qui ont voulu m’exclure de l’AOC pour absence de typicité. C'est vrai, ses vins ne sont pas typiques, mais ils sont grands! Un petit tour vers Bergheim et une dégustation de ses vins de terroir suffit à convaincre les plus sceptiques. Des vins qui communiquent avec le sol, comme sur l'Altenberg de Bergheim, une complantation de tous les cépages alsaciens traditionnels, au cœur d’un champ de failles géologiques qui mettent en contact des calcaires durs du Jurassique et des marnes du Lias. Ces formations riches en fossiles ont formé un sol argilo-calcaire pauvre, ferrugineux, riche en roches calcaires où la vigne doit plonger profondément pour trouver son énergie. Le micro climat de l’Altenberg, résultat de son exposition plein sud, de son éloignement du front vosgien et de son isolement face à la plaine rhénane est terriblement chaud, sec et presque surexposé. Les maturités des raisins fréquemment amplifiées par la Pourriture Noble, sont hors normes et imposent la domination du Terroir sur les cépages complantés.

Altenberg de Bergheim 2005 Domaine Marcel Deiss AltenbergBergheim.jpg

La robe est magnifique, jaune et dorée comme un champ de blé. Le nez me fait voyager loin de l'Alsace, c'est tellement atypique, on se balade au pays des mirabelles, de reine-claude, de citron confit, de miel, de raisin de Corinthe, des notes de paille séché, de vanille, de thé et d'épices. Un grand nez, très complexe. La bouche est douce, la matière est onctueuse, tendue comme une flèche, 100 g/L de sucre et un équilibre magistral. Doucement, le vin se métamorphose, la douceur fait place à une minéralité palpable, le sucre se transforme en pierre qui fond sur la langue, lentement, en donant du relief à une finale majestueuse. Grand vin

Faudrait faire un nouveau billet non?

dans la catégorie Notre vin quotidien

alcool-travail-danger.JPGJe ne sais pas si tu le sais mais le travail tire son origine du mot latin "tripalium" qui était un instrument de torture… Pas un truc SM sexy pour jouer au bureau avec la grosse Bertha de la facturation, pas le genre bâillon boule, non, c’était un montage de trois pieux, utilisé pour punir les esclaves rebelles… Une fois que tu sais ça, le travail devient beaucoup moins sexy. Alors me mettre au travail pour pondre mon écot, ouais, ça serait bien… Mais bon, tu vois, là je ne vois pas trop ce qui me motiverait. Ptete un petit pinot gris VT?

Pinot Gris VT 1996 Hugel & Fils

Un nez très expressif et très aromatique, sur les fruits blancs, poire, pêche, abricot, des notes fumées, des épices douces et une touche réglissée. Une bouche souple, une matière ample, opulente et onctueuse, une fine acidité qui porte la finale vers des sommets de longueur. Bu comme ça, seul et pour le plaisir. Très bien

You Fuck my Wine?

dans la catégorie Notre vin quotidien

KingGeorge.jpgMézigue, je vous le dis comme je le sens, l’heure est grave, j'ai plutôt bon caractère même si parfois j'ai le glaive vengeur et le bras séculier, je vous le dis, l'aigle va bientôt fondre sur les vieilles buses. Vous le savez, je suis prêt à d’importants sacrifices. Comme supporter toute une émission de Thierry Ardisson sans dégoupiller une grenade défensive, mater deux heures de confessions intimes sans m'exploser le coxis ou tomber par hasard sur Secret Story sans avoir envie d'envahir la Mongolie. En ce moment, c'est le bal des cons, les vacanciers me gonflent le boudin, ils se noient plus vite que des bébés vosgiens, les journalistes me les broutent menu, ils ne parlent que de météo. Les réacs pros mariage gay emmerdent les réacs antis mariage gay, à Trappes, des merdeux en formation, s’amusent à tout casser, même du poulet, sous prétexte qu’un barbu fraichement converti n’a pas voulu que sa madame quitte le auvent qu'elle avait sur la trogne par crainte que le poulaga ne reconnaisse son ex-femme!

Lire la suite...


Alors, tu vins plus aux soirées Gamay-Sutra … Vendredi s'était Love & Pif

dans la catégorie Rencontres Officielles

erotic1.jpgAprès quelques soirées aussi pédagogiques que formatrices, il nous fallait un thème fort pour attirer, charmer le Soiffard de juillet, celui qui n'est pas encore parti en vacance. En ce mois de juillet particulièrement chaud, on s'est dit que, tant qu'à être chaud, autant consacrer notre vendredi à une orgie de vin "chaud", et, pour une orgie, autant inviter quelques filles, le sexe, c’est quand même mieux avec des filles. Des filles pour remplacer ceux qui préfèrent une Réunion d'Aoutiste Anonyme, un pèlerinage chez Yoyo Jospine, ceuzes qui ont pris la mer, mais sans prendre la précaution d'utiliser un bateau, on ne les revit jamais ou il ne re-vins jamet, c'est aux choizes. Mais revenons à nos boutons. Le sexe et le vin font souvent bon ménage, attention, je ne te parle pas de Gédéon Teuzmalady et Delphine Talaron, celle qu'on appelait Talaron Delphine, pratiquant leur art dans des positions athlétiquement impressionnantes et pédagogiquement singulières, dans le chef d'œuvre de Stanley Lubrick, "Full Métal Minette". Non, le sexe et le vin, mais à dose homéopathique, entre une femme et un homme normalement constitué, surtout l'homme.

Lire la suite...