Leverasoif.com

Archives :

mars 2014

Du pain, du vin, du divin

dans la catégorie Rencontres Amicales

painvindivin.jpgOn ne jouit bien que de ce qu’on partage! La Cène est l'acte fondateur de l'Eglise dans le partage du pain et du vin, même si le premier prodige de Jésus, aux noces de Cana, a été la transformation de l'eau en vin, ce qui prouve la supériorité du vin sur l'eau. Jésus transformais l'eau en vin, et après, tu t'étonnes que 12 types lui collaient aux basques. Comme Jésus, l'Ermite est autant partageur qu'éducateur. Pour faire l'éducation vinique de son ami de longue marche, le pygmalion de St Jean me propose d'organiser un repas autour du plus grand blanc et du plus grand rouge. Chouette, on va boire du Bourgogne que je me dis…. Que nenni mon ami, pour l'Ermite, le plus grand blanc, c'est Yquem et le plus grand rouge, c'est Rayas. Bon, je ferais avec, puisque qu'il faut bien partager, même ses certitudes. Je partage aussi l'idée que Jésus, à Cana, après quelques verres de trop, a également dit "Je partage équitablement, les riches auront de la nourriture, les pauvres de l’appétit", mais ça, ça n'a pas fait la une des blogs de l'époque. Me voilà donc chargé de la préparation du repas qui clôturera notre marche hebdomadaire et servira de tremplin au deux belles du jour. Foie gras sur un chutney d'ananas et de mangue pour un premier verre de la lumière du sauternes, souris d'agneau confite au romarin pour accompagner un Rayas 2003, un peu de fromage bleu et une petite tranche d'ananas victoria rôtie, flambée, poivrée et accompagné d'un beurre salé à la truffe pour finir d'éteindre la lumière …

Lire la suite...


L'interview Psykotic… Régis ou la rage du ivre

dans la catégorie L'Interview Psykotic

californication-hank-jackie.jpgLe deuxième à se coltiner l’interview Psykotic, c’est le Régis, et comme tout le monde le sait, Régis est un ….. Professeur de physique de l’emploi avec de faux airs de David Duchovny. Sous ses faux airs de gendre idéal, c'est en réalité un adepte d’un parti politique dont il faut particulièrement se méfier. Un phobiste, un redoutables extrémiste qui propage des phobies aussi dangereuses que celle du bambin hurleur qui serait en fait le fils de Belzébuth et qui, quand tu te retrouves seul avec lui ferait des choses horribles tout en parlant comme la Cicciolina qui aurait subi une trachéotomie au pic à glace, il véhicule aussi la phobie des jantes de polo, la cuniculophobie, qui est la peur des lapins et non celle des langues de chat, la théosophobie ou la peur de Dieu, normal quand on voit ce qu'il a fait passager du Boeing MH370. Il a également la phobie des serpents, des araignées, des oiseaux, des poissons chats, des chats qui savent nager, des vieux qui parlent fort, des clés USB, des tickets-resto, du fait que même les femmes ont un cerveau, des portables très lents, de la cardamone, des ninjas extraterrestres, des attache caravane, des chauves, des gens qui serrent la main trop fort, des gens qui serrent la main trop mollement, des moustachus et la coulrophobie , la peur des clowns. Je vous assure que parfois, il a du mal à se lever le matin, d'autant qu’il a aussi la phobie des réveils matin qui sonne.

Lire la suite...


How i met your big brother

dans la catégorie Rencontres Amicales

dis_Papy.pngPuisque tu aimes bien quand je te raconte ma vie, si, si, ne le nie pas, tu adore ça, je dois t’avouer un truc bizarre, je fais des rêves étranges et pénétrants, surtout la nuit, et surtout quand j'ai bu un peu trop de Bordeaux. La nuit dernière, j'ai rêvé que je me suis rencontré. Je me suis dit: "Bonjour, tu ne me reconnais pas? Je te ressemble, je suis le toi de 2093 et je viens me te prévenir d’un effrayant et imminent péril". Un peu comme dans Terminator, mais en plus flippant puisque j'étais à la fois le robot cybertueur et Kyle Reese. Je me suis raconté mon histoire, le réchauffement climatique, la paranoïa qui a suivi les attentats du 11 septembre, les révolutions arabes, l'invasion de l'Ukraine, l’élection de Copé… pandas_roux.jpgLes paranoïaques sécuritaires de tout bord ont profité de l'occasion pour poser des caméras de surveillance partout, même dans les toilettes des émictions de télé réalité, sous les yeux désespérés des quelques gauchistes qui faisait la grève de la faim en citant 1984, Big Brother et Pinocchio. Quelques années plus tard, il était interdit de transporter du camembert dans les avions, on ne pouvait plus manger de foie gras, les huitres étaient un poison violent. Avant d'avoir pu dire Supercalifragilisticexpialidocious, la Syrah poussait drue du côté de Copenhague et la champagne Qaasuitsup du Groenland se vendait plus cher que le Pétrus de synthèse. Je ne suis pas Cabrel, je ne veux pas jouer les mecs qui disent c’était mieux avant, mais quand même, la Romanée synthétique, ce n'est pas pareil. Quand le pinot noir a disparu, on a bien tenté de faire une "La Tâche" avec des flageolets, mais ce n'est pas aussi bon.

Lire la suite...


Elirium Tremens, les deux licornes et le retour du roi

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

municipale_humour.jpgTout le monde connaît les méfaits de l'extrême droite, ces fachos fâchés aux crânes fauché, tout le monde connait les nuisances de l'extrême gauche, ces gauchistes aux cheveux longs et aux sandales qui masquent mal l'odeur d'un fromage de chèvre moulé à la main, mais tout cela n'est rien comparé à ce qui va inéluctablement apparaître pendant cette campagne municipale. Tremble, bourgeois, tes heures sont comptées, toi qui pensait être à l'abri dans ton gentil pavillon, entouré de tes beaux enfants, Andromaque et Astyanax, de ta délicieuse femme, Hélène, agrégée de Lettres Classiques, d'où les prénoms de tes enfants, et de tes deux Labrador, Petrus et Bacchus. Tu rêvais d'Audi Q7 et de télé Samsung UE65F6400 3D, mais tout cela est terminé, camarade bourgeois, car une sombre et sourde menace gronde à ta porte... Elle porte un nom, la bête, l'extrême centrisme!

Lire la suite...


Emotions minérales, réalité sensorielle?

dans la catégorie Inclassables mais classés

mineralite3.jpgDans le petit monde des œnologues, on pensait s’être entendus pour parler la même langue, un vocabulaire commun, une nomenclature, des codes universels et précis pour décrire les arômes ou le bouquet d'un vin. On classait les robes, l'intensité, la brillance, la finesse, on classifiait les arômes, fruité ou floral, animal ou empyreumatique, on définissait la matière, les tannins, l'acidité, l'équilibre, bref, on mettait tout dans des cases bien proprettes et bien précises. Même les amateurs, passionnés de vin avaient appris la langue et adoptés les codes. Et puis, un mot, au détour d'une phrase, sans que personnes ne sache vraiment, ni pourquoi, ni comment, un mot est arrivé, comme un chien dans un jeu de quilles, un mot énigmatique, un mot abscons a fait irruption dans ce monde bien ordonné, un mot dont nul, jusqu’à présent, n’est parvenu à fixer les contours, les frontières, un mot dont personne ne maitrise vraiment toute les acceptions, un mot qu'on emploie à tout va, qui est mal défini, c'est même là son principal problème, un mot sujet à controverse, le mot: minéralité.

Lire la suite...


La vérité est au fond du Puy

dans la catégorie Notre vin quotidien

le_puy.jpgUn vignoble à la marge du bordelais, à Saint-Cibard, aux portes du Périgord. Du domaine, on distingue en contrebas la vallée de la Dordogne qui s’enfonce vers l’est. Situé en appellation Côtes de Francs, sur le même plateau rocheux que Saint-Emilion et Pomerol, le Château le Puy produit un vin qui se veut le plus naturel possible. Toujours à la marge, à l’écart des modes, le domaine était en bio sans le savoir puisque les propriétaires successifs n’ont jamais compris l’intérêt d’utiliser la chimie dans leurs vignes. Jean-Pierre et Pascal Amoreau façonnent un vin de Bordeaux, en biodynamie, sans engrais chimiques, sans herbicides, sans pesticides, sans insecticides. Les vignes de plus de 50 ans d'âge sont labourées au cheval. La vendange est manuelle, par tris successifs, la fermentation sur levures indigènes, la mise en bouteille sans collage ni filtration, effectuée "au milieu d'une vieille lune et avec un minimum de soufre. Le vin est commercialisé dans une bouteille possédant la forme authentiquement ancienne des vins de Bordeaux. Les 25 hectares du château sont plantés majoritairement de merlot, avec 14% de cabernet et 1% de Carmenère. Au domaine, on apprécie que le merlot soit un peu en surmaturité, pour compenser la petite dureté du cabernet. Pour les Amoreau, "Le goût de bois est un défaut!" Pour cette raison, aucune barrique neuve n'entre au château. On n'utilise que des foudres et des barriques de trois à quinze ans d'âge, aseptisées à la vapeur. OFROE-FRANCE-JAPON-VIN-20100925"Le vin doit être l'expression la plus naturelle possible du fruit et du terroir qui l'ont produit", "On ne fait pas le vin, on l’accompagne", cette philosophie se traduit pleinement dans la cuvée prestige du domaine, la cuvée "Barthélemy," qui est une sélection parcellaire, embouteillée sans ajout de SO2. A noter que la cuvée Barthélémy 2003 a boosté le domaine en étant consacré dans le célèbre manga japonais "les Gouttes de Dieu". En quelques heures, le manga japonais a fait d'une cuvée sans histoire un vin culte. Mais, chez les Amoreau, on a choisi la sagesse, pour éviter tout emballement spéculatif, ils ont retiré de la vente toutes les bouteilles de la cuvée 2003. 1200 bouteilles qu'ils écoulent, peu à peu, auprès de leur clientèle de fidèles, les cavistes et importateurs qui ont l’habitude de suivre le domaine. Un château Bordelais, un peu en marge du monde très policé de Bordeaux, qui cherche aujourd’hui à faire cavalier seul, bannissant le bois neuf, travaillant en bio, vinifiant largement sans soufre, le château Le Puy est un peu un ovni, il se sent tellement à part qu’il a demandé à bénéficier d’une appellation "Le Puy" qui se résumera à… lui-même, puisque qu'on n'est jamais si bien servi que par soi-même…

Côte de Francs Cuvée Barthélémy 2005 Château le Puyle_puy_cuvee-barthelemy-2005.jpg

Premier contact un peu revêche, ça renarde un peu, des notes animales mais aussi, il me semble, un peu de volatile. L'aération lui fera grand bien, cassis, framboise, cuir, champignon, chocolat, violette et mine de crayon forment un bouquet pas franchement séduisant, mais complexe et racé. C'est en bouche que la dimension de ce vin éclate. C'est profond, très minéral, concentré sans être lourd, les tannins possèdent un "grain" élégant, une souplesse granuleuse qui apporte de la mâche. On sent de l'énergie positive dans ce vin, c'est vif, très long, avec de beaux arômes de café et de menthe en finale. Un vin d'autrefois, à la rusticité paysanne, comme on en fait peu dans le Bordelais, déroutant, l'exact contraire des clichés commerciaux, standardisé, riches, sucré, alcooleux et horriblement boisé. Certains seront perplexe, c'est vrai qu'on n'y reconnaît pas vraiment le classicisme bordelais, mais heureusement, certains, comme Démocrite, penseront que la vérité est au fond du Puy, et ce Puy est nécessairement, une fois vide, sans fond…

Le pied à l'encrier

dans la catégorie Notre vin quotidien

encre-vin-rouge.pngDans la vie, j'ai plusieurs passions, le tuning de vélo d'appartement, devenir trésorier de l’UMP, me déguiser en huissier de justice, le fruit de la passion, ça va de soi, lécher les pneus des twingo noire, écrire des inepties, j'ai pour la trottinette acrobatique une passion idoine à celle que je porte au curling ou à la boule lyonnaise, j'ai aussi une passion sans borne pour l'achat de cartouche d'encre, pas celle que l'on met dans son imprimante, je ne trempe pas ma plume dans un encrier, mais dans le fiel ou dans le poison, je préfère mieux celle que l'on boit. Le genre de cartouche définitive que l'on sert en toute fin de soirée. Ceux qui ont eu le plaisir, car c'était une tâche affectée aux plus méritants, de remplir les encriers placés sur les bureaux des écoliers d'autrefois, savent qu'une bouteille d'encre, même vide, garde une opacité certaine, à cause du dépôt qui se fait sur les parois. Pour les cartouches venues d'Australie, c'est aussi le cas. Pour en trouver de bonnes, de bien noire, je ne fais pas confiance aux poulpes, pas plus qu’aux pieuvres, aux seiches et même aux calmars, car bon, je ne suis pas raciste mais ils se ressemblent un peu tous, et en plus, le poulpe, il jette l’encre et ça, c'est gâché. Non, en matière de bon vin, le poulpe est une buse, je ne suis pas médisant, je te rappelle qu’on parle d’animaux, s’ils étaient malins, ils auraient inventé le feu, la roue, la télé-réalité, la politique, les congés payés et les heures supplémentaires, tu ne crois pas? Non je préfère faire confiance à mon dealer australien, que l'on appellera l'Australopat, parce qu'il s'appelle Pat et qu'il vend des Australiennes, noires comme des encriers, noires comme un Standish, sauf quand ils sont bleus…

Barossa Valley The Standish 2005 The Standish Wine Company the_Standish.jpg

Une cuvée 100% Shiraz, des vignes centenaires, un élevage de 36 mois en fût de chêne français, une couleur encre, opaque, impénétrable. Un nez expansif, puissant, de confiture de mûre, de prune, de cassis, de chocolat noir, de tabac blond, de réglisse et de menthol, ainsi que des notes de bois brûlé. La bouche est riche, opulente, concentrée, les tannins sont denses mais souples. Une fine ligne acide tente d'équilibrer une exubérance matière et de belles notes mentholées ponctuent la très longue finale. Excellent

Ce soir j'attends Madeleine

dans la catégorie La tournée des vignes

madeleine-ufo.jpgIl y avait tellement de soleil ce soir-là qu’on aurait tout aussi bien pu être mardi, personne ne s’en serait rendu compte. Holt, mon prof d'insulte en Javanais, darda sur moi son regard mi-énigmatique, mi-chatoyant et me dit: " Si la religion est l’opossum du peuple, tu préfères mieux une madeleine d’Ingres ou un violon de Proust", en saisissait toute l’intensité émotionnelle du moment. Outre le fait que cette phrase était plus tartignolle qu’un coucher de soleil sur Vesoul, je me suis dit que, il avait raison Holt, c'était d'Ingres, mais, pour assouvir notre passion, certaines de nos virée étaient comme une madeleine de Proust. Non pas parce qu'elles sont faites avec du beurre, du sucre et 2 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger, mais parce qu'elles nous emmenaient, irrémédiablement, vers nos Madeleines de début d'année, la dégustation chez Zind et le repas à la Taverne Alsacienne. Comme dirait Schulmeister, catcheur sur glace et prof de phylloxéra au Lycée Nabilla de Branloires (28), auteur de "Les moines tibétains aiment les pattes de canard cuisinés par Karl Lagerfeld": "Mise à part le qu'en-dira-t-on, le fait que Dieu n’existe pas et qu’il n’y a pas de jugement dernier, peut-on raisonnablement rajouter des truffes sur une côte de veau accompagnée de ris de veau à la crème et de rognon de veau au petit jus arrosé d'un hommage à Jacques Perrin, le vin, pas le petit jus de l'acteur cinéaste, sans être farci comme une paupiette et bombé comme une Madeleine"? La question mérité d'être posé, et, avant d'y répondre, revoyons le fil de la soirée.

Lire la suite...


La mémoire est l'avenir du passé

dans la catégorie Notre vin quotidien

Dementia DiseaseJ'ai une mémoire d'éléphant, mais celle d'un éléphant mort. Pourquoi je me souviens parfaitement de mon Noël lorsque j'avais 5 ans et qu'il m'est impossible de me rappeler la date de l'anniversaire de ma femme? Pourquoi est-ce que dans ma mémoire il y a une place pour le nom d'Hélène Dewaere alors que je suis incapable de dire qui est le type roux qui me dit bonjour tous les matins? Pourquoi je peux siffler le générique de fin des programmes de la nuit d'Antenne 2, celui de Folon où des hommes-oiseaux en manteaux et chapeaux bleus s'envolaient vers le soleil couchant en battant des bras... alors que je suis incapable de me souvenir de ce que j'ai fait de mes clés de voiture? Pourquoi je me souviens exactement, seconde par seconde, du but de platoche contre le Portugal en 1984 alors que je ne me souviens pas du but de Marseille hier soir? (surement parce qu'ils sont infoutus d'en marquer un) Pourquoi suis-je obligé de coller un Post-it sur le font de ma femme pour me souvenir de son prénom? Y-a-t 'il une vie après le McDo, pourquoi Michel Roux? C'est quand même sacrément bizarre la mémoire, comme concept. Par exemple, moi, j'aime bien les panais pas pané mais pas le panga pané. Et bien jadis, c'était exactement l'inverse, alors que si on m'avait dit que Gérard Depardieu ou Sarkozy aimaient le poisson pané ou les panais, j'aurais préféré le boudin ou les navets. La mémoire, c'est des souvenirs en conserve. Tout ça pour vous dire que, après avoir pas mal craché sur Beaucastel, je me souviens que le 2004 bu hier était vraiment pas mal, mais ça je ne m'en souviendrais plus demain… Parce que, si j'ai une toute petite mémoire, j'ai également une grande mauvaise foi…

Meursault Les Genévrières 2011 Rémi Jobard

Un nez développé, mûr, d'agrumes, de poire, de fleurs blanches, l'aubépine et un très léger grillé. La bouche est ample, enveloppante, elle oscille entre un fruit bien mûr et une minéralité subtile, l'ensemble est tonique, ciselé avec une belle finale. Très bien

Châteauneuf du pape Château de Beaucastel 2004beaucastel.JPG

Un nez puissant, corsé, épicé, même poivré, avec des arômes de confiture de mûre, de prune, de cerise noire, de cacao, de réglisse et quelques notes de cuir. La bouche est volumineuse, pleine, les tannins sont souples. C'est un vin concentré, avec beaucoup de volume, mais qui garde de la fraicheur et de la vivacité, pas de lourdeur et même une certaine élégance et une longue finale épicée. Excellent

Le Pape Clément n'est pas Carbo

dans la catégorie Notre vin quotidien

pasta-alla-carbonara.jpgBuongiorno. Quand l'Ermite de St Jean te propose une balade de repérage en forêt, tu as intérêt à prévoir un repas tonique pour récupérer les calories perdues par milliers. Les pâtes sont un moyen rapide et efficace pour recouvrer la forme et les formes qui vont avec. Je propose, à l'Ermite âgé, des pasta alle Carbonara. "Ça tombe bien, j'aime les lardons et la crème" qu'il me répond l'insouciant. Si je ne l'ai pas tué de suite, c'est parce qu'il est déjà vieux et que c'est illégal, une tête de cheval dans son lit fera l'affaire. Puis, je me suis dit qu'il valait mieux lui apprendre à en faire, des vrais, des "Carbonara" pas des Carbo à l'Alsacienne. Pour commencer, je lui ai demandé de me chanter du Caruso, histoire de se faire pardonner, ce n'est pas ce qu'il fait de mieux, mais il le fait avec passion et des fausses notes. Pour le récompenser, je lui cède ma recette. Primo, pas de lardons en mousse, mais de la pancetta, histoire de ne pas outrager 15 générations de Mama italiennes et se faire égorger par 15 générations de mafiosi refoulés de la nouille. De l'Arrotolata ou de l'Affumicata, si tu veux te la péter Corleonne de superette, tu trouves du Guanciale, c’est de la joue de cochon, une tuerie mafieuse. Pour les autres ingrédients, un 1 œuf par personne + 1 œuf pour le plat, si vous êtes 2, tu mets 3 œufs, si vous êtes 4, tu mets 5 œufs. Capito? Du Parmigiano, du vrai, pas de la sciure en sachet, du vrai qui sent les pieds de sicilien. Du sel, du poivre, pour la Pasta, tu prends des pâtes uniquement italiennes, tu les choisis longues, parce que la Mama italienne les préfère longues, et toi, tu ne veux pas fâcher la Mama, sinon, c'est pas elle qui va mourir, mais toi. Et c'est tout, basta. Pas de crème, je le répète, des fois que t'aurais pas compris, pas de tomates, pas d’oignons, pas de persil, pas de basilic, pas de citron, pas d'olive, pas de discussion, pas de débat, pas de quenelle ni de salut fasciste. Basta.

Lire la suite...


Ça va Bardins

dans la catégorie Notre vin quotidien

les-gens-qui-rient.jpgAprès de longues années d'introspection, hier, par hasard, j'ai trouvé la touche œ sur mon clavier, il s'agit de la combinaison alt + 0156. Jusqu'ici, j'avais le cœur bienveillant et une tête de nœud, je me contentais du correcteur automatique, ou, je me disais, finalement, entre un oeuf et un œuf, il n'y pas grande différence, dans une omelette, y a pas de quoi se brouiller. Fini la tolérance de procrastinateur écœuré, maintenant je vais pouvoir laisser place à l'orthodoxie orthographique cher aux œdipiens de la ligature. En quoi ça va m'aider dans la rédaction de mon futur chef d'œuvre de science-fiction avant-gardiste, qui a pour cadre Carcassonne en l'an 854 et pour sujet la procrastination et les mœurs des fœtus de pandas roux cyborgs et dépressifs? Aucun, mais il y aura moultes rebondissements, quelques métaphores même pas sexuelles et un complot Boukistanais. Je fais le vœu d'avoir le prix Nobel de littérature, ou, à défaut, celui de la guerre et paix. Je vous vois venir de loin, vous allez me dire, oui mais comment veux-tu juger une œuvre littéraire qui n'existe même pas? Je te répondrais que l'art se doit de stimuler l'imaginaire, alors si tout est écrit, franchement, comment veux-tu stimuler ta créativité. Et, sérieusement, sans rancœur, tu crois que la Canadienne de l'année dernière ou le Chinois de l'année d'avant, quelqu'un les avait lus? Ta sœur! Mon œil… Toute cette logorrhée pour ne pas vous parler d'œnologie et d'un Bordeaux qui ne m'a pas vraiment plu, mais ça, ce n'est plus un scoop.

Pessac-Léognan Château Bardins 2000bardins.jpg

Nez puisant, intense, de cassis, de framboise, de poivron fumé, de tabac et de chocolat. L'attaque est fraiche, vive, un peu raide, le milieu de bouche est un peu plat, la matière fine, un peu légère pour un 2000, ça manque de volume et l'acidité prend la pas sur la finale. Un 2000, pas désagréable, mais un peu léger à mon goût. Bien

Le silence de Lambchop

dans la catégorie Inclassables mais classés

Kurt-Wagner-Lambchop.jpgLe chagrin et le deuil portent l’inspiration, loin, très loin. C’est le cas dans le nouvel album de Lambchop, un collectif à géométrie variable venu de Nashville, un groupe fâché avec les étiquettes et les dogmes, emmené par la figure charismatique de Kurt Wagner, casquette éternellement vissée sur ses lunettes, cow-boy lunaire, qui dans son nouvel album "Mr.M" trouve la juste balance entre une émotion écorchée vive et un romantisme un rien désuet. Cet album est un hommage de Kurt Wagner à son compagnon de route musical, Vic Chesnutt, ami de toujours, disparu tragiquement. Une disparition qui hante et anime l'artiste, comme si le temps qui passe pouvait tout emporter sur son passage. A 54 ans, c’est une autre vie qui commence, la voix de Kurt Wagner est particulière, un léger vibrato de crooner triste, une voix de whisky et de cigarettes, du souffle, de la rondeur, mais aussi de la maitrise dans cette voix épuisée à force de retenir ses larmes. Ce onzième album de Lambchop est tout simplement un tableau de maître, du grand art, des arrangements, ou plutôt un écrin à la voix de Kurt Wagner, des arrangements qui font voyager les morceaux en déséquilibre constant entre jazz country et ballades bluesy atmosphériques, un vague à l’âme classieux, langoureux et élégant, des ballades en territoires folk mélancolique. Un style très personnel que Kurt Wagner, gardien du temple de Nashville, qualifie, non sans humour, de "Psycho Sinatra". On est à mille lieues de "The Voice", où de pseudo artistes hurlent dans un micro pour nous démontrer l'étendue de leur pseudo talent. Lambchop-Mr.-M.jpegLe leader de Lambchop est un obstiné, le dernier protecteur d’une cause probablement perdue. Le combat en devient encore plus héroïque, presque romantique. Kurt Wagner est un crooner sensible qui semble aspirer à l’invisibilité, pour se fondre à la lisière du murmure. On ouvre l'album par un "If Not I’ll Just Die", le spleen idéal, Kurt pose sa voix grave sur ses souvenirs, une voix qui grésille au coin d’un feu invisible, on s’allonge sur un canapé aussi feutré que sa voix pour écouter ce vieil ami qui nous rassure et nous apaise, j'adore ce titre d’ouverture, c'est de l’orfèvrerie, de la mélancolie, une certaine nonchalance et beaucoup de pudeur. Un titre qui me rappelle les films de Clint Eastwood, Miller's Crossing ou Blackthorn de Mateo Gil, une envie de laisser passer le temps, tranquillement.

Visitez le site de lambchop


Mon Zeugma a du style

dans la catégorie Notre vin quotidien

zeugma.jpgIl était une fois, dans un royaume loin et chatoyant… Voilà comment, assez souvent, je commence mes billets, comme Monsieur Jourdain, dans le bourgeois gentilhomme, fait de la prose sans le savoir, moi, je faisais du zeugma sans le savoir. Mon Zeugma me démange, surtout le dimanche, et, par un heureux hasard, c'est dimanche. Mais c'est quoi un Zeugma? Bonne question, pas de panique, ce n'est pas viral, aucune chance que vous soyez infecté, en tout cas pas directement. Zeugma (ou zeugme) est un mot grec signifiant réunion, un procédé tordu qui consiste à rattacher grammaticalement deux ou plusieurs noms à un adjectif ou à un verbe qui, logiquement, ne se rapporte qu'à l'un des noms. "Suis-je clair? Non? Bon, ça se complique. Pourtant, cher et cultivé lecteur, il serait bon, que tu le susses. Oh, certes, on peut très bien vivre sans connaître la signification du zeugma. Une récente statistique nous apprend que plus de quatre-vingt-quinze pour cent des mineurs lorrains ignorent totalement ce qu'est un zeugma ! Est-ce que cela les empêche d'aller au charbon en sifflotant gaiement la Marche turque ? Mais introduisez maintenant l'un de ces mêmes mineurs dans un salon mondain, et branchez la conversation sur le zeugma : qui a l'air con ? C'est le merle des corons, avec ses gros doigts noirs sur la flûte à champagne. Il ne lui restera plus qu'à filer en tâchant de reprendre sa dignité et sa pioche dans le porte-parapluie, et de réintégrer son HLM horizontale en sifflant tristement le final de l'OEdipus rex de Stravinski (*).

Lire la suite...