Leverasoif.com

Archives :

juin 2015

Le jour où on a adopté un petit prof

dans la catégorie Rencontres Officielles

Tasting-notes.jpgJ'avoue qu'au début, j'ai eu du mal à comprendre comment il fonctionnait. Pépère, la frisette au vent, la barbe affutée comme un bilboquet, la Chemise "Sex and the cystite", pantalon d’haltérophile, petites lunettes rondes, l'œil alerte et le potentiel métaphysique d'une huître marinée dans du Kiri. Sans être Einstein ou Copernic, il avait quand même du potentiel. Son absence de cou m’a surpris au début, mais bon, il carafait admirablement bien mes vieux Cornas, savait dire merci quand je le gratifiais d'une tape amicale et se rangeait facilement dans le coin de la cuisine où il avait son panier. Quand le temps était à la pluie, il faisait un peu de rétention d’eau et se fendait d’une jambe lourde. Parfois, on lui mettait une belle blouse grise pour aller à l'école. Il n'aimait pas trop, il boudait, il rechignait, il couinait l’animal pour l’enfiler, mais je savais trouver les mots qu'il fallait. "C’est ta robe de princesse mon petit JeanDa" que je lui disais, "c’est qui qui va être la plus belle pour aller enseigner? Ben oui c'est le JeanDa". On lui filait son goûter et on le déposait à l'école. Fallait le voir parader dans sa belle blouse, fier comme la mèche d’un BB Brune.

Lire la suite...


La piscine ou l'art de se la couler douce en travaillant

dans la catégorie Notre vin quotidien

vin_piscine.jpgLa canicule qui tue les vieux et les fabricants de radiateurs approche inexorablement, tu peux déjà t'acheter un nouveau congélo parce que le José Bové et ses potes écolos ont grave raison, la planète va très mal. Elle se réchauffe comme une pute Boukistanaise à la vodka bon marché, et ce, à la vitesse de la corruption à la Fifa. Bientôt, la France sera un grand désert, comme à Ermenonville, mais sans les gnous, l'Alsace oubliera ses Riesling et la Syrah sera reine sur le Schoenenbourg. Comme dit l'Ermite:" on devra se mettre les balloches dans une glacière si on veut pouvoir faire des petits l'année prochaine". La chaleur, c'est un bon prétexte pour ne rien glander, mais, quand on est un wouiner comme l'Ermite, même à la retraite, même en plein cagnard, il est important de se sentir aussi indispensable qu'un tube de vaseline dans une backroom, pour justifier sa retraite titanesque, arrachée à la force de sa langue ou parce que finalement, il se fait quand même un peu chier, seul, comme un con, face à la mer.

Lire la suite...


Verre de contact

dans la catégorie Notre vin quotidien

statistique.jpgDans ce monde où tout le monde ment, le mensonge n'a pas d'importance, puisque personne n'écoute. Benjamin Disraeli, le premier ministre britannique du XIXe siècle, avait déclaré : "il y a trois sortes de mensonges: les petits mensonges, les gros mensonges et les statistiques!" Statistiques, enquêtes, sondages, moyennes, indices... On fait dire ce que l'on veut aux chiffres et, si on n'est pas scientifiquement rigoureux, on peut même leur faire dire des mensonges et les médias s'en feront l'écho. Les statisticiens et les épidémiologistes ont un sens de l’humour extraordinaire et n’hésitent pas à rapprocher des données qui à priori ne semblent pas liées. Ainsi ils ont démontrés que boire prévient l’eczéma, surtout chez les Danoises. Leur travail démontre sur le plan épidémiologique une relation entre la consommation hebdomadaire de quelques verres de contact et le moindre développement d’un eczéma de contact. Ceci de façon statistiquement significative chez des femmes adultes et Danoises. Voilà une bonne raisons de boire du vin. Je ne suis pas Danoise, mais, sait-on jamais, il vaut mieux prévenir que guérir. Pour ma part, 98% des statistiques et 100% des blagues de bistrot me font rire. J'adore cette histoire pour sa sobriété! Dans un café parisien, un homme se pinte la ruche avec entrain, il boit verres sur verres. Une mégère, surement hygiéniste, qui se trouve à la table voisine lui dit: Monsieur, vous devriez arrêter. Songez que chaque année, l'alcool tue plus de trente mille Français. Et l'ivrogne lui répond: Ta gueule la vieille, je m'en tape, je suis belge!

Thierry Allemand Cornas Les Chaillots 2011allemand_cornas.jpg

Le nez s'ouvre sur des arômes de violette, de fruits noirs, d'épices, d'encens et de belles notes de graphite. En bouche, toujours cette signature minérale, très graphite, les tannins sont délicats, la matière ample mais bien équilibrée par une belle ligne acide qui rafraîchit la belle finale épicée. Evidemment, pas encore prêt, mais déjà plaisant en l'état. Très bien

Dans la Grèce jusqu'à Lagarde

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

Bankster-Christine-Lagarde.jpgPendant que SFR fait la cour à Bouygues Telecom, lui promettant plus de 10 milliards en cash dans la corbeille de mariée pour racheter sa dot et sa dette, les Grecs s'enfoncent dans la crise. Au lieu d'un "Bouygues deal", SFR pourrait payer 7 fois le prêt que les Grecs ont au cul du FMI. Et plus j'entends Christine "Marie-Antoinette" "Lagaffe" Lagarde sur le sujet, plus le populisme m'attire. Entre Fmiste ou populiste, je choisis sans hésiter le populisme. Face à la situation Grec, la patronne du Fmi a fait une sortie plutôt hasardeuse: "L'heure est venue de discuter avec des adultes" a-t-elle lâchée avec condescendance. En gros, elle pense que les grecs se comportent comme des gamins qui refusent les règles des grandes personnes. Comment se comporter comme des adultes quand on est retraité ou chômeur et qu'on touche de l'argent de poche? Comment se comporter comme des adultes quand on travaille pour un salaire minimum de 683,76€. La Grèce est le seul pays d'Europe où le salaire minimal a baissé. Merci Madame Lagarde. Ses petites phrases sur la Grèce sont indécentes, choquantes et malsaines. Oui, les peuples sont parfois irrationnels, ça doit être un effet collatéral de la misère et de la peur du vide. Mais, c'est quoi être rationnel, ce n'est surement pas, comme le croit Madame Christine, la poursuite d'une logique purement comptable. Les grecs sont rationnels et adultes, ils refusent une politique d'austérité qui ajoute la famine à la faim, la misère à la pauvreté. Ce n'est pas en vendant le pays à la découpe qu'on réglera le problème Grecs. Dans la condescendance de Madame Christine, c'est toute l'ignorance du FMI qui transparait, des comptables qui ne sont que des prédateurs. lagarde2.JPGC'est surement le FMI qui les rend minables. Madame Lagaffe a même ajouté qu'elle n'avait pas envie de pleurer sur les Grecs parce qu'il y avait des petits Africains plus malheureux. Là, je crois qu'elle a vraiment touché le fond du fond et qu'elle rame. Non seulement, l'argumentation est minable, mais en plus, elle vient de quelqu'un qui devrait avoir un devoir de réserve. Il lui faut quoi? Que les Grecs meurent de faim pour qu'elle les prenne en pitié? Quelle attitude misérable! On voit bien qu'elle n'a jamais connu le surendettement et la faim, on est plutôt du genre glouton dans la famille FMI. Incidemment, son discrédit rejaillit sur la France et sur ceux qui lui ont donné le poste qu'elle occupe aujourd'hui. C'est bien le reflet de la crise morale que traverse notre Pays, DSK, Lagarde, Sarkozy, Tapie, Morano ou Balkany, voilà les politiques que l'on mérite! En cherchant bien, il y en a beaucoup d'autres, à droite comme à gauche. Lagarde et ses acolytes nous dégoutent du capitalisme et de la démocratie et font le jeu des extrémistes de tous poils et de tous bords. Il faut toute une vie pour apprendre à peintre disait Pablo Picasso, il serait temps que Christine retourne à ses crayons de couleur et laisse les enfants régler la crise avant que les Grec ne fassent une crise de nerfs.


Un dîner presque pas fait chez l'Ermite

dans la catégorie Rencontres Amicales

topchef.jpgIl était quoi? 23H47 pas plus, pas moins. L'Ermite se lève, la tignasse en bataille, la barbe en berne et l'œil torve du baroudeur en puissance, classe comme une boîte à partouze berlinoise. Salto arrière, jeu de claquettes portoricaines, style Fred Astaire aviné, toupie inversée, tapotage du croupion : "Les mecs, on s'en boit une petite dernière?". La journée avait été bonne, une journée entière à cuisiner, Italien pour l'apéro, tartare pour le poisson, Irlandais pour la viande et Eskimo pour le dessert. Je le soupçonne de s'entrainer pour TopChef, MasterChef et PizzaioloChef réunis. Le genre d'émission ou le candidat cuisine et se fait défoncer par un jury qui se la pète pendant qu'une blondasse, maquillée comme ma feuille d'impôts, se trémousse la croupe sur une voix off qui m'explique comment faire une vinaigrette. A la fin, le candidat qui se fait éjecter, sort en pleurant sur la musique de pirate des caraïbes. Même s'il a un peu d'expérience, il a fait un peu de cuisine dans un bordel bolivien, mais imaginer l'Ermite dans ce genre d'émission et je suis obligé de munir de Ventoline sinon je meurs asphyxié.

Lire la suite...


J'ai toujours rêvé d'être un Bankster

dans la catégorie Notre vin quotidien

bankster.jpgIl est né par -35 dans le désert de Gaubi, le Languedoc, pas le mongolien, ses parents n’avaient pas les moyens de lui donner de l’amour alors, de temps en temps, ils lui jetaient un os à la tronche pour que les chiens jouent avec lui. Ils vivaient en Lorraine, dans un mobil-home que sa mère avait trafiqué, pendant que son père, qui craignait bien plus l’eau que le Ricard, s'occupait des voisines. Ses parents l'ont appelé Joëlle, en hommage à la chanteuse de "J'ai encore rêvé d'elle et j'ai tâché mes draps"… Petit, il était obèse, 12 ans, 125 kg, ça marque son homme, surtout enrubanné dans un sous-pull en Licra vert pomme. Il sniffait 5 tubes de colle par jour et fumait deux paquets de gitane sans filtre. Dans la cour de l'école, il ne s'attaquait qu'aux plus petits que lui, c’est-à-dire tout le monde, prof compris. C'est sûr, avec 80 kg de plus que la moyenne, la godasse posée sur le pif de Juliette, la bave aux lèvres, avec l'œil de biche et le pied de cochon, à moins que ça ne soit l'inverse, c'est plus facile pour piquer le goûter d'un plus petit. Il avait trouvé un peu d'affection auprès d'un rat mort, trouvé dans une poubelle. Il l'avait baptisé Nanar. Nanar et lui, ils pouvaient avoir une centaine d'idées idiotes à la minute, le genre d'idée qui met toujours quelqu'un en danger, physiquement et psychiquement. Quand Nanar est re-mort, emporté tragiquement par un Bolinder-Munktell 230, le tracteur, pas le champagne, lors d’un séjour à la campagne, il s'est marié avec son gardien de prison préféré. Zonzon où il avait atterrie suite à une sombre histoire d'alcool frelaté et de fausse monnaie.

Lire la suite...


Quand l'aborigène, y a pas de plaisir

dans la catégorie Notre vin quotidien

australia.jpgL'Australie est un pays fabuleux et fascinant à plus d'un titre, un jeune pays continent, sur le plus vieux continent du monde. Ici, de l'autre côté du monde, plus de huit cent millions d'années vous contemplent. Un pays recouvert d'un faramineux désert rouge, où on y respire, à pleins naseaux, la lourde et brûlante poussière. Un pays où on découvre encore des animaux fabuleux comme un dragon de mer ou une variété de cannabis inconnu. Des jungles tropicales à l'Est, des savanes et des côtes déchiquetées à l'Ouest. Alice Springs, Broome, Ayers Rock-Uluru, le Red Heart… "Terra Nullius ", un monde brutal, violent, à la faune et la flore extravagante. Les indomptables rouleaux de l’océan indien, des incendies titanesques, un continent fascinant et encore sauvage. Sur cette terre de poussière pourpre, de rivières à sec, palpitant d’eucalyptus, de gorges ensevelies sous les fougères géantes, sur cette terre du début du monde, ou de sa fin, on rencontre des orpailleurs, des cueilleurs, des aborigènes, des immigrants du monde entier qui ont tragiquement décrété que les aborigènes n'avaient pas existés.

Lire la suite...


Des salades, encore des salades

dans la catégorie Notre vin quotidien

coteboeuf.pngUne fois n’est pas coutume, j’aimerais vous parler très sérieusement. J’ai enfin compris que ce besoin de faire rire, cette manie d’être souvent, je le reconnais humblement, hilarant, désopilant et même parfois drôle, cachait un mal-être profond, un malaise, un sentiment désagréable de langueur dissimulé sous un glaçage d’ironie, de persiflage, de cynisme et de moquerie dont souffrait surtout et presque uniquement mon Ermite préféré mais néanmoins cocasse. J'ai découvert que ce mal-être était dû à mon alimentation. Oui, une diététicienne de mes connaissances m'a fait prendre conscience que je mangeais n’importe quoi, des steaks tartare, des steaks d'Angus, même pas guitariste (cette blague a été récemment interdite dans tout le Commonwealth sauf l'Ecosse), des BigMac, des 280 sauce au poivre, parfois même, et c’est difficile pour moi de le reconnaître publiquement aujourd’hui, des frites. Mais attention, je ne fais pas de prosélytisme, loin, mais très loin de moi, l'idée de vous dire quoi manger, ce n'est pas mon genre, je n’essaie pas de vous convaincre d’adopter le même régime que moi. Chacun fait ce qu’il veut de son corps, faites comme bon vous semble, vous aller mourir, mais après tout, c’est votre choix, vous êtes libre de mourir jeune et en bonne santé.

Lire la suite...


Un Evin vaut mieux que deux tu boiras

dans la catégorie Notre vin quotidien

evin.jpgEn France, en 2015, il n'est toujours pas permis de montrer des gens buvant un verre de vin ou discutant de vin, mais il est permis de montrer un psychopathe découpant un congénère par le milieu, des meurtres en tout genre, des viols en gros plan, des lesbiennes, des chiennes, des roux, des pandas, du culs et du culte et même de la téléréalité du genre toc-toc flashion, un émiction pour personne atteinte de maladie orpheline, Christiania, coach conseil, doit relooké Franck R un candidat qui souffre de la Tourette narcoleptique, il insulte tout le monde avant de s'endormir. Christiania finira par être arrêtée pour recel de vêtements moches et maltraitance de personnes handicapées moches. Bref, on a le droit de montrer les anges de la téléréalité, mais pas un type qui boit un verre de vent d'ange. En France, on a le droit d'être con, mais à jeun. Nos députés, pas toujours à jeun, ont planché de longues heures pour aboutir à de micro modifications de la Loi Evin. Mais pas de panique, véronique, l'essentiel de la loi Evin reste inchangée. Les hygiénistes sont quand même monté au créneau, à défaut de verre, une levée de boucliers un peu excessive, puisque l'amendement voté ne modifie ni l'énumération restrictive des supports de publicité autorisés ni celle, toute aussi restrictive, des mentions autorisées dans les publicités.

Lire la suite...


Sors la tête de ton culte

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

True_detective1.jpgJe suis énervé, irrité, fâché, agacé voire un peu chafouin, je viens juste de manger la cultissime omelette de figue aux escargots de chez Ramucho. Abstraction faite de la tronche d'Ouzbèke qui te serre la pogne avant de faire les poches de ton manteau, l'endroit est plutôt chaleureux. Chez Ramucho, on met les petits plats dans les grands et ils ont même tendance à se coller les uns sur les autres, mais le clou du spectacle tient dans la visite des gogues. Une visite que je pourrais qualifier d'obligatoire car à priori rien ne t'y oblige, mais elle est pourtant automatique. Tu comprends assez vite que si le royaume de la chiasse à courre possède une entrée, et tu es assis dessus. Mon pote l'Ermite m'avait dit, tu verras, ce resto et cette omelette sont cultes. C'est vrai, elle tient ses promesses. C'est gras, chaud, liquide, ça tient au corps avant d'en être rejeté 9 minutes plus tard, soit le temps d'incubation d'une belle gastro, elle aussi culte. Aujourd'hui, il ne se passe pas 15mn sans que j'entende le mot culte. S'il existe un mot largement galvaudé, c'est bien le mot culte. En ce moment, c'est le culte à toutes les sauces, même le cul est culte! Le moindre navet qui sort, qu'il soit de Luc "the Cult" Besson, avec Kad, Reno et même l'autre débile de Dany Boon, c'est déjà culte. Une blondasse peroxydée sort un album de vagissement, et c'est culte, Messi marque un but, c'est culte, Ronaldo change de coiffure, c'est culte, la deuxième saison des Ch'tis à Mykonos sort, c'est culte. Fred et Jamy font leur grand retour à la télé et, c'est pas sorcier, l'émission est déjà culte!

Lire la suite...


L'ABA si j'y suis

dans la catégorie Notre vin quotidien

Alcoholic AnonymousJe dois l'avouer, cela fait maintenant deux mois que je participe aux réunions hebdomadaires de l'ABA, l'Association des Bordeauphiles Anonymes. Cela m’a pris d’un coup, ou plutôt, si je devais être honnête, il y a eu un élément majeur et déclencheur. La rencontre avec Jean-Pierre Boyer, c'est le déclencheur, et l'élément majeur, c'est le pif de l'Ermite dans un verre de Pichon, une insoutenable image qui restera marquée à jamais dans ma mémoire. J’en ai convenu, je suis raciste, je suis Bordeauphiles et je me soigne. Dans une société comme la nôtre où tout le monde est citoyen du monde et où tout le monde, main dans la main, verre à la main, nous nous rendons à pôle emploi pour chercher nos alloc, je me suis dit : "Mon Psyko, tu devrais te faire soigner!" Nos réunions se passent plutôt bien, les gens sont étonnement cool. Il y a un ancien vigneron Alsacien qui s'est reconverti dans le Châteauneuf du Pape, il lui faut faire des étapes avant le grand saut final. Il y a une ancienne socialiste qui a encore un peu de mal avec le Pauillac, un diabétique qui ne supporte le Sauternes qu'en intraveineuse, un prof de SEGPA qui se shoote au Saint-Emilion, un retraité de la SNCF qui est passé du national-socialisme au national-Mélanchonisme grâce au Pomerol, un ancien Pétainiste qui ne pouvait boire que de l'eau d'Evian et qui peut aujourd'hui boire du St Estèphe sans sourciller. Il y a même un anglais qui croit encore que la ville est dirigée par un Plantagenet. Personnellement, ça va beaucoup mieux aussi, dans un supermarché, je peux raser un rayon de Bordeaux sans prononcer une seule injure, je peux même écouter l'Ermite profaner la Bourgogne sans vomir, sans baver du sang et sans intenter à sa petite vertu. Je pense que je suis en train de passer le cap et c’est tant mieux. Aujourd'hui, j'aime la couleur rouge bordeaux, cette ville qui a vu Ausone, Montaigne, Montesquieu, Zidane et surtout Christian Morin et Serge Lama.

Margaux Bel air Marquis d'Aligre 1996

Une robe évoluée, un peu acajou. Un nez élégant, sur le pruneau, la cerise, le tabac blond, le cuir et le sous-bois. La bouche est charpentée, ample, les tannins sont encore serrés, limite austère, pas mal d'acidité, toujours ses notes fumées et une longue persistance sur le pruneau. Un vin un rien dichotomique, une robe et un nez qui laisse à penser que le vin est âgé et une bouche qui dit le contraire. Qui croire? Très bien

Psykopédia et Wikipat sont sur un bateau

dans la catégorie Notre vin quotidien

wiki.jpgJadis, longtemps avant l’invention de Wikipédia, l’humanité essayait vainement de comprendre les mystères qui la régissaient. Faut dire que c'était compliqué et très souvent effrayant. Les aînés essayaient de rassurer les plus jeunes en racontant, le soir, au coin du feu, des histoires effrayantes qui faisaient peur. Des histoires de dieux, de sorcières, d'Ermites, de licorne et de pandas roux dont les jeunes raffolaient et qui égayaient les apéros dinatoires à base de mammouth laineux. Et, quand ils avaient largement abusé du jus de fruit fermenté, cela finissaient toujours en concours de pet aussi malodorants que sonores et en engueulade pour savoir si la licorne existait ou si le jus de raisin avait fait sa malo ou pas. Aujourd'hui, avec Wikipédia, Google et un bon Iphone, impossible de se tromper. Dans 20 ans, Google sera le maître du monde, notre constitution mentionnera, noir sur blanc, "si Google le dit, alors c'est vrai, même si c'est faux". Pour ma part, personnellement me concernant, j'utilise mes deux dicos égoïstement personnels, Wikipat et Psykopédia. Par exemple, hier, je cherchais l'origine de l'expression "tomber des nues", parce que moi, j'ai jamais vu une fille nue tomber d'un arbre ou avec une petite pluie d'été.

Lire la suite...


J’ai demandé à la lune, mais la lune s'est mosquée de moi

dans la catégorie Rencontres Officielles

lune_mellies.jpgQuand j’étais gosse, je voulais devenir astronaute. Même si j’ai emprunté des chemins plus terrestres, j’ai toujours gardé une incroyable fascination pour les grands espaces intergalactiques. Faute de simulateur spatial à la maison, je collectionne donc les OVNI, qui sont assez souvent des objets branlants soporifiques. Je suis incollable sur le sujet. Tu le sais peut-être déjà, mais des gens prétendent que l’homme n’aurait jamais posé le pied sur la lune. Que tout ça ne serait qu’un vaste complot, et que Lance Armstrong, en plus de ne pas avoir gagné plein de tour de France, rapport aux médicaments qu'il prenait pour soigner ses gonades, n'aurait pas dit "C'est un petit pet pour l'homme, mais un grand bond pour ma virginité" mais "C'est qui le con qui a oublié de dire coupez!" Pour connaître toute la vérité, regardez Transformers 3: la face cachée de la lune, tout est vrai! Pourquoi nier le complot, mais quel complot, qu'est-ce que le complot? Qui est le complot? Pourquoi le complot? Qui veut la peau de Roger Rabbit? Qui le dirige? Et dans quel but? Vous allez le savoir prochainement, mais d'abord, petit rappel, il y a bien d’autres mensonges qui n’attendent que d’être révélés, et on ne me fera pas taire.

Lire la suite...