Leverasoif.com

Archives :

juillet 2015

Quand les boules se repointent

dans la catégorie Inclassables mais classés

serre-petanque-mistral.jpgC’est la cosse, la paresse, qui est à l’origine de nombreuses inventions sans lesquelles notre vie moderne serait bien plus triste: la télécommande, la sieste, l’apéro, le presse-ail, le théorème de Pythagore, la bronzette, la salopette, les sandalettes, les chaussettes, la crapette, l'Internet, l'ouvre-boite, la plage, la fusion nucléaire et la pétanque. C'est forcément un paresseux, qui le premier, s'est dit que regarder le foot à la télé fatigue moins qu’en faire soi-même et il a découvert le Meursault et les cacahuètes. Si tu es un peu fainéant, au lieu de crapahuter en forêt, de suer sang et eau de vie, il est préférable de jouer à la pétanque, un sport de boules d'origine méridionale dont le nom vient de l'expression "pés tanqués" qui signifie pieds joints. En pétanquiste éclairé, il a même inventé le bouchon rétro-luminescent, notre bankster lorrain, nous a préparé une journée pétanquesque.

Lire la suite...


Voyage au bout de l’inuit

dans la catégorie Notre vin quotidien

valise.pngEn cette période de vacances et pour ceux qui honnissent les citations, en voilà une de saison, "heureux qui comme mon analyste a fait un beau voyage". Faut dire qu'avec tout ce que je lui laisse, il a de quoi faire le tour du monde. Dans la citation d'origine, C'est l'emploi du passé qui me laisse perplexe, comme si Du Bellay avait voulu nous faire comprendre qu'on ne voyage pas pour voyager mais pour avoir voyagé! Le seul intérêt du voyage, ne serait-ce pas le retour? Pour raconter ses randonnées pédestres et montrer ses films de vacances! Le vrai voyage, c'est d'y aller, de partir ou d'en revenir? Est-ce qu'une fois parti, le voyage serait déjà terminé? La destination du voyage en serait-elle la fin? Enfin, si on va un peu au bout des choses, on voyage pour changer de lieu ou pour changer d'idée, se vider la tête? Proust disait, enfin quand il pouvait encore parler, "le véritable voyage ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à avoir de nouveaux yeux". Si on va par-là, et pourquoi ne pourrions-nous pas aller par-là, le voyage serait réservé aux aveugles et les borgnes pourrait facilement voyager sans bouger, peinard, décontracté, au bord de sa piscine, immobile et les pinceaux dans l'eau. L'immobilisme pour destination de voyage, c'est un concept qu'aucune agence de voyage n'a encore tenté. Moi, les voyages, ça me fatigue, j'ai hâte de revenir avant d'être parti, comme dit Ranulphe, spécialiste autoproclamé en pigeons voyageurs, "partir, c'est crever un pneu, mais faut voir ça dans le sens métaphorique". Ce soir, je me fais un "Voyage au bout de la nuit" avec Céline et, un verre à la main, je chanterai "Ils m’entraînent, au bout de la nuit, les démons de minuit. Ils m’entraînent jusqu’à l’insomnie, les fantômes de l’inuit."

Lire la suite...


Pinard de la guerre

dans la catégorie Notre vin quotidien

la-guerre-des-vins.jpgEn ce mois de juillet caniculaire et de cavalcade martiale, oui, un défilé militaire, c'est un peu comme une version de la parade de majorette, mais en plus belliqueux, je me disais qu'on pourrait en profiter pour éradiquer la guerre, rien que ça! La guerre, c'est pas choupy, c'est mal, pas autant que les majorettes, mais quand même, c'est pas bien. Un exemple, si Sénèque, conseiller à la cour impériale sous Caligula et précepteur de Néron, au lieu d'écrire des poèmes à la con, avait été un peu plus sévère avec le petit con de Néron, s'il l'avait un peu taloché de temps en temps, sa mère Agrippine serait peut-être encore en vie, comme des milliers de Chrétiens et Rome n'aurait pas brûlée. Sénèque aurait pu aussi, finir en brochette lors d'une soirée barbecue de la garde prétorienne, l'histoire ne le dit pas. Certes, la guerre est une activité traditionnelle, au même titre que le chant Grégorien, le Menuet ou les blagues de Toto, des activités pratiquée par l’Homme depuis la nuit des temps pour mettre fin à certains désaccords entre groupes d'humains. Qu’il s’agisse de s’emparer de ressources nécessaires à la survie du groupe, comme l'eau, la viande de Mammouth, l'or ou le pétrole, voire les femmes pour récurer leurs slips en peau de tigre "dent de sabre", voire plus prosaïquement pour étendre son territoire.

Lire la suite...


Si une boussole perd le nord, peut-on dire qu’elle est déboussolée?

dans la catégorie Notre vin quotidien

Wine-Republic-MASTER-NO-TAG.pngL'Ecosse a presque décidé d'être indépendante, la Grèce va se faire sortir par le FMI, tout ce remue-ménage va donner des idées aux Flamants, aux Vénitiens, aux Catalans, Basques, Alsaciens, Transylvaniens ou Tyroliens, sans parler de la Confrérie du Fromage de Tête de nœud. Cette volonté d'émancipation peut même relancer l'économie, les fabricants de drapeaux vont prospérer, les compositeurs d’hymnes nationaux vont rouler sur des pierres, comme les douaniers, les vrais batteurs de monnaies, les faux monnayeurs, par contre, pour les cartographes, ce n'est pas gagné, Google Earth™ a déjà fait tout le taf! La coupe du monde de football durera deux ans, la FIFA comptera ses nombreux pots de vins et ses 4894 4895 équipes engagées. La Laponie du sud envahira la Principauté de Karasjok et réclamera les Iles Lofoten en dédommagement. L'ONU devra traduire ses résolutions en 6217 langues et dialectes différents, afin d'empêcher les indépendantismes libres du Vatican de guerroyer contre l'Etat du Liechtenstein pour une sombre histoire de factures impayées.

Lire la suite...


Tu me Métras un Beaujolais pas nouveau

dans la catégorie Notre vin quotidien

bojo.pngJe ne suis pas du genre à patienter jusqu'à novembre, à attendre minuit en grelottant de froid, à me mettre un canotier sur la ganache et me faire mal à l’estomac pour en faire des caisses. Non, disons-le tout net, je ne suis pas un adepte du Beaujolais nouveau mais j'aime de plus en plus le Beaujolais pas nouveau. En 60 ans, le beaujolais nouveau est devenu un peu ce que l'iPhone représente pour l'univers des smartphones. À l’origine de sa célébrité, mais aussi de sa décrépitude, ce concept marketing qu’est la grande fête du "Bojo nouvo" a eu pour principal effet collatéral, d’éclipser la qualité des autres beaux crus de la région, réduisant son image à un gentil et festif breuvage, insipide, artificiel et aromatisé à la banane, grâce au célèbre 71B. Certes, ce n'est pas la seule région à levurer, soufrer ou chaptaliser, ces pratiques existent dans toutes les régions viticoles, elles doivent d’ailleurs être très soulagées que le Beaujolais soit devenu une belle tête de Turc! En Beaujolais, il y a plein de petits vignerons qui ont pris conscience que le gamay avait de belles qualités, un pouvoir indéniable de séduction. Quand on prend soin du raisin, à la vigne, à la cave et à la mise en bouteilles, en excluant les produits chimiques et œnologiques, le vin est très bon, il allie le fruit, la finesse et la complexité. De Morgon à Chénas, en passant au pied de la Madone de Fleurie, avant de traverser Juliénas, Chiroubles, Brouilly, Régnié, Moulin-à-vent, ou encore Saint-Amour, le gamay règne en maître. Poussé par toute une génération de jeunes vignerons, avides de bien faire, le Beaujolais n'a plus un goût de banane, mais il a de nouveau la banane. Alors demain, si même les beaujolais nouveaux deviennent bons, on aura vraiment un mal fou à acheter de la piquette.

Yvon Métras Beaujolais 2011metras_beaujolais.jpg

Métras, c'est mon maître étalon du Beaujolais. Une robe claire, un nez sur la framboise, la groseille, la griotte, les épices et un peu d'herbe fraichement coupée. L'attaque est fraiche, le fruit, tapisse le palais, les tannins sont fins et souples, l'acidité mordante et la finale fraiche et épicée. Un vin qui descend tout seul. Très bien

Indigne à Sion virtuelle

dans la catégorie Rencontres Amicales

anomymous.jpeg"Indignez-vous!" qu'il disait. Même si Stéphane Hessel avait mille fois raisons, même si les motifs d'indignation ne manquent pas, injustices, désinformation, immigration, chômage, faim dans le monde, austérité, SDF, terrorisme, illettrisme, vins bouchonnés, chacun trouvera une bonne raison de crier sa colère. Tout le monde est désormais indigné, oui, mais alors pas trop fort, c’est qu’il ne faudrait pas déranger le petit bourgeois. Après les immenses rassemblements d'indignés venus beugler leur colère un peu partout sur la planète, aujourd'hui, il est de bon ton de s’indigner en ligne et pas plus. S'indigner les pêches bien calées dans son fauteuil, en faisant les gros yeux à son écran. On s'indigne en signant virtuellement des pétitions qui rassemblent 1.231 signatures, dont trois fois la mienne, oui, j'ai plusieurs adresses mails. Notre indignation se résume à cliquer sur une pauvre souris qui n'a rien demandée. Avant d'aller pioncer, on crie à l’injustice, mais dans un IPhone ou un Samsung fabriqué par des petits chinois, ou des petits Coréens, aujourd'hui, on a le choix des injustices dignes d'indignation.

Lire la suite...


De l'art de se marrer un zeste...

dans la catégorie Notre vin quotidien

zombie-like.jpgIl est de ces métiers mystérieux qu'on se demande si les gens ont eu une vocation tout petit, ou si ça leur est venu après, plus tard, avec les aléas de la vie. Réalisateur de navet qui fait peur, quel beau métier! Hier soir, tard, je suis tombé, par hasard et sans me faire mal, sur un nanar de première. Le scénario est simple et tient sur un ticket de métro coupés en deux. A la suite d'un accident, une bande de jeunes étasuniens, sombres crétins décérébrés, qui avaient un peu trop picolé, se retrouve embarqué dans un hôpital. Malheureusement, loin de vouloir les soigner, pourtant une bonne lobotomie aurait réglé leurs problèmes, on les dézingue à tour de bras, histoire de récupérer je ne sais quoi, ce n'est pas vraiment très clair, même pour les scénaristes, encore moins pour le réalisateur. Vont-ils s'en sortir ? Quel suspense incroyable ! Je vous le dis tout net, sans ambages et sans TVA, ce film est une ode, une allégorie à la bêtise, des jeunes et des réalisateurs de nanar

Lire la suite...


Quand la réalité dépasse la miction

dans la catégorie La tournée des vignes

1-bouteilles-vins.jpgJe n’ai pas trop l’habitude de blogger sur commande, mais comme dit Hannibal mon lecteur, l'éventreur de syndicalistes Mosellan: "des fois, faut faire des exceptions, sinon, on ferait ça machinalement et ça serait pas du boulot". Comme il n'y a que le premier verbe qui coûte, je vais donc, à la demande de Régis, vous narrer nos péripéties vinifereuses. Départ 4heure du mat, arrivée à 9h pétante, surtout après le chili de la veille, à la Chapelle de Guinchay, chez l'ami Fabien, qu'on pourrait confondre avec Paul Pogba s'il avait 50 cm de plus et une crête de cheveux qui pourrait accueillir une famille de gerbilles abandonnées. Mais attention, faut pas l'énerver d'entrée, c'est le genre de Monsieur qui vous nouerait les boyaux autour du cou avec le Scrotum comme pendentif, sans cesser de se vernir les ongles des pieds. Fabien est un marchand de vin bourguignon qui a gouté et parfois distribué ce qu'il y a de meilleur en bourgogne, il une vision singulière et ambitieuse pour ses gamay, il est persuadé que les terroirs du Beaujolais peuvent produire de très grands vins si l’on s’en donne les moyens. Il a une culture vinique tellement vaste qu'il envisage de faire appel à de la main-d'œuvre polonaise pour en faire le tri. Régis, aussi surnommé, "viti-vini-pipi", prépare frénétiquement son cahier de note avec la concentration d'une shampouineuse en analyse, puis il s'assouplit les muqueuses avec la légèreté d'une danseuse du Bolchoï sous méthamphétamine. Canicule à l'extérieur, mais fraicheur dans la cuverie, une cuverie plus bourrée qu'un mineur russe un jour de paie et, comme on n'est pas venu pour beurrer les sandwichs, on entame les hostilités, faites gaffe, bougez pas, les mains sur la table, je vous préviens que le Fabien, il a la puissance de feu d'un croiseur, et des flingues de concours.

Lire la suite...


Quand la Philo mène à 1.010 mètres

dans la catégorie Notre vin quotidien

rocher_de_mutzig.jpgQuel est le meilleur moment pour boire une belle bouteille? Les puristes vous diront que les grands vins se boivent avec de "grandes personnes", lors de grands repas et en réalisant de grands accords parfaits. L'accord parfait est une utopie, les "grandes personnes" m'ennuient autant que les grands repas. Ma réponse est imparfaite mais simple, je déquille quand j'en ai envie! Seul l'imbécile ne voit dans le vin qu'un symbole social. Les occasions de boire une belle bouteille sont nombreuses. Il y a de nombreuses manières d’aimer le vin. De le goûter, à mon avis, il n’y en a qu’une. C’est de se conformer à son propre plaisir, à sa propre intuition sans se laisser influencer par autrui, avec détachement, une absence de professionnalisme en somme. Quand on boit un grand vin, on goûte le monde, on boit l’humanité, on déguste un paysage, des hommes ou des femmes, on boit nos vies passées, présentes et, peut-être, à venir. L'impression laissée par la dégustation d'un grand vin tient autant à la palette des arômes, qu'à la présence des amis avec qui on le boit et pas forcément à l'idée qu'on se faisait de ce vin.

Lire la suite...


Quand le porc s'indigne, le pâté tique

dans la catégorie Notre vin quotidien

pub-sur-internet-humour_800.jpgLa Révolution française a introduit le principe de la séparation des pouvoirs. Il y a l’exécutif, qui exécute, le législatif, qui légifère pour interdit les exécutions et le judiciaire, qui judicieusement décide qui il faut exécuter. Les médias, la presse, représentent le quatrième pouvoir. Ils exercent une sorte de surveillance sur les trois premiers, par exemple: en établissant le preuve que M.Pokora n'est pas gay alors qu'on s'en bat les couilles ou en nous révélant tous les scandales qui ébranlent la famille Karda-Chiant. Si ce 4è pouvoir est pourri, avarié, faisandé, gangréné par la corruption et la pusillanimité et n’assurent plus leur rôle de contre-pouvoir, sauf bien sûr Gala, Paris Match et Jean-Marc Morandini, c'est parce qu'ils sont infiltrés par les gens du Complot Mondial™. Comment je le sais? Je connais personnellement le responsable du département photocopie au siège du Complot Mondial™, il m'a affirmé qu'il distribuait ses copies aux journalistes qui se contentaient de recopier sans rien vérifier, parce qu’ils sont des rouages du Complot mondial™, mais surtout afin d’avoir plus de temps pour regarder des vidéos de chatons chatoyants sur Youporn.

Lire la suite...