Leverasoif.com

Archives :

janvier 2017

Le tour du monde en 80 ballons

dans la catégorie Rencontres Officielles

tour_du_monde_80_ballonsGardiens de la tradition française, talibans de la Bourgogne, ayatollahs du Bordelais, de grâce ne nous décapitez pas ! Pas encore… A l'initiative de Phileas Fogg, alias le Doc, flegmatique, et énigmatique gentleman, nous allons faire le tour du monde du vin. Pendant ce voyage, je tiendrai le rôle de Jean Passepartout, pas le nain, mais le domestique français de Phileas Fogg, John aurait dû être Lord Albermale, évidemment, il sera remplacé par Pascal, Dom sera le Révérend Décimus Smith, le prédicateur mormon, Christian sera Samuel Fallentin le banquier, Rage sera Fix le policier et JeanDa sera Kiouni, l'éléphant. Le reste de la troupe de saltimbanques du vin se partageant les autres rôles. L'Ermite insistera longuement pour avoir le personnage de Mrs Aouda, la belle jeune femme indienne, sauvée du bûcher par Passepartout et qui, l'ingrate, épousera Phileas. Gégé insistera longtemps pour faire comprendre au vieil Ermite qu'il n'avait rien d'un indien, et encore moins d'une belle indienne, même avec du rouge à lèvres et des plumes dans le cul.

Lire la suite...


Le syndrome du palindrome

dans la catégorie Inclassables mais classés

vp.jpgUn jour glacé, un ciel détrempé rythmé par des sternes qui dessinaient un linceul d’été. Un cri étouffé perdu dans les jappements d'un pygargue. Les jupons des rares passantes s'envolaient de rafale, mouillé de quelques gouttes, comme un parfum dissipé. Les arbres torturés ondulaient dans les bourrasques. Un vieux aux cheveux rares parlait des jours passés à un dogue à l'odeur fétide. Je somnole et je regrette l’instant où j’ai ouvert une ébauche de paupière. A cet instant précis, je comprends tout, les végétariens, les végétaliens, le lsd, les antidépresseurs, l’alcool, les salles de fitness, l’obésité morbide, les excès de gras ou de vitesse, l’anorexie mentale, les dépressives shootées au sommeil, les travailleurs inconscients, le yoga, le bouddhisme, la zenitude, les grévistes plantés, les ravis de la crèche, la pétanque, les mondains, les demie mondaines et les demie molles, les punks, les clochards insoumis, les contrôleurs fiscaux, les racistes intolérants, les antiracistes intolérants, un raélien ancré dans le réel, les communistes, les socialistes, les pollueurs, les écologistes, les sionistes, les illuminés, les révisionnistes, les terroristes, les inconditionnels de Houellebecq, les chtis de la télé-réalité, la pédophilie en famille, la pizza sans fromage, les pandas albinos, les collectionneurs de crotte de nez, Zemmour, Sarkozy, Nabila, Ribéry, Valérie Trierweiler, Arthur, Depardieu et tous ces cons ces abrutis finis qui errent avec un but abscond. Je somnole et je regrette l’instant où j’ai ouvert une ébauche de paupière. Un vieux aux cheveux rares parlait des jours passés à un dogue à l'odeur fétide. Les arbres torturés ondulaient dans les bourrasques. Les jupons des rares passantes s'envolaient de rafale, mouillé de quelques gouttes, comme un parfum dissipé. Un cri étouffé perdu dans les jappements d'un pygargue, sous un ciel détrempé rythmé par des sternes qui dessinaient un linceul d'été à un jour glacé.


Le con, la pute et le puant, le nouveau Western (de Tarantino)

dans la catégorie Sortie Vinoche

8-salopards-tarantino-une.jpgDéjà, le film m'avait saoulé avant même d'être sorti. Le scénario avait fuité malencontreusement et sa majesté Tarantino s'en était scandalisée publiquement! Le film lui-même avait fuité sur le net, les auteurs de la fuite s'étaient excusé platement, pirater Tarantino était une faute morale impardonnable. Déjà, dès le générique, le père Tarantino nous étale sa mégalomanie en nous rappelant qu'il s'agit de son huitième film. Mettre le mot huit dans le titre quand c'est ton huitième film, quelle idée de génie, il y aura même des gens pour trouver ça intelligent. Le prochain s'appellera les 9 fils de pute et le dernier aura pour titre: 10 de der, la sombre histoire d'une partie de belote qui tourne mal et finie en dezingage général. Comme si notre vie était suspendue à son décompte aussi filmeux que fumeux, comme si on devait se résigner à devoir se passer de Quantinnnne le génie. Le type est supposé s'arrêter à dix films et ne s'arrêtera surement pas, comme la mère Besson, il continuera à faire du fric. Moi, je dis qu'un réalisateur qui gâche un générique de Morricone en nous jetant son CV à la gueule n'a rien compris aux films de Sergio Leone.

Lire la suite...


Nuit et débrouillard

dans la catégorie Notre vin quotidien

994683502.jpgIl y avait tellement de brouillard ce mardi-là qu’on aurait tout aussi bien pu être mercredi matin, je ne m'en serais pas rendu compte. Ma femme darda sur moi son regard mi énigmatique, mi mystérieux et me dit tout de go : "c'est à cette heure-ci que tu te lèves, tu ne bosses pas aujourd'hui?" Elle ne saisissait pas toute l’intensité dramatique du moment, si elle l’avait fait, il aurait lâché une de ses phrases dont elle a le secret et qui sont plus belles qu’un coucher de lune à Honfleur, avec des adjectifs chatoyants et tout le toutim. Mais là, non. "Je me suis couché tard" répondis-je, sans laisser paraître le trouble grandissant qui croissait en moi pendant qu'au fond de moi pleuvaient les larmes amères de l'amertume. Je n'osai lui avouer la terrible réalité, une AG vineuse qui s'était terminée tard, très tard, et passablement avinée, ce qui est relativement normal pour une réunion avineuse. Bon, faut quand même que je me mette au boulot. Un pitch, vite, un pitch.

Lire la suite...


À quelle heure passe le dernier bus pour le côté obscur de la corse?

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

StarWar2.jpgIl y a des matins comme des chaussures beaucoup trop petites et aujourd'hui, s’en est un. La journée a commencé sur un malentendu. Je me suis pris la tête avec ma boulangère. Elle a beau avoir de belles miches, elle a parfois les esgourdes enfarinée. J'ai commandé un croissant aux amandes, je raffole des croissants aux amandes, et la michetonne me donne un chinois et une lotion capillaire. - Que veux-tu que je fasse avec un Chinois? - ai-je demandé à la mitronne.
- T'as qu'à lui frotter la tête avec la lotion… Ducon - me répond la fournière.
- Ça va être difficile, il n'a pas de cheveux ton Chinois, d'ailleurs, il n'a pas de jambe non plus, comment je vais faire?
- Arrête de te plaindre le gros, tu prends ton chinetoque et tu me lâches les baguettes, j’ai pas que ça à faire, j'ai du pain sur la hanche et un gagne-pain à faire tourner.
Du coup, je me retrouve en tête à tête avec le chinois.

Lire la suite...


Dans l'antre de la sagesse

dans la catégorie Notre vin quotidien

Pour aller le voir et profiter de sa sagesse, j'ai marché plusieurs jours et plusieurs nuits, j'ai traversé une forêt aux pentes abruptes et une montagne ténébreuse, sous des averses brûlantes et un soleil battant la chamade. Harassé, épuisé, fourbu et quelque peu fatigué, j’aperçus sa cabane, je touchais au but et décidai de passer sous silence le fait qu’un taxi m’y avait déposé. La cabane était vétuste, elle dégageait une atmosphère de sérénité, de quiétude et de méditation qui contrastait drôlement avec le magasin de souvenirs adjacents où s'empilaient des ouvre-bouteilles made in Taiwan et des caisses en bois. Aucun doute possible, j’étais bel et bien dans l’antre du vieux sage St Johanais. Celui qui avait enseigné son savoir à tous les vieux sages tibétains, chinois, Boukistanais et même à celui de fort Boyard. "Entre, je t’attendais", me dit sans tambour ni trompette une voix qui semblait sortie du fond des abimes. J'essuyai mollement mes "Berluti" sur le paillasson où était écrit : "N’engueulez pas le patron, la patronne s’en charge". Le temps de refreiner mon envie de fuir dans la nuit comme un cheval au galop, le temps pour mes yeux de s'habituer à l’obscurité et je découvrais l'intérieur de l'antre du sage. Les murs de l’endroit étaient tapissés de carton humide, vestige de St Julien et de St Estèphe, icônes du vieil Ermite âgé.

Lire la suite...


2017, divine comédie … Vas au bistro Satanas …

dans la catégorie Rencontres Amicales

bonneresolution2.jpgEn ce début d'année 2017, même si je ne tiens pas formellement à te foutre les boules, mais je sais une chose importante, une chose indispensable, je sais que, sur cette planète, ce qui s’élève doit forcément retomber. Inévitablement. C'est aussi vrai pour les emmerdes que pour la merde. Si je n'avais pas l’insouciant optimisme solidement chevillé à l’esprit, il faut bien avouer que ce début d’année 2017 me remplirait d’angoisse. Pas tant par les événements que par la manifeste incapacité des dirigeants à penser le monde de façon pertinente, différente, des gouvernants en état d’hébétude intellectuelle. Plus ennuyeux peut-être encore est le fait que ceux qui devraient avoir quelques lumières, les journalistes, les économistes, les philosophes, sont dans le même état. Il est donc indispensable que nous prenions les choses en main, que nous prenions de bonnes résolutions, des résolutions précises. Pour ce qui me concerne, ce sera "1920 x 1080" pour mon PC et "750 x 1334" pour mon téléphone. Mais attention, les bonnes résolutions sont sataniques. C'est Satan en personne qui a inventé le concept!

Lire la suite...