Leverasoif.com

Archives :

mai 2017

Bob l'éponge, je le connais Parker

dans la catégorie Rencontres Officielles

poker_card_by_cacciamai-d47mkfx.jpgOn dit qu’il est l’empereur du vin, le faiseur de roi vin ou de vin roi, on le surnomme également le Gourou ou Bob l'éponge. Lui, se qualifie d’amateur de vin, amoureux même. Il est même devenu l'avocat du vin, un vin qui n'avait rien demandé et qui n'était pas mis en examen à cette époque. En 30 ans, cet "amateur" est devenu LA référence incontournable en matière d’œnologie. Il a même été sacré Officier de l’ordre de la Légion d’honneur par Chichi 1er en 1999. Il a fait trembler les plus grands châteaux, de riches propriétaires s’abîmaient en génuflexions comme s’il était le représentant de Bacchus sur terre. Il est devenu le plus puissant critique de vins au monde. Il juge les bouteilles de tous les continents, fait monter ou plonger la réputation (et le prix) d’une étiquette d’un coup de palais, il vit depuis toujours à quelques minutes de la ferme de ses parents, paysans laitiers (c'est peut-être de là que lui vient son goût pour les vins lactés), à Monkton (Maryland), à trente minutes de Baltimore, au milieu de vastes étendues herbeuses où trônent de grandes laiteries, une sorte d’opposé esthétique aux beaux villages de Saint-Emilion ou de Châteauneuf-du-Pape, dont Parker aime tant les vins. Oui, le pape des vignobles vit avec son amoureuse de collège, dans un trou perdu, tout près de la maison de son enfance…

Lire la suite...


Le travail c'est la prison de la santé

dans la catégorie Inclassables mais classés

travail.jpg15 jours de disparition totale, j'espère que vous n'avez pas appelé la police? Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas parti en Suisse pour planquer mes lingots tarbais, mais j'avais du travail, enfin, un vrai travail, pas un truc qui consiste à raconter sa vie et celle de l'Ermite âgé. Certes, j’aurais pu vous parler de la campagne qui s’est achevé par le sacré d'Emmanuel 1er. J’espère que vous avez voté, mais comme c’est la saison où on purine les champs, tout ceci était un brin nauséabond. En plus, en ce moment, la politique c’est un peu compliqué. La gauche vire à droite, la droite vire à gauche et le centre se déplace dans les deux sens, comment voulez-vous vous y retrouver, surtout si vous êtes étrangers. A tel point que même nous, on ne comprend pas tout. Toute la campagne s’est faite autour d’une seule personne, qui, il y a près d'un an, n'était connu que de ma concierge et de quelques fiscalistes pointus. Et le type a gagné… Même lui est surpris… Par contre, les idées sont restées les mêmes. A 5 ans, quand t’as peur des monstres planqués sous ton lit, tes parents allument la lumière, te montrent qu’il n’y a rien et, à la limite, te laissent passer une nuit dans leur lit mais pas plus parce que sinon, tu prends des mauvaises habitudes et en plus, ils ne peuvent pas tester leur nouvelle tenue en latex, mais ça, à 5 ans, tu le sais pas encore. Et ben en politique, au lieu d’allumer la lumière, on te dit "ohlala oui, y a des centaines de monstres, c’est à cause des communistes mangeurs d'enfants et de la Marine Nationale, mais si tu votes pour nous, on les chassera". Tout ça pour te dire que mon introduction est un peu longue, et que le travail, même si c'est la santé, c'est aussi un peu le bagne.

Lire la suite...


Le sabordage de la Marine Nationale

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

115775946.jpgPour être franc, je n'ai pas regardé le débat, Monaco vs Juve ça a quand même une autre gueule, et en parlant de gueule, je n'ai pas regardé pour ne pas me faire engueuler par une hystérique répressive pendant 2 heures et plus. Je sais déjà que tout est de ma faute, ce n'est pas la peine de m'aboyer dessus et c'est ce qu'a fait la Marine Nationale. Comment je le sais? J'ai zappé un peu et surtout, toutes les radios, toutes les télés, tous les journaux, tous les sites internet sont en boucle depuis hier soir. J'ai rien vu mais je sais tout! Miracle de la technologie. Je sais que pour la Marine Nationale, ça été un naufrage. Sur les questions économiques, il est difficile de tourner autour du pot et ne pas dire ce qu'il faut dire. Et là, la prestation la Marine n’a absolument pas été à la hauteur d’un débat d’entre-deux-tours, cela a été, un naufrage, y a pas d'autre mot. A force de vouloir engueuler Macron, elle en a oublié ses petites antisèches bleues, même si, contrairement à son père, elle peut avoir un œil sur ses fiches et un œil sur son adversaire.

Lire la suite...


Pour le plaisir, les capotes sont cuites

dans la catégorie Rencontres Officielles

a-monk.jpgCeux qui ont reçu l'invitation le savent, j'ai eu très peur quand l'Ermite m'a annoncé le thème de sa soirée, sur le pas de sa porte, en string léopard, tendu comme celui de la mère Merkel quand elle voit un sumotori. J'ai eu surtout très peur en voyant la proéminence planté dans son string. Je me suis barré vite fait en me disant que la matière n’est pas rancunière, contrairement à la nature! "Se faire plaisir", m'avait-il annoncé en se frottant les mains, signe chez lui, d'un dysfonctionnement hormonal, d'une mycose urticante et d'un plaisir non feint. "Le vin, c'est comme le sexe, ça pue, ça tâche, le plaisir n’est pas garanti, c’est rapide ou ça s’éternise! Une dégustation, c'est comme un rapport sexuel, ça ne se déroule pas toujours comme prévu, ça râpe, c’est sec, ça se tord, ça fait mal, ça en fout partout, c’est velu, c’est collant, c'est rouge, c'est blanc, c’est malodorant et c’est un coin à champignons ! D’ailleurs, j'avais une copine, elle nous sortait de ces morilles. Impressionnant". Il a ajouté, "il ne faut jamais perdre l'occasion d'épater la chopine, ces petites gredines ont trop tendance à nous dominer, aussi il est bon de leur montrer que la plus belle conquête du cheval, qu'on le veuille ou non, c'est encore l'homme! C'est pourquoi, j'ai décidé d'organiser une soirée où on va apprendre à se faire plaisir, à se tirer sur la nouille, on va se pignoler la gaufrette en buvant du bon, du genre qui te fait dresser le menhir et les poils du cul… Rendez-vous vendredi chez Gégé, je ne veux pas salir chez moi, même heure, même punition …"

Lire la suite...