Leverasoif.com

Catégorie :

Rencontres Officielles

Fil des billets

Pour le plaisir, les capotes sont cuites

dans la catégorie Rencontres Officielles

a-monk.jpgCeux qui ont reçu l'invitation le savent, j'ai eu très peur quand l'Ermite m'a annoncé le thème de sa soirée, sur le pas de sa porte, en string léopard, tendu comme celui de la mère Merkel quand elle voit un sumotori. J'ai eu surtout très peur en voyant la proéminence planté dans son string. Je me suis barré vite fait en me disant que la matière n’est pas rancunière, contrairement à la nature! "Se faire plaisir", m'avait-il annoncé en se frottant les mains, signe chez lui, d'un dysfonctionnement hormonal, d'une mycose urticante et d'un plaisir non feint. "Le vin, c'est comme le sexe, ça pue, ça tâche, le plaisir n’est pas garanti, c’est rapide ou ça s’éternise! Une dégustation, c'est comme un rapport sexuel, ça ne se déroule pas toujours comme prévu, ça râpe, c’est sec, ça se tord, ça fait mal, ça en fout partout, c’est velu, c’est collant, c'est rouge, c'est blanc, c’est malodorant et c’est un coin à champignons ! D’ailleurs, j'avais une copine, elle nous sortait de ces morilles. Impressionnant". Il a ajouté, "il ne faut jamais perdre l'occasion d'épater la chopine, ces petites gredines ont trop tendance à nous dominer, aussi il est bon de leur montrer que la plus belle conquête du cheval, qu'on le veuille ou non, c'est encore l'homme! C'est pourquoi, j'ai décidé d'organiser une soirée où on va apprendre à se faire plaisir, à se tirer sur la nouille, on va se pignoler la gaufrette en buvant du bon, du genre qui te fait dresser le menhir et les poils du cul… Rendez-vous vendredi chez Gégé, je ne veux pas salir chez moi, même heure, même punition …"

Lire la suite...


Quand le vin nature pousse le bouchon, Alien que pourra

dans la catégorie Rencontres Officielles

Anti-cons.jpgSans honte, je te le dis, j’ai peur, j'ai les miquettes, la trouille, bleue, verte, noire, la sainte trouille, j'ai les foies, la pétoche, les chocottes, je flippe ma race, j'ai les grelots, je balise, je joue des castagnettes, je fouette du calcif, je sue des tifs, j'ai les boyaux en zigzag, les noix qui font bravo, j'ai les fumerons qui me manquent sous le ballon, bref, je psykote, j'ai peur, je peux même dire que j'ai même petite anxiété. Ouiiiiii j’ai peur. J’ai la certitude désormais qu’ils sont là, Bernard Tapis dans l’ombre, prêts à nous sauter sur la pelote, tout près de nous, prêt à notre la mettre profond. Nous les croisons tous les jours, ils ont l’apparence d’êtres normaux, sauf qu’ils ne sont pas comme nous. Ils mangent comme nous, ils boivent comme nous, ils baisent leurs femmes comme nous, et parfois même la tienne aussi au passage, mais je ne t'ai rien dit. Ils aiment leurs enfants, leurs chiens aussi. Ils n'aiment pas les roux, les Boukistanais, les pandas, comme nous, enfin, surtout comme moi. Ils enfoncent des battes de baseball dans l’anus de leurs hamsters, comme nous, enfin comme l'Ermite, ils font l’hélicobite pour faire du vent, comme nous. Bref, ils font tout comme tout…

Lire la suite...


Accord imparfait ou désaccord parfait, boire et déboire

dans la catégorie Rencontres Officielles

degustation-prestige.jpg.jpgFaut-il accorder un plat? Comme ça, à brûle pourpoint, et si tant est que vous aillez un pourpoint à brûler, vous allez me répondre "ben ouais, trop carrément, c’est trop bien l'accord, c'est hype, par exemple… bon là j’ai pas d’exemple qui me vient en tête, mais, bon, je ne sais pas, par exemple… mon cousin, il te demande, bon, et là… enfin, bon, ouais, c’est super l'accordage, sauf si c'est un piano". Même si c’est une réponse peu argumentée, vous n'auriez pas tort. Dans la mesure où je ne suis que rarement d'accord avec les autres, moi compris, l'accord est en effet quelque chose de complètement surestimé, au même titre que le folk, l'amour ou le doigt de JeanDa dans le Nutella, mais pour des raisons différentes. Prenez ce tripier du XVIIIe siècle. Lui et ses collègues de la triperie ont faim. Mais ils sont bien embêtés, ils n'ont pas de conserves en réserve, soudain pris d’une impulsion aussi subite que géniale, le chef tripier s’exclame "oh tiens, si je mélange les restes du cochon, les carottes et les oignons avec un bon vin rouge, ça donne un truc pas dégueu, je vais appeler ça daube de joue de porc confite au Thym et à l'orange en hommage à Pagnol. Avec ça, on va boire un bon Châteauneuf en hommage à mon cousin Jacques Perrin. Alors d’accord, il a fait preuve d’imagination. Il a accordé son violon et son plat. Mais est-ce vraiment grâce à lui si le vin s'accorde si bien avec le plat? Perso, je suis totalement en accord avec ceux qui pensent que c'est un désaccord parfait.

Lire la suite...


Le tour du monde en 80 ballons

dans la catégorie Rencontres Officielles

tour_du_monde_80_ballonsGardiens de la tradition française, talibans de la Bourgogne, ayatollahs du Bordelais, de grâce ne nous décapitez pas ! Pas encore… A l'initiative de Phileas Fogg, alias le Doc, flegmatique, et énigmatique gentleman, nous allons faire le tour du monde du vin. Pendant ce voyage, je tiendrai le rôle de Jean Passepartout, pas le nain, mais le domestique français de Phileas Fogg, John aurait dû être Lord Albermale, évidemment, il sera remplacé par Pascal, Dom sera le Révérend Décimus Smith, le prédicateur mormon, Christian sera Samuel Fallentin le banquier, Rage sera Fix le policier et JeanDa sera Kiouni, l'éléphant. Le reste de la troupe de saltimbanques du vin se partageant les autres rôles. L'Ermite insistera longuement pour avoir le personnage de Mrs Aouda, la belle jeune femme indienne, sauvée du bûcher par Passepartout et qui, l'ingrate, épousera Phileas. Gégé insistera longtemps pour faire comprendre au vieil Ermite qu'il n'avait rien d'un indien, et encore moins d'une belle indienne, même avec du rouge à lèvres et des plumes dans le cul.

Lire la suite...


La cancritude attitude ou la malédiction du Kévin

dans la catégorie Rencontres Officielles

cancres.jpgKevin n'est pas un prénom ordinaire, par exemple, aucun intellectuel ne s'appelle Kévin, pourquoi? Populaire dans les années 1990, marqueur social des années "boys band", ce prénom irlandais est devenu un véritable handicap social, lourd à porter, pourquoi? Il faut remonter à la nuit des temps pour obtenir des réponses. Il faut remonter très précisément à l'origine du monde. Lors de la création de l'humanité, Dieu façonna le premier humain. Il l'appela Kevin. Très vite, il se rendit compte qu'il avait fait une grosse boulette, qu'il s'était planté dans les grandes largeurs. Alors Dieu créa Adam et enferma Kevin dans une grotte (ce qui explique le manque de vie sociale du Kevin)... Réduit à l'état primaire, luttant alors pour sa survie, le Kevin tenta de s'accoupler avec un orang-outang mâle (le Kevin était déjà un peu con). À la suite d'une bonne centaine de tentatives infructueuses, le Kevin décida de transmettre son (faible) savoir à son fidèle compagnon. Les Kevin ont alors suivis une ligne parallèle à celle de l'évolution humaine, cette nouvelle espèce réussit à perdurer jusqu'à nos jours en défiant Darwin et la théorie de l'évolution. Profitant de l'essor de l'internet, le Kevin tenta alors de retrouver sa place dans la société en inondant de coms le réseau mondial. Il faut reconnaitre que certains Kévin furent quand même connus. Keegan, Spacey, Bacon, Costner … Quelques autres célébrités s'appelaient Kevin mais ont changé de nom: Satan, Hitler, Kim Jong Il, Jean-Claude Van Damme ou Élie Semoun, souvenez-vous de Kevina, la déclinaison féminine de Kévin.

Lire la suite...


Le bonheur, c'est simple comme un coup de pif

dans la catégorie Rencontres Officielles

chemin_du_bonheur.jpgIl y a quelques jours, à la radio française, j'entendais un philosophe parler du bonheur. Monsieur Ferry, pas boat, pas Jules, pas Jean, mais un autre apôtre, Luc, m'expliquer pourquoi il ne croyait pas au bonheur et à la philosophie du bonheur. Comme lui, je ne crois pas à tous ces marchands de bonheur, de développement personnel, de psychologie positive et taoïste qui nous persuadent que le bonheur ne dépend pas de l'état du monde réel mais du regard que l'on porte sur lui. L'idée que le sage est heureux partout, c'est aussi faux qu'une bonne publicité. Peut-on être heureux dans un monde malheureux? C'est une putain de bonne question que m'a posée Dudul, catcheur et prof de philo au Lycée Marc Dutrou de Grézieux les Moufflettes. Il n'y a pas besoin de faire 30 ans de philo pour comprendre que nous fuyons la douleur, le mal, la solitude et les cons. Que nous préférons tous la joie, les potes, les gueuletons et les petits coups à boire. Le problème, c'est que nous sommes parfaitement capables de définir le malheur et totalement incapable de définir le bonheur.

Lire la suite...


Cours privé sur l'influence et la vainitude des gourous coucous

dans la catégorie Rencontres Officielles

cep-de-vigne.jpgOn ne le rappellera jamais assez, le grand dégustateur, infaillible et omnipotent, n'existe pas! Et n'existera jamais (ou peut-être dans un futur lointain, quand les robots auront remplacé l'homme), que ce soit chez les gourous qui vivent de leur guide d'achat à l'intention des sourds et des malentendants du vin ou des gourous de table qui distillent leur savoir avec avidité ou prodigalité, libéralité ou brutalité, parcimonie ou bonhomie et dont je fais évidemment partie. Non pas que je veuille défaire certaines réputations savamment conquises à la force du gosier, la n'est pas mon propos, ce qui me dérange, qui m'énerve, qui me hérisse le poil, qui m'agace la rate, qui m'excite l'arthrite, c'est l'inhibition de ceux qui pense ne pas pouvoir savoir à l'égard de ceux qui sont sensés détenir ledit savoir. "Je n'y connais rien", "Je n'ai pas votre nez, votre culture, votre passion", etc… Des sentences d'auto-exclusion trop souvent entendues et qui implique souvent un réflexe pavlovien, moutonnier et parfois ridicule, quand l'avis (et la note) s'aligne sur les gourous. Parfois, il suffit de mettre un verre dans les mains de nombreuses personnes pour qu'elles perdent toute confiance en leurs sensations, leur goût…

Lire la suite...


Pique-nique et messe basse sur le Golgotha

dans la catégorie Rencontres Officielles

Vino-Sacro.pngJ'aime bien provoquer, déranger, mettent mal à l’aise, remettre en question mes certitudes et celles des autres. C'est facile, surtout si on parle religion! Surtout venant d'un intégriste athée. Il y a des intégristes de tous bords prêts à en découdre dès que leur citadelle se fait attaquer. Ma grand-mère disait "qui se sent morveux se mouche". Il faut bien avouer que la religion prête au flanc et même parfois, certaines croyances et pratiques prêtent à rire. Sans méchanceté aucune, vous me connaissez, quand je vois une foule suivre hystériquement une statue en bois cela me fait rire, quand je vois tous ces derrières en l’air bien alignés pour la prière, cela me fait rire, quand je vois une bande de rabbis Jacob se dandiner devant un mur, cela me fait rire, quand je vois des hommes offrir des grains de maïs au dieu des moissons, des petits pains au démon d’une mine, cela me fait rire… Quand je vois tous ces crédules superstitieux avides d’horoscope qui ont toujours peur que le ciel leur tombe sur la trombine, cela me fait rire. Nous sommes au XXIe siècle et les rites primitifs pullulent comme une nuée de morpion sur le bas clergé.

Lire la suite...


Déroute et désembouteillage sur la route des Vacances

dans la catégorie Rencontres Officielles

N7.jpgCela ne t'a surement pas échappé, c'est l'été, c’est les vacances, le soleil darde ses rayons mordorés, une petite brise soulève les jupes des filles et laisse entrevoir piercings et chattes rasées. Tu décides de donner quinze jours de congé à ta conscience écologique et de sillonner les routes de France et de Navarro au volant de tes fidèles 8 chevaux. Mais attention, partir sur les routes de France nécessite une préparation minutieuse pour d'éviter les pièges inéluctables que va te tendre cette chienne de route des vacances, à savoir: le bouchon et le raccourci. Des pièges d’autant plus malin qu’ils se cachent souvent sous des traits familiers pour te prendre dans ses rets retors. Même avec une préparation des plus sérieuse, même avec la volonté farouche de suivre le plan prévu, on est jamais à l'abri de moumoune qui se réveille et dit: "on devrait essayer de sortir à Fourrequeux la longue, la route est plus belle et les paysages plus sympa". Tu sens bien que l'idée est aussi bonne que des tripes à la morue et pastis, mais tu veux être agréable, cool, du coup, tu décides de tenter l’Aventure avec un grand A. Et là, c’est le drame avec un grand D.

Lire la suite...


Zymase et Kevinade, deux profs de chimie nous mettent en examen

dans la catégorie Rencontres Officielles

Physique_Ou_Chimie_logo.svg.pngNous sommes chanceux, très chanceux même, en cette période d'examen, nos deux pervers pédagogues, nos deux sérials éducatueurs, nos deux gonades préférés, ont pris sur leur temps de correction, leur temps de châtiment notatoire, pour nous concocter une chtite soirée de chimie du vin. Il faut bien reconnaitre que ces deux là ont l’art de susciter des vocations de pilier de comptoir. Je vais donc, aidé de la sainte taxe et de lortho agrafe, vous narrer leur présent quotidien. Lorsque des gens de leur espèce corrigent des copies, ils commencent toujours par maudire la terre entière devant la nullité consternante de leurs petits protégés. Ceux-ci n’ayant, une fois de plus, pas su saisir la substantifique moelle des prodigieux enseignements conférés par ces instructeurs irréprochables, que c'est tous des morveux, que rien ni personne ne pourra les faire dévier de la voie royale vers la nullité abyssale.

Lire la suite...


- page 1 de 9