Leverasoif.com

Catégorie :

Humeurs et gueule de bois

Fil des billets

Faut r'connaître… c'est du brutal !

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

vachier_.jpgD’habitude, ceux qui ont la malchance de me connaissent vous le diront, je ne suis qu'amabilité, délicatesse, un petit colibri virevoltant dans le brouillard existentiel. Mais les turpitudes quotidiennes me submergent et ma carapace de clown s’effrite comme un morceau de teushi. Pourtant, je n’ai aucun souci de santé, enfin pas de problèmes majeurs en tous cas. Mon foie me rappelle à l'ordre de temps en temps, mais je n’ai pas de cirrhose, déclarée Sécu en tout cas. J'ai mal au dos, comme tout le monde, mais, dans l’ensemble, je clopine normalement, ça devrait passer le prochain contrôle technique. Alors, pourquoi cette morosité? Hier soir, j'ai ouvert une bouteille de "Brutal" et ce matin, à la radio, après le flot habituel de mauvaises nouvelles, Hervé Mariton, après avoir soutenu Juppé, tentait de me convaincre que Fillon était un homme honnête et patati et patata. Je ne sais pas qui est le plus brutal, le vin ou le discours de Mariton, mais deux mots, assez courts, me sont venus immédiatement : "Va chier"! Face à l'absurdité de la situation, c'est la seule chose qui me soit venue … Va chier! Excusez cette réaction épidermique, excusez-moi de paraître si direct, corrosif et avec un argumentaire aussi peu construit, mais va chier quand même! Je n’en peux plus du tout de ces cons, de ce racisme ambiant, de ces réactions disproportionnées concernant l’accueil de réfugiés fuyant leurs pays, ou plutôt ce qu’il en reste, à qui on dit: Allez chier ailleurs!

Lire la suite...


À quelle heure passe le dernier bus pour le côté obscur de la corse?

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

StarWar2.jpgIl y a des matins comme des chaussures beaucoup trop petites et aujourd'hui, s’en est un. La journée a commencé sur un malentendu. Je me suis pris la tête avec ma boulangère. Elle a beau avoir de belles miches, elle a parfois les esgourdes enfarinée. J'ai commandé un croissant aux amandes, je raffole des croissants aux amandes, et la michetonne me donne un chinois et une lotion capillaire. - Que veux-tu que je fasse avec un Chinois? - ai-je demandé à la mitronne.
- T'as qu'à lui frotter la tête avec la lotion… Ducon - me répond la fournière.
- Ça va être difficile, il n'a pas de cheveux ton Chinois, d'ailleurs, il n'a pas de jambe non plus, comment je vais faire?
- Arrête de te plaindre le gros, tu prends ton chinetoque et tu me lâches les baguettes, j’ai pas que ça à faire, j'ai du pain sur la hanche et un gagne-pain à faire tourner.
Du coup, je me retrouve en tête à tête avec le chinois.

Lire la suite...


Le Beaujolais nouveau est arrivé …vivement qu'il reparte

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

Humour-Beaujolpif-beaux-enfants.03.jpgJe n'ai pas le vin mauvais, mais il y a trois choses, dans la vie, que je ne supporte pas : le Châteauneuf trop chaud, le champagne tiède et le beaujolais nouveau. C'est aujourd'hui que cette arme de destruction massive arrive chez tous les cavistes qui ne se respectent pas. Chaque année, à la même date, je reste coi! Quoi? Comment expliquer que le troisième jeudi de chaque année, on le célèbre comme la chandeleur, les crêpes en moins, un peu comme le mardi gras, ou plutôt, un jeudi beurré pour les adeptes. En gros, le Beaujolais Nouveau, c'est le Pierre-André Gignac du vin, 98% du temps il est mauvais mais t'as toujours un abruti pour te dire qu'il a été bon. Avec le Beaujolais Nouveau, c'est simple, aussitôt goûté, aussitôt dégoûté. Mais, si je bois 10 verres de Beaujolais dans 10 verres différents, est-ce que je ferai diversion? Comment expliquer cet attrait, ce désir irrépressible de se torcher au mauvais pif en plein mois de novembre? Je pense que le Pif est un message divin pour que nous nous rappelions notre condition de mortel, un peu comme la cocaïne; ou alors, c'est une conspiration gouvernementale pour que nous restions pinard. Pour Desproges, la mode imbécile du Beaujolais Nouveau permet à des vignerons peu scrupuleux d′écouler vite fait leur saloperie de bibine pas mûre et trafiquée, à la plus grande joie de prolétaires zingueurs qui viennent se faire ronger les muqueuses, après le turbin à grandes goulées violacées de cette vomissure corrosive si épouvantable et si totalement imbuvable qu′un portugais n′en voudrais pas! Je n'aurai pas mieux dit! Bon, je vais me goûter un petit Bourgogne, tant qu'il y a de la vigne, il y a de l'espoir…


Se souvenir des vieilles choses

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

fench_valley.jpgCe billet aurait aussi pu s'appeler: "mémoire de nos verres", autres référence cinématographique, il sera consacré aux souvenir et à la mémoire. La mémoire de ce que nous buvons, goutons, écoutons ou que nous pensons. Au cœur de la vallée de la Fensch, entre aciérie, soleil d'acier, communisme et utopisme européen, de cette enfance, je garde de nombreux souvenirs, comme celui des noms égrenés chaque 11 novembre, devant le monument aux morts, la foule, figée, répondait: "morts pour la France". Se souvenir de la chair à canon, de jeunes hommes, morts pour des ambitions qui n'étaient pas les leurs. Juste après les élections américaines et avant les nôtres, il est parfois bon de se souvenir. On croit mourir pour la patrie, on meurt pour les industriels disait Anatole France, le bien nommé. La guerre est toujours une histoire de fric. De ces jours parfois heureux, je me suis forgé une grande défiance pour les commémorations officielles. Se souvenir que nous sommes des enfants de la paix et que nous pouvons refuser de servir les ambitions de démagogues qui exploitent nos peurs et nos angoisses. Se souvenir est parfois salutaire.

Lire la suite...


Tu me casses les urnes!

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

Urnes2.jpgHier soir, sur une chaine du câble, on repassait pour la 2.148 fois, le chef d'œuvre de ZAZ (Zucker, Abrahams, Zucker), et pour la 2.148 fois, je me suis bidonné sur ce film potache, loufoque et décalé, avec une chiée de phrase culte comme "Ça va chier dans le ventilo". Y a-t-il un pilote dans l'avion? Par une association d'idée improbable, dont je suis très fier, ce film, ce titre, m'a ramené aux élections prochaines. Celles de nos amis américains, où la chute de la République n'a jamais été aussi proche, eux qui doivent faire un choix crucial, viande ou poisson! Difficile pour les végétariens. Ils peuvent être fiers d'eux, les ricains, ils vont peut-être élire une moumoute qui pensait juste donner un coup de pouce à son business immobilier et qui s'est pris au jeu de dupe. Maintenant tout le monde prie pour qu'il perde. Dans quelques jours, les Etats-Unis auront un nouveau Président, et personne ne sait encore qui elle sera. Un peu comme chez nous, sauf qu'il y a peu de chance pour que ce soit une femme. Pour la primaire de droite, on a le choix entre un voleur et un escroc. C'est plus une élection, c'est Ali Baba et les 40 voleurs. En plus, c'est des récidivistes!

Lire la suite...


Je suis fou d'humour (et du chocolat Lanvin)

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

theorie-du-complot.jpgMaintenant je sais pourquoi je suis fou. Parce que j'ai un sens de l'humour. Un sens de l’humour déplacé est un signe de démence. Dans une étude publiée dans le Journal of Alzeheimer’s disease, le docteur Camilla Clark a démontré que les blagues cyniques ou totalement absurdes pouvaient être considérées comme des symptômes de démence imminente. Ceux qui rient aux blagues des Monty Python (des génies) ou de Dali (le chocolatier moustachu) sont plus sujets à la démence précoce que les conspirationnistes de tous poils. Pour résumer, si j'aime Benny Hills, je suis fou, mais si je crois que si le monde va mal, c'est à cause des grands méchants Illuminatis habillés de costumes Armani en peau de reptile qui tirent les ficelles dans l’ombre tout en sirotant des cocktails au sang de veuves vierge, je ne suis pas fou. Les conspirationnistes sont vraiment formidable! Grâce à eux, rien n’est jamais vraiment la faute de personne. Moi, personnellement pour ma part, je suis sûr que les chinois de la CIA du KGB ont implanté psychiquement dans ma tête, une molécule de Meursault pour faire de moi un suppôt de la Bourgogne, terre des Illuminatis, comme nous le savons tous, c'est même écrit dans la bible et le coran, mais il faut être reptilien pour le voir. J'ai vérifié mes infos, il suffit de taper sur un cep de Chardonnay pour que 15 personnes persuadées qu’on nous cache tout sur tout et tout le temps en tombent. En moins de temps qu'il n'en faut à un marine viril pour abandonner sa queue de cheval et devenir une femme sublime, un adepte de la conspiration vous persuadera que les "twin towers" ont été démolies à coup de nanotechnologies du futur, que les moteurs à énergie infinie existent mais sont détenus par les vilaines compagnie pétrolières mangeuses d’enfants qui préfèrent polluer la planète au lieu de la dominer en vendant l’appareil ultime que tout le monde s’arracherait même si elle coûtait 3 couilles en or massif.

Lire la suite...


Jeter un voile sur le débat du petit burkini

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

burkini.jpgComme l’indique le titre, ce qui suit est un billet d’humeur qui n’engage que ceux qui l’ont écrit, en l'occurrence, Bibi, Paul et Mickey, qui en assument, par avance, toutes les responsabilités et les longueurs. Il s'agit d'un billet d'humeur sur un tout petit Itsi bitsi burkini rouge et jaune à p'tits pois que j'écrivais pour la première fois. D'abord, soyons factuel, c'est quoi un burkini? C’est une version aquatique de la burqa ou du niqab, une combinaison de plongée, mais sans les bouteilles, un vêtement qui ressemble à celui de Jacques Villeret dans la soupe aux choux, mais sans les pets. En gros, c'est un maillot de bain intégral dont tout le monde n'a rien à battre, assez moche et assez rare. Loin d’être une tradition ancestrale, cette innovation vestimentaire date de 2007, donc il va falloir s’armer de patience pour trouver une justification dans le coran! Mais alors, pourquoi en en parle tant? Pourquoi ce débat vestimentaire tourne vers le débat religieux et rend la France hystérique? Parce que c'est les élections bientôt, que la chasse aux voix est ouverte, que le sujet est clivant et réveille nos vieux démons, que Naboléon Sarkozy, le lapin duracell de la politique, est prêt à se crever un œil pour aller (sa)border sa Marine Nationale pendant que "Pépé Manu" Vals, qui déteste être doublé par sa droite, se dit que ça peut rapporter gros et surenchérit. Ajouter quelques maires en mal de voix, élevant la voix sur la voie publique pour légiférer. Même au Touquet! Quand tu sais que personne ne se baigne au Touquet, c'est ridicule, ça caille au Touquet, le burkini est indispensable au Touquet! Parti comme ça, on va interdire les doudounes au Touquet. Cet hiver, on va interdire les burkinaison de ski à Courchevel. Voilà comment un sujet à deux balles devient un débat (front) National et fait exploser les ventes et le port du burkini. Si on ouvrait un débat du même type sur l'emploi? Peut-être qu'on en créerait de l'emploi?

Lire la suite...


Les tables d'Eloi

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

IMG_1596.JPGC’était un mercredi matin en plein mois d'aout, en pleine canicule, nous sommes arrivé devant un pâté lorrain de maison, un pavillon plein pied, chez L'Joël. Il nous attendait, il ne portait qu'un bermuda à fleurs pour cacher son popotin très légèrement surdimensionné, un peu moins grand que l’Australie mais quand même plus gros que son bide. Il était farci comme une paupiette et il avait le cul serré comme une noix de cajou entre les doigts de Teddy Riner. Il doit se talquer le derche tous les matins pour éviter le frottement et les rougeurs à l'entre cuisse. Quand il joue à la pétanque, il ne porte pratiquement que des bermudas, qui selon lui ont le mérite de lui faire la cuisse fine, imaginez un haltérophile en bermuda et vous comprendrez tout de suite la monumentale erreur de jugement. Le Joël nous emmène chez l'Eloi, son coéquipier de boule pour la journée. L'Eloi, 83 ans, quelques années au compteur, mais bon pied, bon œil, comme Diogène, il a l'art de la répartie et de la parole mordante, un sourire mutin, la douceur de la vie dans sa simplicité la plus pure. Une simplicité qui nous rappelle qu'il faut profiter de la vie, envers et contre tout, que la vie n'est pas une rivale, mais une alliée, une alliée exigeante, sévère, mais alliée tout de même. L'Eloi, ce n'est pas le genre à aller passer ses vacances à Miami pour voir un dresseur d’orque se faire niaquer en direct, il préfère les passer à l'ombre de ses marronniers, au bord du ruisseau, pour se souvenir des bons moments et observer patiemment le temps qui passe. Bien vieillir, c’est être capable de poser sur les choses de la vie un regard neuf. La vieillesse est un naufrage écrivit Chateaubriand avant d’être plagié par le général de Gaulle, qui en avait après Pétain. Autant il y a des vieillissements qui sont autant de noyades, autant certains donne envie de vieillir. En vérité, on n’aime pas que le temps soit visible. Autour de nous, tout moisit, tout pourrit, tout se corrompt, tout s'écroule, tout se délite, tout fout le camp, alors, une après-midi de boule, une table sous les marronniers, quelques bouteilles de bons vins qui ne réclament que nos gosiers épais, quelques voisins curieux, quelques bières, quelques tranches de saucisson, que demander de plus? Le seul attribut réservé aux plus vieux est le pouvoir de manier avec plus de liberté, d'aisance, d'expérience et de bonté la faculté de jouir des bonnes choses de la vie.


Wine more time

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

carte-des-vins3.jpgAujourd’hui, je vais m'attaquer à un problème dur et épineux, pas les cactus, pas ma belle-mère, encore moins la libido de l'Ermite, mais la carte des vins au resto. Le pavé de bœuf est lancé dans la bagarre, l’entends-tu faire un gros coin-coin dans la mare? Quand je mets un pied, généralement les deux, dans un nouveau resto, ce qui me fout les miquettes, ce n'est pas de mal manger, très souvent ça se passe pas trop mal, c’est l'angoissante perspective de plonger dans l'abîme d'une carte des vins et de me noyer dans le médiocre. C'est d'avoir la désagréable impression qu'on me fouette avec des orties fraîches, qu'on m'oblige à boire de l'urine de hyène en me faisant écouter, en boucle, l'intégrale de Jean-Louis Murat. Le problème avec l'inconnu, c'est qu'on le connait très mal.

Lire la suite...


Cucu-rriculum Vinae

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

cv.jpgLa semaine dernière, dans un but purement alimentaire, j’ai été dans l'obligation de me dévoiler pudiquement, de faire face à la déplaisante, l'ingrate et poussive besogne qui consiste à présenter, organiser et condenser, en quelques lignes, sur un papier ivoirin, ma trop longue vie professionnelle. Il parait que ça s'appelle un Curriculum Vitae. Je suis un flegmatique détaché des choses matérielles de ce monde mesquin et cupide, cet exercice est, pour moi, un calvaire qui heurte mes sentiments de poète, de versificateur, même si mes vers sont plus des verres que des verts. Alors que je me désolais de ne pas me souvenir du nom exact de ma première maîtresse, mon esprit espiègle se mit à folâtrer, oubliant mon prochain entretien avec ce type, que j'avais rencontré lors d'une dégustation chiante comme un jour sans vin. De prime abord aimable, le type, pas la dégustation, c'est avéré quelque peu inquisiteur et la rencontre avait rapidement pris l’allure d’un entretien d’embauche. J’avais eu la désagréable impression, sous l’avalanche de questions dont il me submergeait, de postuler pour un job de vinificateur chez Petrus. Il est fort regrettable que je n’ai pas eu à ma disposition un CV à lui coller dans le cul ou le pif, afin qu’il puisse éplucher plus en profondeur mon historique vineux et se faire une idée plus précise de mes compétences. Voilà donc pourquoi j’ai finalement décidé de mettre à exécution mon projet et d’écrire mon CV afin qu’aucune future rencontre, dans une dégustation glauque, avec un con confrère ne me fasse passer pour un amateur perturbé et sous-qualifié.

Lire la suite...


- page 1 de 13