Leverasoif.com

Catégorie :

La tournée des Popotes

Fil des billets

Le Cruchon, le rognon et le sushi sans chichi

dans la catégorie La tournée des Popotes

100_0699.JPGOui, ces sushis-ci sont au Cruchon et dans ces sushis-là, le chou a remplacé le riz car ces sushis-ci sont des sushis à la croute, pas une croute mais une choucroute, pas des sushis au riz comme ces sushis-là mais des sushis aux choux comme ces sushis où? Au Cruchon que je vous dis! Tant va le cruchon à l'eau qu'à la fin tu nous les brise avec ces histoire de sushis. Dans cette histoire, on voit double, tous va par deux, comme les gendarmes, comme la loi et l’injustice, comme une paire de gants, une paire de claques, une paire de couilles, les duettistes, les jumeaux, le Maître et le Jedi, les filles qui vont aux toilette ou les baguettes dans les restaurants chinois, mais aussi les rognons et les Patrick. Au Cruchon, le chef et sa cuisine sont débridés, dans cette Winstub, Strasbourg rencontre Tokyo, le raifort tremble et se radine pour accompagner le wasabi, alors que l'anis flirte avec le tartare de saumon. Cette Winstub, c'est la villa des cent sushis, au cœur du vieux Strasbourg, sans chichis, mais avec des sushis, de l'humour et de la fantaisie, cette Winstub de la rue des Pucelles reste associée à Fernand, son accordéon et son verre de Kaefferkopf.

Lire la suite...


Bruxelles, ma belle Italienne

dans la catégorie La tournée des Popotes

Paniscia1.jpgBruxelles, Porte de Namur. Vendredi soir. Un Resto Italien dans une petite rue improbable. "La Paniscia" ne paie pas de mine. De l’extérieur, un restaurant comme les autres. Des chauves-souris et des araignées dans la vitrine, halloween oblige, les bestioles accompagnent Gaja et Conterno. A l’intérieur, ambiance sombre, chaleur humaine, et carton de vins Italiens partout. La paniscia est le plat par excellence de la province de Novara, dans le Piemont, c'est un peu comme un risotto. C'est aussi un Restaurant Bruxellois. Même si vous épluchez les guides Bruxellois, vous aurez du mal à trouver une trace de "la Paniscia". Leverasoif va rétablir d'urgence une injustice évidente. La Paniscia est un petit paradis de la cuisine italienne injustement méconnue. Cette perle est située dans une petite ruelle, près de la porte de Namur, non loin de l'Avenue Louise, les champs Elysée de Bruxelles. Il ne s’agit pas d’une adresse clinquante pour bobo bruxellois. Non, on est plutôt du côté d’un lieu qu’il faudra aller débusquer et ça en vaut le coup de Barolo.

Lire la suite...


La Chapelle de Serge

dans la catégorie La tournée des Popotes

Rest_Chapelle1.jpgC'est une belle auberge, perdue au fin fonds des steppes alsaciennes, au pied de la chapelle d'Hattisheim, qui régale de jolis plats signés par une équipe de choc. Quittez Geispolsheim en direction de Fegersheim, et tout juste après le pont de l'Ehn, tournez à droite en direction de la chapelle d'Hattisheim, traversez la forêt sur deux kilomètres à vue de nez, quand vous pensez être perdu, vous n'êtes pas très loin. La forêt s'entrouvre enfin sur la tundra ouralienne qui mène pour finir à la chapelle d'Hattisheim, un lieu de pèlerinage qui daterait du 14è siècle. La Vierge Marie y serait apparue à un jeune homme du village de Hattisheim qui gardait les chevaux. C'est là que Serge Knapp, qui a laissé la gastronomie étoilée de la Vignette de la Robertsau pour le bistrot à l'ancienne, a trouvé son hermitage. Il a été le chef de Julien quai des Pêcheurs, accompagna Bruno Sohn au Mi-Figue Mi-Raisin à Cannes puis ouvrit la Vignette à la Robertsau. Depuis, il joue l'Ermite gourmand de la Chapelle. Des plats d'antan et de toujours font simplement merveille. Des cuisons parfaites et de magiques saveurs du passé vous montent aux narines. On fait un flashback dans la cuisine de sa grand-mère, le dimanche midi, avec la famille réunie autour du légendaire pot au feu. Serge Knapp a une autre corde à son arc, il aime le vin, le bon vin. On peut boire un Pinot noir de Siebert avec de la tête de cochon "Cul noir de Saint Yrieix", un Chardonnay de Rémy Jobard avec un Risotto de queues de Gambas ou une pialade de Rayas sur un émincé de quasi de veau à la crème de cèpes séchés. Si c'est la fête, vous pouvez vous faire plaisir, sans vous faire assassiner, avec de blancs de Dagueneau, Coche-Dury, Comte-Lafon, Trimbach ou des rouges de Moulinier, Marlène Soria, Montez, Stephan, Cos d'Estournel, Ligier-Belair, Prieuré-Roch, Chave. A moins que vous vouliez finir en beauté avec une Chapelle à la Chapelle.

Site internet : http://auberge-chapelle.fr/index.html

Rue de la Chapelle Rest_Chapelle2.jpg
67118 Geispolsheim
Tél : 03.88.68.83.67

Ouvert le mercredi à midi. Jeudi, vendredi, samedi, dimanche et jours fériés, le midi et le soir.


Coup de Télégraphe à l'Hacienda

dans la catégorie La tournée des Popotes

hacienda.JPGLe restaurant l'Hacienda (anciennement Auberge de la vieille forge) est niché rue de la tour, une petite ruelle du vieux Koenigshoffen. Cet ancien relais de Poste, puis brasserie de quartier transformée en restaurant, est devenu depuis Avril 2006 le restaurant des gourmets Strasbourgeois. Dans un cadre typique, avec sa vieille cheminée (vieille forge), son tilleul plus que centenaire, son mobilier en bois, l'Hacienda vous propose une carte qui s'articule autour de succulents plats de viandes Française ou Argentine. Si les Frivolités de "Catzele" (9 entrées différentes sur une assiette dégustation) me font souvent les yeux doux, le carré de "Pata Negra" à la crème de chorizo ou le marbré de filet de bœuf au foie gras et cèpes sont les succès de l'établissement. L'ardoise est originale, changée fréquemment et laisse aussi de la place à quelques plats de poissons, de rizotto de crevettes ou des plats pour végétariens endurcis. L'ambiance est chaleureuse, le service est sympathique et la carte des vins, plus de 110 références, est constituée, plus de découvertes du Languedoc ou du Sud-Ouest, que de vins stars mais on peut tomber par inadvertance, sur un superbe Vieux Télégraphe, un peu jeune, mais excellent. Petit plus en été, la terrasse sous le grand tilleul est très reposante, pour un déjeuner de travail ou un diner en tête à tête.

L'Hacienda

8 Rue de la Tour
67200 Strasbourg
Tél : 03.88. 29. 57. 30
Email : info@hacienda-strasbourg.com
Jours d'ouverture : du lundi au vendredi.
Midi (12h - 14h) et soir (19h - 22h).
Ouvert également le Samedi soir pendant la saison estivale de Juin à fin Août et durant le mois de Décembre.


Pluma y Jamon de mi corazon

dans la catégorie La tournée des Popotes

paco.jpgSi tu lis attentivement ce blog et surtout le billet précédent (voir ici), tu te poses, avec une impatience et une hâte teinté d'empressement, la question qui secoue le monde entier, la question qui brule les lèvres, celle que tous le monde se pose, celle qui intéresse tous les Français, à égalité avec la météo, la picole et tripoter les filles : Mais où trouver du Jabugo, du saucisson de pata negra, du Manchego ou de la pluma? Et bien, tu demandes à Patrick l'Australopithèque, qui connait tous ce qui est bon à 100km à la ronde, il te donnera rendez-vous et te présentera un Espagnol pur Jabugo, qui tiens un Restaurant, traiteur, épicier, humoriste…

PacoDeMaria2.gifDepuis décembre 2007, le Restaurant Paco de Maria propose une cuisine espagnole aux parfums et saveurs d'Andalousie. A la carte, on retrouve tous les mets typiques du pays, cuisinés par le chef Miguel, comme la paëlla, le gaspacho, les gambas ou encore les albondigas, boulettes de viandes épicées. Outre la restauration, Paco de Maria fait également office de traiteur et d'épicerie dans laquelle sont vendus des produits traditionnels Espagnols : jambon, saucisson, fromages, poissons cuisinés, etc… L'Espagne est au cœur des assiettes, il en va de même pour la décoration. Les couleurs chaudes font du Restaurant un endroit chaleureux, et sur les murs sont accrochés des tableaux où tziganes, danseuses espagnoles, taureaux et paysages andalous se côtoient. Côté animation, les clients ont carte libre. Une guitare est mise à leur disposition, donnant lieu à des concerts improvisés et à des soirées flamenco originales. C'est ici l'occasion de déjeuner ou dîner dans une ambiance conviviale, festive et familiale où la bonne humeur et le tutoiement sont de rigueur.

Paco de Maria - Restaurant Espagnol
67, Rue Saint Urbain 67100 Strasbourg
Tél. : 03 88 44 43 24
E-mail : pacodemaria@free.fr


Restaurant La Taverne Alsacienne

dans la catégorie La tournée des Popotes

La Taverne Alsacienne à Ingersheim est le rendez-vous incontournable des amateurs de vin et de gastronomie de la région de Colmar. Le service et l'accueil sont sympathiques et efficaces. La cuisine est excellente, la cassolette d'escargots à la crème de riesling est fabuleuse, le foie gras est fait maison, les poissons sont disponibles en entrée ou en portion entière, l'assiette autour du veau, le magret de canard ou le gibier en saison sont à essayer au moins une fois. Mais le grand petit plus, c'est l'étourdissante carte des vins concoctée par Jean-Philippe Guggenbuhl (tous les très bon Alsace, Roumier, Pignan, Rayas, Beaucastel, Allemand, Trevallon etc… C'est grand et avec une colonne des prix dotée d'une sacrée dose de sucre résiduel : c'est doux, doux, doux... La famille Guggenbuhl est une famille de passionnés qui aime sa clientèle. Merci et à très bientôt !

TaverneAlsacienne.jpg

LA TAVERNE ALSACIENNE

99, rue de la République
68040 Ingersheim
Tél : 03 89 27 08 41

Informations pratiques :

Ouvert le mardi, le mercredi, le vendredi et le samedi le midi de 12h à 14h et le soir de 19h à 22h ; le jeudi midi de 12h à 14h ; le dimanche midi de 12h à 14h. Menus de 20 € à 53 €.


Restaurant Ma Cuisine à Beaune

dans la catégorie La tournée des Popotes

macuisine.JPGIl faut jongler avec les heures d'ouverture mais cet établissement, caché dans une petite rue de la place Carnot est la Mecque des amateurs de vins. Fabienne et Pierre Escoffier proposent une cuisine agréable mais qui s'efface devant la grandeur des vins proposés à la carte. La carte des plats de Ma Cuisine tient sur le mur et sur une grande ardoise. Rien d'exceptionnel, que du très bon, du frais et cuit à la perfection. La carte des vins est hallucinante, tout les plus grands, deux pages d'Yquem, du Bourgogne générique de grands vignerons bourguignons au plus grand cru blancs et rouges, par exemple, 4 ou 5 Montrachet DRC de millésime différents. Mais aussi des Beaucastel, Rayas, Jamet, Trevallon, Trimbach etc. Toutes les régions sont représentées. Les pyramides de bouteilles vides de Montrachet et d'Yquem attestent qu'ici ont été bu pas mal de grande quilles.

Lire la suite...


La Maison de L'Aubrac

dans la catégorie La tournée des Popotes

aubrac2.jpgA deux pas de l'avenue des Champs-Elysées, ouvert 7j/7 et 24h/24, ça sent l'aligot et la bonne viande grillée, aucun doute, vous êtes en Auvergne, enfin dans un petit bout d'Auvergne, à la Maison de l'Aubrac. Ouvert depuis 1998, ce bistrot vous propose de découvrir ce que l'Aveyron propose de meilleur.


aubrac1.jpgDes tables séparées par des petites palissades en bois, des sièges de velours rouge et des photographies de vaches d'Aubrac, ambiance cosy, personnel jeune et sympa. La viande y est tendre et goûteuse et d'origine hautement contrôlée (bavette, pavé ou l'énorme côte de bœuf pour deux), car elle vient directement d'élevages d'Aubrac que le patron connaît personnellement. Comme tout restaurant Aveyronnais qui se respecte, on retrouve bien sûr l'aligot en bonne place (pomme de terre, fromage, ail, poivre), mais aussi des planches pleines de charcuteries ou une saucisse à l'aligot.

aubrac3.jpgLa carte des vins est ici particulière, pas de bordeaux, elle réunie quand même plus de 250 références, avec une sélection pour connaisseurs: Vernay, Beaucastel, Fonsalette, Jamet, Gangloff, La Janasse, La Nerthe ou Vieux Télégraphe dans le Rhône, Anne Gros, Mortet ou Trapet en Bourgogne, La Peyre Rose, Cal Demoura, Mas Julien ou Hervé Chabanon pour les vins du Languedoc. Les prix sont dans la fourchette haute (menu entre 20 et 40€ plus le vin) mais la qualité des découvertes vaut bien un petit effort. L'ambiance y est chaleureuse, un bar permet de venir prendre un verre pour sentir l'endroit.

Une bonne adresse à retenir !
La Maison de l'Aubrac
37, rue Marbeuf 75008 Paris
Tél: 01 43 59 05 14

Le site de la maison de l'Aubrac


Le verre volé

dans la catégorie La tournée des Popotes

Pour une fois le petit canon est dédié, par Christian, à un bar à vins. L’idée : une boutique de vins spécialisée dans les vins nature (à tous les prix mais même les bonnes bouteilles à prix raisonnable) (le truc à la mode mais quand c’est bien fait c’est grand, la preuve à la suite..),IMG_2453.JPGLe verre volé à Paris.

Avec 9 tables et de bons plats avec de très bons ingrédients (se fait livrer ses huitres directement par le producteur 2 fois par semaine, la charcuterie est top…), en déco c’est plutôt 68tard attardé, mais bon dieux que c’est bon, très raisonnable en prix (pas que pour le medef), bref une vrais adresse de soiffard. Le clou la bouteille sur table à prix boutique + 7€, miam… 4 bouteilles ce soir là et ne révélera pas le nombre de convives…(Pouilly Vinzelles de chez Valette, Nuits Saint Georges les Corvées Prieuré Roch 2006, Chambolle 1° cru 2007 Pacalet et Côte du Rhone de chez Grammesson 100% Grenache 2006) et la médaille revient à … Prieuré Roch Comme d’hab cette petite troublitude, ce petit nez de prune discret, un fruit exceptionnel, un velouté incomparable, une buvabilité extraordinaire, ce petit je ne sais quoi de Nuits St Georges (le tanin dur, et peu d’amertume) mais qui ici étaient maitrisés et pour le tanin intégré, un grand moment de plaisir, Alain j’ai pensé à toi…

Le Verre Volé, 67 rue Lancry, Paris 10°, à 2 pas du canal Saint Martin, à 10 minutes à pied de la Gare de l’Est.


page 2 de 2 -