Leverasoif.com

Catégorie :

Rencontres Amicales

Fil des billets

Ich bin ein Hamburger

dans la catégorie Rencontres Amicales

hamburger.gifBon anniversaire, je sais bien que c’est un peu ridicule et pas très propre de se souhaiter son propre anniversaire, mais le ridicule ne tue pas, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, qui c’est les plus forts? Évidemment, c’est les verts et je me ressers un verre. En premier lieu, je conteste avec force cet aphorisme que revendiquent à la fois Goethe et Nietzsche, c'est Johny Halliday qui en ait le créateur, même si dans sa première version, il chantait: "ce qui ne nous tue pas nous rend plus mort". Bref, il y a dix ans, quand j’avais une idée, je me jetais sur le premier clavier venu et j’écrivais ce qui me passait par la tête, et après, un internaute qui passait par là, voire une internaute quand j'avais de la chance, trouvait une ou deux photes d’orthographe. Maintenant, c’est exactement la même chose, sauf que j’ai beaucoup moins d’idées. Je commence à me faire vieux pour ses conneries.

Lire la suite...


Indigne à Sion virtuelle

dans la catégorie Rencontres Amicales

anomymous.jpeg"Indignez-vous!" qu'il disait. Même si Stéphane Hessel avait mille fois raisons, même si les motifs d'indignation ne manquent pas, injustices, désinformation, immigration, chômage, faim dans le monde, austérité, SDF, terrorisme, illettrisme, vins bouchonnés, chacun trouvera une bonne raison de crier sa colère. Tout le monde est désormais indigné, oui, mais alors pas trop fort, c’est qu’il ne faudrait pas déranger le petit bourgeois. Après les immenses rassemblements d'indignés venus beugler leur colère un peu partout sur la planète, aujourd'hui, il est de bon ton de s’indigner en ligne et pas plus. S'indigner les pêches bien calées dans son fauteuil, en faisant les gros yeux à son écran. On s'indigne en signant virtuellement des pétitions qui rassemblent 1.231 signatures, dont trois fois la mienne, oui, j'ai plusieurs adresses mails. Notre indignation se résume à cliquer sur une pauvre souris qui n'a rien demandée. Avant d'aller pioncer, on crie à l’injustice, mais dans un IPhone ou un Samsung fabriqué par des petits chinois, ou des petits Coréens, aujourd'hui, on a le choix des injustices dignes d'indignation.

Lire la suite...


Un dîner presque pas fait chez l'Ermite

dans la catégorie Rencontres Amicales

topchef.jpgIl était quoi? 23H47 pas plus, pas moins. L'Ermite se lève, la tignasse en bataille, la barbe en berne et l'œil torve du baroudeur en puissance, classe comme une boîte à partouze berlinoise. Salto arrière, jeu de claquettes portoricaines, style Fred Astaire aviné, toupie inversée, tapotage du croupion : "Les mecs, on s'en boit une petite dernière?". La journée avait été bonne, une journée entière à cuisiner, Italien pour l'apéro, tartare pour le poisson, Irlandais pour la viande et Eskimo pour le dessert. Je le soupçonne de s'entrainer pour TopChef, MasterChef et PizzaioloChef réunis. Le genre d'émission ou le candidat cuisine et se fait défoncer par un jury qui se la pète pendant qu'une blondasse, maquillée comme ma feuille d'impôts, se trémousse la croupe sur une voix off qui m'explique comment faire une vinaigrette. A la fin, le candidat qui se fait éjecter, sort en pleurant sur la musique de pirate des caraïbes. Même s'il a un peu d'expérience, il a fait un peu de cuisine dans un bordel bolivien, mais imaginer l'Ermite dans ce genre d'émission et je suis obligé de munir de Ventoline sinon je meurs asphyxié.

Lire la suite...


Glandeurs et des carences

dans la catégorie Rencontres Amicales

big_lebowsky.jpgPour ceux qui supputent (aux bois?) que je suis un branleur de première, premio, je leur ferais dire par Ranulphe, mon prof de tango inuit, que ma production est proportionnelle à la racine cubique multipliée par facteur N-1² de la valeur arrondie à la 2ème décimale du montant du QI de l'Ermite (ça faisait longtemps que je n'avais pas dit une méchanceté sur lui, putain, ça fait du bien) et que deuxio, je fais ce que je veux avec mon corps. C’est vous dire si je suis sympa de reviendre déblatérer des conneries sur la soirée de vendredi dernier, premio, parce que j’ai un taf à chier partout et que je ne peux pas être à la fois aux moules et chez les forains, et que deuxio, j'ai quand même dû passer la soirée entre deux profs qui ont pas arrêté de m'expliquer qu'ils avaient un taf de ouf. Quand tu entends ça, tu te dis d'emblée que les cours de pipeau ne sont pas tombés en désuétude. C'est d'autant plus vrai que ledit prof, pas bricoleur pour un sou, a surement passé la journée à tenter de tarauder des rondelles de 6 et demie avec un foret de 23 sans que ça n'émeuve le syndicat FSU, qui n’a, pour le coup, pas exercé son droit de retrait. Cela dit, à quelques choses malheur est bon, comme on dit au Népal ou en Picardie, j'ai beaucoup appris, rien sur le vin, je vous rassure, mais les deux loustics m'ont enseigné comment glander tranquille sans se faire pécho, bref de la survie en milieu hostile.

Lire la suite...


De l'art de fâcher le grand maître zen

dans la catégorie Rencontres Amicales

hindouliprane.jpgMea culpa... Mea Ultima Culpa... qu'on me fouette avec les roses trémières de ma crémière, qu'on me fasse boire de l'urine de chacal, qu'on me traîne derrière un char, comme Vercingétorix, qu'on m'enduise de goudrons et de plumes, qu'on me fasse écouter en boucle l'intégrale de Didier Barbelivien, oui, cher lecteur, j'avoue, j'ai pêché, et un gros poisson en plus... Je m'étais juré que jamais plus, au grand jamais plus (j'aime beaucoup cette tournure de phrase...), je n'émettrais de critique négative sur notre Ermite préféré et sur ses vins préférés, même et surtout quand ils ne sont pas de Bordeaux. Mais, voilà, j'ai malencontreusement cédé à la tentation, glissé sur une Côte-Rôtie, trop rôtie, il faut dire qu'elle était forte la salope, la tentation, pas la Côte-Rôtie. Vite, fouettez moi en chœur, à grand coups de méduses médusées (aïe, putain, ça pique vraiment, cette saloperie). Maintenant que c'est fait, je fais pénitence et je soigne mes bouffissures et mes tuméfactions. Je fais partie de cette génération bercée par la série Kung-Fu, j'ai toujours été impressionné par "petit scarabée", qui plus est quand il est chinois et qu'il erre dans l'ouest sauvage en distribuant des high kick et des citations de Lao-Tseu. Un petit scarabée qui sentait bon l'homme, le vrai, pas comme dans Brokeback Mountain, où les garçons vachers sont tout juste foutus de s'astiquer sous la tente.

Lire la suite...


Prolégomènes ostentatoires et exonération dérogatoire

dans la catégorie Rencontres Amicales

vin_placement.jpgEn remplissant mes 2072-S/C-AN2-2014, pourvu d'une calculette DXPD-124EZ4, capable d'effectuer 14567 opérations différentes et de retenir approximativement 202.557 nombres en mémoire, bien taillé mon crayon 2B pour remplir les cases blanches, après avoir précisé mon adresse 8 fois, signalé mon Siret 14 fois et indiqué la taille de mon pénis (cette précision n'est en rien obligatoire, mais divertit follement ma contrôleuse) , après avoir joint à ma déclaration une bouteille de Chambertin 1990 du Domaine Rousseau afin d'estimer la valeur de ma cave et faire augmenter sensiblement ma taxation, je remplis avec joie et fébrilité mon verre et mon chèque pour payer cet impôt juste mais néanmoins cruel en me demandant si cette prolégomènes ostentatoire n'était pas trop longue et si, à la case D215B, je ne m'était pas leurré. En effet, je ne souhaite pas payer de redevance audiovisuelle, au prétexte que la télé c'est de la merde, mais, si cette exonération dérogatoire est théoriquement possible, au regard du CGI art125B alinéa 259, je devrais, a contrario, cocher la case G259XWZ et payer la taxe "j'échappe à la télé donc je suis moins con que la moyenne", ce qui induit une taxe égale au double de la redevance susnommée. N'est-il pas? pot-de-vin.jpgL'Etat providentiel a besoin de mon argent, pour jeter des ponts entre la terre et le ciel, entre les divins et les mortels contribuables, distribuer cette manne céleste à des œuvres caritatives telles que nos grandes entreprises nationales et amadouer les rois exotiques. Bref, distribuer des pots-de-vin, on y revient toujours! Le fonctionnaire des impôts, étant, par essence, bien trop incultes, même s'il a inventé des principes aussi raffinés, sophistiqués et machiavélique tels que l'imposition sur les plus-values immobilière, pour comprendre que je préfère placer mon argent en Barolo, en Brunello di Montalcino ou en Amarone, puisque le vin est un placement qui a du goût. Alors, quand on me propose d'aller déguster quelques pépites transalpines accompagnées de produits non moins transalpins, je laisse tomber mes 2072-S, ma calculette en me disant que si la Cosa Nostras s'était implantée en France, il y aurait eu de la concurrence, et que la compétition, c'est bon pour le commerce. Comme disait le poète Hongrois, Nicolas Sarkozy, la France, tu l'aimes et tu t'acquittes, on voit bien qu'il ne connaissait pas bien l'Italie…

Lire la suite...


De la maïeutique néo-classique appliquée aux boloss

dans la catégorie Rencontres Amicales

tolldeblog.jpgCette semaine, Gertrude-Kévina, ma "community manager" imaginaire, m'a convoqué dans son bureau imaginaire pour faire le point sur ce blog. " Mortecouille, orchidoclaste, meus ton séant céans ou ce blog est occis, tes grotesques zinzinulations font à peu près autant d’effet qu’un strip-tease de Jean-Pierre Raffarin", me dit-elle dans son français des quartiers. C'est vrai qu'elle est née dans un quartier de Gstaad et qu'elle n'insulte personne sans le cautionnement de Nadine de Rothschild. Je tentai vaguement de glisser une blagounette sur le fait que des pandas roux auraient été aperçus au Boukistan, mais la pointe de consternation qui a fait soubresauter son nez aquilin, m'a stoppé net.
- J'ai bien pensé au sexe, mais comme tu es imaginaire et communiste, je préfère qu'on reste camarade.
- Tu as pensé aux tutos tricot et crochet, ça revient à la mode et ça plaît à la ménagère de plus de 50 ans, l'Ermite pourrait s'en charger, et la cuisine, tu aimes la cuisine? Tu pourrais aussi raconter ta vie de soiffard sur un ton décalé et désabusé? Ça peut marcher!
- Hier, j'étais aux impôts et j'ai mangé du poulet, c'est assez décalé? En plus, c'est un peu ce que je fais déjà, non?
- C'est pas faux…Trouvons autre chose. Et si on utilisait les trolls qui se cachent dans la jungle de l’internet? On lance un débat bien trollesque, du genre capable d'atteindre le point Godwin en moins de temps qu'il n'en faut à L'Ermite pour faire une vanne scabreuse, apparition d’insultes, analogie avec le fascisme, le communisme, le racisme, l'antipatriotisme, l'exorcisme, le sexisme, le ptyalisme, le truisme, le zwinglianisme et le latitudinarisme (j'ai des actions chez wikipédia). On recentre le débat, redérapage dans la foulée et on balance un "don't feed the troll" tous les cinq messages. Si avec ça, ça ne décolle pas, c'est à désespérer des trolls. T'as une idée d'appeau à troll?

Lire la suite...


Trop choux les pandas roux

dans la catégorie Rencontres Amicales

panda.jpgDe quoi vais-je mourir? C’est une putain de bonne question que je me suis posé à midi en finissant sans conviction mon gratin de choux fleurs. Le choix est vaste, mais malheureusement, j’ai bien peur de ne pas avoir trop le choix le moment venu. Il y a bien le suicide, c'est vrai que j'aime bien organiser les choses, mais d'une, j’ai peur de me faire mal, de deux, je suis trop peureux et de trois, je ne vois pas l’intérêt immédiat. Même si je devais être torturé par des Tchétchènes sous acide qui feraient chauffer une pince à escargots au chalumeau en me précisant, dans un russe approximatif, que mes parties génitales risquent de ressembler à s’y méprendre à un crumble aux cacahouètes, ce serait niet. Mais pourquoi diable des Tchétchènes viendraient chez moi me séquestrer, voler mes pinces à escargots et envisageraient de me torturer en transformant mes virils attributs en crumble même pas bon en plus? Même si l’avenir de l’humanité en dépendait, le suicide, ce serait niet. Pourtant je vous aime bien et tout, vous êtes de gars sympa, mais ce serait niet quand même. Je suis contre la violence, surtout contre moi, je ne finirai pas suicidé. Mais si je ne finis pas auto-occis, comment donc vais-je finir? Scalpé par le dernier des mohicans, dissout par Jacques Chirac, étouffé par un étouffe-chrétien, asphyxié par un pet de nones, fumé par une baba-cool allemande avant son oral de français, sniffé par Keith Richards, distillé par Gérard Depardieu, boisé par Dominique Laurent, savaté par Achille Savata et Achille Talon réunis, attaqué et dévoré par des pandas roux. Personnellement, j’hésite entre être dissout par Chirac et distillé par Gégé, même si la politique et le cinéma font bon ménage, j'hésite encore, le plus flippant, c'est les pandas roux, depuis que, près de chez moi, le parc animalier en a recueilli trois, je ne dors plus sans mon semi-automatique et mes 3 grenades défensives, tout arrive si vite de nos jours!

Lire la suite...


Encore le coup de la panne sèche

dans la catégorie Rencontres Amicales

panneseche.jpgTous les blogueurs ne sont pas égaux devant la panne de sens ou d'inspiration. Pour certains, une photo floue de chaton et c'est réglé. Un blog de critique télé trouvera toujours une émission de téléréalité sur TF1 à dézinguer. Un blog de cuisine trouvera toujours une recette de Gloubi-boulga frit à la graisse de panard, un blog anti-PSG trouvera toujours un supporter plus con qu'un autre. L’éditorialiste trouvera toujours un sujet intéressant: si Hollande et Sarkozy n’ont pas dit de conneries de la journée, un petit coup de fil à Nabila et l'affaire est dans le lac, ou en prison. Le blog de politicien aussi, mettons qu’il n'ait pas trop envie de poster, à part peut-être pour raconter la blague du cul-de-jatte qui se tripote, il sera accusé par des tracteurs de cacher la vérité et de noyer des poissons pour leur faire avaler des cous lèvres et des poteaux roses, et d’ailleurs ce cul-de-jatte, il faisait quoi avec ses potes? Dans le cas du blog-intime qui raconte les péripéties de Cénosillicaphobe convaincus, c’est vachement plus délicat, la panne d’inspiration peut survenir relativement vite, surtout s'il n'y a rien à boire. Tout ça pour dire que si je continue encore longtemps à te faire le coup de la panne, ce n'est pas demain qu’un éditeur va me proposer de faire un livre sur mes aventures, et toi, cher lecteur, cher lectrice, tu vas aller visiter le site du geek qui aime les lapins crétins. Une panne, certes, mais pas une panne sèche puisqu'il y avait du Champagne, du Chambertin, un Ex-Voto pour prier et jubiler avec Hugel....

Lire la suite...


3615 Ulla

dans la catégorie Rencontres Amicales

3615ULLA.jpgParfois, c'est étrange les restaurants, vous ne trouvez pas? On ne sait jamais ce qui peut vous arriver. D'habitude, au resto, c'est le client qui est maître, mais parfois, c'est la maîtresse. Bref, on est là, pépère, on commande l'apéro, un petit Riesling de Sylvie Spielmann pour se rafraichir la glotte, on mate la carte, on passe un bon moment entre potes, on attaque l'apéritif, on devise de la minéralité du Kanzlerberg, de sa fraicheur et tout et tout, et de la symbiose entre l'Omble Chevalier et les rognons moutarde, une soirée ordinaire en quelques sortes; quand l'inexplicable survient. Didier, qui ne fait rien comme tout le monde, annonce fièrement son choix à la patronne venue prendre la commande. Omble et quenelle de brochet ou de saumon, peu importe? Là, la dame-patronne se transforme en dame-matrone, elle fixe le Didier comme si c'était un étron sur son bar en cuivre, petite lunette de maitresse d'école vissé sur la tête, et beugle:
- Nein, nein, nein, vous pouffer ba faire ça!

Lire la suite...


- page 2 de 13 -