CR1.jpgLa constitution du vignoble représenta un travail formidable, qui s'est poursuivit pendant plus de vingt siècle. C'est au VIème siècle que nous retrouvons les premiers documents écrits précis concernant Ampuis et la Côte-Rôtie. Durant le Moyen Age et la Renaissance, la réputation des vins d'Ampuis n'a fait que s'accroître. Avant la Révolution, on note des envois de vins des Côtes-Rôtie vers les tables princières d'Angleterre, de Russie, de Prusse et bien sûr de France. Le vignoble atteint son apogée en 1890; les moindres replis de coteaux étaient cultivés; pourvu qu'ils fussent exposés au soleil. Quelques parcelles obligeaient les vignerons à porter leur vendange sur près d'un kilomètre, par des sentiers de chèvres particulièrement pénibles. A cette époque, les attaques de phylloxéra et autres maladies n'entamèrent pas la volonté des vignerons; mais, alors qu'ils avaient su maîtriser ces calamités, la grande guerre de 1914-1918 vint ruiner leurs efforts; en prenant plus de cent cinquante hommes, elle condamna une partie des coteaux à l'abandon. Cette épreuve ne fut surmontée qu'à l'orée des années soixante. Dans les années 1970, une nouvelle génération de vignerons, mise à nouveau sur le travail de la vigne et sur la qualité. Durant les années 1980 et 1990, les parcelles sont restructurées et de nouvelles parcelles sont replantées en ceps. Cette renaissance a pu se faire aussi en partie grâce à un coût de la terre qui était alors très bas : au début des années 1980, le prix de la vigne se situait dans le secteur à l'équivalent d'un euro le m². Le plus difficile finalement était de retrouver les propriétaires de terres extrêmement morcelées. Ces nouveaux vignerons ont dû aussi investir dans des bâtiments, dans des équipements et dans les réseaux de distributions et un syndicat de Côtie-Rôtie a été créé pour fédérer leurs efforts. Le marché aux vins d'Ampuis fêtera en janvier 2010 sa 82ème édition et attend plus de 12 000 amateurs. Aujourd'hui, Le vignoble de Côte-Rôtie a retrouvé sa taille d'origine. il fait vivre plus d'une centaine de vignerons. Près 40 % de sa production est exportée et fait le bonheur des amateurs de vin du monde entier.

CR3.jpg

Les Cépages et Climat

Syrah et Viognier

Vin d'exception, la Côte-Rôtie est la seule appellation des crus des côte du Rhône du Nord à pouvoir ajouter du viognier à la Syrah. Les vins de Côte-Rôtie sont donc issus de syrah (minimum 80 %, maximum 100%) et sont complétés ou non par du viognier (minimum 0%- maximum de 20%). La syrah, cépage roi des Côte du Rhône du nord, est un raisin rouge qui donne des vins de qualité, très colorés et riches en tannins. Le viognier, raisin blanc, est lui aussi un cépage local. En Côte-Rôtie, Il apporte à la syrah finesse et arôme.

Un climat tempéré

L'appellation présente les caractéristiques climats tempérés qualifié de "Lyonnais" : les hivers sont tempérés, les étés chauds et les précipitations sont relativement régulières. Les vents dominants sont les vents du Nord et du Sud.

Le Terroir

CR6.jpg Le vignoble de Côte-Rôtie se situe sur les coteaux de la rive droite du rhône. Les pentes peuvent parfois dépasser les 60 %. Le vignoble se situe entre 180 à 325 mètres d'altitude. Il compte 73 lieux-dits classés. La quasi-totalité des vignes sont situées sur des roches métamorphiques.

On peut distinguer 3 grandes zones : 1) Le nord de l'appellation repose sur des micaschistes. 2) Le sud de l'appellation est composé de Gneiss. 3) L'extrême sud est composé de migmatites. Les compositions chimiques de ces roches sont assez proches et leurs différences s'expliquent de part leur formation il y a 300-350 millions d'années; la pression et la température ayant été plus importante dans le sud de l'appellation que dans le nord. En Côte-Rôtie, la roche mère présente de nombreuses fractures permettant aux racines des vignes de puiser l'eau et leurs éléments nutritifs.

Les principaux producteurs de l'appellation:

Domaine Gilles Barge, Domaine Bonnefond, Domaine de Bonserine, Domaine Burgaud, Domaine Chapoutier, Domaine Clusel-Roch, Domaine Cuilleron, Domaine Delas, Domaine Duclaux, Domaine Pierre Gaillard, Domaine Gangloff, Domaine Gérin, Château d'Ampuis (Marcel Guigal), Domaine Jamet, Domaine Jasmin, Domaine du Monteillet (Stéphane Montez), Domaine Niero, Domaine Ogier, Domaine Rostaing, Domaine Vernay, Domaine François Villard…