Mardi soir chez Benoit dans le blizzard, vous avez dit blizzard

Champagne Pommery

Le nez est assez neutre, avec quelques notes levurées, briochées et citronnées. La bouche se montre assez pétillante puis la bulle se calme un peu. L'équilibre est assez bon avec quelques notes crayeuses et une finale moyenne sur les agrumes. Un champagne d’apéritif, facile d’accès. Bien

Riesling GC Kaefferkopf 2008 Alphonse Heitmann

D'abord réservé, le nez s'ouvre sur des arômes de citron et de pamplemouse et des notes florales. La bouche est assez peu construite, manque d'ampleur, avec un sucre résiduel important (pour un sec). Bien. Décidement, pour moi, il se confirme que le Kaefferkopf n'est pas un terroir de Riesling.

Riesling GC Sommerberg 2004 Paul Buecher

Un nez fin, sur une base légèrement pétrole, de l'ananas, de l'amande avec des notes miellée. L'attaque en bouche est douce malgré la matière importante qui emplit la bouche avec un bel équilibre entre la structure ample et l'acidité qui porte le vin assez longtemps. Très Bien

Riesling Barmes-Buecher 2003

Un nez légèrement évolué, minéral sur des arômes de fruits blancs et de fruits exotiques. La bouche est ample, avec du gras et des notes épicées, une bonne tenue et une finale sur l'ananas. Bien

Riesling Cuvée Fréderic Emile 2004 Domaine Trimbach
Trimbach FE

Le nez se livre lentement, sur des notes citronnées, très parfumées, florales, avec des arômes de poire et de pêche. C'est intense et droit. La bouche est rigoureuse, austère, d'une finesse remarquable, avec une acidité agréable, une belle amertume et sans aucune agressivité. Sec sans être trop vif, ce vin a une matière étonnante en bouche, et une finale très longue. Un beau Riesling de table.Très bien

Riesling Kabinett Scharzhofberger 2007 Egon Muller

Kabinett Egon MullerNez ciselé, avec des notes de fruits exotiques, de citron, de citron vert, de poire, d’encaustique, de bonbon, très légèrement pétrolé. La bouche est fine, ciselée, légèrement sucrée et fruitée, le gras est important mais s'efface pour laisser place à une longue finale minérale, sans aucune lourdeur. Un vin en dentelle, rafraichissant. Avec beaucoup de potentiel. Tout ce que j'aime dans les rieslings allemands .Très bien

Pinot Noir Kalhofer 2005 Domaine Weniger (Autriche)

Le nez est typique du Pinot noir, framboise, cerise avec des notes importantes de réduction (animal). En bouche, ça ce gâte, ça manque de corps, c'est vert, raflé, avec des tannins anguleux et une finale amère. Un beau nez de Pommard et une bouche décevante. Bof

Meursault Clos des Mouches 2006 Domaine Henri Germain

Le premier nez est légèrement réduit, acidulé, avec un trait de ronce, puis se développe sur la cerise et le bourgeon de cassis. Le fruit est fin en bouche, avec beaucoup de rondeur et de soyeux. Le vin est gourmand, gouleyant, élégant et les tannins sont veloutés. Il s’agit d’une parcelle d’un demi-hectare plantée en pinots fins. Moins dense et plus fruité que le 2005 mais que c'est bon. Très Bien

Sancerre 2007 Domaine Vacheron

Un pinot d'esprit terrien, un nez de fruits rouges, de ronce, de cassis, d'épices et quelques notes vanillé. La bouche est pointue (un brin alcooleuse), marquée par des tanins accrocheurs, l'acidité importante pour une matière peu dense participe à un équilibre acide-amer qui perturbe sa longueur. Bien

Gevrey Chambertin "Les Corbeaux" 2001 Sérafin et Fils

Les CorbeauxNon loin de Mazis ce petit terroir au nom bien malheureux est en fait une perle rare dans le paysage de Gevrey, tous ces heureux producteurs en tire un vin très proche d’un grand cru. Le nez est intense, très personnel, ce vin de terre froide et austère exhale la fraise des bois, la framboise et la mûre sauvage avec aussi quelques notes de bois de rose. L’élevage est magistral et conjugue boisé de grande qualité avec une extraction mesurée, une matière serrée sur des tannins de velours et une belle persistance réglissée. Excellent

Beaune 2005 Domaine Bouchard

Le nez s'ouvre sur des notes d'élevage, puis arrivent les arômes de fruit, framboise, fraise et quelques touches florales. En bouche le vin se montre un peu dur, anguleux, tannique mais avec un beau fruit et une longueur acceptable. 2005 est un grand millésime, le vin devrait digérer son élevage et s'arrondir avec le temps. Bien


Italie Ornellaia 2001 Tenuta dell'Ornella

OrnellaiaLe nez est subtil, complexe, puissant sur des notes explosives de cassis, de cerises noires, de tabac, de chocolat et des nuances de violette. En bouche, c'est extraordinairement mûrs, la bouche est d'un volume exceptionnel, riche, presque sucrée, mais avec une fraîcheur et un équilibre monumental. Les vagues de fruits se succèdent sans jamais lasser le palais, les tannins sont ultrafins. La longueur est extraordinaire. Une Ornellaia qui exprime tout son potentiel. Un poing de fer dissimulé dans une orgie de velours ...L'Italie au sommet. Grand vin



Mercredi midi chez JeanDa dans le coltard c'est l'ouate que préfère

Ribera del Duero Condado de Haza 2004

Contado de hazaBeau nez envoûtant, oriental avec des notes de fruits noirs, de santal et de cèdre, c'est un parfum exquis, s'ajoute une pointe minérale. En bouche c'est encore très jeune, une structure très dessinée, une force tannique impressionnante avec beaucoup d'élégance, un soyeux, une grande fraîcheur et une longueur qui sont celles des très grands. Ce vin devrait être attendu encore 4 ou 5 ans, mais je ne regrette absolument pas cette rencontre. Excellent

Chateauneuf du Pape 2001 Domaine Henri Bonneau

bonneauUn nez très net, de cerise kirschée, de bois de rose, de thym, laurier, de cuir, de café et d'épices orientales. Un vin construit sur la finesse et la précision aromatique dans un style très classique à Chateauneuf. La bouche est fine, équilibrée avec une justesse de proportion, l'équilibre parfait et une finale qui s'étire en jouant sur un registre varié des différentes saveurs: épices, fruits, herbes. C'est de la ouate avec la patte d'un sacré viticulteur qui a domestiqué son terroir. Excellent

Mecredi soir chez Alain c'est le Bébé de St jean dans le brouillard

Macon Azé 1992 Domaine d'Azenay (cuvée Goerges Blanc)

Le nez est évolué, floral, acide avec des notes de poirés bien mûres. La bouche est svelte, acide. Le vin manque de matière et de longueur. Il est temps de le boire, il ne tiendra pas un jour de plus. Bof

IGT Toscane Guidalberto 2007 Tenuda San Guido

40% merlot, 40% cabernet sauvignon, 20% sangiovese Nez de fruits mûrs, cassis, framboises et airelles, des notes de chocolat et d'épices et une touche boisée pas vraiment subtile. La bouche est imposante, concentrée, massive avec un lèger sucre résiduel et des tannins un peu dur pour l'instant. Un vin moderne, plaisant et fait pour plaire au plus grand nombre, si on aime les vins corsés. Bien+

Ribera des Duero Cosecha Tore Silo 1998

Un vin très proche du Contado de Haza de midi (chez JeanDa). Les mêmes notes orientales, de fruits noirs, de santal. La bouche est ample, concentrée mais avec une pointe de fraicheur mentholée agréable. Les tannins sont assez souples et la longueur est intéressante. Très bien

Priorat Clos Mogador 2005

mogadorGrenache, Cabernet Sauvignon, Syrah et Cariñena Le nez est assez fermé, sur les fruits noirs, la cerise, la réglisse et un gros paquet de bois, un peu près toutes les essences. La bouche est massive, corsée, avec une sensation de sucrosité importante, une impression de déguster de la confiture de fruit rouge. C'est bien construit, c'est très long, certes, mais toute cette confiture... ça fatigue. Le vin se dégustait beaucoup mieux en fin de soirée après un gros carafage et surement encore mieux le lendemain, n'est ce pas Alain? Bien+

Coteaux du languedoc Prieuré St Jean de Bébian 1996

St Jean de Bébian La surprise de la soirée, je ne suis pas un fan de St Jean de Bébian, mais là, chapeau, j'en retire ma casquette de proglio. Superbe nez complexe de cassis, de fraise écrasée, de graphite, d'herbes de Provence, de menthol. La bouche est civilisée, agréable, la matière est fondue et la finale est minérale et longue. Excellent



Quart de Chaume 2005 Domaine Pierre Bize

Nez d'ananas (à moins que cela vienne de l'ananas dans mon assiette), de coing, d'orange amère, de biscuit et de fumée. La bouche est fine, agréable, la matière est bien balancée par le sucre et la finale, toujours ananas est superbe. Très bien

J'ai les amygdales complètement noyées, les dents qui poussent, les cheveux qui poussent aussi, mais à l'envers, les jambonneaux un peu cuits et en rentrant chez moi, je me suis fait charger par un troupeau d'éléphants mauves, oui le rose ça fait pas sérieux, avec deux têtes de hamster et la queue d'un Marsipulami. J'ai évité le bisou à mamour, elle sent trop bien le bon jus de raisin du bonhomme, la langue est chargée comme la bagnole d’un marocain à la frontière espagnole et les yeux sont vitreux comme ceux du cochon, celui avec le persil dans le nez en vitrine du boucher…là on sait que ça va faire un peu la tronche et on se dit qu’une seule chose : "Il faut que je ferme bien ma gueule sinon je vais raconter des conneries !". Faut que je me calme sinon elle va me découper suivant les points, les pontillés, vertige de l'amour, j'ai du cuver trop fort…