Ils disent que s'est pour résoudre la crise énergétique sur Terre, qu'ils ont bien contribué a créer, alors que c'est simplement pour se faire de la tune. Un peu comme en vrai sauf qu'ils se foutent de trouver des solutions, en vrai. Comme l'atmosphère de Pandora est aussi toxique que la connerie humaine ou les dessous de bras de mon cousin Fulbert, des mecs pas con ont créé le programme Avatar, qui permet à des humains de lier leur esprit à un corps biologique télécommandé, capable de survivre dans cette atmosphère létale, un peu comme si tu branchais le cerveau de Sarkosy sur un pudding, ça te donnerait Frédéric Lefèvre mais avec un goût d'andouillette. Comme la Lexus, ces avatars sont des hybrides, créés génétiquement en croisant l'ADN humain avec celui des Na'vi, les pékins indigènes de Pandora. Ils mesurent 3 mètres, ils sont bleus, et ils ont la particularité d’être un mélange d’humain, d’elfe et de félin, ils se coltineraient la tronche de Mickael Jackson que ça serait moins vendeur, ils sont fin, élancés, musclés, beaux, ils sentent le sable chaud, mais surtout ils sont dingo de pagne, d'arc, de petits couteaux en os et tout ce qui fait un bon sauvage. Accessoirement, ils parlent le Na’Vi, une langue à mi-chemin entre le japonais et le mongole, puisque là aussi, ce serait entre le bushmen et le Hollandais que ça te chatouillerait moins bien les portugaises.

Du coup, le Jake retrouve ses gambettes de 20 ans, y danse la salsa, fait des claquettes et va se promener sur Pandora dans la joie et la bonne humeur pour infiltrer les Na'vi gâteurs de minerai précieux. Il apprend le Na'vi pour leur dire " kaltxi Skaan, lok ngeyä inkiou, oe prout mi pr meyä ni'awve" qui veut dire :"Bonjour débilou, ferme ton oreille, j'ai lâché une perle dans mon bène". Faut dire qu'il est un peu con le Jake. La nuit, Pandora, c’est une véritable discothèque : les fleurs brillent ! Les insectes brillent aussi ! Les arbres sont tout chamarrés. Tous ce que tu touches se met à briller. Si tu décides de poser une pêche tranquille, l’étron au contact de la forêt allume toutes sortes de lumières au sol façon dance floor, tu te croirais à Ibiza, mais avec le froc sur les chevilles. Mais tout va changer lorsque une très belle Na'vi naïve, sauve la vie de Jake... Ainsi, Jake va découvrir bien plus qu'un nouveau monde, de nouvelles sensations, et surtout l'amour auprès de l'impétueuse Neytiri Dis'kahan Mo'at'itey, fille d'Eytukan et de Mo'at du clan des Omaticayas. Il va découvrir qu’au bout de sa jolie tresse de cheveux, il un organe fort pratique, sort de super prise jack qui se branche sur tout ce que la forêt a comme port. Neytiri l’entraine donc à chevaucher tous ce qui bouge et Il apprend aussi les rudiments de la langue Bonjour, Merci, Danger, culbuteur, pinard, 2 cafés, l'addition, devant, derrière, etc. Puis Neytiri explique à Jake qu’il a désormais le droit de se choisir une madame, qu'elle lui dit en gloussant comme une vieille dinde et en rougissant, ce qui donne du violet avec sa peau bleue. Jake est tout content et lui explique qu'il va l'aimer, la chérir, lui faire douze mômes, lui mettre sur la gueule quand il rentrera bourrée du bistro et la quittera pour une plus jeune dans 15 ans. Trop contente, elle accepte donc de copuler avec Jake.

En gros, Avatar est un mix d'Abyss, de Starwars et de Pocahontas avec un humour potache et des personnages taillés à la hache, comme le colonel qui veut "tout faire péter vite fait bien fait et être rentré pour le diner". Il fallait bien un gros bourrin, mais pourquoi avoir fusionné dans un même corps Rambo, Conan le barbare et Eric Zemmour? Reste une histoire d’amour cucul la praline et un message écolo digne des vacances de M.Hulot. On en arrive à se demander si la cible d’Avatar n’est pas les 10/14 ans, avec James Cameron dans le rôle du maître d'école prenant ses élèves par l’oreille pour leur faire comprendre la leçon. Mais bon, je vous dis tout ça alors que j'ai même pas vu le film, mais c'est Ranulphe qui m'a raconté, une connaissance de boulot, fan de Tokio Hôtel, et qui a l’air autant spécialiste de cinéphilie que toi de la traite des puces naines en milieu urbain, mais il se la pète grave quand même Ranulphe, parfois il est même carrément con, quand il peint son cul en bleu et le montre à la grosse Ginette. En plus il avait encore les lunettes 3D sur le nez ce qui le rendait encore plus con, le con. Moi j'ai pas été au cinéma, je me suis ouvert une petite Côte-Rôtie de JP Jamet et force est de constater que les dictons sont parfois un peu près aussi con que Ranulphe. Il vaut mieux avatar que Jamet, qu'il parait, mais moi franchement je préfère largement Jamet.

Côte-Rôtie 2004 Domaine Jamet

Belle robe violine sombre. Après une grosse aération, le nez s'ouvre sur des notes de viande lardée, de fruits noirs, de violette, de fraise et de poivre. La bouche est pleine, dense, mais l'harmonie est étonnante pour un vin aussi jeune. La bouche est tendu, fine, les tannins sont agréables, la finale est longue, délicate. Un vin de plaisir immédiat. Excellent

Un petit bonus, parcequ'on le vaut bien