Aujourd’hui, cette appellation, dont on dit qu’elle est le berceau de la syrah, bénéficie d’une orientation exceptionnelle et produit l’un des plus grands vins rouges au monde. Même si autrefois, par sa couleur et sa robustesse, il était souvent utilisé pour renforcer les Bordeaux en manque de vigueur, y compris le Château Lafite Rothschild, on raconte aussi que sous le règne de Louis XIV, l'Hermitage était le vin préféré des Tsars de Russie... La liste de ses amateurs est aussi illustre qu’incomparable : elle compte, entre autres, Henri IV, Boileau, Louis XIII et surtout Louis XIV, Nicolas II, Alexandre Dumas …

vigneTain.jpgLes vins d’Hermitage, corsés et charnus présentent en rouge une robe rubis profonde et soutenue, et développent une incroyable richesse d’arômes caractérisée par des notes de violette, d’épices et de cassis. Dotés d’une grande capacité de vieillissement, les meilleurs millésimes gagnent en finesse et en harmonie au fil du temps. Issus des cépages Marsanne et Roussane, les Hermitage blancs développent des arômes crémeux et mielleux de noisette, de pêche et d’abricot d’une rare onctuosité. Leur potentiel de garde se compte en dizaines années.

Colline_Tain_Parcelles.JPGL'aire de l'appellation hermitage est enclavée dans celle du crozes-hermitage : il s'agit du flanc de coteau exposé plein sud, 135 hectares de vignes plantées sur des sols granitiques. Consacrée AOC en 1937, ce vignoble s'étend sur la rive gauche du Rhône sur 3 communes : Tain-l'Hermitage, Crozes-Hermitage et Larnage. Les sols sont granitiques et recouverts de micaschistes, de gneiss ou de cailloux ronds. Cette diversité de sols explique l'existence de nombreux lieux dits au sein de l'appellation (Greffieux, Rocoule...etc). La production annuelle est de 4300 hectolitres pour un rendement moyen de 32 hl/ha. Les cépages utilisés sont la Syrah pour les vins rouges (15 % de Roussanne ou Marsanne sont autorisés dans l'assemblage) et la Roussanne et Marsanne pour les vins blancs.

Plusieurs domaines de renom produisent de grands Hermitage : Gérard et Jean-Louis Chave, Michel Chapoutier, Marc Sorrel, Delas Frères, Grippat Jean-Louis, Domaine des Remizières, Ferraton Père & Fils ou Paul Jaboulet Aîné…

Domaine Jean-Louis Chave

achavemauves.jpgUne passion inégalée pour la vigne et le vin coule dans le sang de la famille Chave depuis les origines du domaine il y a plus de cinq siècles. La propriété, plantée de vignes âgées de 60 ans en moyenne, s’étend sur 17 hectares - dix en Hermitage rouge, cinq en Hermitage blanc et deux en Saint-Joseph. Gérard Chave, secondé par son fils, cherche à perpétuer le style des vins du domaine, fidèle aux pratiques ancestrales qui ont forgé sa renommée : maîtrise des rendements, aucun usage d’herbicides et d’engrais artificiels, vendanges aussi tardives que possible pour atteindre une parfaite maturité, et vinification très peu interventionniste, laissant le vin se construire à sa guise. La récolte de chaque parcelle est vinifiée et élevée à part, pour lui permettre d’exprimer toute sa spécificité, indispensable pour assurer à l’assemblage final une belle complexité. L’Hermitage rouge du domaine Chave se distingue des autres crus de l’appellation par son parcours quelque peu singulier : souvent très fermé dans sa jeunesse, ne laissant présager que peu d’évolution, il finit par s’ouvrir, parfois après de très nombreuses années, subissant ainsi une véritable métamorphose ; les amateurs patients découvrent alors un nectar pleinement épanoui, à la garde exceptionnelle - un demi-siècle pour une bonne année. Ample et concentré, magnifiquement complexe et racé, il développe une vaste palette d'arômes allant du cassis au fumé, en passant par des notes de pruneau, de cuir, de grillé et d’épices.