Rien à voir avec Maradona, Madona, San Diégo même s'il est libre dans sa tête. Rien à voir avec le Sicilien, le Chef d'œuvre de Christophe Lambert, le cinquième plus mauvais acteur derrière Stalone, Steven Seagal, Chuck Norris et Jean-Claude Van Damme, les cinq comiques qui jouent comme des portes de saloon. Rien à voir avec le dernier Barbelivien, "Dieu est à nos côtés" son dernier tube d’aspirine, qui est une menterie, parce que si Dieu était à nos côtés, il aurait pitié de nous et ne nous infligerait pas cette parodie de chanson qui n'est pas une ode, forte et courageuse, à la cuisine Espagnole. Bon, à la première écoute, on se dit que c’est juste un assemblage de mots, comme ça, dans le but que le monsieur il dise un truc pour être dans l'air du temps et qu'il fasse un peu d'oseille. A deuxième écoute aussi. Pour tout vous dire, à la quarante deuxième écoute aussi, oui je suis méticuleux dans mes prises de positions, ça ne veut toujours pas dire grand chose, c'est toujours aussi imbuvable. Pourtant, il doit bien y avoir un sens, sinon où va le monde? Et que fait la police?

En fait, mon sujet, c'est la quête, la recherche du mythe, du sacré Graal, de la vie de Brian, de l'inaccessible étoile, du grand vin, du big one. Quête que nous avons entamée avec Jeanine Degolas, un farouche guerrier, qui en voulait énormément à ses parents, qui avait pratiqué durant de longues années le lancer de nain avant de reprendre la blanchisserie familiale, Gimlimini, un nain géant spécialisé en énervage de farouche guerrier avec un prénom ridicule, Pétronille de la Véga, le frère de Jeanine, un dresseur de costume de pingouin, Kévin Frodon, un troll qui s’était professionnalisé dans le trollage de forums des sites consacrés à l'anthropologie, les mœurs et les coutumes des unijambistes Ousbèkes. Il y avait aussi Aldo-Léon Gandalf le Gris, un vieux magicien qui savait super bien faire le tour du truc que tu vois et que tu vois plus, Ar-Got Nazgûl, un Goth mongolien qui nous répétait souvent que le malheur des Huns ne fait pas le bonheur des Ostrogoths. Cette petite troupe était commandée par Ramon Samuelito, un sorcier blennorragique qui venait d'Aragorn en Sicile. Ils ont cherché le dieu di vins, le foyer cosmique de la roue du temps de l'universalité éternelle qui n'a pas de fin, celui qui ouvre la bouche de l'homme à la parole, donne la vie à l'enfant dans le ventre des mères, chasse les communistes, mangeurs de bébé, et les renvoient en Russie, un grand pays libre et démocratique, grâce à un Russe d'origine Espagnole Perez Troika où les gens vont très peu en vacances à La Réunion, ni en réunion à la vacance, mais ça ne veut rien dire, je sais merci.

Cette guilde associative et confraternelle n'a rien trouvé, juste quelques flocons d'avoine et un peu de vapeur, mais nous si et s'était des flacons et que ça avoinait pas mal, je me souviens aussi que s'était même pour ça que je voulais t'en parler, même que s'était espagnol, et avec eux, rien n'est simple, que ce soit la révolution, les châteaux, les coiffures ou la paella, dis-toi bien que les espagnols ne font rien comme tous le monde, chez eux les Ibères sont rudes, dans ce pays qui a été inventé par un Français: Marcel Pagnol, ce qui explique qu'ils savent faire du vin. Je pourrai t'en dire beaucoup plus, mais comme j'ai pas beaucoup de place sur mon petit blog, ce sera pour la suite qui s'appellera "les deux châteaux Latour" ou "les trois moutons rotent chic" mais je sais pas encore.

En avant pour la corrida des vins étranges ou étrangers, Romuald, Benoit, Thierry, Alain et Bibi sont en habits de lumière, on a affuté nos banderilles, déployé nos muleta, on s'est entrainé à la véronique inversé à double détente, on a sortis nos épées du dimanche. Petite entorse à la tradition de la corrida, on a choisis de laisser de côté le taureau pour du cochon fumé et cuit. C'est moins dangereux!

Le paseo

Sylvaner Vieilles Vignes La colline aux Poiriers 1998 Albert Seltz

Beau nez de poire williams, de fruits exotiques, de coing, d'herbes fraiches. La bouche est mûre, savoureuse, balancée entre les sucres résiduels, l'acidité tendue et la finale sur les fleurs. Une autre dimension du Sylvaner sur un grand terroir. Excellent

tilleul_2006.jpgBourgogne Aligoté Tilleul 2007 Domaine Chevrot

Beau nez de tilleul, comme son nom l'indique, de menthe, de citron vert, de poire, d'amande. La bouche est grasse, beurrée (très Meursault), l'élevage est ambitieux (fût neuf), le vin n'a pas encore tout absorbé, mais la matière importante de l'aligoté le permettra surement et donnera un très beau vin. Bluffant Très Bien

Deux petits cépages, mais deux beaux vins. Comme quoi, il faut se méfier des plus petits.

La lidia

Viré Clessé 2002 Domaine de la Bongran

bongran.gifChardonnay
Grand nez baroque, très aromatique, pommes épicées, noisette, cannelle, miel, gâteau sec. La bouche est droite, onctueuse, puissante avec une légère sucrosité et une trame acide qui tend vers une belle finale sur de beaux amers. Très Bien

V3 Verdejo Vinas Viejas Rueda 2006

100% Verdejo (vignes de 140 ans) Nez beurré encore marqué par l'élevage, pain grillé, épices, pommes et citron, assez Sauvignon. La bouche est plus fine que le nez, portée par une belle acidité et un finale assez longue et fraiche. Devrait faire une belle bouteille une fois le boisé fondu. Bien

Un chardonnay atypique, Jean Thévenet ne fait rien comme tout le monde du côté de Macon. Le Rueda est un peu trop travaillé à mon goût, pour le moment en tous cas.

Le tercio de pique

Coteaux du Languedoc ORO 1995 Domaine de la Peyre Rose

Rôle, Roussane, Viognier Un nez complexe, oriental, original, légèrement oxydatif avec des notes de fruits secs, d'amande et de pêche. La bouche est ample, riche mais parfaitement équilibrée, ce qui lui donne une belle finesse de texture et une remarquable longueur. Très original. Excellent

Xeres 17 ans d'âge Michel Couvreur

Palomino Fino Couleur de vieux cognac. Nez surabondant et finement oxydatif, de figue, de pruneaux, de caramel, d'épices et d'herbes aromatiques avec des notes médicinales. En bouche, c'est copieux, toujours exubérants, entre les fruits compotés, la réglisse, le caramel, un sucre résiduel et une belle amertume finale, on se régale, enfin si on aime ça! Excellent

Oh-My-God! Jamon de mi corazon. Déguster du Jambon Iberico Pata Negra de Jabugo, nourrit au Bellota (gland de chêne) et aux champignons, avec son gras inimitable, de la Pluma dudit cochon ou du Manchego vieux (fromage de brebis affiné 36 mois), c'est une tuerie de la mort qui tue. Après ça tu peux arrêter les dégustations. Non je déconne. Tu ajoutes un vin légèrement oxydatif et le bonheur est dans le pré, enfin dans la porcherie. Des cochons qui ne mangent que des glands, c'est extraordinaire et ça explique que tu gardes longtemps le goût du gland en bouche et ça fait remonter de vieux souvenirs, la bûche aux marrons ou la prison, ça dépend de ton vécu. Que dire sinon que l'accord est simplement parfait, la finesse de l'ORO de Marlène Soria et la puissance du xérès font merveille.

Le tercio de banderilles

Hongrie Spern Weninger Soproni Kékfrankos Spern Steiner 2002

Nez de fruits noirs, d'épices, de chocolat, de café. La bouche est concentrée, puissante, un peu jus de viande, les tannins sont fermes et la finale manque de fraicheur. Bien

Chinon "Les Varennes du Grand Clos" Franc de Pied 2006 Charles Joguet

VarennesFrancDePied-g.jpgCabernet Franc issu de vignes pré-phylloxériques Dernier millésime de cette vigne pré-phylloxérique, le phylloxera s'est de nouveau invité et a progressivement colonisé les ceps. On déguste donc pour la dernière fois ce cabernet franc non greffé. Au nez, les arômes de fraise et de framboise se mêlent à un boisé fin et des notes de poivrons. L'attaque est vive, acide, fraiche mais les tannins sont encore dur, il manque un peu d'amplitude, de soyeux en l'état. Devra se fondre. Bien

Priorat Embruix 2006 Vall de Lach

31% Carignan, 22% merlot, 22% Grenache, 15% Syrah et 10% cabernet. Nez balsamique, chocolat, cassis, mûres. La bouche est un brin sévère, les tannins important et anguleux. La structure est imposante et manque de fraicheur finale. C'est vinifié moderne, sans grande élégance. Pas ma tasse de thé. Bien

Des banderilles un tantinet trop aiguisées à mon goût. L'acidité c'est bien, mais faut pas en abuser, surtout associée au Cabernet Franc de pied. Le Priorat m'a laissé dubitatif et le Hongrois sceptique sur leur capacité à faire autre chose que des Puttonyos.

Le tercio de mise à mort

Coteaux du Languedoc La Grange des Pères 2006 Laurent Vaillé

grange-des-peres.gifBelle couleur rubis. Le nez est fascinant sur des notes de cassis, de fraise, de cerise noire, d'olive noire, d'épices et d'herbes aromatiques. La bouche est veloutée, fondante, d'une grande finesse, avec une pointe acide qui tend le vin vers une très longue finale. Excellent




Australie Barossa Valley Amon Ra 2006 Domaine GlaetzerAmonRaLabel.jpg

Les nez est explosif, sur la mûre, la réglisse, le café, le jus de viande et avec une touche minérale (mine de crayon). La bouche est massive mais avec des tannins fondus, savoureux. La matière est serrée, dense mais avec une élégance pas courante dans les grandes cuvée Australienne. Très grande longueur. Grand vin


Ribera del Duero Unico 1991 Domaine de la Véga Sicilia

unico.pngL'aristocratie Espagnole dans toute sa splendeur. Le nez est d'une subtilité folle, à la fois complexe, intense, majestueux. Un festival de parfums, une corbeille de fruits noirs, du chocolat noir, une touche de café, du bois de santal, du tabac blond, une pincée d'épices et quelques feuilles de thym. Un régal. C'est pur, droit comme un I majuscule, ça coule comme de la soie liquide, le breuvage des anges. L'élevage de 20 ans est quasiment imperceptible et la longueur interminable. C'est l'équilibre parfait des forces opposées, le yin-yang du vin. Il est de par le monde quelques vins que l’on n’a pas le droit d’ignorer, la Véga Sicilia en fait partie! Mythique


Dans le cochon tout est bon… On sait qu'il est rose, bon marché et qu'il se mange plutôt bien cuit. Ce que l’on sait déjà moins, c’est que notre cochon rose a des cousins noirs de l’autre côté des Pyrénées où ces derniers sont vendus très chers et qu'il faut le déguster rosé pour prendre toute la mesure de sa texture à la fois croustillante et moelleuse ! Le porc ibérique, dit pata-negra (sabot noir) ne souffre d'aucune comparaison avec nos porcs à nous. Élevés en complète liberté, uniquement dans le sud-ouest de la péninsule ibérique, et ils se nourrissent que de glands de chênes liège, rouvre et vert, d'herbes aromatiques tels que le thym, le romarin, etc… ainsi que de différents champignons. De plus, cet animal possède une particularité génétique qui lui permet d'emmagasiner de grandes quantités de lipides justement produits par les glands. Et grâce à un mystérieux mécanisme biologique, les lipides s'infiltrent dans la masse musculaire, ce qui lui confère cette onctuosité et cet arôme incomparable. Car, aussi étonnant que cela puisse paraître, la pluma n’a rien à voir avec le porc… Ni en goût ni en texture. La mise à mort du cochon s'est faite en trois temps. La Grande des Pères nous a propulsés déjà bien haut, finesse et élégance presque Bourguignonne, force aromatique Languedocienne avec une touche de Châteauneuf. La suivante est un Dieu solaire, Amon Ra un monstre de fruit avec une élégance remarquable pour un Australien. Le coup de grâce est de sang royal, Véga Sicilia, même le nom et l'étiquette sont d'une classe folle. En bouche c'est un festival de force et de douceur. Déguster les vins de la Vega Sicilia ne peut laisser indifférent. Cette expérience est à souhaiter à tout amateur de vins, désireux de savoir ce que "grand vin" veut dire !

Les oreilles et la queue

Italie Moscato di Pantelleria Passito di Pantelleria 2002 Carole Bouquet

Un jus de figue avec des notes de fruits exotiques, d'abricot confit, d'ananas, d'orange sanguine, de raisins secs, un festival d'arômes. L'attaque est fine et douce, la matière est bien dense sur une finale fraîche, la persistance n'en est que plus racée, avec des notes de fruits secs qui lui donnent une charmante conclusion finale. Une belle gourmandise. Excellent

Icewine Vidal Niagara Peninsula 2000 Chateau des Charmes

Robe Or rose, très grasse. Le nez est réduit à l'ouverture, un brin médicamenteux, puis s'ouvre sur les fruits exotiques, litchi, mangue, ananas avec des notes d'amande amère, de camomille et de miel. La bouche est très grasse, sirupeuse, toujours sur le miel et les fruits exotiques, l'acidité est tranchante, presque dérangeante. Le vin termine assez long sur une pointe d'amertume. Dommage que le nez de pharmacie gâche un peu le reste. Très Bien

Reste à terminer cette corrida en beauté et qui mieux que Carole Bouquet pouvait le faire? Son Moscato di Pantelleria est une douceur, garanti d'une nuit de rêve. Pour terminer dans l'étrange et l'étranger, on s'offre une chute finale et hivernale du côté du Niagara. Pour se soigner, un Icewine et ce médicament est parfait, Buenas noches Y tenga bellos sueños.