champagne-jacquesson-cuvee-733-etiquette.jpg

Champagne 733 JACQUESSON

Issu de la récolte 2005 à 78%, complétée avec des vins de réserve.
52 % Chardonnay 24 % Pinot Meunier 24 % Pinot noir
La bulle est bien présente, sans excès. Le chardonnay apporte finesse et arômes. Le pinot noir donne vinosité et droiture et le meunier apporte du fruit. On dit toujours qu’on voit la grandeur d’une maison avec le vin d’entrée de gamme. La maison Jacquesson est donc une grande maison. Cette cuvée est un classique indémodable.

Le « Chivas » de la Champagne : un « blend » pour découvrir la région, sans aller vers des cuvées atypiques. Sobre, droit, franc et élégant, ce champagne est une référence en ce sens qu’il s’agit d’un vin d’assemblage, très régulier (bien qu’exprimant chaque millésime différemment), équilibré et non-extrémiste. J’y ai trouvé moins de plaisir qu’à l’accoutumée car mon cœur champenois a battu ce week-end pour un Larmandier-Bernier offert par l’ami Alain et que j’ai adoré…


Puligny-Montrachet « Les Enseignères » VV 2008 Domaine Hubert CHAVYvin-blanc-domaine-chavy-hubert-les-enseigneres-2008-1l5-1.jpg

Belle robe or avec quelques reflets verdâtres qui montrent qu’il s’agit d’un millésime très récent. Ce vin s’est révélé discret dans un premier temps. Après 2h d’aération, le nez est typique d’un beau chardonnay sur la noisette et l’aubépine avec cette nuance de fond de culotte de fille propre, typique de Puligny (d’après le Schulwine). La bouche révèle un ensemble droit et assez simple. La pomme verte donne un côté frais et les nuances beurrées sont fines car l’élevage a été bien intégré. Le vin prend de l’ampleur au cours du repas. L’accord avec le poisson est bon (mais moins que pour son concurrent bordelais). Par contre, un peu de gras lui fait du bien : très belle harmonie avec un fromage crémeux comme le Boursault à tel point que lorsque ma douce, un peu amortie en fin de repas m’a demandé : « passe-moi le Meursault », je n’ai su dire si elle parlait du Boursault ou du Puligny…
Bon vin, mais rien de renversant.

Carafé un peu tard (pas facile de mettre une carafe dans un frigo contenant les 40 kg de bouffe que ma moitié (enfin mon tiers) y avait mis pour préparer son barbe-cul du boulot…), ce vin a mis du temps à prendre son envol. Je l’ai acheté au caveau de Puligny lors du Blitz Romanée-Contien en compagnie du Schulwine et du Psykopat, ce dernier prétendant qu’il préférait mettre la même somme dans une bouteille de bourgogne générique d’Anne-Claude Leflaive… On a d’ailleurs décidé de faire un blind test pour voir qui a eu raison… Affaire à suivre…


Château LA LOUVIÈRE 2005 Pessac-Léognan La_Louviere_22523.jpg

Puissant et riche, ce La Louvière ne joue pas la carte de l’élégance comme un Domaine de Chevalier ou un Carbonnieux. Plutôt dans la lignée d’un Smith Haut Lafitte mais en moins racé, il séduit par son volume et son côté franc et direct. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est le sauvignon bordelais, voici un exemple type. Un nez surpuissant d’agrumes, pamplemousse et orange amère en tête, le tout agrémenté d'arômes de buis et d’une pointe de poivron qui nous fait comprendre la parenté avec le cabernet-sauvignon. Ce Pessac est idéal avec le sébaste, poisson de mer au goût affirmé. Un beau vin souvent d’un très bon rapport qualité-prix.


Château DU CROS 2005 Loupiac Etiquette_Cros_loupiac_CdC_300.jpg

Voilà une maison hautement recommandable pour des vins à prix doux. Toujours bien fait, ce Loupiac est moins riche que ses célèbres vis-à-vis, de l’autre côté de la Garonne… Ses atouts viennent d’un beau rôti botrytisé toujours présent et d’une sensation digeste très agréable. Nerveux, fruité sans tomber dans le côté Kolossal de certains Sauternes, c’est un vin de gastronomie parfait, à condition de ne pas lui infliger un dessert trop sucré. Une salade de fruit s'est avérée parfaitement adaptée....



Pour cette fête des pères, nous avons fait un repas sympatoche et léger, car il ne faut pas oublier que la veille, chez le Schulwine, nous sommes restés à table de 13h30 à 18h… Une épreuve fort stimulante pour les sens (et la panse) que je vous raconterai dans un prochain article...