C'est pas la preuve que le vélo ne s'oublit pas? Le vélo, c'est pas comme le foot, le foot ça peut s'oublier, regarde l'équipe de France, une fois il sont champion du monde et juste après il se font mettre minable par une bande de Sombreros qui profite lâchement que nos sombres héros milliardaires à nous aient oublié le foot dans un instant de distraction. Tout pareil chez les musicos, y en a plein qui n'arrêtent pas d'arrêter de s'arrêter de chanter et qui reviennent sans oublier les paroles comme chez Nagui mais avec des vrais chanteurs. Les vieux groupes de rock ressortent du placard et nous refont le coup du solo de gratte de 12 minutes, en plus, eux aussi ils se droguent avec des trucs tellement costaux que s'ils le voulaient, les Rolling Stone pourraient aussi gagner des tas de tour de France. On peut en déduire que le rock’n'roll, c’est un peu comme le vélo, avec des vieux, avec des tours et des mecs qui ont assez peu de mémoire, mais ça c'est la faute à la drogue qui n'est pas bon pour la santé, ta mère te l'a surement déjà dit, sinon demande lui, tu verras. Donc, sauf, si tu es le vainqueur du dernier Tour de France pour malades de l’Alzheimer, tu ne peux donc pas vraiment dire si c’est possible d’oublier le vélo. Pour la moto c'est kifkif et pour la picole, on est là pour le vérifier. Comme le dit si bien le philosophe Bigard, partir, c'est crever un pneu, faut bien commencer part le début. Le marathon commence…

le-tour-dopage-01.jpgRégis est arrivé avec une inscription plaquée sur son front au poing américain : "Le nouveau est arrivé", on se doutait bien qu’on ne parlait pas que de beaujolais. Il a une allure croquignolesques, le genre chanteur pour femmes finissantes, à qui il chante Mi colaçone avec la voix bandonéante d’un argentin de Carcassonne. Brelien en somme. Thierry est arrivé fatigué, raide mort dans les godasses, lessivé, éreinté, vidé, out et même un peu fourbu, il a mal partout. Bref, il est content. Des valises en plomb sous les mirettes et un sourire perfide au coin des lèvres. Ah oui, en fait, quand je dis mal partout, c’est une expression. Son plancher périnéal, par exemple, n’est pas excessivement douloureux. Didier est serein comme une seringue, le stéréotype du mec a qui rien ne peut arriver à part un truc imprévu, je rappelle au ignare, qu'un stéréotype, c’est pas un mec avec un walkman. Il nous fait le récit de ses derniers émois sexuels, somme toute normaux, avec un extenseur pénien péruvien en matant des films de Marc Dorcel avec des vieilles châtelaines pas farouches qui se font séguer la rascasse par des pandas roux. Christian ressemble à un magnifique calcul rénal de 110 kilos, il a cette belle peau bleu mordorée qu’ont les grandes femelles homards bleus de Bretagne. Ce matin, John s'est réveillé avec des palmes aux pieds, ça l'a un peu étonné puis il s'est souvenu s'être endormi devant le grand bleu après avoir vu l'intégrale de la série de relooking d'apart de Valérie Damido. Ça lui a bien profité à "tringle" Johny, les émissions de déco. Pascal a l'air stressé, on dirait qu'il vient de faire une douzaine de bungy jumping, du haut du viaduc de Millau, sous acide et sans élastique. JeanDa et Alain organisent leur première soirée Soiffard commune, on dirait deux pucelles hystériques sous anabolisant. Alain est persuadé d'avoir rencontré Jésus dans les toilettes d'un Kebab et d'avoir une mission divine, dans divine y’a vin non? Celle de nous convaincre que l'avenir est dans le futur, que boire jeune permet une bonne conservation, c'est en regardant Thierry à 3h du mat qu'on a eu des doutes sur la véracité de l'affirmation. JeanDa est tellement tendu des pistaches qu’ils pouvaient siffler "le pont de la rivière kwai" en Berbère, on a été obligé d’appeler un charlatan pour qu’il lui ressoude les glaouis avec du fil de fer. D'après mon lacanien de thérapeute, que j'ai croisé un jour dans les toilettes d'un bordel avec une trace blanche sous le pif et un village people collé aux fesses, ce grand couillon semblait avoir une approche beaucoup moins Freudienne de son intimité, d'après cet ectoplasme donc, je devrais peut être faire un roman de ses soirées, bon ça ne serait pas du Proust ou de Marc Levy, j'en conviens, mais comme de toute façon je ne sais pas trop quoi faire, au moins ça m'occuperait et soignerait ma névrose schizoïde avec tendance paranoïaque et poussées de psychose obsessionnelle compulsive et schizophrénique, avant que les circonvolutions cérébrales de ma mémoire avinée ne me fasse défaut.

Apéritif divers

Champagne Cuvée 733 Jacquessonjacquesson-cuvee-733.jpg

La Cuvée n°733 est issue de la récolte 2005 (78%) avec vins de réserve et provient exclusivement de grands et premiers crus de la grande Vallée de la Marne et de la Côte des Blancs. 52% Chardonnay, 24% Pinot Meunier, 24% Pinot Noir, le dosage est de 2,5g. Robe jaune pâle aux reflets dorés. La bulle est fine. Le nez est intense sur des notes briochées, de poire bien mûres, d'agrumes et d'amande. La bouche est vive et fraiche, c'est assez fin et élégant avec une belle finale florale. 15.00 Très bien (accord 4/5)

Champagne Terre de Vertus Larmandier-Bernier

Non dosé - 100% chardonnay. Robe or vert. Nez très expressif et complexe, d'amandes et de noisettes, de poire, de quinine, avec des notes beurrées et briochés. La bouche est ample, étoffée, vineuse avec une grosse matière bien équilibré par une fine acidité. L'ensemble est harmonieux, puissant et long. Plutôt un Champagne de repas. 15.38 Très bien (accord 3/5)

Alsace Muscat Grande Réserve 1959 Domaine Klipfel

Belle robe cuivrée. Le nez est space, des arômes très divers, coing, truffe, encaustique, raisin de Corinthe, champignon et des notes déviantes d'ajax toilette (pin). La bouche est légèrement oxydée, assez franche, la matière est encore bien présente, étoffé avec une bonne persistance et une finale un peu poussiéreuse. Une vieux muscat encore d'attaque. 16.00 Excellent (accord 2/5)

Roulé de saumon ricotta et aneth et Bouchée de bar aux agrumes

Alsace Riesling GC Hengst 2007 JosmeyerHengst Samain.jpg

Robe or avec des reflets verts. Le nez est expressif, racé légèrement iodé, avec des notes de pamplemousse, de fruits exotiques, d'acacias, de buis. L'attaque est nette, franche, la bouche est ample avec une belle matière et une finale longue sur des notes d'amande. 15.44 Très bien (accord 4/5)

Alsace Riesling GC Hengst Samain 2000 Josmeyer

Robe jaune clair. Le nez est très élégant, subtil avec des arômes d'agrumes confit, de camomille, de bombons à l'orange. La bouche est ample, opulente mais sans lourdeur avec un équilibre remarquable et une longueur exceptionnelle. 16.14 Excellent (accord 4/5)

Croûte aux cèpes

Alsace Riesling Kirchberg 1983 KlipfelOstertag A360.png

Robe jaune ambrée, profonde, assez jeune. Nez sur la pomme, la pêche, le thé vert, la paille, avec des notes de gomme arabique, de nougat. L'attaque est aromatique, la bouche est corpulente sur une belle matière, c'est très floral avec un belle finale. 13.71 Bien (accord 3/5)

Alsace Pinot Gris Muenchberg A360P 1988 Domaine Ostertag

Robe jaune paille légèrement trouble. Le nez exhale des notes d'abricot sec, de champignon, de truffe, de sous-bois, de pain grillé. L'attaque est fraiche, nette. La bouche est étoffé, sur une belle matière, c'est harmonieux avec une grande longueur. Un pinot gris épanoui. 16.00 Excellent (accord 5/5)

On débute la soirée Schulmeister of wine sur la terrasse, le soleil inonde ladite terrasse, la tonnelle nous protège généreusement et les soiffards présents se préparent pour l'interro écrite de JeanDa le surgé qui distribue les copies et nous fait le pitch de la soirée, il sera chargé de la partie liquide alors qu'Alain, le prof principal, s'occupera du solide, admirablement secondé par Françoise la Directrice qui sèche ses larmes adidesques dans sa cuisine. Faut dire que l'élimination de nos caïds immatures et de nos gamins apeurés a laissé des traces indélébiles sur les trois bandes. Elle ne sait pas qu'il existe une prédilection masochiste des Français pour deux exercices dans lesquels ils se révèlent malchanceux: la guerre et le football. discipline-ecole.jpgElle nous distribue également un stylo à trois bandes. Je sais pas si vous avez remarqué, mais le stylo est un objet qu’on perd vachement trop facilement. En 45 ans de carrière, j'ai perdu approximativement 17895 stylos et quelques crayons à papier. Dans le même temps, je n'ai perdu qu'une seule fois ma virginité, et encore, pas très longtemps, pas mal d'occasion de me taire, le nord quelques fois, 3 ou 4 chaussettes, une paire de gants mais pas ma femme et mon chien, même si j'ai essayé plusieurs fois. Thierry a perdu ses lunettes, mais ça c'est normal, il oublie toujours ses lunettes et part avec les stylos que j'oublie et une bonne caisse qu'il n'oublie jamais de prendre. Je passe rapidement sur les explications du surgé sur la note technique, plaisir, accord, désaccord, les interros surprises, les bons points qui donnent droit à une image, tout le monde s'en tamponne les roupettes et tous, attendent que le départ du marathon soit donné. Fâche, Le surgé nous demande, sur un ton sec, avec un regard sardonique et un rire sournois, de fermer les cahiers, de sortir une demi-feuille, c’est pour une interro surprise. Deux Champagnes pour débuter, un Jacquesson traditionnel chez les Soiffards et Larmandier-Bernier vineux et qui va vite devenir traditionnel aussi. Le Muscat Grande Réserve 1959 du Domaine Klipfel est encore bien vivant, même s'il divise la tablée. La première épreuve est une division donc. Personnellement, les vieux vins un peu poussiéreux ne sont pas ma tasse de thé mais vous me rétorqueriez qu'on boit pas vraiment du thé et vous auriez raison. Deux Hengst plus tard, la tablée est plutôt d'accord pour dire qu'ils se ressemblent comme deux gouttes d'eau jumelles et que le deuxième Hengst est magnifique et que si on rencontrait la fille de Jos Meyer, on serait capable de lui demander Samain. On reste en Alsace pour accompagner la croûte de cèpes. Mention très bien pour Pinot gris d'Ostertag qui accompagne parfaitement les champignons alors que le Riesling Kirchberg de Klipfel est un peu faiblard sur les fondamentaux et redoublera surement. Thierry a reconnu immédiatement la région : "c'est pas loin de la volerie des singes". Encore fâche, le surgé nous posera le problème suivant : "Est-ce plus facile de faire des accords avec des vins qu'on connait, qu'avec des vins qu'on connait pas", y avait aussi "Est-ce plus facile de reconnaitre quelqu'un que tu as déjà vu, que quelqu'un que tu ne connais pas" ou "Est-ce plus facile de faire le tour d'une ile que faire le tour de la France". Oui sauf l’île de France.

Terrine de poisson, mousseline

Bourgogne Chablis GC "Les Clos" 2005 Droin

Le nez dévoile des beaux arômes de fleurs blanches, de poire, d'amande et des notes grillées. La bouche est construite sur une matière opulente mais qui reste élégante, tendue avec une finale longue et fruitée. Un joli Chablis avec un beau potentiel. 16.14 Excellent (accord 4/5)

Bourgogne Beaune 1er Cru Clos des mouches 2005 DrouhinClos des mouches drouhin.jpg

Robe jaune paille clair. Le nez est complexe, racé, il s'ouvre doucement sur des notes de fleur blanche, de pêche, de tilleul, de pierre à fusil, de noisette. La bouche est magnifique, bâtie sur une matière riche, ample, c'est gras, beurré, finement grillé avec une acidité tranchante qui stabilise l'ensemble dans une harmonie quasi parfaite. La persistance est interminable. Un grand blanc, gourmand, racé et superbement plaisant. 16.50 Excellent (accord 5/5)

Bourgogne Vougeot 1er Cru "Les Cras" 2005 BertagnaCras bertagna.jpg

Nez de fleur blanche, d'anis, de mie de pain, d'amande amère et de vanille. La bouche est grasse, corpulente, l'attaque manque de fraicheur, c'est marqué par l'élevage et d'une longue convenable. Un Vougeot rare et qui mérite encore quelques années pour fondre son élevage. 16.43 Excellent (accord 3/5)

Cappuccino de carottes au cumin

Alsace Gewurztraminer "Clos Zisser" VT 1985 Klipfel

Robe cuivrée profonde. Le nez est aromatique, sur des notes de raisins de Corinthe, de rose, de caramel, de miel, de fougère et de chocolat à la menthe (After Eight). La bouche est ample, un peu déséquilibré par sa faible acidité et sa matière un peu forte. Bonne longueur. 15.36 Très bien (accord 2/5)

Jambon Belota de Jabugo

Rhône Condrieu La Roncharde 2007 JM Stephancondrieu-2007-la-roncharde.jpg

Belle robe jaune paille, cristalline. Superbe nez intense, racé, aromatique de fleur d'acacia, d'abricot, de tabac, d'épices, de menthe et une pointe subtile de violette. L'attaque est vive, la matière importante mais le vin est digeste, sans lourdeur propre au Condrieu, finement minérale, l'équilibre est magnifique, comme la longueur. Un superbe Condrieu puissant et soyeux. 16.67 Excellent (accord 3/5)

Coteaux du Languedoc ORO 1996 Peyre Rose

Robe cuivrée. Nez très original, légèrement oxydatif, très floral, avec des notes de miel, de raisins secs, de noix et une petite touche boisée. La bouche possède beaucoup de finesse, une grande fraicheur équilibre les 14° d'alcool et porte le vin vers une grande finale aérienne sur la noisette. Le grand blanc du Languedoc. 17.25 Excellent (accord 4,5/5)


On se rentre pour profiter de la magnifique table dressée pour l'occasion. La Directrice de maison prévient la classe que les Tâches, même de 75, ne seront pas tolérées. Les plus prévoyant prévoient et se tournent vers Thierry et John qui s'en foutent plein le nez. Bac blanc sur la Bourgogne, 3 sous régions, 3 beaux 2005, fins, élégants, tendus. Même si les notes moyennes sont assez proches, le "Clos des Mouches" de Drouhin me semble nettement supérieur, suivit de prés par le Chablis alors que le Vougeot blanc est encore trop marqué par l'élevage. C'est aussi la vivacité et la pureté du Drouhin qui sa marie le mieux avec la terrine et la mousseline. Pour résumé, Christian a l'expression juste, c'est un vin "pif paf pouf" 10/10 et un jeton pour le Medef. Le Gewurztraminer "Clos Zisser" VT 1985 de Klipfel est un peu mollasson pour le cappuccino de carotte. Avec le Belota de Jabugo, un Condrieu puissant et floral de Jean Michel Stephan, un vin bio, sans concession, qui ne se disperse pas d’en l’à peu près, sur des pentes de plus de 60%, La Roncharde est issu de sélection massales donne un vin à la fois puisant et d'une grande tension. Fin provisoire des blancs avec un ORO 96 de Marlène Soria que je n'ai pas reconnu, bonnet d'âne pour l'occasion, puisque j'avais moi-même associé le Jabugo et l'Oro il y a quelques semaines. J'adore le Jabugo, mais je sais que sucer des glands ne fera pas de moi un écureuil. On termine les entrées et on fait un petit bilan, déjà 13 vins au compteur. Pour ce qui concerne nos examens, comme dirait un kangourou de mes amis, pas de problème, c’est dans la poche!

Côte de Bœuf grillées & rattes pas ratées

Rhône Hermitage La Chapelle 2000 Jaboulet

Robe grenat légèrement évoluée. Nez séducteur, oriental, lacté, sur les épices, les fruits noirs, la violette et le graphite ainsi que quelques notes tertiaire, cuir et champignons. La bouche est crispy, très minérale, la matière est mûre, dense et veloutée. L'ensemble est charmeur, démonstratif, flatteur mais qui manque de race et d'équilibre (eu égard aux autres millésimes dégustés). Belle longueur. 16.08 Excellent (accord 2/5)

Bourgogne Nuits St Georges 1er cru Clos de la Maréchale 2004 Mugnier

Nez de petits fruits rouges, de cerise burlat, de ronce avec une touche de menthol. L'attaque est vive, nette, la matière est belle, juteuse, les tannins sont mûrs, dense et soyeux. La finale est minérale, pure même si elle n'est pas très longue. 16.83 Excellent (accord 4/5)

Bourgogne Beaune 1er cru "Les Cras" 2001 Château de ChoreyLesCras Chorey.jpg

Nez un peu évolué, un brin animal, sur des arômes balsamiques, d'épices, de cerise et de rose. La bouche est un peu rustique, les tannins sont souples, avec une petite amertume finale. L'ensemble est assez bien équilibré et la finale est moyenne. 16.33 Excellent (accord 2/5)

Rhône Hermitage 1999 Domaine du ColombierHermitage Colombier.jpg

Robe grenat violet. Le nez est d'une grande puissance, très intense, subtil, sanguin, jus de cassis, violette, chocolat, lard, fruit noir, graphite. L'attaque est aromatique, la bouche est puissante, les tannins sont parfaitement fondus, souples, élégant avec une très légère amertume. Finale très violette avec une persistance impressionnante. 17.58 Excellent (accord 5/5)

En introduction, une dissertation sur la meilleure façon d'accompagner une côte de bœuf au barbecue, juteuse, fondante, tous ce que j'aime. La Chapelle 2000 est un préliminaire oriental, avec une minéralité et un fruit assez flatteur. Le Nuits St Georges de Jacques Frédéric Mugnier une Thèse solide, avec pas mal d'arguments de finesse, Le Beaune 1er cru "Les Cras" 2001 Château de Chorey est une antithèse moins convaincante, plus rustique, alors que l'Hermitage 1999 du Domaine du Colombier est une synthèse parfaite. Puissance et noblesse, un vin sanguin, lardé, racé qui est parfaitement équilibré, un grand plaisir pour un grand Hermitage dans un grand millésime. En conclusion, quand c'est fin comme un pinot noir, que c'est élégant avec beaucoup de race et de puissance, c'est un Hermitage. Pour augmenter correctement dans une dissertation il y a beaucoup à apprendre du comportement de nos édiles politiques. L'argument “c’est la faute du 11 septembre” est très pratique surtout au mois de septembre mais a tendance à passer de mode. Par contre le très usité "tout ça, c’est la faute de la politique économique laxiste menée par la gauche pendant des années" marchera à coup sûr si ton prof est de droite. Pour connaitre la couleur politique de ton prof, c'est facile, si ton prof a des lunettes en écaille, fume la pipe, porte un bouc bien taillée et un foulard en soie, il est de droite, s'il porte la barbe de 10 jours, fume des roulés, et se met en grève tous les deux mois, tu ne peux en tirer aucune conclusion hâtive.

Récréation

Italie Barolo Cerequio 2001 Roberto VoerzioBrunate Voerzio.jpg

Belle robe rubis profond. Nez de fruits noirs, de cassis, de cannelle, de bois fumé et des notes plus fines de torréfaction. La bouche est ample, très dense, profonde, séveuse avec beaucoup de mâche et une énorme minéralité. La structure tannique commence à peine à se fondre et demandera encore quelques années de garde pour exprimer le potentiel du vin. Grande persistance avec une pointe réglissée en finale. Gros Potentiel en devenir. 18.00 Grand vin

Italie Barolo Brunate 2004 Roberto Voerzio

Robe rubis très foncée. Ce Barolo superlatif offre des arômes complexes et intenses de mûre, de groseille, de framboise, de cèdre, de tabac, de café, de fumée avec des notes minérales importantes. La bouche est énormissime, pas prête, disons le tous net, les tannins sont super denses, serrés, massif, mûrs et encore asséchants en l'état. Le grain est fortement minéral. Enorme persistance épicée. La structure du vin, la matière somptueuse, l'acidité et une bonne dizaine minimum d'année devaient s'unir pour polir un diamant brut et nous livrer une légende italienne. 17.42 Excellent

C'est la récré, pendant que Thierry fait les cartables de ses petits copains, on se fait deux petites gourmandises. Gourmandise faut voir, petite surement pas. Deux énormes Barolo. Le Cerequio 2001 est à peine prêt malgré ses 9 ans. C'est dense, séveux et profond. Et que dire du Brunate 2004, qu'il n'est pas prêt, loin de là, mais qu'il sera un jour une référence du Barolo, c'est un peu près certain. Une pureté exceptionnelle, un grain minéral démentiel, une longueur superlative. J'ai hâte de la regoûter d'ici pas mal de temps. Roberto Voerzio est un inconditionnel des méthodes de culture organique traditionnelle et de la fertilisation individuelle de chaque pied pour créer une maturation uniforme. Il est sans aucun doute l’un des ténors de la nouvelle génération du Barolo. Patiemment construite depuis 20 ans, la renommée des vins de Roberto Voerzio est aujourd’hui exceptionnelle, aidée par un niveau qualitatif qui ne cesse de progresser pour atteindre des niveaux jamais atteints avec les 2003 et 2004. Ses vins atteignent aujourd’hui des prix très élevés et se vendent tout seul, dans le monde entier, en raison de leur rareté (environ 2500 à 3000 bouteilles de chaque cru de Barolo) et de leur extraordinaire qualité. Les Grands Barolo sont comme les professeurs de Cambridge, stylés et cultivés qui ne dévoilent leur science qu’avec parcimonie et classe.

Côtelettes d'agneau grillées

Rhône Cornas Vieilles Vignes 2004 VogeCornas Voge.jpg

Nez intense, sur les olives noires, les fruits noirs, la violette et les épices. La bouche est aromatique, plutôt fine, sensuelle avec des tannins ronds et une finale fraiche et longue. 16.67 Excellent (accord 3/5)

Rhône Terre de Vienne "Ripa Sinistra" 2006 Cuilleron

Robe violacée. Le nez dégage des notes sanguine, de cerise noires, de jus de viande, de cassis et de violette. La bouche est étoffée sur des tannins serrés, l'acidité est assez importante. La finale est marquée par des notes d'élevage avec une pointe verte en guise de terminaison. Perso, j'ai moyennement apprécié mais le note globale est de 16.80 Excellent (accord 2/5)

Rhône Cornas Granit 60 2006 Vincent Parisparis-granit-60.jpg

Nez puissant, sur la mûre, le cassis, l'olive noire, le poivre et la violette et une touche "goudronnée". En bouche, c'est d'une grande puissance, concentré, imposant avec des tannins serrés, sans amertume. La finale poivrée est belle et longue. Un peu compact à ce stade mais l'équilibre et la fine acidité permettront une longue garde et un beau devenir. 17.20 Excellent (accord 4/5)

Rhône Châteauneuf Cuvée des Cadettes 2001 La NertheCadette la nerthe.jpg

Très beau nez, mûr, avec des arômes de prune à l'eau de vie, d'olives noires, d'épices, de cassis ainsi que des notes de cuir. L'attaque est intense, la bouche est très Châteauneuf, kirschée sur des tannins fondus, ronds et savoureux. Belle finale épicée. 17.50 Excellent (accord 4/5)

Rhône Châteauneuf Cuvée Réservée 1990 Domaine du Pégau

Nez un peu bizarre, vernis (volatile), fruits rouges quelques notes animales. La bouche est un peu fuyante, les tannins sont légers, comme la matière. Peu équilibré et finale moyenne. Un peu vieux ou problème de bouteille? Pas vraiment d'accord avec la note moyenne de 16.20 Excellent (accord 2/5)

Rhône Châteauneuf Cuvée Réservée 1998 Domaine du PégauPegau.jpg

Belle robe rubis avec quelques traces d'évolution. Grand nez complexe, intense, viandé, fruit noir, kirch, pruneau, thym, laurier, gibier. La bouche est magnifique, soyeuse, dense, savoureuse, bien construite, tendue vers une superbe finale toujours sur le kirch. Grand Châteauneuf presque Bonnesque. 16.90 Excellent (accord 5/5) – 0.70 points d'écart entre le 90 et le 98, c'est pas cher payé -

Jusque là, tout s'était bien passé, pas trop de dégât sinon un petit bris de Spigelau presque habituel. Pascal, le meilleur d'entre nous, le petit chouchou de la Directrice, va débuter le massacre en ratant un geste technique de base. En voulant faire une double rotation inversé avec prise revers tout en parlant avec Christian et John à la fois, va mal percevoir la course oblique du Spigelau et renverser le nectar sur la nappe immaculé conception de la Directrice. Thierry, toujours prêt à rendre service, va immédiatement appeler la Directrice pour tancer le maladroit, qui pour une fois, n'est pas lui. Lui, le seul concours qu'il a réussi, c'était un concours de circonstance. Christian, bon camarade est parti dans un solo de gloussement qui ferait pâlir une pintade fourrée aux glands, il ne s'est pas bidonné comme ça depuis le jour où il s'est aperçu que sa nounou de ses gamins avait des balloches grosses comme le poing et un mandrin d'hippopotame, alors qu'elle il gisait dans le sofa après s'être beurré la glotte au St Emilion. John, en bon Anglais, voulant sortir pour rire plus franchement de la mésaventure de son petit camarade, va réaliser un exploit digne de ses plus grandes heures de course. mrbean02.jpgLa cheville leste comme une gazelle plombée à la 12,7 le corps parfaitement équilibré, la tête haute et altière, avec l’agilité de la belette bulgare et la vélocité d'un tridactyle cocaïne, d'un coup sec, d'un seul, il va réussir le geste parfait, Zidanesque, le rideau, le double-rideau, la barre, les chevilles et le mur ne vont résister à Johny la Tringle. Christian repart dans ses gloussements et nous joue God Save je couine en Batave. Il est à deux doigts de l'orgasme, on se demande s'il ne va pas grimper aux rideaux. La Directrice est tellement anéantie qu'elle décide d’abandonner son triste métier, tuer deux ou trois enfants roux et s’adonner à son nouveau hobby, la dépression nerveuse. La côte de bœuf n'ayant pas suffit à nous caler, on revient à nos moutons, ou plus précisément à nos agneau pour vérifier que le mouton est un animal facétieux bien que très con, il vit en bande, mange de l’herbe verte et fabrique de la laine de toute les couleurs pour Benetton, ce qui m'a toujours fasciné. Revenons à nos moutons et à nos Cornas, donc. J'ai pas un grand souvenir du Cornas de Voge, Le Ripa Sinistra Terre de Vienne ne m'a pas particulièrement emballé alors que le Cornas de Vincent Paris est une très belle surprise. C'est pas mon jour, puisque je n'ai même pas reconnu la Cuvée des cadettes 2001 de La Nerthe alors même que j'en ai bu au moins 4 de ce millésime. Pégau 1990 est bizarroïde, pas net, problème de bouteille ou vieillissement accéléré? Le 98 est beaucoup plus classique, pas un monstre de puissance, mais un Châteauneuf à maturité, épanoui. A la moitié de cette série, une partie des élèves de la classe ont décroché, le regard vague, l'œil torve, c'est vrai que le surgé n’y est pas allé avec le dos de la mer morte. Les bons élèves, ceux qui ont su garder les pieds sur les épaules et trouver le crachoir sont encore prêt pour le fromage et les desserts.

Fromages

Jura Château Chalon 1998 Cellier de Bellevue

Nez oxydatif, bouqueté, sur les fruits secs, les raisins de Corinthe, la noix. La bouche est ample, robuste avec une matière imposante. Ça manque de fraicheur et de tension même si la finale est relativement longue. 14.60 Très bien (Accord Conté 5/5)

Jura Arbois Vin de Paille 1997 Cellier St Benoit

Belle couleur ambrée. Nez, légèrement oxydatif, d'orange anisée, de pâte de coing, de fleurs blanches, de vernis à ongles. La bouche n'est pas très ample, la matière est fine et la longueur moyenne. 15.13 Très bien (Accord Gorgonzola 3/5)

Tarte tatin

Jura Vin de Paille 2005 GanevatVin-Paille-Ganevat.jpg

Belle robe ambrée. Nez captivant d'orange amère, de café, de pruneau, de nougat et d'épices douces. La bouche est riche, voluptueuse, ensorcelante, d'un équilibre remarquable, l'acidité et la liqueur ne font qu'un, c'est d'une grande tension et d'une persistance exceptionnelle. 15.63 Très bien (Accord 5/5)

Rhône Crozes "Gourmandise Anne-Sophie" Domaine des Remizières

Légère volatile en premier nez, puis se développe des arômes d'amandes fraiches, de coing, de raisins et d'abricot secs. La bouche est dense, riche, la liqueur est moins tendue que dans le Ganevat, mais ça reste onctueux, savoureux et d'une grande persistance. 16.00 Excellent (Accord 5/5)

Opéra chocolat praliné

Roussillon Maury Vintage Privilège 2004 Mas Amiel((/public/degust/juin10/graph6.jpg|

Nez expressif, de petits fruits rouges, de chocolat, de tabac blond, de vanille et de bois de santal. La bouche est fine, plaisante et équilibrée. 15.33 Très bien (Accord 4/5)

Roussillon Maury Prestige Rancio 1980 Mas Amielamiel1980_02.jpg

Belle robe tuilée. Le nez est finement oxydatif, sur des notes de moka, de café, de caramel, de bois noble, de fruit|C|graph6.jpg, juin 2010))s rouges. La bouche est d'une belle finesse, c'est à la fois puissant et plaisant. Une fine acidité traverse le vin et lui donne un équilibre et une longueur superbe. 15.50 Très bien (Accord 5/5) là aussi l'écart est pas cher payé!

Avec le Conté, un Château Chalon, avec le Gorgonzola, un Arbois Vin de Paille, classique dans l'approche, efficace dans le résultat. Bonne note. Thierry apprécie moyennement le Chalon, comme d'habitude. Avec la tarte tatin, un excellent Vin de Paille de Ganevat et une rareté, la cuvée "Gourmandise Anne-Sophie" du Domaine des Remizières. Cette gourmandise est issue d’une vendange tardive de cépage Marsanne (95%) et Viognier. Les grappes restent sur pieds jusqu’à l’apparition de la pourriture noble. La vendange manuelle est réalisée courant Novembre lorsque la concentration en sucre atteint un degré potentiel d’environ 20 à 22% vol. armstrong-dope.jpgUn tri sévère est effectué. Il s’agit d’un vin liquoreux, sans mutage, ni enrichissement. Ce vin est vinifié et élevé en barriques neuves pendant 14 à 16 mois. Avec l'Opéra, deux Maury pour le prix d'un. Le Vintage Privilège 2004 est assez traditionnel, jeune et fougeux, alors que le rancio du 80 fait merveille. Il y a plus d'un demi-point entre les deux. Fin du marathon, l'examen de passage est terminé, tous les élèves sont reçus avec mention, même si deux ou trois ont le regard brumeux, les oreilles qui bourdonnent et le colon qui siffle. Une dégustation de Soiffard, c'est un sport de combat. Pour une dégustation encore plus professionnelle, on envisage d’organiser prochainement des stages en altitude, pour que les Soiffards arrêtent de prendre à la légère cette tâche pourtant pas légère surtout après un tel repas et un arrosage de 31 quilles. On a tous l'estomac dans les chaussettes, 4g au compteur, Thierry, en plus, a ajouté un cigare, il a la couleur du visage raccord avec les cheveux, gris poisseux. On est tous très fier d'avoir notre certificat de Soiffarditude, encore plus fier que d'être Français. A la limite, si on nous obligeait à être super fier d’un truc, ce serait probablement du vin ou du fromage. C’est bon, le fromage, surtout avec du vin, mais pas l’hymne national? C'est super cruel d'obliger des gens à être fier d'une chanson écrite par un rouget, faire une chanson avec un poisson, c'est con quand même. Pourtant, J’aime bien le poisson, je dis pas, c'est sympa avec du citron, jamais un mot plus haut que l’autre, surtout la carpe, mais comme paroliers, ça vaut pas un Obispo ou un Pagny.

tab6.jpg

graph6.jpg

gmbf5739.jpg