Bourgogne Blanc 2007 Domaine A.Claude Leflaive

noly.jpgTout a été dit ici il n'y a pas si longtemps

Pouilly Fuissé "Le Clos de Monsieur Noly" 1999 Domaine Valette

Une parcelle mythique de Pouilly-Fuissé. Ce vin, élevé 60 mois, est un monstre de complexité aromatique. Un nez finement oxydatif, sur les épices, la pomme, la poire, les agrumes, le caramel, la noisette, le beurre et les fruits secs. En bouche le volume est extraordinaire, tendu, minéral, avec beaucoup de fraicheur et de finesse et une finale phénoménale sur la vanille. Atypique pour un Pouilly mais terriblement bon.

Puligny Montrachet Champ-Canet 2001 Etienne Sauzet

Le nez est d'abord discret puis s'ouvre sur des notes fines d'agrumes, d'anis, de beurre, de vanille et de fleurs blanches. La bouche est fine, la matière est peu présente, c'est plus élégant et raffiné que puissant. Légère sensation boisée en fin de bouche.

Côtes du Jura 2007 Domaine Maclemacle.jpg

Cépage chardonnay (80%) et savagnin (20%). Trois ans d'élevage sous voile de levures naturelles en pièces de 228l. C'est un vin oxydatif, puissant et complexe, au bouquet d'agrumes, d'amande amère et de noix. La bouche est ample mais conserve beaucoup de fraîcheur avec une grande longueur.

Latricières-Chambertin 2004 Domaine Rossignol-Trapet

Un vin très séduisant qui s'exprime avec élégance sur des arômes de petits fruits rouges, de réglisse, d'épices. La bouche est suave, élégante, la structure tannique est bien équilibrée avec une fraîcheur aimable et une finale épicée et minérale. Aucune trace de verdeur, de moisi et autres particularismes bettaniens bien fielleux.

Morey Saint-Denis Les Millandes 2000 Sérafin Père & Fils

lavaux.JPGLe nez est immédiat, ouvert, séveux, complexe et harmonieux. Des senteurs de terre humide, de fraise, de griotte et des notes viandées. La bouche est ronde et étoffée, avec cette touche Sérafine, un velouté de tannins inimitable, un grain racé, un fruit savoureux, une belle acidité et une jolie finale. Un beau Pinot noir comme nous les aimons !

Gevey-Chambertin Lavaux ST-Jacques 2006 Claude Dugat

La robe est sombre presque noire. Le nez est serré, séveux, sur la mûre, le cassis, les épices avec des nuances pierreuses évidentes. La bouche est intense, encore légèrement marquée par son élevage, le grain est fin, les tannins sont souples, concentrés. La finale, sur les épices, est longue, musclée et savoureuse.

Acte 2 : Un monde merveilleux, un monde sans client...

soufrandiere.jpgDépart 6 heures presque tapante, arrivée 10 heures presque tapante, foie gras dans les vignes de Vinzelles, une bonne habitude à conserver pour tapisser avant de dégustater. Les frangins Bret, Jean-Philippe et Jean-Guillaume sont occupés dans les vignes, c'est donc leur collaboratrice qui nous reçoit gentiment. Pas de cérémonial, on connait la maison, ou plutôt le bunker depuis pas mal de temps. On apprend qu'un troisième frangin a rejoint le duo, ce qui, logiquement en fait un trio. Les frères Bret sont devenus des incontournables du Mâconnais, en développant le Domaine de La Soufrandière, en redonnant ses lettres de noblesse à l'appellation Pouilly-Vinzelles, et en créant leur activité de négoce. La presse ne présente pas 2008 comme un grand Millésime en Bourgogne, pourtant les blancs sont magnifiques. De l'avis même des deux frangins, il s’agit probablement du meilleur millésime qu'ils ont jamais vinifié, malgré le mur de grêle, le déluge de glace, qui le 7 Août et en 10 minutes, a haché les raisins de Vinzelles, détruits à 35-50% et à plus de 90% sur les vignes de Leynes. Une gamme sans points faibles malgré le grand nombre de cuvées, avec une réelle identité générale et des vins marqués par leur terroir. Belle dégustation. J'ai oublié mon carnet de note dans la voiture, donc compte-rendu succinct et de mémoire.

Mâcon Uchizy "La Martine" 2008st-veran-cote-rotie.jpg

Nez très frais, ouvert, plaisant, très pomme. C'est gourmand, facile à boire.

Viré-Clessé "Sous les Plantes" 2008

Plus gras, floral, fruits plus mûrs. Puissant, moins minéral.

Pouilly-Loché "Les Mûres" 2008

Nez plus discret, c'est fin, élégant avec une belle finale.

Saint Véran "La Côte Rôtie" 2008

Très solaire, puissant, gras, beaucoup de fruit, finement calcaire.

terre_fuisse_large.jpgPouilly-Fuissé "Terre de Fuissé" 2008

Vin de gourmandise, belle maturité, sur les fruits blancs, les agrumes. Bouche fraîche, minérale, droite, gras agréable et équilibré, grosse longueur. Dans l'esprit des Quarts.

Pouilly-Fuissé "En Carementrant" 2008

Carementrant reste pour moi, l'archétype du vin des Bret Brother's. Concentration, originalité, fruité élégant, tension minérale, finesse, longueur, tout y est.

Pouilly-Fuissé "La Roche" 2008

roche_vergisson.jpgL'autre grand vin du Domaine (avec Carementrant et les Quarts). Beaucoup de race, un fruit magnifique, de la minéralité typique des beaux Pouilly-Fuissé, une bouche ample, une finale longue et agréable. Un vin de puriste.

Pouilly-Vinzelles "X-Mûr" 2008

Très légèrement perlant, rôti agréable, fruit exotique, poire, miel, léger manque de tension, belle longueur.

Table-Chaintre.jpgOn prend congé des Bret Brother's et quelques bouteilles, direction Chaintré à moins de 2 km pour un déjeuner à la Table de Chaintré. La Table de Chaintré est une auberge de campagne raffinée, au cœur du vignoble de Pouilly-Fuissé, sur la place de l'église, dans l’ancienne épicerie du village devenue restaurant. Floriane et Sébastien Grospellier proposent leur menu dégustation, ainsi qu’un menu "court" (Foie gras, pavé de foie de veau, amuse-bouches, fromages et 3 desserts). Court mais copieux. Récompensée d’une étoile au Michelin 2008, la cuisine de saison de La Table de Chaintré exalte le meilleur des saveurs des produits frais et locaux.

Si vous saviez ce que le client peut être difficile… Des monstres ces enfoirés, des monstres, y’a pas d’autre mot… Il peut te raconter sa passion pour les poneys roux qui ne suçaient pas que de la glace qui venaient le visiter le week-end que ci et que ça… Je ne juge pas mais ce n’est pas la bêtise des gens qui m’exaspèrent c’est leur manque d’originalité, oui c’est ça, leur manque d’originalité. Ceux qui savent mieux que le professionnel, en toutes choses, ceux qui viennent se plaindre d’un autre confrère, celui qui extrait trop… C’est toujours pareil avec les clients, ça fait des leçons de vie, des grandes phrases, ça veut éviter de payer le juste prix. Je ne le connais pas ce confrère-là mais par principe j’y cogne pas dessus, même si je sais que la pareille n’est pas systématique, là encore ça n’est pas moral, c’est pour éviter de faire plaisir à ces pisse-froid. Bref 60 minutes de vie de bouffée. Les clients comme ça, ça bouffe pas 60 minutes tous comptes faits, ça bouffe l’âme, les tripes, le peu d’amour qu’il me reste pour mes congénères, ça me ronge tout jusqu’à l’os. Une fois qu’il s’est barré le furieux, j’ai même nettoyé mes oreilles avec du vinaigre! Alors si tu peux te passer de clients, c'est encore mieux.

Claude Dugat ne se passe pas de ses clients mais, même s'il n'a pas de vins à vendre, il accepte de recevoir deux passionnés impatients de découvrir ses trésors. Accueil sous l'averse qui tombe sur l'église bondée de Gevrey, un enterrement a lieu, pas celui de nos envies de boire les vins de Claude Dugat. On peut difficilement imaginer un vigneron plus calme et mesuré que Claude Dugat. Dans les entrailles des caves de l'ancien cellier des Dîmes, il élève ses vins en dehors des modes, du temps, des technologies, avec rigueur, humilité et une sagesse toute Bourguignonne. On pénètre dans son cellier, sous les voûtes séculaires comme on entre en religion, comme une communion solennelle. Il nous présente sa fille Laetitia, qui avec sa sœur Jeanne et son Frère Bertrand, a créé la Société "La Gibryotte" et fait du vin de négoce plutôt réussi. Gibryotte est la contraction de Gibriaçois, le nom des habitants de Gevrey, et de Layotte, l'ancien terme qui désignait une vigneronne. Les vins sont le fruit d'assemblages de plusieurs cuvées achetées à des vignerons de Gevrey pour leurs caractères et représentatifs du village de Gevrey-Chambertin.

cave dugat.jpg

La Gibryotte 2006

Nez ouvert, fruits rouges et noir, épices, boisé fin, tannins souples, gouleyants, aimables et long en bouche. Bien

La Gibryotte 2007

Un peu les mêmes caractéristiques, avec un peu plus de puissance, plus serré, plus de sève. Bien

On passe aux vins au nom du Père. En bouteille :

Bourgogne 2008

Un vin frais et vif avec une acidité marquée. Une gourmandise, une liqueur de cerise et de framboise. Déjà des tannins polis. Belle entrée en matière. Bien

Gevrey-Chambertin 2008

Un peu plus de race, de fonds, de puissance. Des notes de fruits rouges, de violette. Belle matière, de la sève, des tannins fins. Long. Très bien

Sur fûts :

Bourgogne 2009

Légère réduction, grosse matière, fruits noirs et réglissés. C'est serré, puissant avec une trame dense et de beaux tannins. Très bien

Gevrey-Chambertin 2009

Encore un vin aimable et plein. Nez de fruit rouges et noirs, minéralité affirmée. La texture est dense, serrée mais sans aspérité. C'est net et droit, complexe et très plaisant. Très bien

Gevrey-Chambertin 1er cru 2009

Assemblage des terroirs de Craipillots et Perrières, deux 1ers Crus du Domaine. Superbe nez complexe et dense. Du fruit, de la minéralité, un peu d'élevage, de la rondeur et toujours ces tannins de velours. Un vin qui promet. Très bien+

Lavaux St-Jacques 2009charmes-Chambertin.jpg

On entre dans une autre dimension, dans l'univers d'un grand vigneron. Fruit explosif, complexité, belle personnalité. C'est dense, serré mais le vin se livre facilement, les tannins sont présents avec une souplesse étonnante. Longue finale minérale. Excellent+

Charmes-Chambertin 2009

De la dentelle, de la sensualité, de la gentillesse en bouche comme le dit Claude Dugat. Une belle fraicheur, une acidité qui porte le vin et un nez remarquable de complexité, de finesse et de classe. Grand vin

Griotte-Chambertin 2009Griotte Chambertin.JPG

Une boule de mousse, une rondeur renversante, une élégance princière, une finesse superlative, un taffetas haute couture. Un nez de très grande classe, pas explosif, juste parfait, les petits arômes de griottes, les cerises acidulées, les épices indiennes, la minéralité, l'élevage se mêlent pour donner un bouquet extraordinaire de précision. La bouche est mémorable, encore cette gentillesse qui caractérise les vins de Claude Dugat, une merveille de fruits, des tannins précis, souples, élégant, savoureux, des rondeurs sensuelles qui sont des caresses au palais. Une buvabilité incroyable avec une finale magnifique, fruitée, minérale. Un vin de pèlerinage. Hors classe. Exceptionnel mythique.

Chapelle-Chambertin 2009

Un nez dense, serré, du cassis, de la mûre, de la vanille bourbon. Une certaine austérité de façade qui ne demande qu'un peu de temps pour se dissiper et livrer tous ses secrets. Une Chapelle masculine, avec une bouche concentrée mais toujours cette suavité, ces tannins agréables, plaisants, tout en douceur. Un vin énergique, concentré avec une allonge impressionnante. Grand vin.

DUGAT.gifClaude Dugat est un magicien, un vigneron extraordinaire, d’une humilité rare et surtout non feinte, il vous fait oublier le temps qui passe et le fait que vous repartiez les mains vides mais la tête remplie des plus beaux tours de magie dont est capable la Bourgogne. Il nous raconte cette histoire extraordinaire d'un client à qui il a fait goûter ses merveilles et qui l'a enguirlandé au moment où il lui a simplement dit qu'il n'avait rien à vendre. Son expression favorite pour décrire le fruité sensuel et la texture de ses vins est le mot "gentillesse". C'est certainement le terme qui décrit le mieux ce vigneron hors norme.

Retour sur Meursault pour chercher rapidement quelques bouteilles au Domaine Henri Germain. Jean-François Germain et sa maman nous reçoivent. Après quelques amabilités d'usage, Jean-François nous propose d'aller à la cave pour déguster 2008 et les quelques 2009 qui ont terminé leur malo. L'heure est à l'apéro du soir, c'est donc le genre de proposition qui ne se refuse pas surtout formulée aussi aimablement. Comme à Gevrey, le Domaine respire la gentillesse, l'élégance, l'artisanat méticuleux, le sérieux et la générosité. Loin des modes et des contraintes technologiques, Jean-François Germain continue à faire des Meursault purs, équilibrés, tendus et surtout frais et fruités, capable de défier le temps. L'archétype du grand Domaine Murisaltien. Et tout ça avec le sourire et la convivialité.

Sur fûts, en élevage, des malos pas toujours terminées.

Bourgogne 2009

Beau nez typique de Meursault. C'est un générique très réussit, étonnant de richesse avec du gras, de la fraîcheur et une belle maturité et une tension déjà présente. Beau début. Bien

Meursault village 2009

Un vin issu de 6 ou 7 parcelles différentes sur Meursault. Déjà de la classe, c'est fin, cristallin, très droit, sur les agrumes, la fleur blanches. La bouche est vive, avec une belle longueur. Bien+

Meursault Chevalière 2009

Beau nez avec des notes florales, une belle maturité et un élevage fin. La bouche est pure, droite, élégante avec une belle fraicheur finale. Très bien

Chassagne Morgeot 2009

Des notes grillées, toujours de la fleur blanche, de la puissance, du gras mais une tension aérienne qui évite la lourdeur de pas mal de Chassagne. Beau vin. Très bien+

Sur fûts, élevage presque terminée, la mise sera faite avant les vendanges 2010.

Meursault Chevalière 2008

Nez plaisant, floral, sur la pêche et la poire avec une pointe minérale. La bouche est suave, fine avec une vivacité finale agréable. Très bien

Meursault Limozin 2008

Toujours cette "facilité" d'expression du Limozin. Fraicheur d'agrumes, pointe florale d'aubépine. La bouche est pleine, droite, tendue. Grande finale mentholée. Excellent

Meursault Charmes 2008

Un nez de grande classe, fin, affable, sur des notes de tilleul, de citron confit éclatant, d'amande et de curry. La bouche est une caresse minérale, tout en finesse et rondeur. On sait que c'est un grand vin, mais cela se confirme à chaque dégustation. Grande finale. Grand vin

Meursault Perrière 2008

Un peu plus de retenue initiale, grosse minéralité oblige! Beaucoup de fruits blancs, des notes florales, un beau boisé fondu. La bouche est pleine, beaucoup de tonus, de vivacité. Un vin qui s'évade vers des longueurs renversantes. Grand vin

Meursault.jpg

Chassagne Morgeot 2008

Comme le 2008, des notes grillées, des arômes nets et puissants, une bouche pleine, robuste mais sans pesanteur avec cette tension remarquable. Excellent

Clos des Mouches 2009Clos des mouches.jpg

Ce petit Clos en Monopole, situé sous les Santenots, planté en 1949, au rendement très faible, une vigne pour se faire plaisir, pour faire du bon vin, pas pour gagner de l'argent, précise Jean-François. Un vin de plaisir immédiat. Cerise griotte, framboise, fraise tagada, groseille à maquereaux, graphite, réglisse, léger boisé, un style et un cachet très personnel, inimitable. Bouche sensuelle, dense, tannins polis et savoureux, finale de classe, racée. Excellent

Beaune Bressandes 2009

Un style plus massif, nez serré, dense, fruits noirs, graphite, épices. Bouche solide, tannins impressionnant de densité. Belle fraicheur. En devenir. Très bien

En bouteille :

Meursault Limozin 2000

Superbe nez finement évolué, aubépine, tilleul, fenouil, menthol, des fruits blancs et des épices orientales. La bouche est caressante, c'est gras, puissant comme il le faut et vif à la fois. La finale est longue et minérale. L'évolution est perceptible et apporte un cachet, une patine à ce magnifique Meursault, une preuve de la tenue dans le temps de ce grand village et de la qualité des vinifications du Domaine.

JFGermain.jpgJe suis toujours stupéfié par la remarquable qualité d'ensemble de la production du Domaine Germain. Du Limozin au Perrière en passant par le Chassagne Morgeot, les vins sont d'une incroyable tension, toujours impeccablement équilibrée, des modèles de grand Bourgogne blanc, ceux qui ont fait la réputation de Meursault par leur pureté, leur complexité, leur caractère inimitable et leur capacité à se révéler dans le temps. Sans aucun doute, les blancs font partie du gotha de Meursault, mais j'ai une grande faiblesse pour son Clos des Mouches. Ce Meursault rouge dont on ne parle pas assez, c'est une friandise, une gourmandise issue de magnifiques vignes qui produisent un fruit remarquable. Lui aussi est un modèle de classicisme, avec une vraie couleur de pinot noir, un nez à la fois fruité et floral, une délicatesse de texture, une facilité à boire et à comprendre. Le Clos des Mouches est certainement parmi les vins les plus agréables à boire. Ce qui n'est pas un mince compliment à une époque où nombre de canon de concours rivalisent de couleur et de puissance mais dont on ne boit qu'un verre. Retour au bureau, les cartons nous attendent sagement, une bonne demi-heure de discussion informatique avec Madame Germain, on a l'impression d'être en famille, des cousins germains en quelque sorte, très loin du clientélisme qui règne souvent dans ce milieu. Il est plus de 20 heures, JeanDa nous appelle pour entretenir sa contrition, sa pénitence, puis retour dans nos pénates. 4 heures de route, qui à l'image de la journée sera gentille et presque trop courte tant les fulgurances de l'évocation d'une série de vin de rêve nous ont tenu en éveil. Dieu existe, il est Bourguignon et nous sommes prêts pour un pèlerinage à St Jacques, pas de Compostelle mais du Lavaux et tout ça pour des Griottes.