RiantVGamay.jpgL'acquisition d’un premier barbecue est une étape majeure dans la vie d’un homme, presque autant que la première voiture, ou de la première pipe, mais tout de même, certaines comparaisons significatives peuvent être faites au niveau des processus décisionnels, entre ces différentes étapes constructives. Dans les magasins, les BBQ sont étalés en épis, comme des voitures. Il manque juste la fille en bikini qui sourit comme une guenon anorexique. Monsieur décide, mais madame choisit la couleur. Et puis il y a la dissonance cognitive. Le malaise post-coït de l'achat. Est-ce que c’est bien ce que je veux? Est-ce que je ne risque pas de foutre le feu à la belle-mère? Mes potes vont-ils se foutre de ma trombine parce qu'il est petit et de forme bizarroïde? Le seul truc que je n’ai pas encore vu, c’est le tuning de barbecue. On peut aimer Baudelaire et le tuning de Fuego verte...Je vous jure que le jour où quelqu’un sort des néons pour faire briller ma bouteille de propane, je suis prêt à m’en acheter. Pour cette expérience autant majeure, qu'ultime, nos meilleures moitiés nous ont accompagnés, Alain a déjà préparé les outils de torture et Thierry arrive en pissant des laguioles avec l'air du type qui a trouvé un grain de sable dans sa capote. Il pousse des cris de belette chaque fois qu'il exprime le désir irrépressible de vider son verre. Il a passé la nuit à maudire les urologues, il est frais comme une bonne gagneuse qui termine sa soirée, bref, il a the eyes of the tiger woods.

New-Zeland Pelorus Sparkling 2008 Cloudy BayCloudy_Bay_Pelorus.jpg

De la bulle d’outre sphère. Un effervescent à base de Chardonnay, à la mousse abondante et crémeuse et à la bulle dense. Le nez est très brioché, beurré avec des notes citronnées, de pomme verte et de noisette. La bouche est ample, assez vineuse mais pas très longue. De la bulle de l'autre bout du monde, élaborée dans une baie découverte par le Capitaine Cook. Une extravagance de soleil pour un apéritif chaleureux.

Coteaux Charitois Les Pénitents 2007 Domaine des Pénitents (Alphonse Mellot)mellot-penitents-blc.jpg

La cuvée Les Pénitents est le pré carré d'Alphonse "Junior" Mellot, qui est situé à 35km de ses bases sancerroises Un chardonnay qui sauvignonne gentiment. Le nez est franc, sur des notes de beurre frais, d'agrume, de bourgeon de cassis. La bouche est fraiche, vive, ample, droite, sur le citron, bien équilibrée et assez longue. Pour moins de 10€, c'est un beau vin de soif et ce n'est pas une pénitence que de le boire avec les tomates mozzarella.

Sancerre Cuvée Edmond 2005 Alphonse MellotMellot_Cuvee_Edmond.gif

Retour aux sources du Sauvignon, le père Mellot est resté fidèle au cépage roi du sancerre. Le nez est d'abord discret puis s'ouvre largement sur des arômes de poire, de menthe, de craie et de fumée. La bouche est ciselée, élégante et puissante. La matière est opulente mais superbement équilibrée. Des notes de bois et de champignons frais terminent une longue finale. Un beau sancerre parfait sur les brochettes de poulet à la menthe.

Gevrey-Chambertin 2007 Domaine Claude DugatgevreyDugat.jpg

Très belle couleur rouge framboise légèrement trouble. Somptueux nez de jus de framboise, de fraise, de mure, d'épices orientales et de ronce avec une légère réduction au départ. La bouche est une parure de velours, une texture veloutée, un grain de tannins inimitable. C'est à la fois très aromatique et d'une construction parfaite, fine acidité, grande persistance, tous est harmonie et finesse malgré son jeune âge. On ne regrette absolument pas cet infanticide. Du grand art sur les brochettes de rognons de Thierry. Les brochettes pas les rognons!

La Landonne 2005 Domaine RostaingLandonne_Rostaing.jpg

Magnifique nez envoûtant de rose, de ronce, de mure, d'olive noire, de poivre et une touche de bois, présente mais pas gênante. La bouche est pure et droite, puissante, avec une structure tannique encore ferme, une matière généreuse et une remarquable longueur. Devrait encore beaucoup se bonifier avec le temps. Encore un infanticide et aucun regret pour cette excellente Côte-Rôtie associé d'une entrecôte grillée.

Chambertin Clos de Bèze 2002 Domaine Bart

Ça c'est du calibre! Un Chambertin comme on en rêve, massif, complexe mais pas complexé par son énorme puissance brute. Un nez ensorcelant de fruits rouges et noirs, de réglisse, de cacao, de tabac, de ronce et de violette. La bouche possède cette austérité de façade propre aux très grands crus de la côte de Nuits, celle qui se laisse approcher que lentement, par petites touches La bouche séduit par sa finesse et son élégance, le palais est caressé par des vagues successives de tannins parfaitement polis, avec, en plus, une agréable touche de vert qui signe les grands vins. La finale est explosive et réglissée, à la hauteur de son illustre rang. Grand vin, également parfait compagnon de l'entrecôte grillée. La classe.

Coteaux du Languedoc Les Glorieuses 2001 Domaine du Clos Marieglorieuses.jpg

Nez intense de cassis, de cerise noire, de pruneau, de chocolat à la menthe. La bouche est généreuse, pleine, très mûre avec beaucoup de subtilité. Ça à l'air très puissant, mais ça se boit super facilement. Les tannins sont d’une grande finesse et l’équilibre et la longueur sont remarquables. Excellent pour terminer ce barbecue.

Altenberg de Bergheim 2004 Domaine Deiss

Nez Bashunnien, exotique, de fleurs blanches, de vanille, de framboise, de melon. La bouche est explosive, originale, unique par sa fraîcheur insolente, sa vigueur, sa concentration de fruit et ses accents de terroir. Altenberg_de_Bergheim.jpgLa finale est étonnante, longue, minérale. Le plus anticonformiste des vins d'Alsace. Le vin barbare d'un vigneron qui surprend pour l'originalité déconstructiviste et subversive de ses idées, mais aussi pour les belles métaphores dont il enveloppe ses raisonnements. Un discours de Deiss étonne au point que la dégustation qui le suit donnerait presque dans la sobriété. L'anti vin de barbecue parfait sur le dessert.

Pinot gris VT 1991 Hugel & Fils

Beau nez de poire, d'acacias, de coings, de miel, d'encaustique et de raisins de Corinthe. La bouche est velouté, suave, sensuelle, fine et mentholée. Le sucre est presque entièrement fondu, la lame acide équilibre l'ensemble et nous transporte vers une superbe et longue finale. Excellent pour lui-même en presque apéritif de fin d'après midi.

Châteauneuf du Pape Pignan 2005 pigan.jpg

Nez discret qui s'ouvre sur des notes de cèdre, de cerise noire, d'épices, de cassis, d'olive noire, le nez évolue beaucoup à l'aération et gagne des fines nuances florales. C'est complexe et concentré. La bouche est superbe avec des tannins puissants et veloutés, un équilibre parfait et une longue finale sur les fruits noirs. Petit vin d'un grand vigneron mais grand vin de barbecue. Excellent pour clore la démonstration. La boucle est bouclée.

En deux mots comme en cents, ce qui fait la différence entre un vin de barbecue et un vin d'intérieur, c'est le barbecue! Un barbecue d'intérieur c'est fumeux comme idée. Boire des vins faciles, fruités, pas compliqués, voire simples n'est pas en soit une punition, c'est même salutaire, parfois instructif et même bon à l'occasion. Mais boire de mauvais vins sous prétexte de grand air n'est pas mon crédo, je préfère manger ma grillade à l'intérieur avec un Gevrey, un Pignan ou une belle Côte-Rôtie de Rostaing que de respirer les arômes de bouse de vache morte d'un cubi de Vacqueyras de la cave coop du coin. vin_en_tube_m.jpgA quand le vin en tube? C'est déjà fait. Putain de progrès. Je m'étonne toujours de cette opposition récurrente entre les vins de soif et les grands vins. Comme s'il ne fallait pas avoir soif pour boire un bon Dugat ou un Clos de Bèze. Nous opposons régulièrement les vins de négociants aux vins de vignerons, les vins de bourgeois aux vins de paysans, les vins catholiques aux protestants, les monocépages aux assemblages, on n’a pas fini de trouver des antagonismes de comptoir. Penser à opposer une supposée ambiance chaleureuse et festive d'un barbecue arrosé de jaja de seconde zone et une présupposée ambiance studieuse et froide de dégustation de grands vins est une stupidité. Si l'ambiance devait se refroidir à chaque fois qu'on ouvre une grande quille, je pense que pas mal de Soiffards auraient les gonades givrées et feraient de parfaits desserts d'été. Une boule ou deux boules, la glace?