Travailler plus pour gagner plus! Ça te parle? Xavier Bertrand, tu sais qui c'est? Non, nous non plus. Y va se payer tous seul le traineau en peau de phoque et les rennes atomiques, qui c'est qui va casquer? Si tu veux faire des éconocroques, tu peux facilement remplacer les elfes et les lutins, un peu feignasses d'ailleurs, par des petits chinois. Tu les parques à cinquante dans 3m², certes d’une manière que certains qualifieraient d’esclavagiste, sexy_santa_girl.jpgmais qui est assez fréquent de par chez nous. Tous ça pour te dire que cette année, je veux plein de bonnes bouteilles de vins, te billes pas à chercher, je sais que tu as des goûts de fosses septiques, envois tous ce qui est noté plus de 85 par Bob l'éponge, je me charge du tri. Je veux aussi un Iphone.

Pourquoi un Iphone? J'ten pose des questions moi? Je sais que les ondes des téléphones sont nuisibles, je sais, même en nuisette. Je sais, c’est un sujet trop grave pour en rire, alors fait gaffe Santa, tu chauffes les oreilles de tes rennes et un renne qui chauffe, c'est un peu comme une Lada, ça fume et ça avance moins vite. Un Iphone parce que moi aussi je veux être un mec qui sait tout. Un Iphone Guy. Au jour aujourd'hui, tu peux plus aller quelques part sans qu'un mec avec un Iphone vienne ramener sa fraise tagada. L'autre jour, au resto, y a un type qui était certain que le grippe de la cochonne ça s'attrapait en mangeant une tête de lard. Un autre disait, d'un ton péremptoire, qu'André Sanfrapé avait inventé la sonnette. Et bien, y a toujours un type avec un Iphone, qui après quelques minutes de surf, te dit, non non, c'est Audrey Sanfrapé qui à inventé la fée clochette et pour le cochon, c'est vrai, mais pas si tu manges les oreilles aussi. Maintenant, si un type ose dire, qu'au Boukistan, la Palmeraie de Tassalli Mathouff et plus au sud que le col de Tadbel-Boul, je le scotche illico pesto à la menthe. Je pourrai darder mon éblouissant Iphone IV, je pourrai même téléphoner avec, blogger, rencarder, regarder des pornos, même des films normaux, écouter de la zic, au prix où tu l'as payé, ça coûte un bras ces machins là, faut bien que ça serve à quelques chose. yoda-noel.jpgSi un Soiffard te verse un pti rouge, voire un blanc, direct, tu lui balance la note Bob l'éponge, dans les gencives, avec en prime time, le commentaire en Boulgoure, grâce à la traduction Googelienne. Le paradis, l'autre, il en beurre son Sloggi de rage. T'as bien tout pigé, Papa Santa, tu décornes pas, c'est pas du chantage, mais si tu t'exécutes pas, je viens fracasser les pattes des rennes à coup de batte de base-ball, je gave tes lutins et je vais les vendre sur le marché de Pouyastruc dans le Gers, je bouyave la Mamaire Noël et toi, je te discrédites auprès des milliards millions milliers de gamins qui croient encore en toi, je suis capable de faire des choses abominables avec Photoshop. Et pas la peine de te planquer sous un déguisement ridicule, on sait tous que c’est toi Maître Yoda. Vive le vin, vive le vin, vive le vin d'hiver…

FE_Trimbach.JPG

Riesling Cuvée Frédéric-Emile 1997 Trimbach

Nez de fleurs blanches avec des notes terpéniques, de fruits blancs, de caramel, de citron confit, d'herbe fraiche. La bouche est souple, pas très vive, le vin est presque sec (très léger sucre) mais pas d'un grand équilibre habituel. Moyennement long. 15.44 Très bien

Riesling Cuvée Frédéric-Emile 1998 Trimbach

Nez retenu, toujours très floral, on sent aussi le citron confit, le miel, le pamplemousse, la fleur d'oranger. La bouche est grasse, pleine, puissante, opulente et superbement ciselée, minérale avec une belle vivacité et une grande persistance sucrée. 15.22 Très bien

Riesling Cuvée Frédéric-Emile 1999 Trimbach trimbach-frederic-emile-riesling_238x182.png

Nez tertiaire, pâte de fruit, fleurs séchées, champignons, curry, citron et légèrement pétrolé. La bouche est sèche, épicée mais manque un peu de matière et de longueur. 14.67 Très bien

Riesling Cuvée Frédéric-Emile 2000 Trimbach

Toujours les mêmes notes florales, de citron vert avec cette fois un peu de perlant et des arômes de pamplemousse et d'abricot. La bouche est grasse, souple, légèrement sucrée, un peu déséquilibré avec une finale sur de beaux amers. 14.72 Très bien

Riesling Cuvée Frédéric-Emile 2001 Trimbach

Superbe nez de citron, de fleurs blanches, de pierre, de pêche, de citronnelle, de lard fumé et d'amande. La bouche est fine, tendue, ciselée avec une belle matière ample, ronde. Grande persistance sur de beaux amers. 15.44 Très bien

Riesling Cuvée Frédéric-Emile 2002 Trimbach

Nez très expressif, complexe, une synthèse de la cuvée, Citron, léger pétrole, fleurs blanches, fruits blancs, herbe fraiche. Bouche ciselée qui vibre sur une matière grasse, ample avec une grande finale minérale. 16.28 Excellent

Une verticale est toujours un moment formateur et instructif. Si chaque millésime se démarque par des arômes plus ou moins tertiaire ou une bouche plus ou moins puissante ou ciselée, on ne peu nier la cohérence d'ensemble de la cuvée Fréderic-Emile, on reconnait une homogénéité dans le style de vinification et d'élevage, un cousinage évident à la dégustation. On sent le travail pour produire un vin très proche sur tous les millésimes. La parcelle qui donne cette cuvée est située à cheval sur les grands crus Osterberg et Geisberg, un Riesling toujours droit, ciselé, parfois austère, aux antipodes des Rieslings éclatants, sucrée voire aguicheurs.

mordoree1.jpgLa suite est également une verticale de la cuvée "La Reine des Bois" du Domaine de la Mordorée que nous allons à chaque fois accompagner d'un autre Châteauneuf du même millésime pour évaluer le millésime et la cuvée de Christophe Delorme encensé par la critique depuis que le domaine de la Mordorée fait partie des 155 meilleurs domaines au monde pour Robert Parker (The World's Greatest Wine Estates). Volonté de produire des grands vins et respect de l’environnement, voilà qui pourrait assez bien résumer ce qui sous-tend la philosophie au domaine de la Mordorée, dans un souci d’alliance de la tradition et de la modernité. Amoureux de leur terre gardoise, Francis Delorme et son fils, Christophe, créent la Mordorée en 1986. Ecologistes dans l'âme, ils s'imposent dès le départ des règles très strictes concernant la conduite de leur 55 hectares de vignoble répartis sur trois appellations de la Vallée du Rhône :mordoree5.JPG Lirac, Châteauneuf-du-Pape et Tavel. Un seul credo : rester naturel quitte à laisser quelques oiseaux nicher dans les souches des vignes. La réussite de ses vins, millésime après millésime, confirme que leurs choix sont les bons. Car dès le premier millésime, en 1989, les vins étaient intéressants, 15 ans plus tard ils sont magnifiques, denses et pleins. En ce sens, son Châteauneuf-du-Pape "la Reine des bois" (il s'agit de la bécasse qui fascine Christophe et dont la Mordorée est le nom poétique), dans un style moderne, s'impose régulièrement comme l'un des meilleurs. La cuvée est un assemblage de Grenache (80%), Mourvedre (10%), Syrah (5%), Counoise et Vaccarese. Le domaine vient également d'acquérir quelques dizaines d'ares en Condrieu.

Châteauneuf Cuvée Vieux Télégraphe 2004 Domaine du Vieux Télégraphevieuxtelegraphe.jpg

65 % de grenache noir, 15 % de mourvèdre, 15 % de syrah, complétés d’autres cépages locaux Nez riche, puissant sur des arômes de fruits noirs, chocolat, café, graphite et menthol. La bouche est impétueuse, ardente avec des tannins denses et souples, encore bien jeune mais assez équilibré et d'une belle longueur. 15.11 Très bien

Châteauneuf "la Reine des Bois" 2004 Domaine de la MordoréeReinedesBois.jpg

Nez puissant, confit, expressif, cerise burlat, menthe, herbes aromatiques, chocolat. Bouche puissante, dense, grosse matière, gros volume, tannins fermes, encore un peu durs et finale très longue. En devenir. 15.11 Très bien

Cairanne Hommage Brusset 1999 Domaine Brusset

55% grenache, 30% mourvèdre, 15% syrah Nez légèrement animal, puissant avec des notes de mûre, Brusset_-_Hommage.jpgcassis, poivre, tabac et de légères notes boisées. Gros fruit en bouche, c'est velouté, les tannins sont souples, l'élevage est contenu, fondu, belle persistance finale. 14.50 Très bien

Châteauneuf "la Reine des Bois" 1999 Domaine de la Mordorée

Nez ouvert sur des arômes de cassis, de tabac, de poivre, de champignons, de réglisse et de cuir. La bouche est ample, puissante, la matière est imposante, les tannins sont serrés, fermes et robustes, sans aspérités et la persistance est longue et agréable. 15.56 Très bien

Châteauneuf 2000 Domaine de la Charbonnièrecharbonniere.jpg

Nez de cerise noire, cassis, réglisse, fumé et quelques notes animales. La bouche est fine, ronde, les tannins sont polis, l'acidité est vive, l'ensemble est relativement équilibré mais manque un peu de caractère. 14.89 Très bien

Châteauneuf "la Reine des Bois" 2000 Domaine de la Mordorée

Le nez est expressif, cassis, violette, caramel, fleurs fanées, chocolat noir. La bouche est puissante, avec une matière moyenne et des tannins un peu durs en l'état et un élevage prédominant. Un vin un peu rebelle et d'une persistance moyenne. 14.67 Très bien

Châteauneuf Cuvée Réservé 2005 Domaine du Pégaupegau_chat_du_pape.jpg

Nez intense de mûre, prune, groseille, tabac, réglisse, grillé avec une touche minérale élégante. La bouche est magnifique de précision, puissante et savoureuse avec une texture soyeuse, un élevage maitrisé, des tannins fermes mais agréables. L'ensemble est harmonieux et coule tout seul, en s'étirant doucement dans nos gosiers ravis. 16.06 Excellent

Châteauneuf "la Reine des Bois" 2005 Domaine de la Mordorée

Le premier mot qui sort de mon clavier stylo est : subtilité. La palette aromatique est magnifique et subtil, je l'ai déjà ecrit, envoutante, sur la cerise kirschée, la mûre, la prune, la myrtille, les épices, le chocolat, le cacao, la réglisse et le tabac. La bouche est sphérique, ample, sur une matière robuste mais sans dureté, c'est puissant et soyeux, les tannins sont parfaitement moulés dans la matière. La longueur est simplement diabolique. Un Châteauneuf adolescent qui promet beaucoup. 16.78 Excellent

Châteauneuf Cuvée Prestige 2003 Domaine de Sabonsabon.jpg

Nez agréable et avenant sur les fruits noirs, la prune, tabac, champignon et graphite. La bouche est d'une grande élégance, fine, pure, une matière moyenne, des tannins polis et discrets, une acidité qui tend la longue finale. Loin du registre solaire du millésime, tous dans la dentelle, étonnant et apprécié. 16.67 Excellent

Châteauneuf "la Reine des Bois" 2003 Domaine de la Mordorée

Magnifique nez fruité, de mûre, myrtille, framboise, chocolat, tabac, cuir et réglisse. La bouche est ample, la matière est énorme et les tannins encore puissant. La démesure fruitée rende ce vin gourmand, sensuel, la grande persistance fait durer le plaisir. 16.00 Excellent

Châteauneuf Cuvée Réservé 1998 Domaine du Pégau

Superbe nez de cerise noire, pruneau, réglisse, sous-bois, gibier et quelques notes sanguines. Remarquable bouche, ample, fraiche, concentrée sur une grande matière et des tannins affables. L'équilibre est impeccable et la longueur magistrale. 16.44 Excellent

Châteauneuf "la Reine des Bois" 1998 Domaine de la Mordorée

Nez puissant, complexe, capiteux de mûre, confiture de myrtille, fumée, tabac, poivre, olive noire, encre, graphite… La bouche est veloutée, savoureuse, la matière et l'alcool sont bien présent mais l'ensemble est équilibré et gourmand. L'élevage est complètement fondu et la longueur est exceptionnelle. Un (futur) grand vin qui commence seulement à s’exprimer. 16.26 Excellent

Châteauneuf 2001 Château de Beaucastelbeaucastel.JPG

Nez très plaisant de fruit noir, de fumé, de prune, d'épices avec quelques notes viandées. La bouche est ronde, suave, des tannins serrés et fins et une belle fraicheur qui élance le vin dans sa longueur. 17.11 Excellent

Châteauneuf "la Reine des Bois" 2001 Domaine de la Mordorée

Dès le nez sur le verre, on présent qu'on va passer un grand moment. Nez très complexe de cerise kirschée, myrtille, réglisse, tabac blond, viande, poivre et chocolat. La bouche est vive, d'une grande pureté, tendu par son acidité et veloutée par une matière savoureuse, ample, fruitée, minérale. Les tannins sont structurés, serrés et gourmands. Grand finale équilibrée. Un Châteauneuf profond, un parfait exemple de puissance maîtrisée, de classe sans jouer sur le registre de la force brute. Gros potentiel. Fais péter une caisse. 17.89 Excellent

Châteauneuf Hommage à Jacques Perrin 1999 Château de BeaucastelHJPbeaucastel.JPG

L’accueil olfactif est prometteur, un bouquet racé et empyreumatique de mûre, cassis, garrigue, poivre, olive noire, truffe noire, graphite et sous-bois. La bouche est immense, profonde, dense, concentrée, une trame tannique impressionnante et une sensation de tranquillité imperturbable. On a l'impression d'être dans l'œil du cyclone, on attend tranquillement le tourbillon de saveur qui arrive et submerge le palais dans une grande finale minérale. Une réussite magistrale, un vin d’une impressionnante profondeur au potentiel incommensurable. 19.38 Grand vin

Mordoree2.JPGLe Châteauneuf nous apprend l'humilité et la patience, 10 ans minimum sont nécessaires pour assouplir les tannins, particulièrement dans la cuvée "la Reine des Bois" du Domaine de la Mordorée. Pas de surprise, la Cuvée de Fabrice Delorme a été très vite identifiée par sa robe, toujours plus foncée, sa trame tannique marquée et son élevage, généralement plus poussé. Certains ont trouvé la cuvée parfois excessive, marquée par l'élevage, ce n'est pas complètement faux, mais un Châteauneuf-du-Pape n'est certainement pas un vin qui doit se boire facilement dans sa jeunesse, ce sont des vins taillés pour la garde, qui nécessitent des élevages longs. En le comparant avec d'autres Châteauneuf on a immédiatement l'évidence que le but est de faire des vins d'avenir, même le 98 est encore en pleine crise d'adolescence. Concernant les confrontations directe, 2004 nous a apporté un match nul parfait pour deux vins pas si opposés que cela dans l'approche. La Reine des Bois 99 a dominé logiquement le Cairanne, mais on ne va pas jeter le bébé avec l'eau du boudin, l'Hommage a André Brusset est un magnifique Cairanne. En 2000, coupe_geologique.gifLa Charbonnière a légèrement dominé la Reine des Bois, mais clairement, 2000 n'a emballé personne contrairement à 2005, magnifique dans les deux cuvées, La Mordorée a dépassé d'une courte tête la Cuvée Réservé du Pégau. Sabon prestige 2003 est une très belle bouteille qui a supplanté le Reine des Bois qui est pourtant une belle réussite. Pégau 1998 a vengé 2005 en prenant une belle revanche alors qu'en 2001, la Mordorée 2001, certainement la plus aboutie, a dominé un beau Beaucastel. Résultat final, 3 courtes victoires, 3 courtes défaites et un nul, soit un équilibre parfait sur la soirée. La grande émotion de la soirée a quand même été l'Hommage à Jacques Perrin 1999 du Château de Beaucastel, grande race et grande profondeur pour un très grand plaisir. Une bouteille qui a remplacé, presque au pied levé, une Plume du peintre 2003 du Domaine de la Mordorée qui était bouchonnée.

TPG Rotleibel de Rorschwihr VT 97 Rolly Gassmann

Nez exubérant de pamplemousse, d'ananas, de fruits jaunes, d'épices. La bouche est ronde, suave avec une liqueur fine et portée par une acidité plaisante qui intensifie la persistance aromatique. 16.50 Excellent

Rivesaltes Ambré 1996 Domaine Cazes

100% grenache blanc Nez de noix, de rancio, de fruits secs, framboise, caramel et miel. Bouche fine, acidité franche et matière ample. Finale équilibrée, mais assez courte. 13.88 Bien

Rivesaltes Ambré Hors Age 74 Les Vignerons Catalans

Nez de caramel, café, noisette, fruits secs, rancio, noix. Bouche onctueuse, miellée, chocolatée avec une finale sur la fraise. 15.00 Très bien

Layon Cuvée Eléonore Cady 95

Nez de fruits exotiques, de raisins secs et de fleur d'oranger. La bouche est finement botrytisée, vive, ronde et d'une belle persistance. 15.00 Très bien

Quelques sucrettes pour la route pendant que la neige étend son blanc manteau de couleur blanche alors que rouge se serait beaucoup plus sympa en cette période de Noel, non? Cette neige, un fléau, une calamité, une catastrophe naturelle, 3 cm de poudreuse et Jean-Luc Delarue sort son nez aspirant, il est le seul, plus personne ne peut sortir de chez lui, des centaines de km de bouchon, les claustrophobes deviennent fous et les fous deviennent claustrophobes. La neige à cause de quoi les routes doivent être déneigées, pas au frais de la princesse qui n'en n'a rien à foutre, mais du contribuable qui lui ne s'en bat pas les gonades en cette période difficile. Les avions ne décollent plus, les trains restent en gare ou roulent à moitié vide alors que des centaines de femmes, d'enfants et de vieux font encore la queue dans le froid hivernal, ce qui est relativement normal, puisque s'il faisait chaud, il n'y aurait surement moins de neige. La neige qui s'insinue partout, dans nos cerveaux et dans nos moon-boots, dans quel monde vit-on ? Que fait la police? Que font les autorités? Que fait Sarkosy? Les politiciens ne font rien, de peur de déplaire aux puissants lobbies des fabricants de cache-nez.


tab12.jpg

Graph12.jpg