Pour commencer, il fait comme tout le monde, il va voir un conseiller Pôle Emploi qui va lui dire : J’ai étudié votre CV… Je vois, dictateur de 1980 à 2010, beau parcours, mise sous tutelle de l’armée, presse muselée, journalistes achetés, torture, exécution, faut mettre ça en avant, pourquoi avez-vous quitté votre poste de dictateur? Une abjecte insurrection populaire, un pogrom! Les ingrats. Faut pas espérer retrouver un poste de dictateur, faut être réaliste, le marché n'est pas vraiment porteur en ce moment, faudra viser plus bas, comme chez nous. chimulus1.jpgComment ça vous allez me pendre par les pieds en m’éviscérer avec les dents. Vous êtes plus chez vous, va falloir vous adapter sinon j’appelle SuperMAM, notre super Hérose de l’intérieur, elle est pas fufutte la SuperMAM, elle a déclenché une tempête de boulettes sur la Tunisie en proposant nos super pouvoirs en arrestations de Maghrébins. Elle a réussi à retomber sur ses pattes en utilisant sa super mauvaise fois, la même que Super Brice, celui qui a le super pouvoir de garder son poste alors qu’il a été condamné par la justice. Même qu’il a refusé de le prêter à Super Woerth, qui en perdu ses supers pouvoirs en récupérations de pognon. Ils sont très forts nos super Héros, face à Madiator le super méchant qui arrête le cœur des gentils, Super Bertrand, un peu boudiné dans ses collants, va faire quelques choses, mais il ne sait pas encore quoi. Il devrait faire appel à Super Contador, le Super grimpeur, l’homme araignée du vélo, mais lui, c’est pas une arachnide qui l’a piqué, c’est son toubib. Depuis quelques années, pour gagner le tour de France, c’est simple, tu arrive deuxième, tu attends quelques mois, le vainqueur se fait piquer après s’être piqué et tu es déclaré victorieux par contumace et tu es invité à l’Elysée pour voir le chef des Super Héros, Super Nicolas le grand, et peut être qu’il te montrera son Super-avion et sa Super-Nana.

Les Supers Soiffards sont tous là, sauf Thierry, le plus Sociando-dépendant, réunis autour de leur Super-Dictateur autoproclamé, Bibi en personne, pour reconnaître un Brand d’un Sociando, le vin des Dictateurs, faut pas nous en demander plus pour le moment. J'allais aussi dénoncer le diktat des Bordelais sur le monde du vin, Le "si tu ne me prends pas cette année, tu n'en auras plus, et l'année prochaine sera le millésime du siècle, comme l'année dernière et comme l'année prochaine…". Mais il me fallait des preuves…

1. Muscat Brand Cuvée Eugénie 2008 Domaine Hurst

Nez très floral, fleurs séchées, thé vert, menthe, musc, citron et amande. La bouche est serrée, puissante mais bien équilibrée et d'une sympathique longueur. 13.64 Bien

2. Muscat Brand 2008 Albert Boxler

Un Muscat qui Sauvignonne, pipi de chat, bourgeon de cassis, herbe fraiche. La bouche est plus classique, un peu d'amertume, beaucoup de vivacité, une belle matière et une finale un brin végétale. 13.73 Bien

3. Riesling Brand 2008 Albert Boxler

Nez tendu, vif, expressif, sur le citron vert, chèvrefeuille, ananas, poivre. La bouche est élégante, ample, portée par une acidité tranchante qui stabilise le léger sucre résiduel. Belle finale sur la pierre à fusil. 14.00 Très bien

4. Riesling Brand 2001 Kuentz Bas

Nez un peu évolué, miel, buis, amande, champignon. La bouche est plus avenante que le nez, c'est droit, ample, frais avec une finale puissante. 14.77 Très bien

5. Australie Riesling 2007 Domaine Poonawatta

Nez ouvert, puissant, très frais, sur des notes de citron vert, de thé vert, cannelle, poire. La bouche est d'une grande vivacité, la matière est étoffé, gourmande et la finale fraiche et longue. 14.41 Très bien

6. Pinot Gris 2000 Domaine Brand

Le nez est très évolué, miel, caramel, pain d'épice et des notes de sous-bois, un nez d'Hermitage un peu vieux. La bouche est à l'image du nez, fatiguée, oxydée. 12.10 Bien

7. Riesling Brand 2003 Zind-Humbrecht

Le nez est pur, droit, minéral, sur des notes d'agrumes, d'épices douces, de verveine et de fruits secs. La bouche est dense, riche en fruit, droite, avec une superbe acidité, peu de sucre, pas de surmaturité (étonnant pour un 2003), un équilibre quasi idéal et une grande persistance aromatique. 14.36 Très bien

8. Riesling Brand 2003 Zind-Humbrecht

Le même nez droit, minéral, un peu moins expressif, agrumes, pâtes d'amande, fruits exotiques et raisins secs. La bouche parait légèrement plus évoluée, moins droite mais toujours le même équilibre parfait et la même grande finale. 14.55 Très bien

Le Brand est situé à la sortie de la vallée de Munster, surplombant la ville de Turckheim, ce lieu-dit jouit d’un remarquable ensoleillement par son exposition sud et sud-est. Il s’élève à 380m. Il repose sur un substrat de granit à deux micas, altéré en arène. Il offre un sol sableux et grossier. La nature granitique et homogène et l’excellente exposition du terroir avantagent grandement le Riesling, le Pinot Gris et le Gewurztraminer qui couvrent 57,95 ha. Sur cette terre de feu où la légende veut que le soleil combattît un dragon, les célèbres vins de Turckheim, et le Brand en tête, s’entouraient d’une réputation incontestée dès le moyen-âge. Et si le dragon fut contraint de se retirer dans une obscure caverne, le Brand brilla tout au long de l’histoire, au firmament des Grands Crus d’Alsace. Ceux qui ne brilleront pas au firmament des dégustateurs de Brand, c'est les Soiffards qui ont trouvé de grosses différences entre les vins 7 et 8. L'organisation quasi militaire de la soirée a pris une tournure Boukistanaise quand Alain est arrivé avec la même bouteille que Christian, ouverte en plus. Il ne me restait plus qu'à servir les deux et espérer que les spécialiste es-Alsace découvrent le poteau rose. Faut bien reconnaitre que les deux bouteilles avaient des similitudes, mais aussi quelques différences d'évolutions. Frappés par cette révélation, le Soiffard avertis en vaut deux Brand et avoue, “Ben, maintenant que t’en causes, c’est vrai qu'on dirait que ça se ressemble assez…" Mention spéciale pour le Riesling Australien de Poonawatta, loin des clichés et plutôt agréable.

Sociando_Mallet.logo.jpg

9. Haut Médoc Sociando-Mallet 2006

Robe sombre. Un beau jus de fruit croquant, cassis, myrtille, thym, réglisse, c'est très sudiste. La bouche est massive, toujours très fruitée, la matière est dense, les tannins sont puissant, encore un peu dur et le finale un peu sèche, l'ensemble est gourmand mais pas encore prêt. 14.45 Très bien

10. Haut Médoc Sociando-Mallet 2005Sociando_Mallet_Eti.jpg

Robe sombre. Le est un peu fermé, puissant, complexe, sur des notes cassis, mûre, chocolat, violette, santal, fumée et des notes de poivron très mûr. La bouche est d'une grande pureté, droite, racée, avec une minéralité sous-jacente, des tannins ronds et une longue et fraiche finale. Un 2005 qui se goûte moins bien que 2006 qui possède un énorme potentiel. 15.45 Très bien

11. Haut Médoc Sociando-Mallet 2004

Robe sombre aux reflets violacés. Nez de Cabernet, poivron, fruit noir, fumée, cèdre, vanille, c'est puissant et marqué par l'élevage. La bouche est ample, épicée, avec des tannins fermes, un peu anguleux, une acidité exprimée et un durcissement final qui assèche la fin de bouche. A attendre. 14.14 Très bien

sociando-mallet-01-100.jpg

12. Médoc Château Hennebelle 2003hennebelle.jpg

Nez très évolué, un peu simple, viandé, fruit noir, amande et une touche de menthol. En bouche, c'est assez plaisant, tendue, jolie trame, tannins souples et finale agréable sur le cassis. 13.86 Bien

13. Haut Médoc Sociando-Mallet 2003

Robe sombre, violacée. Nez peu ouvert, très concentré, sur des arômes de fruit compoté, mûre, café, chocolat. En bouche, c'est puissant, massif, l'alcool est dominant, les tannins sont rugueux, l'acidité importante et la finale, sur les fruits noirs, assez longue. Beaucoup trop de défaut pour éprouver du plaisir. 13.73 Bien

14. Haut Médoc Sociando-Mallet 2001

Robe légèrement évoluée. Après le bloc du 2003, ça tranche agréablement, le nez est d'un beau classicisme Médocain, racé, fin, profond, poivron mûr, beaux fruits noirs, tabac, épices, truffe et cuir complexifie l'ensemble. La bouche est d'un équilibre remarquable, acidité présente pour rafraîchir une matière dense et fruitée, des tannins souples, gourmand et une longue persistance sur mentholée. Délicieux et racé. 16.23 Excellent

sociando-mallet-05.jpg

15. La Croix 1999 Château Lalande de Gravelongue

Beau nez truffé, légèrement évolué, très "Grenache", cassis, cuir, venaison, laurier et tabac. En bouche, ça se gâte un peu, les tannins sont durs, secs, la matière est dense, l'acidité haute et la finale tendue. 14.55 Très bien

16. Haut Médoc Sociando-Mallet 1999

Robe encore sombre, légèrement orangé sur les bords. Superbe nez, complexe, tertiaire, cassis, poivron mûr, sous-bois, viande séchée, léger grillé, fumée et une belle touche mentholée. La bouche est dense, construite sur une matière forte, des tannins puissants, mûrs, qui ne tiennent pas sur la longueur. 14.86 Très bien

17. Haut Médoc Sociando-Mallet 1997

Nez évolué, assez complexe, un peu réduit, sur des notes tertiaires, lactée, sous-bois, cuir, goudron, tabac et cerise noire. La bouche est marquée par une acidité importante, des tannins souples et une longueur moyenne. 15.00 Très bien

18. Haut Médoc Sociando-Mallet 1994

Bouchonnée

sociando-mallet-04.jpgÀ moins d’1 km à l’ouest de Saint-Seurin-de-Cadourne, les vignes partent en pente douce vers la Gironde. Nous sommes à mi-hauteur de la péninsule du Médoc, juste au nord de Saint-Estèphe. C’est cette vue merveilleuse qui incita Jean Gautreau à se porter acquéreur du domaine Sociando-Mallet en 1969, un domaine en piteux état et dont seulement 5 hectares restaient en vignes. L'encépagement est de 55 % Cabernet-Sauvignon, 40 % Merlot et 5 % de Cabernet franc et Petit Verdot. Si ses premiers millésimes furent prometteurs, c’est surtout dans la décennie 1980-1990 que Sociando Mallet prit son essor qualitatif remarquable et remarqué. Le domaine compte actuellement 75 ha. Perfectionniste, Jean Gautreau a remis le domaine sur ses rails, mais il a réussi à le hisser au niveau des meilleurs crus classés du Médoc. Beaucoup d’observateurs considèrent Sociando Mallet au niveau d’un 3e cru classé (certains disent même 2e) et il est souvent cité comme exemple pour démontrer la nécessité de revoir l’immuable classement de 1855. Cette assertion méritait d'être vérifiée. La première série nous confirme que Sociando-Mallet est d'une régularité exemplaire, qu'il existe une typicité Sociando, la robe est toujours sombre, c'est un vin fruité avec ses arômes de cassis et d’épices, un vin solaire dans ses jeunes années et qui se complexifie et s'affine avec le temps. Dans cette série, Sociando n'a pas largement dominé deux bons Médoc (Hennebelle et Lalande Gravelongue), dans les mêmes années, le 2005 et le 2001 se sont montrés à la hauteur de leur millésime.

19. Languedoc Daumas-Gassac 1995

Bouchonnée ou/et piquée (cidre, morille et ail pas frais)

20. Haut Médoc Sociando-Mallet 2000

Robe sombre, dense, pas d'évolution. Le nez est puissant, complexe, ouvert et racé. Des arômes de mûre, cassis, poivron, tabac blond, menthe fraiche, cèdre, santal, cuir se dégagent du verre. La bouche est bien présente, avenante, sur un fruit bien mûr, beaucoup d'amplitude, de classe, des tannins ronds, gourmands et une grande et belle finale mentholée. Encore beaucoup de potentiel. 16.59 Excellent

21. Pauillac Pichon Longueville Comtesse de Lalande 2003pichon.jpg

Un nez très original, baroque, sur des arômes lactée, de caramel mou, de beurre salé, de cerise noire, de cèdre, café et quelques notes graphites. Comme le nez, la bouche est lactée, douce, la matière est belle, beaucoup d'amplitude sur le palais, les tannins sont polis, soyeux et la finale est longue, toujours sur ces notes curieuse de caramel mou. Une gourmandise. 16.68 Excellent

22. Pomerol L’Eglise Clinet 2001

Robe impénétrablement sombre. Le nez est surpuissant, pachydermique, immense, d'une jeune incroyable. EgliseClinet.jpgÇa se bouscule au portillon, cerise kirschée, cassis, muscade, réglisse, graphite, cèdre, truffe, café torréfié et chocolat. Une bouche de Merlot sur-mûr, puissante, massive, enveloppante, finement épicée avec encore des traces d'élevage, des tannins pas encore complétement intégrés, mais dociles, quel velours en devenir. Une finale interminable, on en redemande tous. 17.23 Excellent

23. Saint Emilion Cheval Blanc 1986

86, le genre de Cheval-Blanc qu'on rêve tous de monter un jour. Le type de monture qui possède de l'aristocratie,cheval_blanc.jpg de la race, une robe prune, des parfums de grande noblesse, poivron fin, tabac blond, cuir, truffe, cannelle, bois de santal et venaison. Comme un bon maquignon, c'est en bouche qu'on juge la bête et là on achète les yeux fermés. Quel taffetas, quelle finesse, tous est fondus, parfaitement en place, d'un équilibre remarquable, on débute au trot, c'est aérien, puis on termine au galop avec une finale grandiose en queue de paon. Magnifique, le cadre noir du vin. 18.95 Grand vin

sociandomallet86a.jpgOn avait terminé sur un vin bouchonné, on redémarre avec le même défaut sur le Daumas Gassac 95. Mauvaise pioche. Dans ses plus belles années, on dit souvent que Sociando-Mallet égale les plus grands, voire les dépasse. Cette affirmation est contestée par les ardents défenseurs de la hiérarchie bordelaise (archaïque?). J'achète Sociando depuis pas mal d'année, je ne regrette jamais mes achats, c'est certainement le Médoc que je connais le mieux, 2000 (avec 1990) est certainement l'un des meilleurs Sociando, le comparer avec des grands Bordeaux est un peu osé, ils ne boxent pas vraiment dans la même catégorie, mais le 2000 s'en est pas mal sorti, il possède moins de race, d'élégance que les trois monstres qui ont suivi, mais le fossé n'est pas aussi énorme que cela. Pichon Comtesse 2003 est insolite, mais envoûtant, L'Eglise Clinet est une Cathédrale qui résonne de puissance, mais la magie des vins de Bordeaux fonctionne toujours grâce à des flacons comme Cheval Blanc 1986. Un monument de finesse et de noblesse qui nous a porté vers la Noblesse du temps du Domaine Cauhapé, superbe tremplin à un extraordinaire Clos Jebsal, de l'orfèvrerie en bouteille, un joyau Alsacien. Dernière remarque, je ne suis pas un adepte des verticales, il y a bien quelques fulgurances, mais on s’ennuie quand même un peu à la longue.

24. Sud-Ouest Jurançon Noblesse du Temps 2004 Domaine Cauhapé

Nez exotique d'ananas, fruit de la passion, fleur d'oranger, citron vert, gâteau sec, café et chocolat à la menthe. La bouche est dense, opulente, dotée d'une acidité féroce, une liqueur exubérante, tout en rondeur et une grande persistance. Superbe accord avec le citron givré. 16.55 Excellent

25. Pinot Gris SGN Clos Jebsal 2001 Zind-Humbrechtjebsal.jpg

On croise assez rarement des liquoreux qui vous hérissent le poil, vous donnent cette impression de perfection absolue, Yquem bien sûr, quelques autres probablement et Zind-Humbrecht. Ça commence par des parfums, fins, détachés, intenses, raffinés de miel de fleurs, de crème de sureau, de mangue, de poire, de figue cuite et une minéralité évidente, la sensation de sucer du silex. La bouche est phénoménale, d'un équilibre surréaliste, une acidité implacable étire une liqueur botrytisée extraordinaire, on est sur le fil du rasoir et on y prend beaucoup de plaisir. Un nectar encore bien loin de sa maturité mais qui possède déjà une harmonie et une longueur monumentale. 19.05 Grand vin

Bon, admettons, par exemple, que je décide, avec mes amis Soiffards, de créer la République Autonome Démocratique Autoritaire Socialo Stalinienne et Ecologique (la RADASSE), on renverse Sarkosette, on interdit l'eau et on impose le Cheval Blanc d'Henri IV et sa poule au pot à tous les repas, on choisit notre drapeau, notre monnaie de singe et on opte pour un régime. Pas un régime alimentaire, faut pas que déconner, mais un régime politique. En ce moment, je te conseille plutôt la démocratie, très en vogue, même si les dictatures font un très beau retour au premier plan, mais pas vraiment du bon côté de l'histoire, surtout du côté sud de la Méditerranée. Vaut mieux éviter la théocratie, sauf si tu es bouddhiste ou Boukistanais, c’est très mal vu par les Américains. On sait tous que la démocratie est le pire des dictatures, parce qu'elle est la dictature exercée par le plus grand nombre sur la minorité, mais la plus terrible, c'est la dictature militaire, qui ressemble au supplice du pal, ça commence bien, mais ça finit toujours très mal. On impose la Dictature vineuse sur la France, un peu comme Bob l'éponge, on complote pour envahir le monde, on prend le contrôle de la planète qui ne sera qu'amour, gloire et beauté et ton corps sur mon corps lourd comme un cheval mort, le Chambertin poussera sur des arbres, les bébés naîtront dans des bouteille et la police retrouvera le putain d'enc… de sa race qui m'a dépouillé mon VAIO. De Paris à New-York, de Pékin à Rio, tous les humains ouvriront l'œil pour trouver un type louche avec un SONY™ sous le bras, et ce PC, c’est le mien, prévenez moi, je serais heureux de pendre cet enfoiré par les pieds en de l’éviscérer avec les dents, pour le faire avouer qu’il a taxé mon ordi pour éviter que je ne dévoilasse que les Bordeaux ne sont que des ersatz de Bourgogne. On ne se refait pas…

Ce qu'il y a de bien avec le vin, c'est qu'il en faut peu pour que ça fasse du bien et beaucoup pour que ça fasse du mal : Claude Chabrol

tab1.jpg

graph1.jpg