galliano_legion.jpgLà où je me marre, c'est que ce type critique la beauté des autres alors qu'il est taillé comme un têtard myxomatosé, qu'il s’habille comme une pute Moldave et se coiffe comme la Reine d'Angleterre et qu'en plus, comble de la décadence, il va boire des Mojitos à la terrasse au QG des fêtards parisiens saupoudrés. Notre Nazi Nostalgique semble avoir oublié le sort que son idole réservait aux homosexuels. Au moins, on sait qui a créé les costumes de SS pour les soirées chaudes de Max Mosley et les bals costumés du prince Edward. L'habit ne fait pas le moine, mais quand est-il du militaire? En plus d’être à gerber, il est grotesque et aussi laid intérieurement qu'extérieurement sous ses oripeaux grotesques et prétentieux. Son patron l'a mis DIOR, illico, un geste opportuniste de la part d'une marque opportuniste. Mais surtout, j'espère que toute les rombières de la 5è avenue de Brooklyn, les milliardaires Koweitiennes et Hongkongaises vont jeter ses hardes à la gueule de ce clown bouffé par son ego démesuré et assez stupide pour se laisser filmer bourré en train de dire des âneries. Mais, vous me connaissez, j'ai des dossiers et une question à dix roubles! Doit-on lui laisser sa Légion d'Honneur? Cette distinction qui récompense les mérites d'éminents militaires ou civils rendus à la Nation. Et oui, JG a reçu des mains même de Sarkomode, l'insigne de Chevalier de la Légion d'Honneur, rien que ça. Faut dire, qu'il était déjà Commandeur de l'empire britannique, distinction reçu des mains de la reine Elizabeth II, ça en jette. galliano_chaplin.jpgDepuis l'arrivée de Carla Bruni-Sarkozy à l'Elysée, Lagarfeld, Lauren et Galliano ont eu cet honneur, certainement une coïncidence, ou alors, Minimoi s'est trouvé une passion soudaine pour la mode. Lors de la remise de sa légion d'honneur, il a été comparé à Chaplin. Galliano, le nouveau Chaplin! Rappelons quand même que le génial petit vagabond a fait un film (Le Dictateur) contre Hitler dont il n'approuvait certainement pas la politique du pire. En Sarkoland, Hortefeux est un humaniste, Kadhafi un fan de Montesquieu, Woerth un honnête homme, MAM (Minable Après Menteuse) une bonne fifille à son papa, Galliano c'est Chaplin et les communistes mangent les enfants. Bienvenu chez les bizounours.

J’imagine que Zenmour, le Lady Gaga de la pensée franchouillarde, va parler de “liberté d’expression”. Après tout, dire qu’on aime les Nazis, ça doit être vachement "Politikement inkorrekt", c'est IN, c'est branchouille. Au nom de cette belle liberté d'expression, je le dis haut et fort, Galliano est un con.

Méditez l'impartial message
D'un qui balance entre deux âges
Le temps ne fait rien à l'affaire
Quand on est con, on est con!