Morgon 2010 Marcel Lapierre

100% Gamay - Version légèrement sulfitée pour la bonne conservation du vin Belle robe violine. Nez de fruits rouges, de cerise, de bonbons acidulés, des notes florales, et une touche de ronce qui apporte de l'amer. La bouche est charnue, structurée autour d'une belle matière, les tannins sont souples, l'acidité est juste, c'est suave et gourmand avec une finale florale. Très bien

marcel-lapierre-2009-morgon-label.jpgMarcel Lapierre a été un précurseur, le premier à prendre le gamay par les cornes et à réaliser, dans le Beaujolais, de magnifiques vins naturels, sans souffre. Il a été aussi le premier à prendre des coups, et même quelques mauvais coups, "on réussissait ou on jetait". Il a creusé dans le Beaujolais, le puits où, aujourd'hui, tous viennent s'abreuver. Comme une thalasso mais en moins bon pour la peau. Le sage a désormais tiré sa révérence et laissait "les conneries", comme il les appelait, à son fils Mathieu, qui poursuit aujourd’hui l’aventure avec la même détermination, l'expérience de nombreux millésimes vinifiés au côté de son père, en plus. La devise du domaine est toujours de laisser le Gamay s’exprimer pleinement et authentiquement sur son terroir favori de Villié-Morgon. Les vignes ont une moyenne d’âge de 45 ans et sont plantés à forte densité pour favoriser la concurrence et l'enracinement. Il laboure ses vignes, n'utilise pas de désherbants et d'engrais chimiques, trie sa vendange, et limite les rendements. Sa vinification est sans chauffage, sans levurage, sans soufre (ou presque) et sans chaptalisation. L'élevage se fait en fûts bourguignons. Lapierre est toujours un bon placement!