De tous les vieux, c'est l'étude du vieux con qui m'enthousiasme le plus. Le vieux, du latin vagina über-sextagénérus, pour de vague ressemblance assez obscène, est considéré comme un objet d'étude complexe et très important en primatologie. Le vieux ressemble à un vieux et le con à un con, c'est dire si ça nous avance beaucoup dans l'étude du vieux con. Certains prétendent même que les vieux ont été jeunes. D'après une étude récente ayant été ratifiée par un laboratoire Boukistanais de très haute technologie, il semblerait bien que oui. Le rapport circonstancié de 12 lignes stipule:(...) "quand on est con on est con qu'il s'agisse d'un vieux con débutant ou d'un con des neiges d'antan". Edifiant…Vieuxvin1.JPG Les vieux se réunissent toujours devant l'entrée des supermarchés vingt minutes avant l'ouverture, ils s'arrangent pour obstruer le plus possible les passages. Toute tentative de franchissement par des méthodes conventionnelles, vous savez, le "s'il vous plaît, bla bla bla..." est inévitablement vouées à une grande déception. Plus jeune et fringant, j'avais inventé une technique très personnelle, le "jumpup-the-old-naze", qui consiste à sauter par-dessus le vieux, si la perruque violette de mamy entre en contact avec mon entre-jambes, c'est encore plus gratifiant. Si j'arrive à lui claquer ma hanche en plein front, c'est le jackpot. Les spécialistes Boukistanais ont également constaté que, dans 9,47 cas sur 9,99, les queues les plus longues à la caisse sont dues à des vieux qui, soit racontent leurs vies de merde à des caissières au QI négatif, soit les engueulent, soit prennent 2 plombes pour placer leurs soupe de tomate sur le tapis roulant. Le vieux prend aussi un malin plaisir à garer sa vieille poubelle très près de votre voiture neuve, pour bien la railler avec son caddie. Le vieux a aussi la fâcheuse tendance à donner toutes sortes de conseils inutiles, c'est pas toujours méchant, généralement, il cherche même à se rendre utile, mais, comme pour lui, ça ne sert à rien. Le vieux n'aime pas utiliser les réceptacles plastiques appelées poubelles qui sont parsemées çà et là par l'édilité publique et pour laquelle nous payons des impôts exorbitants. Il préfère se délester les poches à même le sol. Le vieux aime manger "bio". Il considère que c'est bon pour la nature, mais aussi pour sa santé. C'est pour cela qu'il cultive son potager, à grand coup d'anti-limaces, fongicides, herbicides, pesticides, le vieux a un potentiel destructif plus important que toutes les centrales nucléaires japonaises réunies. Voilà ce que je me disais en décochant un uppercut du gauche à Clémence Dutribunal, la vieille bigote qui continuait toujours à s’adresser à moi comme si elle voulait me demander quelque chose. C'est vrai que j'ai développé une manière très "self-made-man" de communiquer avec les vieux. Pendant que mon nunchaku lui refaisait la mise-en-plis, je lui plante un pic dans la carotide et un coup de batte de base-ball dans les rotules. Malgré cela, la bigote est toujours d’attaque et continue à me demander quelque chose du regard… Tout en l'aspergeant d'essence, je retire mon casque, j'enlève mon armure japonaise, mes bracelets de force cloutés, je range mon poing américain et ma corne de licorne empoisonnée, je m’approche de la vielle qui a arrêté de geindre et je lui demande : "c’est pourquoi au juste? Quoi? Je comprends rien, compresse la plaie avec tes doigts, arrête de cracher des bouts de dentiers, quoi j’entends rien mamy nova, articule. Quoi? Quelle heure il est? 8h15…suffisait de demander…

Champagne Moncuit 2002

Le nez est aromatique, sur des notes de Brioche, de ferment, de pomme, de menthe et d'amande avec une touche calcaire. L'attaque est vive, la bulle moyenne, la bouche est ronde, légèrement sucrée avec une finale citronnée assez simple. 14.80 Très bien

Champagne Grand Cru VP Extra-Brut Egly-Ouriet

VP-egly-ouriet.jpg70 mois de cave, un extra-brut issu de la Montagne de Reims, 70% de pinot noir et 30% de chardonnay. Un nez de brioche, de pain grillé, de caramel, de fleurs blanches et de miel avec une touche de craie et un léger oxydatif. La bulle est fine, l'attaque est vive, la bouche est vineuse, peu dosée, harmonieuse, raffinée, la finale est longue et riche. 14.90 Très bien

Jura Chamois du paradis 2004 JF Ganevat

Le nez est une petite bombe de plaisir et de complexité, fleurs blanches, citron, gingembre, herbes fraiches, beurre se mélange dans un superbe bouquet. La bouche est également magnifique, fraiche, onctueuse, minérale, une matière lisse, puissante et aérienne, sur des notes de champignon avec une très longue finale. J'ai adoré ce Jura parfait avec des airs de grand bourgogne et je n'étais pas le seul. 15.90 Très bien

chateau-simone.jpg

Provence Palette Château Simone 2007

80% clairette, 10% grenache blanc, 5% ugni blanc, 3% bourboulenc, 2% muscat blanc. Un nez bien ouvert, sur des arômes d'herbe, de genêt, de citron confit et de poire bien mûre. La bouche est ample, grasse avec des notes de miel et de noix, une belle acidité qui porte la finale, mais l'ensemble n'est pas très convaincant. 14.30 Très bien

Châteauneuf du Pape Château Rayas 1994

rayas_cdp.jpgLe nez est intense, complexe et original, sur des notes d'anis, de champignon, de poire, de menthe et de miel. La bouche est robuste, dense, aérienne, droite, une bouteille avec encore un beau potentiel et une grande persistance minérale. 16.85 Excellent

Hermitage 2002 Domaine Jean-Louis Chave

Hermitage_JL_chave.jpgLe nez est retenu, sur des notes miellées, de la poire, du miel, de la cire ainsi que des notes florales très marquées. La bouche est fine, le vin manque un peu de matière et de profondeur, le petit millésime montre le bout de son nez avec des notes végétales en finale. 15.05 Très bien

JLK.jpgJLK, notre vieux grognard est d'attaque, c'est le seul mec que je connaisse, qui soit capable de se faire les ongles des pieds rose fluo, des orteils comparables à des mini saucisses de Frankfort un peu avariées, posés sur des tongs colorés, le bougre est capable de partir bosser, un regard de mérou malade au bord des lèvres, coiffé avec le radiateur d’un panzer, une croix gammée tatouée sur le front et une bite sur la joue. C'est bien simple, on aurait dit une calzone explosée dans un micro-onde. Fallait voir le chantier mon bonhomme…Il était encore pas mal grammé, l'ancêtre, le prince de la nuit, aussi nyctalopes qu'interlopes, la bagouse fraîche, prête à faire vibrer la mignonne, la libido proche d'un gant de toilette, et qui répétait sans cesse, "si je le choppe ce p’tiit fumier, j’y fais le baigneur à Picasso, aux quatre coins de St Jean qu’on va le retrouver la blondasse, éparpillé par petits bouts, façon Puzzle. Moi, quand on m’en fait trop je correctionne plus, je dynamite, je disperse, je ventile! Y va voir qui c'est Raoul, y va la sentir passer ma vengeance, les diplomates ont passés la main aux brutes, ça va saigner dans les chaumières…" En attendant sa vengeance, notre Ermite nous a concocté une petite série de blancs assez classique. Deux Champagnes plutôt sérieux, la finesse du Moncuit contre la puissance de l'Egly-Ouriet, comme souvent la force l'a emporté. Dans le match Palette versus Jura, grosse surprise, Le Chamois de Ganevas m'a littéralement déposé au Paradis du Chardonnay alors que ma Simone avait l'air passablement fatigué. Pour le tiers d'un bon Bourgogne, pas de pesticides, un taux ridicule de sulfites et un maximum de plaisir. Pour le dernier match, l'ancien a sortis l'artillerie lourde, Rayas contre Chave, mais la compétition a tourné court, Chave 2002, millésime calamiteux, n'a pas les armes pour rivaliser avec le Rayas. C'est loin d'être mauvais, c'est même assez bon, mais la faiblesse du millésime est rédhibitoire, Rayas possède la puissance et la droiture qui manque à l'Hermitage.

Bonnes-Mares 2005 Domaine de la Vougeraie

BM_Vougeraie.jpgLe nez est surprenant (pour un côte de Nuits), prune, tabac, encens, fumée, rose et violette. La bouche est dense, puissante, les tannins sont épais, un peu dur alors que l'acidité est forte, que c'est très légèrement sucré, l'ensemble est très déroutant, le vin semble dissocié et flatteur. Longue finale réglissée. 15.75 Très bien

Corton 2002 Follin Arbelet

Comme pour le précédent, le pinot noir ne saute pas vraiment au nez. C'est puissant et confit, sur des notes de cerise noire, de graphite, de fumée et de groseille. La bouche est dense, portée par une forte matière, les tannins sont souples, l'acidité est moyenne et la persistance est longue. 15.40 Tr_s bien.

Toscane Tignanello 2008 Antinori

Tignanello-Antinori-2008.jpgSangiovese, Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc. Un super toscan super séduisant, sur des notes de fruits noirs, d’épices orientales, de balsamique, de tabac, de réglisse, de café et de chocolat. La bouche est portée par une texture dense et soyeuse, c'est vanillé, plutôt racé malgré sa jeunesse et sa grosse présence tannique et sa grande longueur. Gros potentiel, à revoir dans quelques années. 15.40 Très bien

Toscane Guidalberto 2007 Tenuda San Guido

Guidalberto_2007.jpg45% Merlot, 45% Cabernet Sauvignon, 10% Sangiovese Un peu de réduction au départ, puis des notes très intenses de cerise, de mûre, de menthe, de goudron, de truffe, de réglisse et de lavande ainsi qu'une touche minérale. La bouche est encore marquée par l'élevage, c'est puissant, velouté et tannique, l'acidité est présente et accompagne la longue finale. 15.25 Très bien

Pauillac Château Latour 2002

Somptueux nez, profond, complexe, finement boisé, sur des arômes de caramel, de café, de cerise, de fruits noirs, de tabac et d'épices douces. latour.jpgL'attaque se fait en mode délicatesse, le volume augmente rondement, le grain de tannins est d'une grande qualité, c'est droit et racé, concentré, très long, d'une élégance exemplaires, encore loin de maximum. 17.40 Excellent

Saint Emilion Valandraud 2002

Pas mal d'année pour goûter mon premier Valandraud, à peine quelques jours pour le deuxième. un nez de cassis, de cerise noire, de terre, de tabac, de réglisse, de chocolat et de menthe fraiche. C'est complexe, envoûtant et enveloppant. La bouche est douce, les tannins sont très présents mais d'un adorable soyeux. Malgré l'étonnante matière, le vin reste digeste, très frais avec une longue persistance sur le tabac blond. 16.40 Excellent

Vieuxvin3.JPGLes rouges commencent par deux vins puissants, sur la prune, la fraise, le tabac, un peu viandé, que nous plaçons immédiatement du côté de Châteauneuf, surtout le premier qui possède même un peu de sucres résiduels, seul Alain y trouve un peu de pinot noir. Le bougre repère le pinot comme un labrador épileptique détecte la Marie-Jeanne, une truffe Bourguignonne en quelque sorte. Y en a qui aime ce genre de pinot noir, personnellement, pour ma part et en tant que moi-même, pour être franc, je garde pour moi le fait que je trouve que ça ne ressemble à rien de Bourguignon. Au moins les Italiens, on les reconnait instantanément, même jeune et massif, c'est de l'italien, volubile, ça parle avec les mains, c'est voyant, ça frime un peu, Berlusconien en somme, mais c'est de l'Italien. Le moment que nous attendions, tous, surtout moi, arrive. Les Bordeaux, le carton mouillé, le poivron, la grosse réduction et les arômes de buffle des Carpates… Que-nenni…. Complexité, profondeur, superbe notes détachées de fruits, finesse du boisé, potentiel, j'en ai des crampes rien qu'en écrivant ça! L'Ermite de St Jean tient sa revanche, il nous regarde apprécier ses Bordeaux comme un pédophile psychopathe mate une cour de récré. J'avoue, je confesse avoir pris beaucoup de plaisir avec ses deux Bordeaux, mais je vous préviens d'avance, y a rien à faire pour les pandas, les Boukistanais, les roux et les chinois…

Châteauneuf du Pape Rayas 2004

rayas_cdp.jpgRayas est un vin à part, tant que l’on ne l’a pas gouté une fois, c'est un Châteauneuf, une fois goûté, c'est toujours un Châteauneuf, mais avec une personnalité à part. Une robe claire et immédiatement des arômes délicats, aériens, de fraise, de framboise, de cerise kirschée, une touche de garrigue, un peu de jus de viande, des épices douces et un soupçon de je ne sais quoi qui fait son charme, sa différence. Une bouche soyeuse, d’une grande finesse, concentrée en arômes, pas en tannins, il joue sur sa subtilité, pas sur sa force, loin des bête à concours de sa région, la classe sans l'opulence, un équilibre de virtuose associée à une clarté minérale et à une longueur exquise. Une fois ses paramètres bien classés au bon endroit de votre cerveau, vous ne pourrez l'oublier et il vous sera alors très facile de le reconnaitre, parce que vous y reviendrait, c'est obligé. 17.70 Excellent

Vacqueyras 2004 Château des Tours

Le nez est expressif et très plaisant, sur des notes de prune, de cerise, de tabac, d'épices et de chocolat noir. La bouche est ronde, charpentée, les tannins sont souples et denses, le vin n'est pas alcooleux, l'équilibre est remarquable et la persistance est grande. Un Vacqueyras, certes moins subtil que le Rayas, mais la patte d'Emmanuel Reynaud est bien présente, il ne souffre pas trop de la comparaison, il s'en sort même très bien. 16.00 Excellent

Hermitage L'Ermite 1998 M.Chapoutier

chapoutier-ermite.jpgUn vin stupéfiant de classicisme, un vin qui respire Hermitage, un fait transparaitre son terroir d'exception, le sommet de la colline, là où le Rhône n'a pas déposé d'alluvions, autour de la Chapelle, au lieu-dit l'Ermite. Un nez de cerise noire, de cassis, de graphite, de truffe, de fumée, d'encre, d'épices et d'olive noire. La bouche est d'une grande douceur, construite autour d'une matière dense, des tannins souples, fondus, le bois est présent en filigrane, l'acidité porte cette Syrah granitique vers des sommets de persistance. 18.35 Grand vin

Côte-Rôtie Château d'Ampuis 2003 Guigal

Un nez de bonbon au caramel, des fruits noirs, du chocolat, une touche de figue et de vanille complètent le bouquet. En bouche, un peu de volatile, des tannins puissants, une matière lactée, un brin d'amertume et une longueur moyenne. 15.67 Très bien

Côte-Rôtie Landonne 1999 Delas Frères

delas-freres-cote-rotie-la-landonne.jpgLa grosse déception de la soirée. Un nez agricole, très, trop animal, étable, bouse, malgré le long carafage, malgré le temps d'attente dans le verre, rien n'y fait, un devine quelques arômes d'olive noire ou d'épices, mais le vin reste définitivement réduit. En bouche, passée la désagréable impression initiale, le vin est souple, les tannins sont fondus et la finale plutôt agréable et longue, mais le mal est déjà fait. 13.00 Bien

Boire un Rayas chez JLK, c'est un peu comme trouver un joint sur un baba cool ou un plombier, des puces sur un clochard ou des morbacs sur une fille de joie, c'est attendu, on attend avec impatience et on n'est jamais déçu, faire suivre le Rayas par un Vacqueyras, c'est moins attendu, mais c'est plutôt réussit. Un air de famille, plus puissant, moins de finesse, mais la même classe. Château d'Ampuis est très bon, sans magie, comme le 2005, mais meilleurs que pas mal d'autres. Pour l'Ermite de Chapoutier, je laisse la parole à jeanDa, "y a pas à dire, un grand vin, c'est un grand vin…vieuxvins2.jpg" On sent poindre l'éducation nationale dans ses propos d'une justesse qui frise avec la perfection dialectique, on saute la palissade avec un truisme d'une tautologie certaine. Mon cher JeanDa, certains hommes sont grands, d’autres pas, quand les bornes sont franchies, il n’y a plus de limite, surtout entre 23 heures et 23 heures 15...du soir, quand c’est rugueux, c’est pas lisse et les meilleurs Hermitage viennent de la colline de l'Hermitage. JeanDa comprend qu'il vient d'inventer l'eau tiède, si vous ne z’avez pô un verre d’eau tiède, prenez un verre d’eau chôde, pi laissez-le tièdir tout seul, comme un grand, y z’ont pô encore inventé le robot qui tiédit l’eau chôde, mais le gonze qu’a inventé l’eau tiède, il existe déjà et il s'appelle JeanDa. Cela dit, il a raison, l'Ermite 1998 est un grand vin, un virtuose qui joue sa partition de manière parfaite, qui associe harmonieusement la générosité Rhodanienne, la sensualité d'une bouche suave et soyeuse, une longueur étourdissante, une noblesse inné qui ne fait pas appel à nos bas instincts de plaisir facile. Un grand vin, oui JeanDa, tu as raison. Un grand vin la Landonne 99 de Delas? Cela eut été possible, mais pas cette bouteille là. La table est unanime et inanimé, sauf JLK qui, de très mauvaise foi, défend son bébé avec fermeté, faut savoir qu'il est capable de vendre une paire de lunette sur roulette à un aveugle paralytique, il sait y faire le bougre. Mais la bête est touchée, cette Landonne a l'amabilité d'Eva Joly, un soir de défaite électorale, un doigt de sept heures, lourd comme un cheval mort, un pet de soupe aux choux, Il a moins de classe que de beurre au cul, les compliments fusent comme les mauvaises blagues sur DSK. JLK a vite compris que défendre cette bête blessée serait aussi stérile qu'une interview de Bayrou ou qu'un désir d'eunuque. C'est dire la débandade…

Châteauneuf du Pape Les Quartz 2007 Clos du caillou

Le nez est luxuriant, de puissantes notes de cerise noire, olive, tapenade, framboise, encens, caramel et beurre salé. La bouche est à la fois confiturée, puissante et possède une belle minéralité, les tannins sont fins, pas de lourdeur malgré la densité et une finale qui éclate plus qu'elle ne dure. 15.75 Très bien

Châteauneuf du Pape Le Secret de Sabon 2007 Roger Sabon

Secret_de_Sabon.jpgLes nez est tendu, complexe et lacté, sur des notes de mûre, de kirsch, de vanille, d'épices, de réglisse, garrigue et jus de viande. Comme le nez, la bouche est lactée, presque trop, l'attaque est fraiche et ample, l'ensemble est velouté, dense, avec des tannins puissants et doux qui caresse le palais. On note une petite touche minérale, un niveau d'alcool un peu haut et une fin de bouche très agréable et surtout très longue. Gros potentiel. 15.79 Très bien

Châteauneuf du Pape Clos des Papes 2009

clos-des-papes-004.jpgUn nez résolument sur le fruit, mûre, myrtille, prune avec une touche d'amande, d'épice et d'herbe fraiche. La bouche est suave, très dense, riche, avec une touche minérale, les tannins sont encore très marqués, l'élevage, sans être omniprésent, est perceptible, l'ensemble est précis, gourmand et pas encore prêt, évidemment, encore musclé avec une longue finale sur les fruits noirs. Assurément une très belle bouteille dans 10 ans. 16.38 Excellent

Pour se venger, JLK va nous sortir deux bébés Châteauneuf. Dans ce genre de soirée, il y a toujours un moment, après un verre ou trente-six, souvent plus près de trente-six, où tu satures un peu, où tes papilles klaxonnent comme un Marocain dans un rond-point, où ton palais fait des looping. Vino_Santo11.jpgC'est toujours à ce moment où tu rêves de finesse ouatée, de fruit éclatant et de boisé confondu. Mais qu'est ce qui lui a pris à l'ancien, lui qui croule sous les vieilles donzelles à robe tuilées, certes Bordelaises pour la grande majorité, mais je suis prêt à tous les sacrifices, qu'est ce qui lui a pris de dégoupiller deux Châteauneuf de compétition, deux bêtes à concours, deux bouteilles qui feront le bonheur de pas mal d'afficionados, mais dans 10 ans. Le Secret de Sabon garde encore ses secrets bien cachés, alors que le Clos des Papes, sans être clos, n'est pas pâle. Quand on goûte ce genre de breuvage, on comprend pourquoi le Vatican est un pays où le taux de mortalité est plus élevé que celui de la natalité qui est un peu bas. Un Rivesaltes pour accompagner le dessert, un Windsbuhl pour accompagner le Rivesaltes et un Vino Santo pour sanctifier cette soirée. L'histoire de ce vin est unique. Pendant l'hiver 1439, il y eut à Florence un Conseil important pour tenter de réunifier l'Eglise Catholique et l'Eglise Orthodoxe. Pendant le Conseil il y eut une série de banquet, dont le dernier, à la clôture des travaux, pour sceller la nouvelle concorde. A la fin du symposium l'on servit un vin exquis, de production locale, fait avec des raisins blancs séchés. Un vin qui se nommait, alors, "Vin Pretto". Mais quand le grand et solennel Bessarione, luminaire des prêtres grecs, l'approcha à ses lèvres celui-ci s'exclama: "C'est le vin de Xantos", en se référant au vin de la célèbre île grecque. Les participants crurent qu'il avait trouvé dans ce vin de telles qualités qu'on pouvait le proclamer "Santo" (saint). Et le nom de "Vin Santo" est resté depuis lors, et ainsi il restera pendant qui sait encore combien de temps" (extrait de "Splendida Storia di Firenze" de Piero Bargellini). Le Vino Santo, c'est le dessert des couvents. Il se déguste au Monte Oliveto Maggiore, à la sobriété toute bénédictine, et dont la douceur proscrit la macération et la tristesse.

Rivesaltes 1978 Aime Cazes

Rivesaltescazes.jpgUne robe de vieux cognac. Un nez sur le chocolat, le caramel, la torréfaction, les raisins secs, la datte confite, le miel et les épices. La bouche est d'une grande richesse, légèrement évoluée, un brin oxydative, très fraiche grâce à une acidité maitrisée, le sucre est fondu et la finale est assez longue. 15.06 Très bien

Gewurztraminer Clos Windsbuhl 2008 Zind-Humbrecht

Un nez énorme de curry, d'orange, de litchi, de poire, de pomme chaude et un peu de cèleri. En bouche, c'est ample, très riche, le niveau de sucre est moyen, l'acidité est marquée avec une finale sur la rose et légèrement amère. A attendre. 15.50 Très bien

Vino Santo Castello di Olivetto

vin_santo_chianti.gifUne robe ambrée avec un nez de figue, de rhum, de cacao, de réglisse, de champignon et de cire d'abeille. La bouche balance entre opulence et finesse. La liqueur est puissante, sur l'alcool et l'orangette, le niveau d'acidité contrebalance le sucre et apporte beaucoup de fraicheur et de longueur. 15.50 Très bien

Comme d'habitude, c'est toujours un plaisir de se rincer la glotte dans la grotte du vieil ermite au fond de la forêt, troisième porte à droite. Avant de partir refaire sa vie comme danseur de flamenco au Danemark, il nous a concocté une "petite" soirée pas piquée des hannetons, Un beau Ganevat, un superbe Rayas blanc, un non moins bon Rayas rouge, un Ermite âgé, un Latour infernal, un Valandraud valeureux, des Châteauneuf très neuf et une Landonne qu'on est pas près d'oublier, le règne animal dans toute sa splendeur musquée, le genre de vin à consommer avec grande modération ou les poils pubiens vous pousseront à l'envers. Comme le dit notre vieil Ermite, tous les vins ne sont pas des Latour, c'est beau comme du jeanda, comme il est polyphone, il dit aussi "If you want to touch the sky, fuck a duck and try to fly! Quel poète, ses paroles résonnent en nous comme un phare dans nos nuits avinées.

Tab-10-11.jpg

Graph-10-11.jpg