Mais foin d’analyse tripière, et revenons à la notation AAA. Il faut savoir qu’il existe actuellement 4 pays qui sont, comme l’andouille, triple AAA : l’Allemagne, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, et donc … la France. Cette note AAA permet d’étalonner la dette nationale, c'est, en quelque sorte, de la congélation financière, une sorte de synthèse, de différents critères aussi bancaires que barbares. Au contraire de l’andouille qui sent d’autant plus la merde que sa note est élevée, la dette dégagera une odeur fécale d’autant plus forte que sa note est basse. Les agences de notation sont nos aiguillons, ils nous préviennent, foutriquets de méchants capitalistes ultra-néo-libéraux, si ça pue l'andouille, guemene.jpgvous casquer plus pour rembourser moins, arrêter de parler de violence, de banlieue, de méchants musulmans, d'identité nationale, de patati patata, et faissez-y gaffe à votre AAA, sinon il pourrait nous prendre l’envie de, justement, rétrograder la note de l’andouille de la France. La dette a, comme l’andouille ou la coke, un côté addictif, quand c’est rentré dans les mœurs, il est quasi-impossible de s’en passer, même si l’odeur est forte. La presse n’en parle pas, mais les français ont le droit de savoir, la nouvelle est rude, la note de l'andouille de France est sur le grill, arrêter d'emprunter, ma brave dame, finit les dépenses inconséquentes, il faut rembourser les milliards aux banquiers vertueux sinon plus de Guéméné au Cros du boucher, la place sera libre et je serai prompt à l'utiliser. En cela, je rejoins notre petit Président, Sarko le boucher, je le dépasse même, sauf le respect que je ne lui dois pas. C’est sur l’usage du croc de boucher qu'on n'est pas en accord, un crochet certes, mais pas pour un ancien premier sinistre coupable innocenté de lui tenir tête, mais pour les andouilles de capitalistes qui nous ont planté dans la merde. Pour les andouillettes qui nous gouvernent. L'argent n'a pas d'odeur, mais la politique si, en y mettant un peu le nez, elle est même assez proche de l'andouille.

Champagne Rosé Anselme Selosse

La synthèse du champagne, du rosé et du vin. La fraicheur du Champagne, le fruit du rosé et la classe d'un grand vin. La bulle est extrêmement fine, le nez crépite sur les petits fruits rouges, la rose fanée, les épices, le gâteau sec et une pointe oxydatives. En bouche, la matière est belle, vineuse, c'est tendu, l'équilibre acide-douceur est remarquable, comme la longueur Excellent

Riesling 2008 Domaine Marcel Deiss

Reconnu pour ses vins de complantation, Jean-Michel Deiss produit également quelques très bonnes cuvées de cépages, comme le prouve parfaitement ce riesling issu de vignes plantées sur les communes de Beblenheim et de Saint-Hippolyte. Un nez sec et minéral, finement pétrolé, sur des notes d'agrumes, de poire et de menthe fraiche. La bouche est délicieuse, l'acidité est basse, on perçoit une très légère douceur sur une longue finale aux accents d'amers. Très bien

Meursault 1er cru "Sous le dos d'âne" 2008 Anne-Claude Leflaive

Leflaive_Dos_D_ane.jpgMagnifique nez de citron, pêche, citronnelle, tilleul, menthe, fleurs blanche, et une touche de boisé qui enveloppe l'ensemble. La bouche est fine, tendue, très bombons acidulé, gourmande et avecune belle longueur. Très bien

Châteauneuf du Pape Rayas 2000 Emmanuel Reynaud

Très légère réduction qui disparaîtra très vite dans le verre. Le nez est sur la fraise écrasée, la framboise, le tabac, la prune et les épices. En bouche, on retrouve ce côté très fraisier avec une douceur (on croit discerner un brin de sucre), des tannins de soie, une acidité légère qui accompagne le longue finale. Excellent

Côtes du Roussillon La Muntada 2008 Domaine Gauby

Muntada.jpgÀ quelques kilomètres de la frontière espagnole, entre garrigue et Pyrénées, Calce déploie un amphithéâtre de coteaux inondés de soleil. C'est dans ce lieu privilégié, de grande pureté, que s'étend le domaine exceptionnel de Gérard Gauby qui produit la mythique Muntada, celle qui fait rêver les amateurs de vins du Languedoc. Un assemblage unique de Carignan pré-phylloxérique, de très vieux Grenache et de Syrah. Cette Muntada s'ouvre sur des notes complexes et enivrantes de violette, de cerise, de cassis, de réglisse, de thym et de cèdre. En bouche, c'est à la fois puissant, serré et extrêmement élégant, les tannins sont jeunes, certes, mais fondus et plaisant, l'équilibre est remarquable, la minéralité transparait sur une très longue finale. Une Muntada minérale, sauvage et avenante. Excellent

Côtes du Roussillon La Muntada 2005 Domaine Gauby

La Muntada, c'est comme la corrida ou la pastilla, j'y reviens toujours avec plaisir. Le nez de cette Muntada est droit, précis, plus vif, mentholé avec des notes de framboise, de tabac, de bois. Comme pour le nez, la bouche est précise, l'acidité est plus marquée, sans être intolérable, elle porte la matière et donne une impression de tannins tranchants, une belle Muntada avec un équilibre moins impressionnant, une Muntada plus vive et moins complexe. Très bien

Vin de Pays de l'Herault "La Grange des Pères" 2008 Laurent Vaillé

grange-des-peres.gif40% Syrah, 40% Mourvedres, 20% Cabernet Sauvignon. Un nez comme j'en raffole, complexe, généreux et fruité. Enveloppé dans une robe de bois noble, les framboises, mûres, cerises, caramel, poivre, mélasse dansent la sardane. La bouche est concentrée, acidulée, dense, réglissée, avec des accents terreux et musqués. C'est d'une grande complexité et surtout, d'une grande buvabilité avec une longueur étourdissante. Une grange plus dense qu'a l'habitude, plus fougueuse, toujours racée et à qui il faudra quelques années pour s'assouplir. Excellent (quand même)

Coteau du Languedoc "L'Ancelys" 2004 Château de la Negly

85% Mourvèdre, 10% grenache noir et 5% syrah L’Ancely fait partie des trois cuvées de Château La Negly. La robe est presque noire, le nez, très mûr, explose de mûre, cassis et de cerise kirschée avec des notes de pruneau, de thym, de poivre et quelques notes giboyeuses. En bouche, c'est la richesse de la matière qui domine, c'est concentré, torréfié, les tannins sont puissants et la finale est longue et grillée. Très bien

Pomerol Château Gazin 1990

chateau_gazin.gif90% de merlot, 7% de cabernet sauvignon et 3% de cabernet franc

La robe est grenat pourpre, légèrement tuilée. Le nez est légèrement réduit à l'ouverture de la bouteille, puis il s'ouvre sur de belles notes lardées, de fruits noirs mûrs, confiture de mûre, de cèdre et de havane. La bouche est une boule de soie gourmande, tous est fondus pour notre plus grand plaisir, rien ne dépasse pour nous amener sur une très longue finale chocolatée et automnale. Excellent

Sauternes Château Yquem 1998

LogoYquemDegrade.jpgYquem, l'indiscutable étalon du sauternais, celui qu'il faut avoir bu pour pouvoir ensuite parler des autres, un petit conseil, choisissez le 98 car ce vin est tellement prodigieux qu'il vous retourne les papilles. Un vin de parfumeur tellement on a de mal à décoller son nez du verre. Ça embaume l'orange amère, le zeste de citron, les fleurs, rose, lilas, le miel, l'encaustique des meubles d'antan, les amandes et la vanille pâtissière. En bouche, la magie persiste, liqueur dense, sans lourdeur, une voile de sucre, une acidité équilibrante, une symphonie sensuelle qui brouille l'écoute. Seul bémol, la persistance, peut-être pas au niveau des plus grand Yquem, mais il faudrait être un mufle pour ne pas suçoter cette merveille. Grand vin

Conclusion : Si on remboursait la dette de la France en Yquem, Gazin, Rayas, Muntada ou Grange des Pères, nos prêteurs n'auraient rien à redire. 1.800 millions de bouteilles devraient suffire, soit quelques années de grands crus. Notre Ermite errant est comblé, Yquem reste l'étalon du sauternes, Rayas celui de Châteauneuf, Grange celui des Coteaux du Languedoc, notre cénobite a définitivement rompu avec ses vieux démons, Gazin n'est pas maudit comme ses Ducru, et sa chère Muntada nous a ravis. Il nous avait souvent titillés avec sa belle du Roussillon, nous l'avions souvent trouvée too-much ou trop dépouillée, c’est ça , dépouillée… de 70 € environ. Aujourd'hui, la Muntada, j'aime bien, mais je préfère l'andouillette et la Morteau.