Donc départ à 7h. 7h00 : crissement de pneus discret, j’embarque dans la voiture avec Jean-Luc et Patrick. 7h01 : déjà ça parle champagne & champagne, alors que la première molécule de mon café du matin n’a pas encore atteint mon cerveau. Ça plaisante pas chez les soiffards, j’aurais dû m’en rappeler. Narre Parisse ! Schöne Fraulein und Champagner, ach peutite matemoizelle!! Excusez moi, un instant d’égarement, nous n’irons pas aussi loin, arrêt aux portes de Reims, à Avize.ifo_245.jpg Nous débarquons chez Sélosse, grande maison de maître blanche transformée en hôtel pour nantis. Nous entrons, salle d’accueil de l’hôtel, couleur claire, avec un comptoir propret mais quelconque. Jean-Luc fait la causette à la dame derrière le comptoir, c’est un réflexe chez lui, c’est sa vraie nature. Bla bla aimable, facture, chèques, pas l’ombre d’une bulle, y’a que des bouteilles vides dans le présentoir. Mr Selosse passe, pas un mot. L’est certainement trop timide. Elle nous propose de visiter : chouette ! Ah l’hôtel, pas les chais ? Bon soit. Y’a des fauteuils style chic, y’a de l’espace, y’a Mr Selosse … mais il nous ignore. Trop timide…

En route pour Epernay, on va s’faire la Banque de France ! Patrick fait le guet tandis que moi et Jean-Luc pénétrons hardiment dans la bâtisse, le pas assuré, la main sur l’outillage. Là ça a de la gueule, immense salle au plafond surélevé et colonnes majestueuses, fenêtres avec toutes des barreaux extérieurs, comptoir sans fin à la Tex Avery. L’un des guichetiers, déguisé en serveur, nous sert une bouteille de champ’ au comptoir. Savent recevoir à la Banque de France d’Epernay ! Y z’ont même aménagé la salle en restaurant ! Va pour des St Jacques avec un risotto aux truffes, suivi d’une côte de bœuf mariée avec goût à un Morgon 2011 de Lapierre. Atmosphère réussie! Petit tour au toilettes faut passer par une porte de coffre-fort, c’est immense,ifo_244.jpg dans une des salles du trône des hommes y’a un Fichet-Bauche à clavier électronique certes du siècle dernier, mais elle n’a pas cédé. Le coin des lavabos a été aménagé dans la salle des coffres-individuels, pas des coffres métalliques comme dans les films, non des coffres placards en bois rouges avec une manette en laiton. Pas compris comment ça s’ouvre.

Nous sortîmes bredouilles. Oui ben, nous avons bien repéré les lieux, c’est déjà ça et c’est plus malin. Et puis, nous enverrons JeanDa avec Dom de la Vega et aussi Schulmeister avec sa fourgonnette, à eux quatre y feront un malheur. En attendant, nous sommes allés à Avize chez De Sousa, une vieille connaissance de Pat. Lui au moins sait recevoir, un p’tit Brut Réserve Grand cru 100% Chardonnay pour la mise en bouche, beau vin avec des bulles légères, suivi d’uneChampagne.jpg Cuvée des Caudalies Grand Cru 100% Chardonnay, vieilles vignes passé en fût de chêne, excellent et élégant, du meursault avec des bulles, et une Cuvée des Caudalies millésime 2006, fameux avec une belle structure et de la profondeur. En sortant nous croisons un certain Mr Selosse, toujours aussi timide le bougre ! Le son de sa voix restera donc un mystère…

Il faisait encore jour, donc pas question de rentrer, s ‘est dit Patrick qui nous a démontré une fois de plus son expertise géographiques des lieux. Pas le temps de roter les bulles que nous voilà chez Dauvergne à Bouzy. Zon moins de sous ici, c’est plus modeste. Les champagnes de Bouzy sont à grande dominante pinot noir. Pas moins de 9 grand crus sur la carte, un instant de flottement suivi d’un grand effort sur nous-mêmes, nous n’en gouterons que 3. La Cuvée Privilège, 80% pinot noir et 20% chardonnay, assemblage de plusieurs années, bien, rien à redire, mais m’a paru pauvre par rapport à De Souza. La Cuvée Œil de Perdrix, annoncée comme un champagne raffiné, pareil selon moi. La Cuvée Fine-Fleur, 100% Pinot Noir, là j’aime, la structure est présente, combinée à la finesse, très bien et le prix est doux. C’est bien la Volvo de Jean-Luc, mais le coffre est petit. Faut qu’on rentre. Pas besoin de GPS, pas besoin de phares allumés, tout nous paraît clair, limpide, nous sommes en harmonie avec les ondes cosmiques.

Avize.jpg