L'explosion du soleil a aussi été retardée, depuis Fukushima, le nucléaire a démontré qu'il était beaucoup moins fiable. Depuis la retraite de Valery Giscard-d'Estaing, les volcans se sont mis en retraire. Une guerre mondiale n'est plus envisageable, depuis que les Ricains prennent leurs enfants pour des balltraps, les talibans attendent tranquillement qu'il ne reste que des vieux et des sérials killers, ou plutôt des sérials Kid'ers, une race de dingo uniquement nord-américaine, même si un Norvègien a aussi fait une belle omelette. FDM2.jpg Le changement d'axe de la terre devait être financé par la banque UBS, mais suite à la crise et aux diverses amendes, nos sympathiques banquiers suisses ont jeté l'éponge. Espérons que nos compères Chinois prendront la relève. Le coût des catastrophes naturelles, tempêtes, inondations, tremblements de terre est certes moindre, mais les italiens, détenteurs des brevets, avaient d'autres bouga-bougas à préparer.

Franchement, on ne sait plus quoi faire pour faire le buzz, même avancer une soirée Soiffards pour profiter d'une soirée post-apocalyptique, ça ne paie plus. Certains, craignant plus leur expert-comptable, que l'apocalypse, clôture leur pré-carré, d'autres parcourent la France, montent sur la montagne d'Ezes pour être plus près, voire travaillent, a-t-on l'idée de travailler un jour de fin du monde? Yen a même un qui a eu l'idée saugrenue d'aller aux urgences pour avoir la fin du monde pour lui tout seul. Pour la peine, on a recruté deux grands anciens, Fabrice et Olivier qui est même venu avec ses huitres. La seule chose certaine, c'est que suite à cette fin du monde avortée et à la crise financière qui va nous obliger à manger des animaux morts, des légumes souterrains et du jus de raisins fermenté, l'argent n'aura plus de valeur et les échanges se feront avec des grands crus. Il est donc préférable de faire des stocks de grands crus dès maintenant.

Champagne JF Hanon-Criado

Un Champagne issu de la montagne de Reims, sur la noisette, les agrumes et les herbes fraiches. La bulle est plutôt dense, vive, la bouche est dosée, la matière est moyenne et la persistance un peu courte. 13.38 Bien

Champagne Le Mesnil 2005 De SousaSousaLeMesnil.jpg

Un nez d'abord discret qui s'ouvre sur des notes de fleurs blanches, de brioche, d'épices, de vanille bourbon et d'agrumes. La bulle est super fine, l'attaque vive, tranchante, c'est crayeux, tonique avec un gros volume en bouche, l'élevage et l'acidité sont maitrisés et la finale est longue et saline. 16.50 Excellent

Slovénie Sauvignon Zanut Kocijancic

Que dire de ce Sauvignon? Extrait de Sauvignon, caricature, pochade, exubérance? Térébenthine, extrait de pipi de chat, cassis, concombre et pamplemousse aux accents de levures industrielles. La bouche est comme le nez, saugrenue, extravagante, du peps mais aucun fond, pas l'ombre d'un terroir, des raisins récoltés précocement, de jus dilués, de mauvais choix de vinification, des notes végétales et herbacées. De quoi embaumer les narines les plus complaisantes et surtout les moins aiguisées, sans avoir à trop se casser la nénette, en mettre plein le nez pour avoir l’impression d’en avoir pour son argent. 10.75 Moyen

Pouilly Fumé Les demoiselles 2010 Henri BourgeoisBourgeois-la-demoiselle.jpg

Un beau classique de Pouilly, bourgeon de cassis, bonbon Anglais, agrumes, humus, pêche avec des notes de Fanta persistantes. L'attaque est vive, la bouche possède du volume et une belle présence avec une longueur moyenne. 13.25 Bien

Coteau du Languedoc Montcalmès 2009

Marsanne, Roussanne. Nez expressif, sur la fleur blanche, l'abricot, les amandes, la vanille, le miel, le gingembre et les épices. Le bois est très présent en l'état, mais s’estompe après une grande agitation. montcalmes-blanc-2009.jpgEn bouche, c'est puissant, sudiste, onctueux, mais cela reste assez élégant, avec un bel équilibre et une longueur satisfaisante. Un blanc de gastronomie que j'accorderais bien avec un beau turbot beurre blanc. 14.63 Très bien

Condrieu 2010 Domaine Barou

Nez de pêche, d'abricot, d'agrume, de violette, de bergamote et d'amande amère. La bouche est riche, puissante, ronde, un équilibre résolument sur l'alcool, une acidité basse et une persistance aromatique moyenne. 15.13 Très bien

FDM3.jpgH-4 avant l'apocalypse, on fête ça au Champagne. Deux Champagne très différents, un petit, je pense petit producteur, et une Maison de Champagne plus réputée, un Champagne d'apéritif, servis très frais, dosé, plaisant mais sans grande envergure et un grand terroir, le Mesnil sur Ogier, dans un grand millésime, 2005, servis carafé et à 12°. Personne ne s'est laissé prendre, si ce n'est JDa, qui a flashé sur le premier avant de faire machine arrière toute, toutes rames dehors. Tout le monde peut se tromper, mais sur le suivant, c'est limite faute professionnelle. 5 bof et deux petits 11 pour un sauvignon Slovène maquillé comme une voiture volée, plus vulgaire qu'une pute moldave de 112 ans, il n'avait pas plus de classe que de beurre au cul, pourtant notre inimitable JDa Rmerie lui a octroyé la note mirifique de 14, on croit rêver. J'en ai les bras qui tombent et je me dis qu'une soirée sans notre petit frisé national, ce serait comme une fraise tagada sans tsoin tsoin, on devrait le déposer à l'INPi avant de nous le faire pomper, ce qui, certes, lui ferait le plus grand bien. C'est à ce moment qu'on a frôlé la fin du monde, en tout cas celle de Jda, j'étais à deux doigts d'essayer de le faire entrer dans la bouteille slovène, qui, même avec beaucoup de bonnes volontés et une tonne de vaseline, aurait eu du mal à obtempérer, je vous jure, de la connerie de ce calibre, ça vaut le détour, mais pas dans le sens où l'entendent les guides. La suivante est un Pouilly-Fumé d'Henri Bourgeois, toujours aussi Fanta, immédiat, mais plaisant, moins de consistance et de travail que le Montcalmes blanc, mais plus facile à boire, moins boisé. On termine par un Condrieu, gras, opulent, comme tous les Condrieu.

Gevrey-Chambertin Vieilles Vignes 2002 Dominique LaurentLaurentGevreyVV.jpg

Une bien belle surprise que ce DM gourmand, pas boisé, plutôt nature, qui pinote très faiblement sur des notes de framboise, de mûre, de cerise kirschée, de rose fanée, de cannelle et de réglisse. Une bouche croquante, légèrement évoluée, des tannins soyeux, plaisant, une belle fraicheur qui porte la longue finale légèrement chocolatée. Quand le pâtissier fait dans la dentelle, j'en redemande… 14.88 très bien

Anjou Les Gélinettes 1999 Marc Angeli

Un nez de cassis, de cerise kirschée, de poivron, de fougère, d'encre et de pivoine. En bouche, c'est beau, racé, soyeux et minéral. Beau volume, acidité, élégance, présence cistercienne, longueur et transposition d'un grand terroir, bref, un excellent Anjou. 16.00 Excellent

Pessac-Léognan Haut Bailly 1985 HautBailly.jpg

Nez de poivron, de café, de sous-bois, de graphite et de clou de girofle. La bouche est grasse, chocolatée, une grosse assise tannique, un fruit en retrait et une longue finale mentholée. 16.25 Excellent

St Emilion Troplong-Mondot 1996

Un vin qui me laisse un peu perplexe, un nez un peu géranium, fleurs capiteuses, un boisé bien apparent, des notes de vanille, de café assez peu subtiles. Une bouche sur la framboise et la mûre, c'est dense, réglissé, les tannins sont assez durs, extraits, c'est classique, droit, mais cela manque de race. Le temps ne fera surement rien à l'affaire. 15.75 Très bien

St Julien Léoville-Poyferré 1995leovillePoy-2001.jpg

Un nez de terre humide, de poivron, de cassis, de buis, de champignon et de fougère. La bouche est concentrée, riche, ronde, avec un boisé marqué et un côté métallique désagréable qui assèche la finale. Pas le meilleur 95 dégusté, surement le moins élégant. 16.00 Excellent

FDM4.pngH-2 avant l'apocalypse. Les préjugés sont très fréquents chez les amateurs de vin. Mais il faut prendre garde, un préjugé n'est rien d'autre qu'une erreur qui a pris racine. Une erreur comme celle de considérer Dominique Laurent simplement comme un boiseur à l'approche commerciale un peu fantaisiste. Cette vieille vigne a d'abord été attribué à Pacalet ou Prieuré-Roch, c'est très bon, un brin nature et très gourmand, comme quoi, il aurait été ballot de finir en pâté pour anges sans avoir goûté un très bon Dominique Laurent. C'est fait! Pour Mark Angeli, la qualité va de pair avec l'expression du terroir, mais passe aussi par la biodynamie. Il faut goûter aux multiples vins du domaine pour comprendre ce qu’est un grand vin d’Anjou. Même si c'est une soirée Cabernet, le Bordeaux se fait rare et les trois Bordeaux qui suivent ne vont pas modifier mes préjugés. Le Bordeaux n'est pas ma tasse de thé et c'est pas le jour de la fin du monde qui va changer la donne. On commence par le dernier, un Léoville-Poyferré 95, la majorité de la table l'a trouvé excellent, personnellement, je l'ai trouvé décevant, métallique et asséchant, loin des excellent 95 que j'ai déjà dégusté. Troplong-Mondot 1996 ne m'a pas consolé, à la fois tannique et végétal, pas de quoi fouetter un sadomasochiste ou un amateur de Bordeaux, ce qui est un peu la même chose en ces temps d'inflation de l'étiquette Bordelaise. Reste le Haut Bailly 1985, un brin tertiaire, mais plutôt agréable. Le plus petit pédigrée, sur le papier, mais le plus plaisant dans le verre. Je ne voudrais pas faire mon hexakosioihexekontahexaphobe, mais la fin du monde approche, faudrait voir à accélérer les rendements. L'hexakosioihexekontahexaphobie est tout d'abord un nom très compliqué. Il tient son origine du verset 666.14.18 de l'Apocalypse selon Paul Henri Mathieu, Il prouve que les chrétiens se sont quand même bien lâchés en écrivant la bible et qu'ils ne voulaient sans doute pas que des païens illettrés puissent lire leur livre et le comprendre. L'hexakosioihexekontahexaphobie est en réalité la peur du nombre 666. Il est séparé en deux parties, hexakosioihexekontahexa, qui signifie, 6 kosio 6 cons 6 et phobie qui vient du Latino-Grec-Sumérien à foutre et qui signifie "faire dans son froc".

Coteau du Languedoc La Grange des Pères 1998grange-des-peres.gif

Syrah et Mourvèdre (40% chacun) complétés par du Cabernet Sauvignon. Superbe nez, complexe, sur des notes de fruits noirs, de tapenade, de musc, de viande séchée, de graphite et une touche de zan. La bouche est puissante, généreuse et vive. La matière est riche, ronde, les tannins sont intégrés, l'acidité fondue, c'est mûr, sans excès et la persistance est étonnante. Superbe Languedoc. 17.88 Excellent

Baux de Provence Clos Milan 2002 Henri Milan

80% Grenache, 20% Syrah. Le nez est profond et complexe, sur des notes animales, de mûre, de tabac, de cassis, de fleurs, d'épices, de vanille, de fumée et de garrigue. La bouche est à la fois, dense, opulente et fraiche. C'est précis, gourmand, travaillé et sauvage. Les tannins sont fondus, l'équilibre parfait et la longueur magistrale. Un vin qui se dévoile par strates, avec subtilité et douceur. 17.38 Excellent

Cornas Les Reynard 2006 Thierry Allemand

Nez classique, fruits noirs, goudron, olive noire, thym et garrigue avec quelques fines notes d’élevage. La bouche est puissante, les tannins sont racés mais encore saillants, l'ensemble est harmonieux avec une belle minéralité en finale. C'est superbement vinifié, mais le vin gagnera à être attendu quelques années encore. 17.38 Excellent

Nappa Valley Cabernet Franc 2006 DerenoncourtDERENONCOURTCF.jpg

Nez puisant, de cerise noire, de tabac, d'encre, de vanille, de violette, d'encens et de mûre. La bouche est massive, les tannins sont ultra puissants, l'équilibre est encore relatif, l'acidité est présente, pas complètement intégrée mais l'ensemble possède un potentiel indéniable. 16.63 excellent

Ribera del Duero El Picon 2004 Pagos de los Capellanes

Un 100% Tempranillo au nez intense, de cerise noire, de myrtille, d'œillets, de cannelle, de boite à cigare, de mine de crayon, de violette et de réglisse. pago-capellanes-el-picon.jpgLa bouche est massive, portée par une énorme charge tannique, c'est rond, l'élevage de 26 mois en barriques neuves de chêne français est encore trop présent, malgré ses 8 ans, ce vin est encore dans sa petite enfance et laisse présager un potentiel de garde fabuleux. Vivement 2034. 16.75 Excellent

H-1 avant l'apocalypse. Faut croire que l'éventualité d'une fin du monde probable a foutu les miquettes à certains. Cabernet ou pas Cabernet, ils ont préféré le bon, voire le très très bon avec cette superbe Grange des Pères. Même les afficionados du Bordeaux reconnaissent qu'on passe un cap. Plaisir, complexité, terroir, la classe, la vraie. Y a pas à tortiller du croupion, il n'y a pas 2 Languedoc capable de mettre 3 vieux Bordeaux sous l'éteignoir. C041FGLa Grange des Pères était, à l'origine, une grange bénédictine, la Bourgogne n’a pas le monopole des hauts lieux vinicoles monastiques, on retrouve un peu de cette Bourgogne cistercienne dans le vin de Laurent Vaillé. Pour Aubert de Villaine: "il n’existe pas de grands vignobles prédestinés, il n’y a que des entêtements de civilisation", si l’entêtement des bourguignons remonte à plusieurs siècles, l’entêtement de Laurent Vaillé date de la fin des années 80, après des passages chez Eloi Dürrbach au domaine de Trévallon, qui deviendra son ami, chez Gérard Chave, Jean-François Coche-Dury ou Seppi Landmann. Henri Milan a été coulé dans le même tonneau. Il a la même flamme qui le pousse à rechercher l'absolu sur un terroir magique qu’a su si bien illustrer Vincent Van Gogh, au nord des Alpilles. Henri Milan a su réveiller ce grand terroir endormi. Son Clos mérite que l'on s'y attarde. Les Reynard de Thierry Allemand sont une valeur sure de Cornas, 2006 est certes gourmand, mais quelques années de cave feront beaucoup de bien à cette bouteille. Pour les deux dernières avant l'Armageddon, c'est un peu la même chose. Deux vins à l'énorme potentiel, deux vins modernes, extraits, pas super plaisant aujourd'hui, mais si la fin du monde nous laisse un peu de répit, ça devrait le faire dans 15 à 20 ans. Comme disait mon pote Ranulphe, l'apocalypse, c'est quand même pas la fin du monde.

Sainte Croix du Mont Château Loubens 1990ChLoubens.jpg

Le château Loubens dispose d'un terroir très particulier, un sous-sol constitué en grande partie d'huitres fossilisées. Nez de citronnelle, d'ananas, de cire d'abeille et de poire rôtie. La bouche est bien équilibrée, pas trop sirop, finement acidulée, vive et grasse avec une belle finale. Une sainte Croix à la jeunesse insolence. 14.86 Très bien

Sauternes Château Suduiraut 1961 Suduiraut.jpg

Couleur vieux cognac mais nez explosif, caramel, amande amère, abricot confit, ananas, encaustique, fumée et une touche herbacée. Si la couleur laisse présagée une grande évolution, la bouche dément. Liqueur douce, suave, tendue par une fine acidité, équilibre impeccable, longueur jouissive. Très belle bouteille. 17.50 Excellent

Attention, tous aux abris bus, prenez garde, l'Armageddon est annoncée ! Le grand boum, la fin du monde, l'apocalypse, l'antigénèse, le Raghnarok, le gros bordel va arriver, celui annoncé par le célèbre poème Boukistanais de Yahvé Bocouptropasmangé. Les augures avaient raisons, les signes étaient là, sous nos yeux. Depuis quelques jours, les ours polaire avaient envahi le Mexique avant de passer aux Etats-Unis, les furets se sont incrustés à New York, ils ont monté des pizzerias et organisé une mafia de furets pour faire main basse sur la ville. Leur chef, Pauli le gros, passe ses journées dans sa Pizzeria à manger des Calzones avec des vrais morceaux de grecs dedans, vêtu de chaînes, bagues et d'un horrible smoking. Les otaries péripatéticiennes sucent des Mentos, maquées par des bichons maltais qui foutent un bordel inénarrable. FDM6.jpgLes dindons ont pourri le football, opium du peuple, la guerre des pandas peut commencer, cette guerre prédit par les mayas, comme ils ont prédit la crise de 29, le passage au pouvoir du pygmée magique de Narnia dit "Sarko le nain", la hausse du prix de l'essence, les chips au paprika et pour finir cette fameuse "guerre des pandas" qui provoquera la fin du Monde. Jean-François Copé s'est proclamé président de la République Universelle et Mondiale, le pape décide d'enlever le préservatif de son index, le visage de Satan apparait miraculeusement sur une boite de Coca-cola, la chapelle Sixtine est relookée par Valérie Damidot, l'Eglise Kéviniste devient religion omnisciente et son Saint-Patron, Chuck Norris, est béatifié, Depardieu peut enfin éteindre la lumière, surtout qu'EDF lui fait casquer très cher le mégawatt. C'est l'heure du Big Bang rotatif inversé, l'heure de l'Armageddon, la fin des temps, la terre explose dans un bruit de pet mouillé… Ou pas… Minuit et une minute, rien, nada. Faut dire qu'il nous reste deux bouteilles à déguster. Deux vieilles liquoreuses, ça mérite de faire patienter Armageddon. Une sainte Croix du Mont à la jeunesse éternelle et un Sauternes de 50 ans à la longueur interminable, éternelle. En attendant, comme j'ai le 06 de Dieu, je peux vous affirmer qu'il est tous penaud, marri d'avoir foiré sa grande soirée d'apocalypse, il s'en excuse et vous souhaite bonne continuation dans vos misérables vies. La non fin du monde est arrivée et bonne année 2013.


tab12-12.jpg

graph12-12.jpg