Au boulot, c'est aussi une calamité, jamais un patron ne te gratifiera d'une semaine de congé pour ranger ton bureau, quant à la Sécu, n’en parlons même pas, ils ne me paieront pas pour remettre à demain ce que tu aurais pu faire depuis 2 semaines. ChatBordel.jpgMais dans quel monde vit-on? Le bordélique chronique se reconnaît de loin, dans son bureau, trône une pile de dossiers en souffrance, retraçant les six derniers mois de boulot dudit souffrant. Sur la pile, on peut découvrir, les restes de son dernier repas, quelques trombones mastiqués et, plus surprenant, des bouts de plastique qui servent généralement à ne pas attraper la maladie des bébés, qu’il ne faut pas mettre à l’index comme le Pape, mais ailleurs, la capote en glaise s'est égarée entre un bout de sandwich du mois dernier et le cadavre froid d’un collègue mort d’une crise cardiaque en découvrant le chantier. Le malade souffre, tous les jours, des sarcasmes et des quolibets de ses collègues maniaco-maniaques. L'appartement et la voiture du souffrant est du même acabit, on ne compte plus les cartons de pizza, les mouchoirs en papier, les canettes de bière, les paquets de bonbon, le linge sale, les factures en retard et les pubs en avance. Mais le bordélique tient sa revanche quand le boss lui demande si c’est lui qui a le dossier Albin de Jouvence, qu’il déniche en cinq secondes, du milieu de la pile où il est coincé depuis 6 mois. Le bordélique n'a aucune vie sociale, pas de potes et aucune relation durable avec une femelle. Les très rares rencontres se soldent par un : "J'te jure, on sera mieux dans la forêt à se faire bouffer par les moustiques et les fourmis que confortablement installés dans mon lit". Pourtant, il aime ranger, tous les 2 ans, quand son seuil de tolérance à la bordélitude est atteint, il en profite pour remettre la main sur quelques vieilles pièces de monnaie, un croque-monsieur à peine entamé, sa dernière lettre de licenciement qui a servie de serviette et un Amstrad GX 4000.

Mais que faire, il existe toutes sortes de thérapies collectives, de sites de coaching virtuel, de psy spécialisé en cupidité, qui pratique la psychologie version sauvage et pas bon marché. Vous pouvez, si vous êtes atteint de cette maladie, embaucher une femme de ménage portugaise ou vous mettre à la colle avec une maniaque du rangement, voire faire d'une bière deux trou en épousant une portugaise. Dans tous les cas, le seul résultat sera de vous délester de la moitié de vos revenus. Le mieux, c'est de faire comprendre à votre entourage que le bordélisme est une chance. Que c'est la preuve d'une grande créativité, que le bordélique est un artiste du rangement, toujours dans la création contemporaine, un génie, d'ailleurs, on a jamais vu un génie ordonné, que ranger, c'est perdre du temps, d'après l'étude du Professeur Abraham Kivive, de l'université d'El-Bezmahl, le bordélique gagne 29,49% de temps en plus. Mais, le plus important, c'est que ça rend le bordélique indispensable, irremplaçable ! Qui d'autre serait capable de retrouver le dossier Alex Kuzbidon dans votre pile de documents...



Japon Saké "Azamaichi" Yamada Nishikisake.jpg

La robe est très claire, le nez exhale des arômes de fleurs blanches, de mangue, de bergamote, de bonbon anglais et de citron confit. La bouche est fine, un peu alcooleuse avec une finale légère. 14.50 Très bien

Chablis 1er cru Vaucoupin 2008 Domaine du Colombier

Le nez est très expressif, sur des notes beurrées, toastées, de l'amande, de la fleur blanches, de l'agrume et un léger boisé. La bouche est amicale, vive, droite, l'acidité est mordante en finale qui laisse apparaitre quelques traces de verdeur. 14.85 Très bien

Soave Gini 2009 La FroscaFroscaGini.jpg

100% Garganega. Le nez est exotique, il nous emmène vers des notes, un peu évoluées, de miel, d'amande, de tilleul et de pomme. La bouche est un peu molle, un manque évident d'acidité, une rondeur agréable et une longueur moyenne. 13.90 Bien

Riesling Goldtropfchen 2009 Reinhold Haart

Un Riesling qui sauvignonne, qui muscate, citron vert, fruit de la passion, raisin, abricot et pierre à fusil. La bouche est vive, tendue, très légèrement sucrée, ample, un peu perlante et d'une belle persistance. 14.78 Très bien

Pessac-Léognan 2004 Domaine du Chevalier

Le nez présente quelques traces d'évolution, des arômes de pamplemousse, d'ananas, de la fleur de vigne, une touche d'acacia et un peu de boisé. La bouche est ronde, peu d'acidité, une légère astringence et une forte minéralité. Un vin concentré avec un léger fumé et une belle persistance. 14.90 Très bien

Goulée by Cos d'Estournel 2007cos-estournel-goulee.jpg

80% Sauvignon blanc et 20% Sémillon. Nez exubérant, boisé, très citronné avec également des notes de mangue, de fleurs blanches, de chèvrefeuille et de pierre à fusil. La bouche est ample, ronde, fraiche et fruitée avec une longue finale fruitée. 15.20 Très bien

Ce n'est pas que je sois de religion bordélique, mais, en ce moment, j'ai une tête qui a tout de la passoire et que j'ai un mal fou à avoir de la suite dans les idées... Tu te marres, là, comme ça, en me lisant, mais je te jure qu'au quotidien, c'est juste épuisant, exténuant, éreintant, tuant voire même un peu fatigant. Pour te donner un ordre d'idée, la semaine dernière, j'ai retrouvé mes clefs de voiture dans le tiroir de mes sloggis. soif_012.jpgBon, pour contrebalancer, j'ai aussi retrouvé un string dans ma voiture, mais comme Régis le Rageux était passé par là, ceci explique cela. Mon bordel de Soiffards à moi est organisé. Je sais, c’est un oxymore, il ne peut ontologiquement pas y avoir de bordel digne de ce nom qui soit organisé. Mais organiser un bordel, même liquide, c'est toute une organisation, le bordel c’est bien, mais c’est quand même mieux quand il est joliment agencé. Faut laisser les participants venir avec la ou les bouteilles de leur choix, mais les encourager quand même à aller vers de fines appellations pour rester dans l'idée du bordel. Comme on n'est pas venu là pour beurrer des mouillettes, on commence par prendre le maquis, pardon, le Maki. Des Sushi accompagnés par un vrai Saké. Le Saké est souvent associé, à tort, à cet alcool fort, le Baiju, servi en digestif, dans les restaurants chinois. Traditionnellement, le saké se boit dans un choko, ce récipient en porcelaine, en forme de petit bol. Sa caractéristique principale consiste en la présence, non pas d’une femme à poil, mais de cercles de couleur bleue dans le fond formant ainsi une sorte de cocarde bleue et blanche. Les japonais appellent le fond du choko "l’œil de serpent". Le saké est donc un vin, issu de la fermentation de riz. C’est une boisson noble, à la teneur en alcool d’environ 16 degrés, dont les deux ingrédients sont le riz et l’eau. Il existe quelques 80 variétés différentes de riz à saké, qui permettent des nuances de goût. Lors de la fabrication, les grains de riz sont polis pour n’en conserver que le cœur et c’est ce degré de polissage qui détermine les catégories de saké. La dégustation du Saké est un art millénaire, le saké joue un rôle central dans la vie et la culture des Japonais depuis près de 2.000 ans. Il est aujourd’hui fabriqué par environ 2.000 brasseries de tailles diverses qui proposent plus de 10.000 marques différentes. Pourtant, très peu de ces marques sont vendues en France. Certains ont un peu saqué le Saké, mais dans l'ensemble, et avec les Sushi, ça passe très bien. Le Chablis aussi, un peu beurré quand même, le Soave, un peu évolué, passe moins bien alors que la vivacité du Riesling de Reinhold Haart est rafraichissante. Les deux Sauvignon Bordelais participent bien au bordel ambiant.

Alto Adige Goldmuskateller 2009 Burggrafler

Un nez explosif, exubérant, un peu too much, de Banga, de rose, de pêche de vigne et de muscade. La bouche est juteuse, ample, croquante, peu acide et légèrement pâteuse en finale. 14.50 Très bien

Mambourg 2002 JM DeissMambourg_Deiss.jpg

Une robe qui tire quelques reflets dorés. Un nez qui mettra quelques minutes à s'installer, sur les épices, l'ananas, la poire mûre, de l'amande amère, de la menthe fraiche et de superbes notes minérales que l'on retrouve en bouche. C'est stricte, cistercien, très doit, gras et aérien, précis, ciselée, tout en longueur. Un vin qui associe parfaitement l'ampleur et la finesse. 15.45 Très bien

Meursault En la Barre 2009 Antoine Jobard

Beau nez beurré, sur la noisette, l'acacia, le chèvrefeuille, la craie et quelques notes d'agrumes confits. La bouche est grasse, huileuse, ronde, bien équilibrée par une fine acidité qui porte la longue finale. 16.60 Excellent

Meursault Charmes 1998 François JobardJobardMeursault.jpg

Le nez est d'une grande précision, très fin, un peu évolué, tilleul, citron, orange confite et fleurs blanches forment un superbe bouquet. La bouche est ample, très riche arômatiquement, mais garde un grande fraicheur et beaucoup de finesse jusqu'à la longue finale. 15.05 Très bien

Anjou Les Fouchardes 2011 Mark Angeli

Nez très jeune, de poire, d'abricot, de bonbon anglais, de pêche et de champignon. La bouche est ample, crayeuse, puissante, intense et précise et superbement équilibrée. La finale est un véritable feu d'artifice. Encore un grand vin signé Mark Angeli. 16.35 Excellent

VDT Maudit 1990 Didier DagueneauMaudit-1990-Dagueneau.jpg

Un nez oxydatif, des notes de pommes, de cire d'abeille, de poire, d'orangette et de miel. La bouche est puissante, un peu foutraque, oxydation, léger sucre, poire mûre se mélange jusqu'à la belle finale. 15.65 Très bien

Batard-Montrachet 2007 Morey-Coffinet

Le nez est classieux, toasté, beurré joliment boisé, pêche, poire, citron, tilleul, brioche et fleurs blanches. La bouche est droite, tendue, l'élevage est toujours très présent mais le vin reste frais et la persistance est remarquable. 16.60 Excellent

Pour réussir une soirée bordel, il faut faire appel à un expert du bordel. JLK a, depuis belle lurette, les compétences nécessaires, il a été pianiste-flutiste sur bandonéon Bontempi dans un claque de Bangkok après une longue carrière de fille de joie dans un bobinard de Pékin, au moment où la politique du chiffre est devenue politique du chibre.bordel.jpg Aujourd'hui, il a pris sa retraite mais reste actif comme professeur de valse acrobatique pour personnes âgées pour l'association diocésaine Sainte Rita Mitsouko de la charmante bourgade de Deux-Verges dans le Cantal. Il drague les rombières en leurs mettant quelques verres de méthode champenoise dans le cornet, 2 ou 3 olives avariés et, pour les moins répudiés, les bons Total de son ex-suédoise de fonction. C'est dire si le bordel, il connait, après les valseurs de putain, c'est la valse des puritaines. Bon, après ça, je crois qu'il va y avoir quelques claques qui vont se perdent et le premier récipiendaire pourrait bien être Rage. Passer à côté d'un Mambourg aussi lamentablement, c'est une faute professionnelle, prendre un Mambourg pour un Edel, c'est comme prendre des vespas pour des casernes, une pleurésie pour une caverne ou des clowns pour des gens ternes… Inadmissible. J'envisage des représailles, des frappes chirurgicales, des sanctions disciplinaires, un châtiment à la hauteur du préjudice, bref, va falloir qu'il fasse pèter une belle quille très vite. Juste avant, on a gouté un Goldmuskateller très exubérant, dans ce Banga-là, il y avait des fruits, mais pas que. Deux Meursault pour suivre, un jeune et un plus vieux, les vins, mais aussi les hommes puisqu'il me semble qu'Antoine est le fils de François, qu'il a repris le domaine et qu'il a de suite, mis sa patte et sa marque sur les étiquettes. L'Anjou de Mark Angeli, a, une fois de plus, fait l'unanimité. Le Maudit de Didier Dagueneau, que l'on retrouve pour la deuxième fois, est toujours aussi déroutant, un OVNI (Objet Vineux Non Identifié), on y croit ou on n'y croit pas, Maudit veut retourner maison… On termine par un Batard, un vieux souvenir de Batard torché en douce dans la cave de Thibault Morey, boisé certes, mais gourmand quand même.

Chili Empedrado 2010 louis-Antoine LuytLuytPN.JPG

Nez aromatique, de pivoine, de fraise écrasée, de framboise et de chocolat. La bouche est marquée par une grande acidité, dérangeante pour certains, une boule de fruit qui persiste longtemps. 13.60 Bien

Medoc Château Aux Quatre Vents 1990

Nez de fruits noirs, cassis, poivron, sous-bois et champignon. La bouche est élégante, les tannins fins, belle texture et finale sur le poivron. 16.50 Excellent

Margaux Château Issan 1999issan.gif

Beau nez de mûre, de cèdre, de sous-bois, de cuir, de réglisse et de cacao. La bouche est un brin virile, amer à l'attaque, puis s'arrondi sur des tannins souples, l'acidité reprend la main sur la finale. 16.00 Excellent

Madiran Montus 2007

80% Tannat et 20% Cabernet Sauvignon. Le nez est très intense, sur des notes de fruits noirs, de réglisse, de pain grillé, de caramel et aussi quelques notes viandées et mentholée. La bouche est concentrée, puissante, riche avec des tannins pas encore fondus, qui tapissent le palais et une grande allonge. A attendre. 14.15 Très bien

Sancerre "En grands Champs" 2005 A Mellotmellot-grands-champs.jpg

Un nez expressif, peu fruité, un soupçon de groseille, beaucoup de réglisse, de ronce et d'épices avec quelques notes d'élevage. La bouche est serrée, puissante, mûre. Les tannins sont également serrés mais la fraicheur est présente et participe à la belle finale graphitée. Gros potentiel. 16.10 Excellent

Côte-Rôtie Les Vins de Vienne

Le nez est puissant, animal, serré sur des arômes de fruits noirs, de réglisse, de terre et de poivre. La bouche est rustique, dissociée, l'acidité d'un côté et les tannins de l'autre avec une finale moyenne qui laisse une trace d'herbe fraichement coupée. 15.75 Très bien

Languedoc La Grange des Pères 1997

Bouchonnée

Louis-Antoine Luyt est un vigneron Français installé au Chili, depuis 2006, spécialiste de la vigne à 8.8 sur l'échelle de Richter, depuis le Terremoto meurtrier qui a frappé le Chili il y a quelques années. Le séisme a dévasté son domaine, 50000 litres de vin perdus, d'importants dégâts matériels, lui-même piégé sous les décombres... Mais, solidarité internationale aidant, le Clos Ouvert (c'est le nom de son domaine) a rouvert ses portes. soif_015.jpgEt les vins naturels du domaine le plus radical du Chili ne tremblent pas dans le verre, c'est même durant ce sale quart d'heure sud-américain, qu'il prend la décision de ne plus ajouter de sulfites dans ses vins, une décision extrême dans un moment extrême. Une démarche et un domaine intéressant qui mérite d'être revu et rebu, son Pinot noir Chilien ne m'a pas séduit, mais je suis convaincu par la démarche. Deux rives gauches Bordelaise plutôt convaincante, surtout le 90, même s'il n'y a pas de quoi danser la gigue non plus. Un Montus beaucoup trop jeune, les tannins durs du Madiran devront se patiner avec le temps. Le millésime du Côte-Rôtie des Vins de Vienne restera un mystère, l'étiquette étant bien abimée. Un vin entre deux âges, un brin dissocié. La Grange des Pères 1997 promettait beaucoup, mais, par la fesse glacée de Satan, m'ai-je exclamé, mentalement et dans notre for intérieur à la découverte de trace suspecte, s'était sans compter sur un léger goût de bouchon. Mais qui est responsable? Chers Soiffards, voici la minute chimie, le TCA a bon dos, ce défaut organoleptique n'est pas provoqué par une molécule appelée trichloro-anisole (TCA pour les intimes). Non, il s'agit d'un sordide complot mondial visant à rendre la vie des amateurs de vins moins chatoyante. Un complot ourdit par un quarteron de poneys banquiers qui chercheraient à détourner l’attention des vrais problèmes des gens avec la complicité des médias et assez curieusement du lobby des antis mariage gay qui trouvent qu'il n'y a pas tellement de moralité à la fin des histoires.

Sancerre "En grands Champs" 2009 A Mellot

Nez de fraise, de framboise, de pivoine, de cacao et de graphite. La bouche est ronde, complexe, riche tanniquement, pas complètement prêt mais déjà gourmand et très long.16.10 Excellent

Chambolle "Les Sentiers" 2007 Robert Groffiergroffierles-sentiers.jpg

Un premier cru situé juste sous les Bonnes-Mares, une petite bombe de précision aromatique, groseille, cerise noire, mûre, réglisse, un soupçon d'épices douces et un fond boisé, très élégant. La bouche est tendue et concentrée, les tannins sont denses et gourmands, la matière est serrée mais garde une grande buvabilité. Elevage de grande classe et superbe finale sur les fruits rouges. 17.70 Excellent

Clos Vougeot 2004 Dominique Laurent

Le nez est profond et dégage de belles notes de cerise kirschée, des épices, du graphite, tabac et rose fanée. La bouche est sphérique, juteuse, veloutée, les tannins sont soyeux et l'élevage discret. Seule petite fausse note, l'acidité est mordante et gâche un peu la finale de ce beau Clos Vougeot. 17.70 Excellent

Côte-Rôtie VV en Coteau 2001 JM StephanstephanVV.jpg

Le nez est racé, archi-classique de JM Stephan, mûre, cassis, encre, zan, poivre, moka et de petites notes animales. La bouche est ample et ronde, d'une grande élégance, les tannins sont polis, la matière est étonnante mais garde beaucoup de fraicheur en finale. 17.13 Excellent

Bonnes-Mares 2000 Robert Groffier

Superbe nez, expressif et racé, sur la griotte, la pivoine, le cacao, l'eucalyptus, la réglisse, le clou de girofle et la muscade. GroffierBM.jpgEn bouche, ça glisse tous seul, les tannins sont patinés, de la soie liquide, la texture est parfaite, une caresse sur le palais qui dure un très long moment. Du grand art. 18.75 Grand vin

Sauternes Château Guiraud 2001

Un nez d'orange, de crème brulée, de cire d'abeille, de miel, d'ananas, d'abricot et de mangue. La bouche est onctueuse, très fine, élégante, la liqueur est aérienne et la finale, sur des arômes safranés, finit de nous séduire. Gros potentiel. 16.63 Excellent

Capture.JPGLes grands incompris se pendent et les grands esprits se rencontrent, DW Fishmen, (Dom Dominique pour les intimes) et le Schulmeister ont eu la même idée, ou presque. Un Sancerre "En grands Champs" d'Alphonse Mellot. 2009 pour le maître des colles et 2005 pour le prof Es Bordeaux, à moins que ça ne soit l'inverse. Comme le disait ma belette cendrée, après le vol-au-vent vient la trempette, et tremper ses lèvres, ou son nez pour Jda, dans un verre de Groffier, c'est un peu comme, tremper son biscuit dans une crème pâtissière, attention, c'est une métaphore, ne trempez jamais votre biscuit dans une pâtissière, même si c'est une crème, c'est très mauvais pour votre régime matrimonial. Groffier, c'est la grande Bourgogne racée, séveuse, un archétype de ce que doit être un bon Bourgogne. Point barre. Dominique Laurent a longtemps été notre tête de turc, lui aussi est un spécialiste de la pâtisserie, qu'il a pratiqué avant de faire du vin. Deux excellents Bourgogne de DM en un mois, va falloir se calmer, on va y prendre goût. Revenant d'Ampuis, je ne pouvais pas ne pas servir un Côte-Rôtie de JM Stephan, vigneron sympathique, atypique, unique, utopique, ataraxique, bucolique, encyclopédique, charismatique, poétique, volcanique, pas toujours académique, parfois hermétique ou fantastique, jamais toxique et absolument pas Britannique. Pour la route, un Bonnes-Mares de Robert Groffier, on ne s'en lasse pas, un gros matou qui glisse comme une savonnette dans un pensionnat de jeunes filles. On se termine avec un Guiraud 2001, une leçon de gourmandise, très digeste et il fallait bien ça pour balancer avec les sushi, les rillettes de sardines et le carré d'agneau en croûte d'herbes.

20090708_tintain-au-bordel-par-julien-pascoli.gifJe ne sais pas si c'est la croûte d'herbe que n'a pas supporté ce Sycophante de Didier, mais il a un peu moins bien géré la fin de soirée, il était bourré comme une cantine de légionnaire. À la fin des agapes, il embrassait tout le monde, faisait des doigts par devant, des oreilles de lapin par derrière. Y’a eu quelques insultes, y’a eu de la conversation embarrassante sur le tourisme sexuel à vélo, une méga tâche de pinard sur sa magnifique chemise western à jabot, y'a eu "Toi je t’aime" et "Je vais te péter la gueule" dans la même phrase… Un jeu scabreux avec les coussins du canapé avant qu'il ne parte en sifflant la Traviata en Malgache et en lançant un énigmatique "Être dans le vent est une ambition de feuille morte". Comme me le dit souvent mon ami Ambroise Moygranfou, professeur d'histoire du sport à l'ENA, avec ça, tu n'as rien dit, mais tu l'as très bien dit.

tab_01-2013.jpg

graph_01-2013.jpg