Bright IdeaL'inspiration, c'est quand même un peu n'importe quoi. Ce n'est pas vraiment fiable comme truc. Par exemple, hier, je suis allé au coiffeur, je sais, on dit chez le coiffeur, mais comme j'ai une panne d'inspiration, je tente vainement de gagner du temps, mais c'est pas facile. Bref, mon merlan, il est bavard comme une poissonnière qui rêve d'être capillicultrice. En principe, quand tu vas chez ton coiffeur, tu as généralement des conversations engagées sur la météo, le football, les vacances au camping des flots bleus voire, les soldes chez Marionnaud, alors qu'assez rarement, tu badines sur les contraintes expérimentales sur les modèles avec champ scalaire léger en cosmologie et physique des particules, tu n'as pas le temps de développer vraiment. Mais hier, rien de cela, le merlan m'a dit: "c'est qui qu'à gagné les élections?" J'ai répondu: "je sais pas, j'ai pas voté". Il a dit: "moi non plus, c'est tous des cons", j'ai dit "oui, c'est bien leur genre", il m'a dit "je vous les coupe comment ?" j'ai dit "comme la dernière fois" et j'ai vite regretté. Mon esprit s'est mis à vagabonder par monts et par vaux et j'ai laissé le Merlan œuvrer en imaginant une bonne vingtaine de sujet indispensables à ce blog, une foultitude d'idées géniales pour alimenter ce leverasoif qui ne se tarit pas d'horloge. Par timidité, je n'ai pas osé prendre des notes pendant que le gratte-couenne finissait de couper mes cheveux en quatre. Deux heures plus tard, je me suis retrouvé devant mon Vaio, et là, la panne de sens, plus rien, rien, nothing, nada, walou, nichts, τίποτα, niets, ou alors... Non, même pas, jamais, tient un Jamet, pourquoi pas… Jamet_fructus-voluptas.jpg

Côte-Rôtie Fructus Voluptas 2008 Domaine Jamet

Un nez lardé, fumé, poivre, cassis et mûre. Une bouche légère, très épicée, sur le poivre blanc, vive, agile, fraiche, des tannins fins et une belle persistance acidulée. Pas inoubliable, mais gouleyant et bien fait. Bien