Tu échoue sur une ile déserte avec: un livre, un CD, un DVD, un plat, un unique vin blanc, un unique vin rouge, un objet et une seule personne, tu emmènes qui et quoi?

1) Dune (mais évidemment le cycle, y’a bien un éditeur qui aura sorti la version intégrale en 1 tome…)
2) Fantaisie Militaire de Bashung
3) Blade Runner de Ridley Scott
4) pour le plat, si je me la pète, ce sera le pigeon au foie gras de l’Arnsbourg, mais sinon le Bibeles Kaes que je me fabrique moi-même me conviendrait parfaitement…
5) Hermitage Blanc de Chave
6) Puligny Montrachet En La Richarde 2002 de la miss Leroy en son Domaine D’Auvenay (que j’ai échangé contre le rouge…)
7) L’objet c’est bien sûr la dernière version du Kit Suisse (qui est au kit ce que le couteau est au suisse, comprenne qui pourra !) pour Naufragé sur Ile Déserte comprenant TV HD 200 pouces avec son dolby surround, lecteur de tout ce que tu veux, cd, dvd, blue ray, et bien sûr une collection exhaustive des 16458 films, bouquins et disques du siècle pour te faire patienter en attendant les secours) réfrigérateur avec cave à vin intégrée (remplie bien sûr avec la sélection auto régénérante à choisir à la commande de l’objet, moi j’ai pris la variante "nature"), tente climatisée avec literie Swissflex et tous les "oreillers" qui vont avec. J’ai renoncé à l’option Majordome (le Vendredi moderne quoi…) pour la jouer vrai naufragé et éviter toute vaine polémique à la sortie mondiale de mes "Mémoire d’un Naufragé" suivies prochainement du "Guide de survie en milieu hostile, très très hostile".
wineRx.jpg NB : avec cet objet, réservé aux seuls naufragés méritants évidemment, les points 1 à 6 deviennent évidemment obsolètes mais je les ai conservés pour faire plaisir à un pithécanthrope de notre connaissance qui me tanne depuis des mois pour récolter ma prose. Et comme je suis un garçon conciliant… 8) pour la personne accompagnante, j’ai bien proposé le truc à Tina mais la proposition shopping sur place était vraiment trop maigrelette et pour la crédibilité de mon futur témoignage livresque elle m’a convaincu que rajouter quelques séquences d’autopaluchage ne pouvait qu’être vendeur. Alors soit et du coup j’ai rajouté l’option Man Alone dans l’objet sus désigné (en 7 pour ceux qui ne suivent pas…) qui m’a donc complété la collection de DVD par les aventures de Zézette au pays des merveilles qui glissent.

Imagine que tu es John Lennon, riche à brasser les millions … Tu bois quoi?

Pauvre nouille de chef (oups Chef, j’me laisse aller, c’est l ‘émotion de l’interviouwe) !!! Aussi mal connaître ce connard de Lennon, pauvre cockney qui hormis quelques ritournelles, légendaires certes, n’a produit que diverses merdasseries à partir du moment où il s’est mis à la colle avec son hystéro du soleil levant. Penser que ce type aurait su apprécier le début du quart d’un litron de banga-sauvignon est faire preuve d’une naïveté désespérante. Quand il n’était pas totalement défoncé par diverses substances il ne faisait qu’emmerder une foule de gens autour de lui, totalement à l’inverse de la philosophie soiffarde. Même riche à millions, je continue à squatter chez les soiffards !!! C’est une bonne planque et çà m’évitera de me faire exploser le ciboulot par le premier illuminé venu.

Si tu étais un vin, tu serais… ?

C’est quoi le pinard qu’elle boit la Gisèle Bundchen , le premier qui sait il me le dit, parce que voir l’intérieur de la brésilienne… hé hé…

Pour une soirée très intimes, tu préfères mieux un vin avec des notes de feuille de rose ou des arômes de bois bandé?

Naoon mais, tu ne voudrais pas qu’en plus de mon philtre d’amour je te révèle les meilleures positions pour culbuter la gueuze ???!! Tu te débrouilles tout seul mon gaillard !

Justement et pour finir, la question qui fâche, la seule qui vaille, Bordeaux ou Bourgogne? Je m'en fout, mais développe un peu…

winehealthstudies.jpgBon, bon, bon,… A part enfoncer des portes ouvertes et faire la nique à l’ermite, on va arrêter de taper sur des monstruosités vanillées cacaotées sur-extraites sous forme de concentré de fruits à la tisane de chêne de la plupart des bordelais "stars", à l’une ou autre rare exception près… De même, on va arrêter de faire de la lèche aux pseudo-paysans bourguignons qui, à l’instar de leurs cousins bordelais, commencent à abandonner les bottes pour se mettre eux aussi au tweed et à la flanelle puisque le tarif de leur pinard, du moins celui consommable, n’a plus rien à envier à celui des bobos (bourgeois bordelais), sous prétexte d’une trame d’une délicatesse inouïe, et de la dentelle du chambolle et patati et patata… Alors choisissons la Troisième Voie !!! Loire, Jura, et même notre Alsace quand elle n’attrape pas le melon, magnifiques terroirs à l’acidité vivifiante et salutaire où les vins sont amoureusement mitonnés par des paysans vignerons plus préoccupés par leur bébé que par leur cours boursier !!! Et de surcroît à des tarifs démocratiques auxquels chaque amateur peut se permettre de régaler une tablée ! Et quand nos vignerons seront définitivement gagnés par la cupidité et le lucre on ira boire ailleurs !!!
wine-ambulance.jpg