sanglier2.jpgQuand je l'ai retrouvé près du restaurant, "Au petit bistrot des deux cochons qui se bécotent le fion en sifflotant", je n'ai pas prêté attention à son regard lourd et perçant. Quand l'Ermite de St jean a sorti de sa sacoche une lame de 30 cm et s’est approché de moi, je me suis dit, en tremblant du jarret: "Ben voilà autre chose, il est rancunier le vieil avorton névropathe, voilà qu'il va me planter de bon matin, avant que j'eusse digéré mon petit déjo! C'est con, je n'avais pas prévu de caner aujourd'hui, ça m’arrange pas du tout son petit commando là! En plus je vais me faire buter par un mec en pantalon de velours kaki, ça sera ma dernière vision, c’est quand même un peu dommage!" Heureusement, la lame glaciale de sa froide vengeance n'était pas pour moi, mais pour les trois cochons de sanglier alignés sur le sol gelé du parking. "Alors ma couille, on se les fait ses trois petits salopiauds?" En moins de temps qu'il ne lui en faut pour dire pétasse, il avait suspendu le premier cochon par les pattes arrière et avait commencé à déshabiller la bête. Avec une frénésie jubilatoire, avec volupté, il découpait, tranchait, débitait, sciait jusqu’à l’os. On découvrait, sur son faciès rougis par la bise d'hiver, toute sa volonté de nuire et de réduire au néant universel, cette bête qui avait été la cause de son trauma de vieil adolescent. Dans un rire narquois, il lança à la bête: "dis-moi, grande pute, sans tes habits de lumière, tu la ramènes moins, tu t'es marré en me voyant décamper le cul à l'air, tu fais moins ta malinoise maintenant, ton agonie sera longue, je vais savourer ton châtiment ma petite princesse, je ne te hais point, je goûte donc à ton glas comme au souvenir de ma première bléno, fier, exsangue, amer comme les lames de rasoir que j’urine en pleurant ton trépas". Il a terminé cette oraison funèbre par une citation célèbre en droit des affaires: "Le chien lève vers vous des yeux implorants, le chat vous regarde de haut, mais le cochon, lui, vous regarde droit dans les yeux, d'égal à égal"…

Condrieu "Le grand vallon" 2010 Domaine VillardVillard_GrandVallon.jpg

Le Condrieu Le Grand Vallon est issu de jeunes vignes plantées sur la commune de Saint-Pierre-de-Bœuf, sur une petite parcelle d’un peu plus d’un hectare. Une robe légèrement dorée, un nez expressif, lourd, sur des notes de fruits exotiques, de paille, d'abricot, de beurre frais, un petit peu de bois et une grande minéralité que l'on retrouve en bouche. C'est ample, suave, plein de fruit et de fraicheur, avec en fin de bouche, une minéralité qui ajoute à la complexité de ce beau Condrieu et allonge la finale. Excellent

Alsace Pinot Noir 2009 Laurent Barth

Un nez très sudiste, groseille, épices, cerise noire, framboise, fraise des bois, olives. En bouche, c'est ample, soyeux, des tannins abondants mais très doux. Beaucoup d'épices et une belle persistance aromatique. Très bien

Pommard 1er cru les Fremiets 2003 Domaine Monthélie-Douhairet-PorcheretMonthelie_Douhairet_porcheret.jpg

Une robe légère, un peu de évoluée sur le bord. Un nez volubile, sur la groseille, la framboise, la cerise noire, un léger réglisse, un peu de ronce et de sous-bois. Une bouche juteuse, ample, beaucoup de soyeux et de finesse, pas courant sur un Pommard, 2003 qui plus est, de la vivacité et une belle longueur. Un Pommard qui nous prend à contre-pied mais très agréable. Excellent

Pauillac Château Haut-Batailley 1985hautBatailley.jpg

Une robe tuilée, un nez résolument tertiaire, un peu animal au départ, un peu dans tous les sens, sous-bois, humus, réglisse, terre, figue et tabac. Une matière moyenne, un rien austère, une trame granuleuse, un ensemble pas très bien définie, pas franchement agréable, un manque de fruité. Nos pro-bordeaux se pignole, moi je reste dubitatif… Bien, peut-être très bien si on aime ce genre de vieille rombière évanescente…

Côte-Rôtie "La Barbarine" 2005 Mathilde et Yves Gangloffgangloff-barbarine.gif

Une Côte-Rôtie avec 5% de Viognier issue des Coteau de Tupin. Un beau boisé qui ne domine pas trop, de belles notes florales, violette, lavande, de la mûre, du cassis, un peu de réglisse, de lard et pas mal d'épices. Une bouche étonnante d'équilibre, élégante, puissante, des tannins soyeux, bien intégrés et une belle fraicheur qui prolonge la finale. Une Côte-Rôtie flatteuse et gourmande. Excellent

Passito Bric De Liun Deltetto ArneisDeltetto_Bric_de_Liun.jpg

Une robe légèrement ambrée, un nez expressif, sur des notes d'abricot, de raisins secs, de figue, de crème brûlée et de miel. La bouche est vive, tendue par une belle acidité, le sucre n'est pas trop envahissant et l'équilibre général est assez réussi. Très bien

Riesling "Le Sanson" Wineck Schlossberg 2008 Meyer-Fonnémeyer-fonne_Sanson.JPG

Superbe nez, racé, pur, sur des notes d'ananas, de fruit de la passion, de mangue, d'abricot, d'agrume confit, de miel, de thé vert, d'épices et de très légères notes pétrolées. Quelle attaque, quelle fraicheur! Ça dépote d'entré. La bouche est ample, onctueuse, riche, mais jamais fatigante. Entre le VT et le sec, avec un très longue finale sur des amers de grande classe. La tradition Alsacienne des grands Riesling. Excellent