ermite2.jpgCertains exégètes se demandent si tu ne serais pas la réincarnation de Ranulphe 1e, anachorète scatophile et Girondin de la fin du XXème siècle. Un Ermite qui vivait entouré de poètes maudits, de jeunes femmes aussi fuligineuses que désirables, épilées au laser, mais aussi une flopée de transsexuelles hallucinées et quelques thuriféraires douteux et dithyrambiques. Mon vieux et doux déchet, je ne veux pas te retenir plus longtemps, je sais que ton temps est précieux, c'est vraiment ballot que tu ne veuille plus me servir tes vieux Bordeaux, parce que, vraiment, je pense que le monde gagnerait en bonté et en grandeur si tu revenais sur ta décision. Je ne dirai plus de mal des vieux Bordeaux et des Ermite âgé, promis, juré, sauf s'ils sentent le carton mouillé, le bouchon ou le bordeaux…

En un mot commençant, et même si tous les dégouts sont dans la raclure, quel est ton pire souvenir vineux? Soit précis, il faut avoir la piquette décomplexée, je veux des noms, des adresses, des numéros de téléphone… Mais, bien entendu, dans le respect de l'anonymat.

S'il est des questions auxquelles j'ai des difficultés à répondre, en voilà une qui me pose un problème. Certainement pas parce que je n'ai jamais été confronté à une piquette, voire pire, mon long passé est jalonné d'expériences viniques de toutes sortes: vins bouchonnés, poivronnés, cartonnés, aigres, mollassons, qui sentent le cul du renard, de la poule ou du légionnaire en campagne dans le désert de Gauby....ou les trois... Je ne compte plus les flacons qui ont fini dans l'évier, indignes de passer au vinaigrier... Bien sûr, des horreurs pareilles se trouvent clés en mains dans les rayons pas spécialisés de certains commerces douteux, mais de toutes celles que j'ai eues à subir aucune ne m'a été destinée avec la volonté de me faire du mal, voire d'attenter à mes jours. Il s'est toujours agi d'un tragique accident consécutif à une volonté ô combien louable d'être agréable et de faire du bien. Alors une fois que le constat à l'amiable a été établi, on oublie l'accident et on passe à la suite, qui n'en sera que meilleure. juva.jpgMais, il y a très longtemps j'étais parti en expédition vers le sud avec ma Juva4 toute neuve (vous voyez, ça ne date pas d'hier), et après 3 jours de voyage je me retrouve au fin fond de la garrigue, à Aniane chez un viticulteur à déguster un excellent rouge, tellement bon que j'en embarque 12 quilles avec comme projet d'en faire profiter mes potes en Alsace (sauf Patrick, parce qu'il tétait encore le biberon à l'époque...) Bref de retour à la maison, j'invite des amis à déguster ce nectar et là, surprise !!! : dans les verres je découvre un subtil mélange de vinaigre Melfor avec une pointe de lisier. La couleur est restée rouge et c'est là le seul indice qui pouvait laisser supposer qu'il s'agissait de vin. Une certitude : ce breuvage constituait une menace pour l'humanité Apres plusieurs débouchages consécutifs, il fallait bien que je me rende à l'évidence, la totalité des bouteilles était infectée. Fortement contrarié, je retrousse les manches et décroche le combiné en Bakélite, demande le 22 à Aniane qui me répond gentiment que c'était sûrement lié au voyage et à la chaleur et que je pouvais m'asseoir dessus ..... en un mot comme en cent....., je l'avais profond dedans ! Et ça, ça fait mal !!

Tu échoue sur une ile déserte avec: un livre, un CD, un DVD, un plat, un unique vin blanc, un unique vin rouge, un objet et une seule personne, tu emmènes qui et quoi?

hummer_with_sexy_babes.jpgAdmettons, ... j'arrive par hasard sur une île déserte qui passait par là mine de rien .... Pour commencer il faudrait que j'emmène un psy mais alors un vrai, une pointure, un cador, un magicien, pour m'aider à supporter la solitude. Si ce praticien pouvait en être une, ce serait encore mieux, et tant qu'à faire, bien chaude et chaussée d'un bonnet D ou E si c'est pas trop demander ... (Le modèle Salma Hayek pourrait contribuer à mon équilibre mental, par exemple) Ensuite il me faudrait une centrale électrique pour produire l'énergie nécessaire à la mise en température de la côte Faron et du Rayas que je ne manquerai pas d'emmener et qui devraient accompagner à merveille un foie gras truffé suivi d'un bon châteaubriant et d'une coupe glacée mojito chantilly de chez Haushalter ..miam !!! Comme je n'aime pas lire j'aurais préféré une télé avec un écran géant pour suivre top chef et cauchemar en cuisine et aussi les matchs du PSG. Ensuite, il me faudrait aussi un 4x4 genre Hummer et l'équivalent de la réserve stratégique de carburant du ministère de La Défense pour pouvoir me déplacer à volonté sur place. Ah, j'oubliais un falcon 8x et une piste de décollage parce que tous les derniers vendredi du mois j'ai soiffards et que je ne peux pas rater ça. J'arrête là pour le moment mais quand j'aurai obtenu ce que je viens de demander je passerai au tome2 de mes souhaits.

Imagine que tu es John Lennon, riche à brasser les millions … Tu bois quoi?

John Lennon? Je vais te révéler un scoop !! John Lennon est mort. Alors il est hors de question que j'envisage de prendre sa place. Je préfère encore me faire l'intégrale des pinots noirs d'Alsace .

Si tu étais un vin, tu serais… ?

Un amarone un vino santo ou alors un eiswein pour la simple raison que le vigneron a la merveilleuse habitude d'attendre que son raisin soit vieux et sec avant de lui porter l'estocade finale.

Pour une soirée très intimes, tu préfères mieux un vin avec des notes de feuille de rose ou des arômes de bois bandé?

Sans hésiter le vin avec des arômes de rose, car après une bouteille, popol est encore vaillant et j'arrive encore à faire la différence entre un canon et un thon, ce qui constitue un atout de taille pour assurer lors de l'assaut final ... J'ai essayé le bois bandé .... au bout d'une bouteille j'étais tellement pompette que je n'arrivais même plus à ouvrir ma braguette pour pisser .... Alors la soirée torride ... dans tes rêves !!

Justement et pour finir, la question qui fâche, la seule qui vaille, Bordeaux ou Bourgogne? Je m'en fous, mais développe un peu…

old_wine2.jpgLes deux mon neveu, le bordeaux pour la part de virilité qui sommeille en moi et le bourgogne qui réveille en moi cette belle sensibilité féminine que nombre de potes me jalousent secrètement.