profs.jpgEn premier lieu, préparez, préparez consciencieusement, mais doucement vos réunions. Les réunions ne servent à rien, c'est un fait, mais les préparer permet d’optimiser leur effet contre-productif. Buvez beaucoup d’eau. Non seulement vous passerez pour un mec sain de corps et d'esprit, mais vous pourrez aussi faire toutes les pauses café avec les collègues qui boivent du café, mais vous pourrez aussi faire plein de pauses pipi. Double effet garanti. A midi, sortez déjeuner après tout le monde. Pendant que les autres se dépêchent de bouffer, vous glander peinard, vous passez pour un acharné du taf et, comme ils ne savent pas à quelle heure vous êtes sortis, vous rentrez quand vous voulez. Vous doublez de fait votre temps de pause. Laissez toujours vos travaux inachevés en évidence, de façon à pouvoir justifier qu’il vous reste du travail à faire. Camouflez vos actions personnelles avec vos outils professionnels, donnez à votre maîtresse le nom d’un client sur votre agenda, écrivez vos mails perso dans Word, passer des coups de fils aux potes comme si vous parliez à un client top important, hackez la messagerie interne pour faire du MSN, faites vos comptes avec le logiciel de compta maison, pour glander heureux, il faut glander caché. Organisez des pots, des apéros, des afters, toutes les occases pour boire un coup, départ, arrivée, retraite, anniversaire, promotion, passage du Bac du fils de machin, démoulage de la paupiette de machine, coming out de Truc, c'est toujours du temps de moins en plus, et en plus, vous passez pour un mec cool. N'arrêtez jamais de dire que vous êtes surbookés, personne n’est capable d’estimer votre charge de travail réelle. Le jour où votre boss en sera capable, il aura fait un bond monumental en terme de compétence, et au vu des siennes actuelles, on a de la marge. Mais, le plus important c'est la délégation, il est indispensable d'apprendre à déléguer, ne reportez jamais à demain ce qu'un autre peut faire pour vous le jour même. Déléguez, déléguez et déléguez. Tout, même le contrôle de la délégation. Et tant mieux si c’est mal fait, parce que tout le temps passé par d’autres à faire votre travail est du temps gagné pour ne rien faire. Bref, pour glander en toute sérénité, autant ne pas avoir de travail. Du tout. Mais quelques amis et des bouteilles…beaucoup de bouteilles…

Champagne Larmandier-Bernier Vieilles Vignes de Cramant 2006

Robe claire, nez d'amande, de miel, de pain grillé, de noisette, de fruit blanc et aussi un peu d'agrume. La bouche est fraiche, belle attaque, énergique, bulles fines, belle matière et longue finale pâtissière. Très beau champagne. Très bien

Champagne Lucien Vazart (Début des années 60)vazart.jpg

Une robe or tirant sur le brun, les bulles sont rares. Un nez qui tire un peu sur l'oxydatif, sur les épices, le champignon, les fruits secs et quelques notes de fruits exotiques. La bouche est splendide, beaucoup de fraicheur, des accents de curry, d'orient, remarquable de précision, un matière encore bien en place et une grande finale. Excellent

Champagne Ruinart 1966

Une robe légèrement dorée, un nez résolument tertiaire, champignon, noix, fruits secs et café. La bouche est également évoluée, l'acidité un peu dissociée, la matière légère et la finale, finement mentholée et sur le tabac. Bien

Domaine Huchet Muscadet Clos les Montys 2005clos_des_montys.png

Une parcelle d'un hectare de vignes plantées en 1914 au cœur du vignoble du Château des Montys, sur les hauts de Goulaine. Superbe nez de fleurs blanches, d'amande, de pamplemousse, de mandarine, de mirabelle et d'anis. La bouche est ample et fraiche, onctueuse, facile à boire, rafraichissante. C'est moyennement long, assez facile, dans le bon sens du terme. Très bien

Domaine Dupasquier Roussette Marestel 2004

La robe est dorée, le nez est expressif, sur le champignon, les épices, les fruits jaunes, le miel et la noix fraiche. La bouche est généreuse, tendue par une fine acidité, quelques amers et de la douceur sur la finale. Bien

Domaine Valette Pouilly Fuissé "Le Clos de Monsieur Noly" 2002noly.jpg

Une robe légèrement or cuivré, un nez captivant, oxydatif, mais bourré d'épices, d'amande grillée, d'orange amère, de pomme au four, de noix fraiche et de miel d’acacia. La bouche est énorme, un monstre de puissance retenue, c'est complexe, frais, séduisant, et même envoutant. On ne se lasse pas de cette fraicheur, de ses arômes très particuliers et de cette longue finale qui ne s'arrête jamais. Enchanté M.Noly, très heureux de vous croiser une fois de plus. Grand vin.

Domaine COS IGT Sicilia Rami 2012cos.jpg

Rami est issu de vignes âgées de 15 ans sur le secteur de Ramingallo, dans la partie sud-est de l'île, sur le plateau de Vittoria à 250 m d'altitude dans la province de Raguse. Les cépages Inzolia et Grecanico sont autochtones et présents presque exclusivement en Sicile. La robe est orangée, le nez est original, sur le citron confit, la mangue, la fleur d'oranger, la pêche et la noisette. La bouche est puissante, ample, sérieuse, digeste, marquée par quelques amers et une longue finales fraiche et épicée. Très bien

Weingut Egon Müller Mosel Riesling Spatlese Scharzhofberger 2009

Une robe très claire, une nez résolument sur le fruit, pomelos, citron vert, mangue, ananas, mais aussi des notes d'herbes fraiches et de verveine. La bouche possède un bel équilibre, une matière généreuse, tendue par une jolie acidité, beaucoup de classe, de minéralité, de finesse et une grande persistance aromatique. Un vin dans sa prime jeunesse, pas le meilleur accord avec les St Jacques au sorbet de poivron rouge, mais un vin taillé pour la garde, qui s’affirmera dans une dizaine d’années. Très bien

Ampeleia Alicante 2013alicante.jpg

Ce vin est issu des vignes d’Alicante Nero (Grenache) plantée à Ampeleia du Bas. La robe est framboisée, légèrement trouble. Le nez est aromatique, sur la fraise, la framboise, la garrigue, les herbes de montagne, la menthe et la fleur. Un profil aromatique très particulier, très nature et surtout très plaisant. La bouche respire la classe, c'est léger, mais pas fluet, c'est élancé, les tannins sont là, mais complétement fondus dans un ensemble très gourmand, d'une grande souplesse avec un magnifique touché de bouche. La belle finale minérale et fruitée finit de me séduire. Excellent

Domaine Vaquer IGP Côtes Catalanes Fernand Vaquer 1988

Une cuvée de 80 % de Carignan et 20 % de Grenache noir. Ce vieux millésime a été conservé soigneusement dans la ferme familiale en Cerdagne. Après le millésime 1988, ce vin de pays ne fut reproduit qu’une seule fois, en 1991. Un nez assez simple, de prune, de sous-bois, de cuir et d'épices. Si le nez n'est pas très causant, la bouche est superbe, fondus, les tannins sont onctueux, la fine acidité équilibre la jolie matière et la finale et longue et fraiche. Très bien

Domaine Leflaive Blagny "Sous le dos d'âne" 1990leflaive_blagny.jpg

Le Domaine Leflaive est connu des amateurs pour ses grands bourgognes blancs, des vins qui comptent parmi les plus purs et les plus captivants de Bourgogne, mais les rouges n'ont pas grand-chose à leur envier. Robe un peu tuilée, le nez part sur des arômes réduits, de fruits bien mûrs avec une certaine rusticité, de cuir, de sous-bois, de fourrure, de terre "juste remuée" et, sur la fin, de belles notes de framboise et de groseille. Le vin possède une belle structure, un fruit charnu, de la vivacité et une longue finale terreuse. Le Pinot Noir dans toute sa noblesse, sans lourdeur, doté d'un équilibre exceptionnel. Un hommage à une grande dame qui nous a quitté récemment et dont je garde le souvenir de quelques homards, de Chevalier servant et de nobles batards… Excellent

Eberbach Rheingau Assmannshäuser Höllenberg Spätburgunder Cabinet 1969cabinet.png

Passé l'étiquette un peu martiale, le nez s'ouvre sur de belles notes de groseille, de chocolat, de fumée et de viande grillée. La bouche est douce, les tannins sont fins, l'acidité n'est pas très présente et la finale est plaisante. Un pinot noir très Allemand. Bien+

Domaine Lapalu Brouilly Alma Mater 2010Brouilly-Alma-Mater-_-Amphore.jpg

Alma Mater, c'est la cuvée artisanale de Jean-Claude Lapalu, une cuvée d’exception, issue de vignes de 60 ans, sur une terre nourricière (comprenez alma mater en latin) granitique, égrappée manuellement, les raisins qui ont macérés pendant une quarantaine de jours en amphore. Une robe grenat, un nez de fruits noirs compotés, de cerise, de prune, de réglisse et de violette. La bouche est profondément minérale, ample, racée, les tannins sont polis, soyeux, la fraicheur est présente et la finale vibrante. Un joli Beaujolais nature. Très bien

Weingut Eichholz Pinot Noir Eichholz 2012

Un nez assez simple, d'épices, de fruits noirs et de chocolat. La bouche n'est pas très équilibrée, trop sur l'alcool, une matière ample, des tannins jeunes et une petite finale réglissée. Bien

Bruno Giacosa Nebbiolo d'Alba 2001Giacosa_alba.jpg

Un nez intense, fumé, acidulé, sur la framboise, la prune, le tabac, la cerise noire et els épices. La bouche est concentrée, les tannins sont puissants, pas désagréables, mais denses, l'acidité et bien présente et étire la finale. Un vin franc, pas prétentieux, qui ira encore loin. Très bien

St Estèphe Calon-Ségur 1998

Nez intense, tertiaire, de sous-bois, champignon, mais aussi de fruit noir, de réglisse, de goudron, de balsamique et de pruneau et une touche de vernis à ongle pas très agréable. La bouche est élégante, lactée, pas très en place, les tannins sont fermes et la finale est longue mais pas franchement agréable. Un sentiment mitigé pour un vin déroutant. Bien+

St Estèphe Montrose 1995

Un nez plaisant, sur les fruits noirs, un léger poivron, un peu de sous-bois, de la prune, une touche minérale et un peu de truffe. La bouche est réglissée, les tannins sont encore jeune et austère, l'ensemble manque de finesse et la finale moyenne. Pourtant j'aime beaucoup le millésime 95, mais pas celui-là! Bien

Domaine Moine-Hudelot Musigny 1988musigny-moine-hudelot.jpg

Un nez parfait de vieux bourgogne, profond, un chouia de volatile, de la rosé fanée, un peu de végétal, des fruits rouges et noirs, de la terre humide, de la morille, un peu de réglisse et de la fleur capiteuse. Bref, un nez qui déménage. Ça continue en bouche, grande finesse, profondeur, pureté, tannins éthérés, superbe équilibre, énergie communicative, acidité perforante, finale super longue, que du plaisir ma mignonne! Les gouttes du vieux… Grand vin

Overnoy-Houillon Arbois Pupillin 1999

Un nez fumé, tertiaire, minéral, sur les fruits jaunes et la pomme, un peu de champignon et un peu d'herbes fraiches. La bouche a le même profil que le nez, c'est très mûr, bien équilibré par une belle acidité qui tend la finale. Ça c'est du pif! Très bien

Zind-Humbrecht Pinot Gris Rangen de Thann 1997

Une robe dorée par la Thur, un nez qui éclate hors du verre, un bouquet d'épices, de miel, de fumée, d'ananas, de banane et de champignon. En bouche, c'est remarquable d'équilibre, grande richesse, beaucoup de fruit, une acidité tranchante, mais aucune lourdeur, une petite chaleur en fin de bouche, mais pas de quoi éteindre l'interminable finale. C'est tendu comme la raquette de Nadal, puissant comme Djokovic et élégant comme la volée de Federer. Jeu, set et match. Excellent

Berthet-Bondet Vin de paille 2008

Un nez un peu marqué par l'alcool, avec des notes d'orange, de miel, de figue et de café. La bouche est généreuse, grosse matière et imposante liqueur, c'est assez frais, très long, mais l'ensemble manque d'élégance. Bien+

Prince de Lazlo Tokaji 5 Puttonyos 1995

Une robe ambrée, un superbe nez d'orange amère, de résine, de miel, de cire, de banane et de Cointreau. En bouche, grosse liqueur, énorme acidité et des notes de noix qui accompagne la longue finale. Très bien