verre-de-vin-blanc-3.jpgPour le 1000ème article, j’ai longuement réfléchi à ce que je pourrais bien écrire. Des conneries, ça c'est sûr, mais quel vin vais-je boire? J'ai pensé faire un best-of avec les mots clés les plus usités sur le site. Ça donnerait un truc du genre :"Ermite, Meursault, Psykopat, Chambertin, panda, bite, couille, Bonneau, DRC, ninja, Sarkozy, nabot, boudin, roux, Zemmour, ducon, Domenech, branleur, nibars, cul, névrose, pénis, psychopathe, sexe…"Avouez qu'on va pas aller bien loin avec ça. Ça vole bas, comme certains avions… Et comme cette vanne pourrie. Pour trouver un sujet digne de cet évènement, j'ai convoqué la totalité de mon équipe de rédaction, dans mon bureau. En fait, j’étais seul dans ma cuisine. J'ai honteusement profité de la situation pour demander une augmentation à mon patron, l'enfoiré me l'a refusé, oui, je suis aussi un connard de patron. "Va te laver les cages à miel, change de Marcel et va te refaire faire la gueule ce ne sera pas du luxe…Allez retournes dans ta tanière le pisseux et reviens tard… Pour ce qui concerne ton salaire, on reste sur un SMIC millésime 76 et si tu bronches une oreille, je te vire pour faute lourde…" que je me suis dit dans mon for intérieur simili cuir. Après quelques propos discourtois envers le patronat, je me suis réconcilié avec moi-même en me servant un Meursault bien frais et en me disant que je ne verrais peut-être pas le 1.000è articles, le blogging se meurt, le vinyle est mort, Michael Jackson est mort, le Tour de France se meurt, des régiments entiers de zouaves ont disparus, et si plus personne de porte de culotte, où vais-je mettre la main de ma sœur?

Jean-Louis Chave St Joseph 2009

Belle robe violacée, brillante. Le nez est intense, très minéral, sur la cerise, la mûre, la violette, la fleur séchée, beaucoup d'épices, de la résine et de belle notes graphitées. L'attaque est franche, la bouche est impétueuse, très jeune, les tannins sont serrés, le grain encore perfectible et la fraicheur est très présente. La longueur n'est pas extraordinaire, mais le plaisir est là. Une belle bouteille qui, si j'arrive à les garder, fera des heureux dans quelques années. Très bien