oedipe01.jpgKoko chargea un serviteur de tuer Œdipe encore dans ses couches, un peu comme dans Terminator, le loufiat qui s'appelait eunuque, était une grosse tarlouze et un sans couilles, résultat, il a foiré son coup et remis le chiard à un vieillard, autrement dit, à un pédophile. Ce vieillard le vendit à un roi et une reine, Polybe colorectal et Mérope, que nous appellerons Popol et Mémé, mais cela n'a aucune importance puisque nous n'en reparlerons plus. Œdipe grandit et devint fort comme un Turc, même s'il était Grec à la base. Et un jour qu’il était fumé comme un Pata Negra, il a entendu l'Oracle dire: tu tueras ton père. Vu qu’Œdipe pensait que c’était Popol son père, il s'enfuit de sa terre natale de peur de dessouder Popol. Et il partit sur son âne. Sur le chemin, il vit un type fouetter des gens. Il se dit: le con, il fait une sauterie et il ne m'invite même pas. Je vais le butter! Donc il le bute. Le Grec est sanguin et sanguinaire. Mais ce qu’il ne savait pas c’est que ce mec, devinez qui c’est? Bravo mon Coco, c'est Koko. Bref, il a mis ko Koko, son Daron. Il se rend au château du nouveau macchabée, il butte un sphinx, normal, à cette époque, les sphinx étaient très cons et le Grec sanguin, et devinez quoi? Le coup de soleil, le coup de foudre, il tombe raide dingue de la veuve, Jojo, sa Daronne. Bref, copulation, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants, enfin, beaucoup de frères et sœurs, surtout lui. Jusqu’au jour où il se rend compte de sa légère méprise, maudit ses fils, se crève les yeux pour ne plus voir ses crimes et s'exile au fin fond de la Creuse. Petite précisons intéressante et éclairatoire, Freud était cocaïnomane, ce qui explique qu'il a, après une soirée trop arrosé, définit le complexe d'Œdipe comme: "la parfaite métaphore, une conceptualisation pseudo-patriarcale, politico-trompetto masochiste d'une émancipation à la fois incestueuse et démagogique, mais également compulsive et dindonnesque d'un petit puceau métaboliquement con qui croyait que Bambi et Pimprenelle étaient ses frères et sœurs".

Weingut Heymann- Löwenstein Riesling Sekt "Fantasie der Schieferterrasse" (magnum) 2003 Sekt_Lowenstein.png

Un Sekt (méthode Champenoise) 100% Riesling. Un nez qui pétrole très légèrement, avec des notes d'agrumes, de fruits jaunes et de fleurs blanches. La bouche est mûre, opulente, onctueuse, peu dosée et avec une légère amertume sur la finale, longue et fruite. Un Champagne, à l'allemande, très original. Très bien

Domaine Belluard Mont-Blanc Brut Zéro 2012Belluard-MT-front.jpg

Méthode traditionnelle, aucun dosage et 100% Gringet (Cépage endémique de Savoie qui ne pousse que sur le village d'Ayse). Un nez sur la mirabelle, un léger biscuit, de la pomme verte et de la fleur de montagne. Des bulles fines, comme la bouche, une belle tension et une finale très agréable, sur le fruit. Bien+

Domaine Clos des Rochers Riesling Ahn Palmberg 2012ahn_pelberg.jpg

Un nez très original, mûr, quelques notes fromagères, puis du nougat, Chamalow, liqueur de mirabelle et agrumes confit. La bouche est tendue, très fraiche, portée par une grande ligne acide qui étire la finale. Bien+

Domaine Zind-Humbrecht Riesling de Thann 2003

Une cuvée issue des jeunes vignes du Rangen. Un nez d'acacia, de menthe, de résine, d'eucalyptus et de fruit jaune, mais aussi des notes caractéristique du Rangen, fumé et tourbe. Au nez comme en bouche, ce qui frappe, c'est la forte empreinte du terroir, un grande et belle minéralité, qui associée à la petite acidité et aux amers pétrolés, forme une jolie et longue finale. Très bien

Domaine Henri Germain Meursault Perrières 2007Germain_Meursault.jpg

Un nez élégant, aérien, sur la finesse, de jolies notes de citron très mûr, de fleurs blanches, de verveine, de tilleul. Silex frottés et fumée s'entremêlent avec une précision chirurgicale. La bouche est précise, gourmande, taillée dans un diamant, c'est pur, c'est construit pour durer, c'est élevé avec discrétion et doté d'une exceptionnelle finale florale. Excellent

Domaine Albert Grivault Meursault le Clos des Perrières 2005

Un nez très riche, sur les agrumes confit, les épices, la poire, la figue, le nougat, l'amande, la réglisse et les fruits secs. La bouche est ample, onctueuse, sérieuse, minérale, pas très tendue mais agréable et surtout très longue. Très bien+

Domaine Les Roches Chinon 1990Domaine_Les_Roches_Chinon_1990.jpg

Robe brique clair. Un nez sur la racine, le tabac, la menthe et quelques petits fruits rouges. La bouche est légère, les tannins sont éthérés, c'est tendue par une belle acidité qui accompagne la finale. Bien+

Domaine Sérafin & Fils Charmes Chambertin grand cru 2006

Un nez de mûre, de pruneau, de réglisse, de pivoine et de terre humide. La bouche est un peu évoluée, légèrement boisée, mais très pure, avec une douceur de tannins et une fraicheur qui allonge une finale racée sur la mine de crayon. Très bien

Domaine Claude Dugat Gevrey-Chambertin 2010Dugat_Gevrey.jpg

Un nez discret, serré, pas très disert, sur la groseille, la réglisse et la terre. Une bouche tendue, aérienne, des tannins super fins, l'ensemble n'est pas vraiment en place. J’aime la droiture cistercienne, mais elle demande parfois beaucoup de patience. Bien+

Domaine Duroché Gevrey "en Champ" 2010Domaine_Duroche_Gevrey_en_Champ.jpg

Un nez de framboise, de groseille, d'épices, de ronce, de rose fanée et une léger côté fumé et viande séchée. La bouche est droite, fruitée, l'élevage est discret, les tannins fins et soyeux. Un vin avec beaucoup de race et une longue finale fruitée. Excellent

Domaine de Pégau Châteauneuf du Pape 2004

Un nez très légèrement animal, sur les fruits noirs, la fraise, la violette, le pruneau, la réglisse, la fourrure et la cendre froide. La bouche est ample, les tannins sont soyeux, belle acidité qui étire une finale cacaotée. Très bien

Domaine Chave St Joseph Offerus 2005Domaine_Chave_St_Joseph_Offerus_2005.jpg

Un nez qui se met en place doucement, des arômes de cassis, de fraise, de violette, de cuir, d'épices et de chocolat. En bouche, on joue dans le registre de la finesse, tannins très fins, soyeux, beau fruit, élevage légèrement présent, c'est fin et puisant avec une belle finale épicée. Très bien

Domaine Jaboulet Hermitage la Chapelle 1985Domaine_Jaboulet_Hermitage_la_Chapelle_1985.jpg

Superbe nez de vieux vins encore présent, prune à l'alcool, cerise confite, cendre, jus de viande, lard, tabac, café, garrigue et sous-bois. La bouche douce, la matière pas énorme, mais présente, vive, les tannins sont cotonneux. Le vin est tenu par une belle acidité qui rafraichi une finale minérale. Excellent