grenade_mobile_phone.jpgAh, qu’il était doux le son mélodieux du modem 33k cherchant à se connecter à l’internet… Ça avait quand même plus de gueule qu’une vulgaire box orange! On a tendance à oublier qu’il y a à peine 10 ans, télécharger 1 seul petit méga-octet prenait en moyenne 3 minutes! Du coup, mes potes sortaient sans moi. Bon, ils se faisaient chier comme des rats morts alors que moi je m’amusais comme un fou à discuter avec plein d’autres gens sans vie sociale, comme moi. J'ai quand même fini par acheter un portable, ça marchait moyennement leur truc, je me trouvais tout le temps dans les 1% du territoire ou y avait pas de réseau. Ensuite, le réseau s’est amélioré et j'ai découvert le monde merveilleux de la communication, les gens qui te regardent de travers parce que t’as de juste oublié d’éteindre ton portable au cinéma, les blagues pourries par sms, les supers sonneries téléchargées sur internet; sur mon "NOKIA COMMUNICATOR", j'avais l'intro de "Beautiful Seven" d'Osibisa, sauf que bon j’étais le seul à savoir que c’était ça, pour les non-initiés ça commence par des coups de tonnerre d'orage, du coup les gens ouvraient leurs parapluies quand mon téléphone sonnait, même au restaurant et au cinéma. Le cons n'ont pas disparu mais le Nokia Communicator si! Aujourd'hui, même les gosses de 5 ans ont un 06. Tout le monde s'envoie des SMS pourris, drague par texto, bosse par SMS, font du sexe par texto. Les ados ont de réelles difficultés à s'exprimer en plus de 160 caractères et à écrire des mots complets. Quand un ado passe une soirée sympa avec une gonzesse aux yeux malicieux et aux gros seins, il lui demande son 06 pour pouvoir lui faire des avances. Quand ils oublient leur portable à la maison, ou quand ils n'ont pas de chargeur sur eux, c’est le drame, ils sont limite dépression, ils hurlent et filent en racheter un nouveau. Bon, je dois te laisser, je vais rentrer dans un tunnel, ou plutôt, c'est un tunnel qui va renter dans mon gosier …. Je te laisse, on m’appelle là.

Domaine du Tunnel Stéphane Robert Cornas 2007stephane-robert-cornas-domaine-du-tunnel.jpg

"Depuis tout petit, je voulais être paysan". Voilà comment Stéphane Robert explique son parcours. Ses vins sont à son image, franc, précis, d'une simplicité réjouissante. Derrière l'ours, parfois un peu timide et réservé, se cache un grand travailleur, un obstiné à l'humilité consolidée par des heures de travail âpre. Son Cornas classique est issu de l’ensemble des parcelles de la propriété. Vinification avec 50% de rafle environ, 15 jours de cuvaison. Elevage de 14 mois en fûts de trois à quatre vins. C’est un cornas très représentatif de son appellation, des notes de fraises écrasées, de mûre, de jus de viande, de violette, de réglisse, de graphite et de lard fumé. La bouche est dense, les tannins sont solide et serrés, mais d'une grande souplesse, belle matière rehaussée par une belle acidité qui étire longuement une finale graphitée et fruitée. Très beau Cornas.