vache-legumes.jpgQuand on m'énerve, je deviens vite chiant … pardon "technique" (merci Ranulphe) et du coup j’insulte même les gens que j’aime bien… Il y a peu de personne qui m’ont contredit. En fait, ils sont deux. Le premier est en arrêt de travail depuis 20 ans, après 128 opérations de chirurgie reconstructrice de la partie mâchoire-tibias et l’autre c’est l'Ermite qui a eu malheureusement échappé à un accident de chantier la semaine dernière. Le véganiste m'a dit que tuer des animaux était un meurtre! Je lui ai fait remarquer qu’il était choquant de comparer le meurtre et la viande, puisque dans un cas, on tue, mais que dans l’autre cas, euh, eh bien, on tue aussi, mais c’est qu’un animal. Je lui ai dit que les hommes préhistoriques mangeaient de la viande, et que donc, on doit en manger. Il m'a suggéré de m’habiller en peau de bête, de vivre dans une grotte et de tirer ma femelle par les cheveux puisque c’est ainsi que les hommes préhistoriques faisaient. J'ai eu l'irrépressible envie de lui enfoncer une carotte dans le cul, mais j'ai préféré lui rappelé que l’homme est un omnivore. Il m'a répondu que ça ne dispense pas de faire des choix puisque l’homme peut s’adapter et il a ajouté que bien que j'eusse des jambes, j'ai quand même une voiture et que je ne suis donc si attaché que ça à mon état de nature finalement. J'ai tenté de le convaincre que la vie d’un animal ne vaudra jamais celle d’un homme, mais à bien y réfléchir, je connais quelques hommes que je pourrai manger, tellement ils sont bêtes. C'est là qu'il a eu une fulgurance philosophique et poétique sur la valeur de la vie. Dommage pour lui, j'étais en admiration devant la côte de bœuf que l'on me servait. Je lui ai dit que véganisme et anorexie vont de pair, et je sais de quoi je parle, ma tante, qui est presque végétarienne, elle ne mange que du blanc de poulet, a fini par devenir anorexique et con comme une mule. Il ne m'a pas convaincu par le fait qu'Einstein et Léonard de Vinci étaient végétariens puisque je lui ai fait remarquer qu'Hitler était lui aussi végétarien, que le véganisme était une secte qui faisait du prosélytisme et de la propagande, que c'était tous des intolérants extrémistes qui se faisaient exploser dans les abattoirs, des Allah Akbar, mais bio. Le point Godwin étant atteint, ma côte de bœuf étant terminé, je lui ai demandé s'il voulait terminer mes légumes et finir le Chassagne…

Thomas Morey Chassagne Montrachet les Baudines 2014

Joli nez de pêche blanches, d'agrumes, de fleurs blanches et de chèvrefeuille ainsi qu'un peu de noisette et un boisé présent, mais assez agréable. En bouche, il y a du volume, de la fraicheur, une pointe minérale et de la sapidité en finale. Très beau vin au beau potentiel.