Macron-illuminati.jpgPourtant, personne ne nous a dit la vérité. Macron est un être bionique entièrement créé par l’industrie chinoise, les Illuminatis et la caste des pandas roux. Le robot aurait dû être livré aux socialistes libéraux, au début du quinquennat de Lolo Hollande, mais un retard de conception a retardé ce plan diabolique. Prix de court, en attendant que le bionique soit prêt, ils ont alors installé Arnaud Montebourg à sa place. Ce dernier a donc fait l’intérim quelques temps en attendant la livraison de la machine. Mais, voyant la catastrophe arrivée, les Chinois ont réagi, ils ont accéléré la mise au point de la machine et l’ont livré. Le poteau rose a été dévoilé par une des collaboratrices d'Emmanuel qui l’a surpris en train de dialoguer directement avec son PC en introduisant son pénis dans la fiche USB. Le but ultime est de remplacer tous les salariés par des robots. Une fois remplacé, nous n'aurions plus d'autre choix que de retourner vivre dans les cavernes, nous entretuer pour survivre et baiser bestialement la femme du voisin, ou une autre, comme dans la guerre du feu. Comme disait Maurice, dit Momo la pince, puisqu'il n'avait plus que deux doigts à la main droite, un ancien des usines De Wendel, "tu sais ma petite couille, un jour notre boulot sera fait par des robots et l’avancement se sera un coup de burette d’huile dans le cul…" Il voyait loin la Pince …

Cela dit, et bien dit, faut le reconnaitre, je ne suis pas resté inactif sur la bibine. J'ai fêté Emmanuel 1er au Champagne, un Latitude de Larmandier Bernier. Deux Riesling, un Kastelberg 2013 de Remy Gresser, un exotique Riesling Australien de l'Eden Valley et un Savennières 2013 de Patrick Baudouin. Pour accompagner une belle côte de bœuf maturée, une Grange des Pères 2010, toujours aussi plaisante, et un Château de Fonsalette cuvée syrah 1999, une vieille copine aux formes toujours aussi parfaites. Je ne vous commenterai pas les vins, je l'ai déjà fait, suffit de travailler un peu et de chercher. Il parait que le travail, c'est l'opium du peuple, alors, personnellement, je ne veux pas finir drogué.