cassoulet.JPGSelon Foy Lamovèze, curée de Carcassonne, c'est à cause de l'abus de cassoulet que Dame Carcas aurait émis un son que Charlemagne aurait pris pour la sonnerie d'un cor. Cette méprise aurait donné naissance au nom de la ville de Carcassonne. En effet, en entendant le son du cor de Dame Carcas, Charlemagne aurait dit: "Allons manger, Carcas sonne!" Plus surprenant, le jour de la victoire d'Obama, on pouvait voir des pancartes "Cassoulet" en plein cœur de New-York. Que faisaient ces banderoles? Etaient-ce des membres d'une secte en l'honneur du saint cassoulet? Après une longue enquête de la CIA, de la NSA et des services secrets Boukistanais, le mystère a été résolu. Il s'agissait du lancement de l'opération du même nom, CASSouLET (Comité d'Action pour la Suppression de la Sarkosite ou Lilliputien En Talonnettes), organisée par un groupuscule anarcho-séparatiste Carcassonnais. L'opération avait pour but d'attenter à l'image de marque de Sieur Sarko en introduisant du cassoulet dans les talonnettes du président, provoquant un petit bruit de pet à chacun de ses pas. Le pourquoi de l'intervention aux States et les motivations du commando n'ont jamais été élucidées. Il semblerait que le chef du commando, un certain Jean Carcassonne, ait confondu Paris et New-York, Obama et Sarkozy. On en a déduis que l'abus de Cassoulet était nocif pour la mémoire.

Thomas Morey Chassagne-Montrachet Vide-Bourse 2014chassagne-montrachet-vide-bourse-3290-1-2.jpg

Joli nez de noisettes grillés, d'agrumes, de chèvrefeuille, de tilleul. La bouche est grasse, tendue, minérale avec un belle finale droite, sur les fleurs blanches. Bien+

Domaine Ehret-Jobart Meursault Les Gouttes d'Or 2010

Un nez un brin évolué, de poire mûre, d'amande, de caramel, de miel, de sous-bois et d'herbes fraiches. La bouche est grasse, étoffée, visqueuse, l'élevage est fondu et la finale manque un peu de vivacité. Bien+

Pierre-Yves Colin-Morey St Aubin "En Remilly" 2011pierre-yves-colin-morey-en-remilly-saint-aubin-premier-cru-france-10352130.jpg

Un nez précis, toasté, sur le citron confit, les épices et la fleur blanche. La bouche est droite, tendue, l'élevage est peu présent, c'est très romantique avec une belle et fraiche finale. Très bien

Alphonse Mellot Génération XIX 2009 Sancerre

Le nez est sur les agrumes, le miel de fleurs, de menthe fraiche et de bois d'acacia. La bouche est imposante, puissante mais fraiche, tendue par une belle acidité qui apporte beaucoup de persistance. Très bien

Domaine de Trévallon blanc 2010 Provencetrevallon-2010-blanc.jpg

A l'ouverture, le nez est muet, réduit. Après carafage, il évolue favorablement, c'est puissant, grillé, sur des notes de fenouil, d'herbe, de fruits jaunes très mûr, d'amande, de miel et de pain grillé. La bouche est également robuste, huileuse, un peu de bois, l'acidité est basse et la finale est marquée par de beaux amers. Bien+

Mon_Cassoulet.jpgPour comprendre le cassoulet, il faut avoir vu JeanDa en manger. Laissant saucisses, lard et confit pour plus tard, il se concentra sur les préliminaires, les haricots. Une voluptueuse sensation le pénétra. Une quintessence de plaisir qu'aucun autre sens que le goût, qu'aucun autre organe que sa langue ne peut procurer. Cette jouissance provoqua chez lui, un émoi profond, dont la manifestation sur son visage fut si expressive que tous, nous cessâmes de manger pour profiter du spectacle. Il en rosit de plaisir, le bougre. Il n'avait pourtant dans la bouche que quelques haricots blancs, certes pas n'importe lesquels, de jolis petits lingots, trésor de Castelnaudary. Qu'y avait-il de si envoûtant dans cette bouchée? D'où venait cet intense plaisir? Quelle subtile alchimie était à l'œuvre? La cuisson des haricots, la délicate et suave consistance dans laquelle se fondait les viandes cuites à point à la fine saveur mêlée du lard et du confit. La douceur du féculent faisait son effet, associé à la suavité tactile d'une substance lisse dans laquelle les lingots s'exprimaient comme des îlots plus fermes, mais dont le contour se fondait imperceptiblement dans le moelleux de la graisse qui les liait. Puis il prit une saucisse de couenne, la porta à ses lèvres, ferma les yeux et engloutit ladite saucisse avec délicatesse, la mordillant, la plaçant sur sa langue, serrant ses lèvres et l'inondant d'une abondante salive. Avec un air coquin, il entreprit la cuisse de canard confite dans une graisse qui avait certainement sa part dans l'harmonie du moment, il trouva même du charme à la tranche de lard, tendre et légèrement fumé. Il n'oublia pas de souffler sur l'échine de porc pendant de longues minutes avant de basculer, dans un long râle, la tête en arrière, un verre de vide-bourse en main. Après avoir repris son souffle, le chimiste murmura: "j'ai percé le secret du cassoulet. La clé, c'est les lipides, quand ils se fondent dans la masse, les molécules lipidiques s'émulsionnent. Euréka, le secret du cassoulet est là! Tout cet ail patiemment broyé, tout cet amidon rendu par les haricots contenaient un assortiment de molécules actives, capables, sous l'effet de la forte chaleur, d'emprisonner les molécules grasses sous forme de minuscules gouttelettes en suspension dans le liquide, conférant à celui-ci cette incomparable douceur sous la langue, ce fondu des goûts et ce moelleux de la consistance qui n'appartiennent qu'à l'illustre cassoulet. C'était si bon qu'en le mangeant, j'ai cru me manger moi-même".

G.B Burlotto Barolo Monvigliero 2009burlotto.jpg

Un peu de réduction animale, puis de beaux arômes de fruits rouges acidulés, de groseille à maquereau, de cerise noire, de graphite et de menthol. La bouche est minérale, fraiche. Grosse matière, mais belle rondeur, des tannins polis, un très léger sucre et une longue finale .Excellent

Bel Air Marquis d'Aligre Margaux 1998

De délicates notes de fraise des bois, de cassis, de cuir, de pruneau, de sous-bois et de racine, mais aussi de désagréables notes de renfermé. La bouche paraît maigre, légèrement kirschée, mais délicate, soyeuse. La finale est gourmande et moyennement longue. Un vin qui me laisse le cul entre deux chaises. Du bon et du moins bon dans le même verre. Bien+

Terrasses du Larzac Mas Jullien 2009

Un nez sur les épices, les fruits noirs, la garrigue, le tabac et une touche de cacao. En bouche, c'est puissant et juteux, graphité, les tannins sont souples et la fraicheur tend le vin sur la finale. Un Mas Jullien jeune et gourmand. Bien+

Châteaux Pradeaux 1999 Bandolpradeaux99.jpg

Un nez résolument tertiaire, très joli, de prune, de cerise kirschée, de menthe, de cuir, de sous-bois et d'épices. La bouche est très fraiche, mentholée, les tannins sont parfaitement fondus, c'est fin, élégant et doté d'une belle fraicheur finale. Excellent

Le Cèdre Cahors 1999

Nez complexe et sanguin, de prune, cerise kirschée, cassis, menthol, cuir, violette et cacao. La bouche est d'une belle jeunesse, le bois est parfaitement digéré, les tannins sont souples, très légèrement granuleux, l'ensemble est harmonieux avec une longue persistance sur les fruits noirs. Très bien – Excellent 2 jours plus tard

Le Cèdre Cahors 1998chateau-du-cedre-cedre-2005-P.png

Un nez très réduit, un brin désagréable, volatile, livèche, animal (il faudra deux jours pour en venir à bout), du poivron rouge, du cassis, une touche de menthe et de cacao. La bouche est assez peu marquée par le bois, les tannins sont un peu plus fermes que le 99, le même grain, un peu plus marquée, une acidité moins intégrée et le même finale sur les fruits noirs. Un peu les mêmes caractéristiques que le 99, mais un nez moins net et une bouche plus austère. Bien

Clos Triguedina Cahors Prince Probus 2000

Un nez serré, pur, sur le pruneau, le tabac, la mûre, la fraise, la fumée et la menthe (encore superbe 2 jours après). La bouche possède volume et fraicheur, les tannins sont encore un peu fermes, l'acidité basse et la longueur plus que suffisante. Très beau Cahors. Très bien

Domaine Terre Inconnue Guilhem 2010

Un nez séduisant, sur les fruits noirs, les épices, la noix, la garrigue et les olives noires. La bouche est massive, opulente, les tannins sont un peu fermes, l'acidité basse et la finale est fruitée et longue. Bien+

Château Montus Cuvée Prestige 1996montus96.jpg

Une robe légèrement évoluée. Un nez complexe, de groseille à maquereau, de pruneau, de cacao, de terre humide, de menthe, de cuir et une petite touche de vernis. En bouche, c'est vif, très rond, les tannins sont souples, l'acidité porte le vin et agrémente la belle finale. Un Montus encore plein de peps. Très bien+

Château Montus Cuvée Prestige 1997

Sensiblement le même profil que le 96, groseille, pruneau, menthe, eucalyptus, cuir, léger oxydatif et chocolat noir. La bouche, la même rondeur, de beaux tannins, une fine acidité qui prolonge une finale réglissée. Très bien+

Désolé pour le rosé d'un jour de la ferme de la Sansonnière et le Jurançon du Domaine de Souch, mes papilles n'ont pas survécu au Cassoulet.