Altenberg de Bergheim 2004 Marcel DeissAltenbergBergheim.jpg

Belle robe jaune doré. Un nez très mûr, pamplemousse, ananas, mangue, épices, canelle ainsi que des notes botrytisée, de pâte de fruits et une touche fumée. La bouche est d'une précision remarquable, ample, puissante, minérale (coquille d'œuf), un vin qui possède un équilibre parfait entre le sucre et l'acidité qui porte la longue finale sur les fruits exotiques.


L’élaboration de l'Altenberg de Bergheim a marqué une étape dans la vie de vigneron de Jean-Michel Deiss. C'est une rupture avec le primat du Cépage dominant le Terroir en Alsace. Le microclimat particulier de l’Altenberg, résultat de son exposition plein sud, de son éloignement du front vosgien et de son isolement face à la plaine rhénane, est terriblement chaud, sec et presque surexposé. Les maturités des raisins, fréquemment amplifiées par la Pourriture Noble, sont hors normes et imposent la domination du Terroir sur les cépages complantés.