Leverasoif.com

Tag :

Amarone

Fil des billets

Bépi et la part des anges

dans la catégorie Inclassables mais classés

Guiseppe-Quintarelli.jpgLa nouvelle est passé presque inaperçu, elle m'avait échappé, mi-janvier, Giuseppe Quintarelli a tiré sa révérence, il est parti sur la pointe des pieds, comme il a vécu, comme un vénérable octogénaire sait le faire, après s’être longtemps battu contre la maladie de Parkinson. Giuseppe Quintarelli, dit Bépi, était le monstre sacré de la région du Vénétie, l'homme de l'exemple et de la tradition, un homme qui faisait des vins plus grands que lui. Pour ses Amarone, toutes ces décisions résultaient d’une multitude de doutes, de questionnements. Il n’acceptait jamais d’être certain de quoi que ce soit. Trop de "Flying Winemacker" ont oublié ce principe, cette ouverture à l’erreur, l’homme est toujours plus petit que la nature. Bepi était un magicien, un sorcier des vins de la Valpolicella. Il a donné à l’Amarone, la place que ce vin méritait, à la table des grands vins de la planète. Goûter, une seule fois, un de ses magnifiques Amarone, et on saisissait sa vérité, comment l’homme peut intervenir en intervenant peu, en laissant le vin s’exprimer, en le guidant légèrement de la main vers où il est capable de se rendre. Le Maître du Veneto était un vigneron simple et humble, rare médiatiquement, loin, très loin de l’opulence obscène de certains châteaux Bordelais, du clinquant des Wineries de la Napa Valley ou des délires architecturaux de la Rioja. Bépi était l'homme du silence de la vigne, de la sérénité de sa cave, l'homme qui écrivait ses étiquettes, qui, surement, écoutait le crayon chuinter tranquillement sur le papier. Le silence, quand il meurt, fait un grand fracas que l’on ne peut entendre.


Faut pas prendre la Vénétie pour une lanterne

dans la catégorie Notre vin quotidien

Vénétie Amarone Della Valpolicella Classico 2003 Luigi Righetti

Assemblage de corvina, rondinella et molinara righetti.gif
Robe grenat foncé avec un disque brunatre. Nez intense, puissant, confituré, sur les fruits noirs, la prune, le chocolat, la fumée, les fruits secs, la rose fanée, le tabac et l'amande. L'attaque est franche, enveloppante, séduisante avec une matière volumineuse mais pas pesante, des tannins souples, une belle tenue de l'attaque à la finale, sans creux, une agréable pointe de fraicheur qui anème une grande et longue finale minérale sur des accents de pruneau cuit. Très bien


Lire la suite...