Leverasoif.com

Tag :

Amon-Ra

Fil des billets

Chaque vin est un préjugé

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

aromes-du-vin1.jpgJ’ai essayé, essayé encore, mais, définitivement, je ne suis pas un snobinard du pinard. J'ai beau arpenter les endroits où l'on goûte, j'ai beau remplir des fiches de notes plus longues que certains vins. J’ai bu, j'ai sifflé, du blanc, du rouge, même un peu de rosé, j’ai bien écouté ceux qui parlent de fraise des bois, de citron confit, de citronnelle, de cuir de Russie, de bois de Vosges ou de minéralité sous-jacente. C'est dur de faire semblant, c'est dur d'être objectif, c'est dur de tout aimer, sans préjugés, sans idées préconçus! Je peux acheter n'importe quel vin, au hasard, n’importe où, la ramener chez moi et en apprécier sa dégustation. J'ai bien dis sa dégustation. Le vin peut être moyen, trop boisé, trop fluet, trop ceci ou cela, j'essaie de gouter avec les mêmes repères et d'en apprécier les qualités, même petites. Bien entendu, il y a des différences, je sais reconnaitre un petit vin d'une grande bouteille, je préfèrerai surement la grande bouteille, dix fois plus chère surement, je l'aimerai peut être un peu plus, mais pas tant que ça, et surtout pas pour son prix ou son appellation.

Lire la suite...


Les petits ballons du grand ballon

dans la catégorie Inclassables mais classés

vosges_001.JPGQuand le Gégé et le Cénobite de St Jean t'emmène deux jours pour écrêter les crêtes Vosgiennes, ça rigole pas… Aux aurores, le vieil Ermite fait la revue des paquetages. "Tu vois ma couille, la randonnée, ça s’improvise pas, partir au gré des chemins de montagne nécessite un minimum d’équipement et de préparation... C'est sûr qu'il est prêt, l'aigle du grand ballon, il a affuté ses Lafuma "aigle du Ténéré" comme ses charentaises, elles ont au moins 12.000 heures de trail au compteur, il a repassé et amidonné ses string hier soir, il a prévu ses bâtons "Trail Black Diamond", des tiges capables de tuer un grizzli en plein vol, il a également un sac à dos "Operator Ripstop® 35 litres, tissus camouflage, pour éviter la piqure de marmottes cendrées, un sac avec auto-agrippant pour bande patronymique et fenêtre de repérage de nuit rétro réfléchissante amovible. Je ne te parle même pas de sa tente Falcon "Kite-Tek" 8 pers, de sa Boussole Suunto SK7 Posterior, de son sac de couchage Denter Exosphère, de ses capotes Durex extra-small à la fraise des bois, de sa chaise pliante, de son réchaud à gaz, de sa batterie de casserole qui ferait pâlir un ministre sarkosiste, 2 caisses de Redbull, son opinel, son orgue Hammond et quelques autres trucs dont je n'ai pas bien compris l'utilité. Il a terminé son inspection par un énigmatique: "En randonné, l'’important, c’est la rose et voyager léger…"

Lire la suite...


Béni soit Amon Râ

dans la catégorie Notre vin quotidien

Amon-RaLogo.jpgBéni soit Amon Râ, vrai Dieu et vrai divin, béni soit son corps racé, béni soit sa persistance, béni soit le grand prêtre des vins du nouveau monde, béni soit cette icone du Shiraz, béni soit Amon Râ et toutes ses divines vignes sacrées et centenaires, divin temps des pyramides Australienne. Je vous entends d'ici. Il n'exagère pas un petit peu, le Psyko machin? A peine! Une légère hyperplasie congénitale due à l’enivrement d’une vieille histoire d'amour avec cette cuvée qui m'a toujours fait vibrer. La cuvée de prestige de Ben Glaetzer est issue de Shiraz plus que centenaires, non irriguée, vendangée à la main, vinifiée avec soin, élevée avec intelligence pendant quinze mois en barriques neuves de chêne français et américain, peu soufrée et habillée d'une magnifique étiquette qui ajoute au pouvoir de séduction de la déesse.

Barossa Valley Amon Ra 2009 Ben GlaetzerGlaetzer_Amon-Ra.jpg

Une divine robe pourpre foncé, noir d'Egypte. Servit frais, le nez développe des arômes de cerise noire, de cassis et de bois toasté. Le réchauffement va lui donner plus d'ampleur, de complexité et un charme envoûtant: poivre, cannelle, violette, expresso, truffe, graphite se superposent dans un irrésistible bouquet de parfums que l'on déchiffre comme un vieux papyrus couvert d'hiéroglyphes. La bouche d'Amon Ra, c'est un Sphinx, c'est Khéops, la clé de voûte, c'est l'équilibre. Extraction et puissance, oui, tannins denses et arrondis qui soutiennent cette grande concentration de fruit tout en préservant l'élégance, si on y ajoute une fraicheur qui apporte pureté et lumière dans cette Pyramide, une persistance longue comme le Nil, on obtient un vin étonnant, pharaonesque, qui aura besoin de temps pour que l’élevage se patine, certes, mais qui a encore pas mal de décennie avant l'embaumement. Excellent aujourd'hui et grand demain.

Un parfum de Paradis Austral flotte sur la marmite de la Chapelle

dans la catégorie Rencontres Amicales

LaChapelle.jpgS’il t’arrive un malheur, une raclée lors d'élection régionale, départ de l'être aimé pour un chanteur même pas connu, accident de tabouret, méga crise financière, problèmes d'érection, retour de l’être aimé, la deuxième chose à faire est de prendre les mesures qui ne s’imposent pas. La première chose à faire, c’est d’accuser quelqu’un de tous les maux : “C’est Didier, il a tous versé dans le crachoir et en plus il dit des mensonges même pas vrai”. Tu peux aussi essayer, "c'est Hans, il est Suisse-Allemand et roux", c'est un peu juste sur les arguments, mais ça peut passer. Tu peux aussi te contenter du sec : "C'est la faute à Zemmour", ou "C'est la faute à Zemmour, Sarkozy et les pandas", si vraiment tu veux forcir le trait. Il y a aussi le classique: "C'est la faute à la Martine et aux 35 heures", classique mais efficace. Dans ce domaine et en ce moment, le truc à la mode, c’est d’accuser son voisin de faire du paradis fiscal, et de préférence en Suisse, puisque tous le monde sait, sauf ton voisin, que les Suisses sont les véritables responsables de la crise, de l'insécurité Française et de la mauvaise qualité des sextoys made in China.

Lire la suite...


Ramon Ra, Don Diego de la Véga, le seigneur des nanos et Jamon de mi corazon

dans la catégorie Rencontres Amicales

PataNegr.jpgC'est n'importe quoi ce titre, un film série, une série télé, de l'Egypte en passant par l'Espagne et la Sicilia, vous vous dites in petto en vous-même à l’intérieur de vos têtes où se trouvent par ailleurs divers autres organes, que c'est du lard ou du cochon, que je vous prends pour des jambons et que le titre de ce post, à la spiritualité illuminée et à la fécondité exacerbée, sur un thème aussi fort et audacieux, est incompréhensible au commun des mortels. Et vous avez raison. A tel point que j'ai parfois du mal à saisir l’essentiel de mon message et le cheminement de mes pensées qui sont pourtant mes fleurs préférées. Ce qui est sur, c'est que ça n'a rien à voir avec Marcel Amont, et je n'ai rien contre les Mexicains basanés, rien à voir avec Zoro, Zora la rousse, Zorba le grec, Z de Costa Gavras, Karl Zéro ou Zinedine Zidane.

Lire la suite...