salonblanc.jpgVous connaissez tous le salon de la vache et du prisonnier politique aussi appelé salon de l'agriculture, le salon de l'auto, de la moto, du vélo, du trico et même du vin. Vous n'allez surement pas très souvent dans les salons de thé boire une verveine avec madeleine, certains, que je ne nommerais pas, pratiquent assidument les salons SM, et nous fréquentons tous, plus ou moins souvent, un salon de coiffure. Dans les salons bas de gamme, on te demande ce que tu veux, tu réponds "euuuh…comme d'hab mais courts". Dans les salons classe, on te file la carte, comme au resto, on t'offre un café ou un thé, le catalogue est plein de beaux gosses coiffés comme des joueurs de foot, des mannequins super mignon sinon ils feraient pas mannequins mais pâtissier-vigneron, comme vous et moi, enfin surtout toi. Logiquement, tu optes pour la coupe de Justin Bieber, le coiffeur interlope qui officie, te fait remarquer qu'avec ta calvitie plus que naissance, ça va être coton, il te propose plutôt la coupe Zidane, dans la mesure où il est coiffeur et pas équarisseur. Après 30mn de coups de ciseaux, de tondeuse et de rasoir, de discussions pénibles sur la météo et la télé-réalité, on te tend un miroir et là tu te rends compte que tu as vachement la même tête qu'avant qu'il n'exécute son œuvre et tu te demandes pourquoi tu t'es infligé 30mn de polémique sur Nabila, le coiffeur a le droit d'avoir des références de coiffeur, c'est même le propre du coiffeur. Non mais allô quoi! C'est quoi ce salon?

Lire la suite...