Leverasoif.com

Tag :

Antinori

Fil des billets

Plus beau que moi tu meurs

dans la catégorie Humeurs et gueule de bois

bouchon.jpgRedoutable, redouté, et pas seulement un week-end de départ en vacance, c'est un prédateur sournois qui n'a qu'un but, nous pourrir nos meilleurs flacons. Sournoisement, il engloutit nos espoirs, nos économies et nos rêves de moments inoubliables. Passe encore qu'il gâche le petit Languedoc de mémé, mais pas le grand cru que vous couviez avec amour, dans l'attente de vous lustrer le palais avec délectation. On estime à 6 ou 7% le nombre de bouchon atteint de la peste bouchonique, et encore, je ne compte pas les bouteilles bues malgré la grippe à liège qui devraient les rendre impropre à la consommation, tous les palais ne se valent pas, et même parfois, la gentillesse qui pousse à ne rien dire et qui nous contraint à boire l'affreux breuvage. Quand il s'agit d'un petit vin, on se la met sur l'oreille et on passe à la suivante, mais quand il s'agit d'un grand vin, c'est une autre histoire. Que c'est triste un vin bouchonné, comme un frigo vide, un avion sans ailes, triste comme un surfeur plein d'espoir qui débarque sur la plage et découvre que c'est marée basse.

Lire la suite...


Caprice à Capri, perlouse à Pérouse, pasta et basta, laisse les vongoles à Denise

dans la catégorie Rencontres Officielles

vin-italien.jpgVous mé réconnaissez? Je suis rital et je vends des poules en laine. J´aime les amants de Vérone, les spaghettis, le minestrone et les filles de Napoli, Turin, Rome et Tifosi, et la Joconde de De Vinci, qui se trouve hélas à Paris, je suis rital et je le reste et dans le verbe et dans le geste. Pas de panique, je ne me suis pas fait naturaliser italien, ultramontain, comme ils disent, encore moins ultramondain, même si je suis un inconditionnel de la culture Italienne, de la cuisine transalpine, et des vins de Barolo et d'ailleurs. Il faut bien reconnaitre leur génie et rendre hommage au pays qui est à l'origine de la plupart des inventions majeures, comme la pizza, les nouilles, le risotto, le parmesan, l'opéra, le fascisme et le Chianti. Pour découvrir l'Italie, le plus simple est d’aller à Rome puisque tous les chemins y mènent. Il a fallu beaucoup de temps pour construire des tas de voies pour y mener, à cause de la longueur monotone des ouvriers italiens. Mais tu le sais déjà, Rome ne s’est pas faite en un jour. D’ailleurs ça se voit très bien, Rome, c'est un fatras de truc antique à côté d’un machin gothique, et que je viens fourrer mon bâtiment renaissance là au milieu, bref, du grand n’importe quoi, aucune unité architecturale, vraiment, ça vaut pas Choisy le Roi, Bourg la Reine et Jouy en Jausas.

Lire la suite...